Les dépenses de protection sociale augmentent, pas les recettes

La DREES vient de publier les comptes de la protection sociale… de 2010. Il aura fallu deux ans et demi à cet organisme de statistiques pour sortir ses chiffres.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Les dépenses de protection sociale augmentent, pas les recettes

Publié le 13 août 2012
- A +

La DREES a récemment publié les comptes de la protection sociale… de 2010. Il aura fallu deux ans et demi à cet organisme de statistiques pour sortir ses chiffres.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

La Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et de la Statistique, bref, la DREES, vient de publier l’étude complète des coûts de la protection sociale en France en 2010. Pour ceux que cela intéresse, vous pouvez le télécharger ou le lire en cliquant ici.

Si la lecture des huit pages et des graphiques ne vous attire pas particulièrement, en voici un rapide résumé :

La crise qui a débuté en 2008 et provoqué une récession dans la plupart des pays européens se prolonge par une croissance atone en 2010. Le ralentissement économique continue d’affecter les ressources de la protection sociale, alors que les dépenses publiques de protection sociale continuent leur progression et jouent leur rôle d’amortisseur de la crise. Les ressources de la protection sociale (hors transferts) s’établissent à 633,1 milliards d’euros en 2010. Elles augmentent de 1,8 % en 2010, après 0,5 % en 2009. Les dépenses s’élèvent pour leur part à 654,2 milliards d’euros, dont l’essentiel sous forme de prestations de protection sociale (620,8 milliards, soit 32,1 % du produit intérieur brut). Celles-ci augmentent de 3,2 %, après une hausse de 4,8 % en 2009. Si les prestations de vieillesse-survie et de santé progressent assez modérément (respectivement de +3,5 % et +3 %), la crise tire celles des risques emploi et pauvreté à la hausse (respectivement +5 % et +5,6 %).

Ce qui m’étonne toujours, c’est qu’il faille deux ans et demi pour sortir une étude comme celle-ci. La DREES (qui fait double ou triple emploi avec d’autres organismes de statistiques à commencer par l’INSEE) est censée fournir des chiffres au ministre… Comment accepter d’attendre deux ans et demi pour avoir des chiffres aussi importants que ceux-ci ? Soit le ministre travaille à l’aveugle et c’est intolérable, soit il avait déjà ces chiffres depuis longtemps et cette administration ne sert à rien et il y a là matière à faire faire des économies au ministère de la santé…

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • En 2009 croissance négative (Lagarde), -3.1%. Alors forcement les impôts ne rentrent plus. Historiquement dernière crise 1975 -1.12%.
    J’ai l’impression que les médias ont complètement scotomisé à l’époque ce très mauvais chiffre.

  • « Ce qui m’étonne toujours, c’est qu’il faille deux ans et demi pour sortir une étude comme celle-ci. »
    Un an et demi plutôt.

  • http://www.economie.gouv.fr/chiffres-cles-securite-sociale-pour-2011

    Les derniers « chiffres » sont publiés ici (bien que certains reprennent ceux de l’étude de la DRESS mentionnés ici).
    C’est la publicité du rapport qui prend du temps, les chiffres sont transmis et connus bien à l’avance entre les administrations par le biais de notes internes ou de circulaires financières et budgétaires dans le cadre de l’adoption de la loi de financement de la sécurité sociale ou les chiffres sont plus parlant.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

On a souvent parlé dans ces colonnes de l’article 49.3, mais connaissez-vous l’article 47.1 ? Si vous aimez la démocratie représentative et parlementaire, vous allez le détester !

La réforme des retraites doit être débattue au Parlement à compter du lundi 30 janvier. Au Sénat, à majorité de droite, le gouvernement ne devrait pas rencontrer trop de résistance mais à l'Assemblée nationale c’est beaucoup moins évident. Les députés de la Nupes et ceux du Rassemblement national à l'extrême droite sont contre le texte.

La majorité pré... Poursuivre la lecture

Si le débat sur la « réforme » des retraites est d’abord politique, il peut aussi s’engager sur le terrain de la Constitution. D’ailleurs, on apprend par le Canard enchaîné que Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel, émettrait des doutes sur la constitutionnalité de cette réforme, au regard du véhicule législatif utilisée et de la procédure adoptée. Il redoute notamment un vice de procédure voire un détournement de procédure. En contentieux constitutionnel, il y a vice de procédure quand la violation est substantielle (voir en c... Poursuivre la lecture

La médecine connaît d’immenses progrès. Après ceux des greffes, de l’imagerie, du robot opératoire, de la chirurgie mini invasive cœlioscopique, l’Intelligence Artificielle et le métavers annoncent de nouvelles révolutions. Il y aura donc toujours une médecine de pointe mais elle coûte de plus en plus cher.

Les progrès de la génétique et les thérapies géniques sont à la croisée des chemins avec les nouveaux vaccins ARNm. La longévité prônée par le transhumanisme est plus inquiétante. Si on prolonge la vie il faudra dépeupler la planète... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles