Les dépenses de protection sociale augmentent, pas les recettes

La DREES vient de publier les comptes de la protection sociale… de 2010. Il aura fallu deux ans et demi à cet organisme de statistiques pour sortir ses chiffres.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les dépenses de protection sociale augmentent, pas les recettes

Publié le 13 août 2012
- A +

La DREES a récemment publié les comptes de la protection sociale… de 2010. Il aura fallu deux ans et demi à cet organisme de statistiques pour sortir ses chiffres.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

La Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et de la Statistique, bref, la DREES, vient de publier l’étude complète des coûts de la protection sociale en France en 2010. Pour ceux que cela intéresse, vous pouvez le télécharger ou le lire en cliquant ici.

Si la lecture des huit pages et des graphiques ne vous attire pas particulièrement, en voici un rapide résumé :

La crise qui a débuté en 2008 et provoqué une récession dans la plupart des pays européens se prolonge par une croissance atone en 2010. Le ralentissement économique continue d’affecter les ressources de la protection sociale, alors que les dépenses publiques de protection sociale continuent leur progression et jouent leur rôle d’amortisseur de la crise. Les ressources de la protection sociale (hors transferts) s’établissent à 633,1 milliards d’euros en 2010. Elles augmentent de 1,8 % en 2010, après 0,5 % en 2009. Les dépenses s’élèvent pour leur part à 654,2 milliards d’euros, dont l’essentiel sous forme de prestations de protection sociale (620,8 milliards, soit 32,1 % du produit intérieur brut). Celles-ci augmentent de 3,2 %, après une hausse de 4,8 % en 2009. Si les prestations de vieillesse-survie et de santé progressent assez modérément (respectivement de +3,5 % et +3 %), la crise tire celles des risques emploi et pauvreté à la hausse (respectivement +5 % et +5,6 %).

Ce qui m’étonne toujours, c’est qu’il faille deux ans et demi pour sortir une étude comme celle-ci. La DREES (qui fait double ou triple emploi avec d’autres organismes de statistiques à commencer par l’INSEE) est censée fournir des chiffres au ministre… Comment accepter d’attendre deux ans et demi pour avoir des chiffres aussi importants que ceux-ci ? Soit le ministre travaille à l’aveugle et c’est intolérable, soit il avait déjà ces chiffres depuis longtemps et cette administration ne sert à rien et il y a là matière à faire faire des économies au ministère de la santé…

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • En 2009 croissance négative (Lagarde), -3.1%. Alors forcement les impôts ne rentrent plus. Historiquement dernière crise 1975 -1.12%.
    J’ai l’impression que les médias ont complètement scotomisé à l’époque ce très mauvais chiffre.

  • « Ce qui m’étonne toujours, c’est qu’il faille deux ans et demi pour sortir une étude comme celle-ci. »
    Un an et demi plutôt.

  • http://www.economie.gouv.fr/chiffres-cles-securite-sociale-pour-2011

    Les derniers « chiffres » sont publiés ici (bien que certains reprennent ceux de l’étude de la DRESS mentionnés ici).
    C’est la publicité du rapport qui prend du temps, les chiffres sont transmis et connus bien à l’avance entre les administrations par le biais de notes internes ou de circulaires financières et budgétaires dans le cadre de l’adoption de la loi de financement de la sécurité sociale ou les chiffres sont plus parlant.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Charles Prats
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Sicard.

On apprend par le journal Libération que le magistrat Charles Prats est placé sous enquête administrative par notre ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, en raison des révélations contenues dans son dernier livre sur l’importance faramineuse des fraudes sociales dans le pays : en effet, il les évalue à pas moins de 52 milliards d’euros par an.

On comprend que cela dérange nos responsables politiques, d’autant qu’il s’agit de fraudes imputables pour une bonne part à des ressortissants étrangers ou issus ... Poursuivre la lecture

Par Patrick de Casanove.   

La Sécurité sociale a été créée par les Ordonnances de 1945 :

 « Art. 1er. — Il est institué une organisation, de la sécurité sociale destinée à garantir les travailleurs et leurs familles contre les risques de toute nature susceptibles de réduire ou de supprimer leur capacité de gain, à couvrir les charges de maternité et les charges de famille qu’ils supportent. »

Elle a pour objectif de « de protéger les individus des conséquences de divers événements ou situations, généralement qualifiés d... Poursuivre la lecture

Un article de la rédaction de Contrepoints.

Face à la crise covid qui a durement éprouvé notre système de santé, les Français réaffirment leur attachement à leur liberté de choix selon une étude BVA pour la fondation April réalisée du 19 au 27 juillet 2021. Ainsi, 82 % des personnes interrogées jugent important de pouvoir consulter le médecin de leur choix, même s’il pratique des dépassements d’honoraires. 72 % des Français jugent également important de pouvoir recourir à la médecine non conventionnelle.

L’i... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles