Bingo du mercredi : armes à feu et discrimination sexuelle

Horreur, une discrimination pour les tireurs olympiques hétérosexuels ! Vite, sortons notre calibre 12 !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bingo du mercredi : armes à feu et discrimination sexuelle

Publié le 18 juillet 2012
- A +

L’actualité est décidément facétieuse. Alors même que je traitais, il y a quelques jours, du traitement si spécial des armes à feu dans la presse et la politique française, une fusillade canadienne se charge de relancer la polémique. Mais le pompon est atteint lorsqu’on peut, à ces histoires d’armes, ajouter une petite discrimination sexuelle de derrière les fagots.

Pour une fois, l’histoire ne se déroule pas dans notre belle République du Bisounoursland, mais son développement, en Grande-Bretagne, montre à qui en doutait encore que le politiquement correct a réussi à s’infiltrer dans toutes les démocraties sociales occidentales, et, par une action permanente de groupes de pression orientés bisous et égalité à tous les niveaux, à se diffuser dans tous les domaines, depuis la politique et l’économie jusqu’aux jeux olympiques, où la compétition, malgré la nécessité de désigner un gagnant, devra se jouer pianissimo pour ne laisser personne pleurnicher sur le côté.

Les prochains Jeux Olympiques de Londres seront donc, à n’en pas douter, un véritable tsunami de bons sentiments, d’égalitarisme joyeux au milieu de remises de médailles en métaux précieux, réussissant ainsi dans un décor de fête païenne le mariage de la carpe et du lapin en autorisant ainsi chacun à célébrer la victoire des meilleurs tout en prônant l’absolue égalité de tous. Au passage, le tout a de fortes chances de se dérouler sous une pluie battante, alors qu’on pouvait lire, en mars et en avril de cette année, les prévisions quasiment alarmistes des habituels réchauffistes qui prévoyaient un été caniculaire. Du reste, les prévisions effectuées en tenant compte de l’activité solaire par Piers Corbyin (dont j’avais déjà parlé ici), de Weather Action, indiquaient, elles, clairement le contraire.

Et alors que les épreuves s’apprêtent donc à se dérouler en milieu humide, voire avec masque et tuba ce qui donnera à l’ensemble des cérémonies un cachet vraiment original, la cataracte de politiquement correct a déjà commencé puisqu’on apprend que certains athlètes, venus en famille, ne pourront pas bénéficier de chambres communes. Dit comme ça, on ne peut y trouver à redire : après tout, les athlètes seront là pour se concentrer sur leurs performances et la présence de leurs époux ou épouses n’est peut-être pas souhaitable. Et puis normalement, les facilités olympiques sont ouvertes aux athlètes, pas à la smala, zut à la fin. Sauf que dans le cas qui nous occupe, le couple est composé de deux athlètes qui sont tous les deux sélectionnés : Russell et Lauryn Mark font en effet tous les deux partie de l’équipe australienne de tir, mais devront faire chambre à part.

lauryn markEt c’est là que les choses se corsent : selon Russell, cette interdiction a été décidée par les officiels australiens après que Lauryn est apparue en tenue légère en une du magazine « Zoo ». Comme je sais que mon lectorat masculin veut en savoir plus, je reproduis ici à titre purement informatif la photo qui fut prise pour le magazine en question, cela fait très « chick with gun », c’est juillet, c’est détendu du blog. Et bien que les sommes récoltées pour cette une aient été versées à un hôpital de Melbourne, la une de ce magazine aurait donc effarouché le comité olympique australien au point de vouloir séparer mari et femme. Mais l’angle d’attaque choisi par Russell ne manque alors pas de piquant :

« Le côté stupide de tout ça, que je leur ai mis devant le nez, c’est qu’il y a des tonnes de couples gay dans l’équipe olympique qui partageront la même chambre, donc nous sommes discriminés car nous sommes hétérosexuels. Chaque couple, qu’il soit marié ou dans une relation similaire, devrait voir le Comité olympique australien se démener pour répondre à ses besoins. »

Et là, je dois dire que le pauvre Russell a raison : que voilà une discrimination assez scandaleuse ! La société moderne, baignée de politiquement correcte et d’hypocrisie, se retrouve confrontée à ses propres contradictions qui font passer la sodomie de diptères pour une occupation banale.

chicks with gunD’un côté, on sent bien que les photos en tenue légère ont choqué les officiels olympiques qui ont probablement une vision très conservatrice de leurs activités. De l’autre, ces mêmes officiels devront accepter que les joueuses de beach-volley endossent une ou deux épaisseurs au-dessus de leurs bikinis pour s’adapter aux conditions météorologiques particulières de l’humide Angleterre. D’un côté, ces officiels ne supporteraient pas l’idée que les chambres d’athlètes se transforment en baisodromes homosexuels, mais ne font absolument rien pour l’empêcher. De l’autre, le partage d’une chambre dans le cadre conjugal communément admis semble les défriser. Si l’on ajoute aux incohérences olympiques celles d’une société qui, d’un côté, fait absolument tout pour ringardiser l’institution matrimoniale, et de l’autre, se bat pour en donner l’accès aux couples homosexuels, on comprendra que la Bisounoursie et le Politiquement Incohérent ont de beaux jours devant eux.

Dans tout ce flot d’incohérence et de discrimination sexuelle débridée, on pourra tout de même se rassurer en notant que, contrairement à l’image d’Épinal si populaire dans les médias, le tireur olympique n’a pas décidé de régler le différend avec sa fédération à coup de calibre douze, la bave aux lèvres et les yeux injectés de sang. Manifestement, on peut encore posséder une arme et rester sain d’esprit même lorsque le reste de la société, celle qui brille sous les médias, les paillettes et le strass, continue de trotter toujours plus vite et toujours plus loin sur le sentier de l’absurde.

C’est plutôt rassurant, non ?

—-
Sur le web

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Comment exploiter un petit fait divers pour en faire de grandes théories générales… Pauvres hétérosexuels, la vie doit dur pour eux, y’en a ptet qui se font encore buter pour assumer ce qu’ils sont dans certains pays du monde. J’aimerais bien connaître la fin de ce petit fait divers à deux balles cinquante!

    « Si l’on ajoute aux incohérences olympiques celles d’une société qui, d’un côté, fait absolument tout pour ringardiser l’institution matrimoniale, et de l’autre, se bat pour en donner l’accès aux couples homosexuels, on comprendra que la Bisounoursie et le Politiquement Incohérent ont de beaux jours devant eux. »
    Je comprends pas trop cette phrase :
    Ringardiser institution matrimoniale et en donner l’accès aux couples homos, ce sont deux choses qui vont dans le même sens, donc pas d’incohérences (?). Et puis, tant mieux, non? On s’en tape de l’institution matrimoniale, non? Vous vivez dans quel siècle?

    Plus je vous lis, moins je vous trouve crédible. Je pensais que vous étiez des gens intelligents qui posaient le débat sur le libéralisme (qui doit se poser), mais en fait non.

    • Rassurez-vous : moi, je n’ai pas besoin de vous lire pour arriver très vite à la conclusion que vous êtes sans intérêt. Accessoirement, le fait de ne pas comprendre un article et ce qui y est dit entrave grandement la portée de vos commentaires.

    • Bisounours « Je pensais que vous étiez des gens intelligents qui posaient le débat sur le libéralisme (qui doit se poser), mais en fait non. »
      ——————————-
      Cet article a pourtant un lien évident avec le débat sur le libéralisme. C’est où que vous avez commencé à décrocher ??? Passque nous les libéraux, on ne fait pas que manger des socialauds au petit-déj hein, ça nous arrive aussi de réexpliquer voire de faire des dessins, pour ceux qui demandent gentiment.

      • Mais il arrive surtout que vous vous acharniez sur un libéral non pur qui pense différemment.

        Le libéral se sent intrinsèquement supérieur et celui qui ne pense pas comme le veux le dogme se doit d’être cloué au pilori.

        Oh n’allez pas chercher bien loin mes sources, elles sont sur ce site au grès des nombreux articles que je lis et des commentaires qui s’en suivent.

        • Vous appelez acharnement des débats un peu vifs. Vous allez vite en besogne.

          Ce n’est pas l’apanage des libéraux, tout le monde a tendance à défendre âprement son avis. C’est la nature humaine. le libéralisme, c’est de faire avec.

          Se plaindre tout le temps est vide de sens, si vous avez si peu confiance en vous et vos arguments que le débat vous en devient insupportable, c’est que vous n’êtes peut-être pas prêt à débattre.

          Il y’a des cons partout, ce serait étrange qu’il n’y en ait pas chez les libéraux, faites avec. Ou abstenez-vous d’intervenir si c’est trop pénible pour vous.

          Par contre, vous devriez vous demander si vous plaindre de cette façon est à votre honneur…

          • L’honneur n’a rien à voir dans l’histoire et ma présence ici même vous prouve à dessein que je n’ai nullement peur ou appréhension d’un débat.

            Je n’ai nullement fait état d’une situation unique ici car je le constate sur tout site franchement balancé de tout bord politique. Mais il est assez paradoxal et regrettable de voir cette attitude reprise par des personnes se targuant d’avoir une connaissance supérieur du fonctionnement du monde.

            D’autre part, souhaitant moi même une diffusion plus large de certaines valeurs et idée libérale, je regrette ces attitudes qui font fuir le débutant ou celui qui découvre ces idées. Comme le disait un intervenant l’autre jour, par moment contrepoint devient  »entresoi.com ».

          • « Je n’ai nullement fait état d’une situation unique ici car je le constate sur tout site franchement balancé de tout bord politique. »

            Et même sur d’autres qui n’ont rien à voir avec la politique.

            « Mais il est assez paradoxal et regrettable de voir cette attitude reprise par des personnes se targuant d’avoir une connaissance supérieur du fonctionnement du monde. »

            Vous généralisez abusivement. Pas mal de gens ici ont une attitude constructive, et défendent vigoureusement leur avis sans attaques personnelles ou autres. Globalement plus de gens qu’ailleurs, j’ai l’impression.

            Mais la seule manière de bloquer le genre d’attitude dont vous parlez, et qui est loin de devenir systématiquement dérangeante ici, serait de contrôler les commentateur, de censurer ce qui ne convient pas…

            Or vous aurez pût remarquer, je pense, que ce n’est pas vraiment le genre de la maison.

            Si vous avez des problèmes avec certains commentateurs, voyez avec eux.

            « Comme le disait un intervenant l’autre jour, par moment contrepoint devient  »entresoi.com ». »

            Vous parlez d’un commentateur qui venait de se faire moucher, et qui n’a trouvé que ça pour sortir la tête haute.

          •  »Vous généralisez abusivement. Pas mal de gens ici ont une attitude constructive, et défendent vigoureusement leur avis sans attaques personnelles ou autres. Globalement plus de gens qu’ailleurs, j’ai l’impression. »

            Elle est effectivement constructive quand le sujet débattu est proche des mêmes idées pour chacun, quand il y a une voix discordante la sanction est souvent assez brutale. Ce que j’aime ici est de retrouver effectivement certains commentaires brillants d’information et d’intelligence et le sens de mes propose est de condamnés ceux qui sont en sens inverse.

             »Mais la seule manière de bloquer le genre d’attitude dont vous parlez, et qui est loin de devenir systématiquement dérangeante ici, serait de contrôler les commentateur, de censurer ce qui ne convient pas… »

            Oh la ! N’allez point si vite en besogne, c’est bien vous qui amenez cette idée qui ne m’a jamais frôlé l’esprit. J’aimerais tellement que la communauté libérale comprenne qu’elle a beaucoup à gagner à être pédagogue et patiente avec ses visiteurs, de là en découlerais moins de ces comportement malheureux.

             »Vous parlez d’un commentateur qui venait de se faire moucher, et qui n’a trouvé que ça pour sortir la tête haute »

            Le contexte m’importe peu, j’avais trouvé l’expression fort juste et correspondant à mon sentiment du moment.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par David Zaruk.

 

Nous devons écouter la science. Nous devons sauver l'environnement. Nous devons protéger le climat.

 

Des slogans accrocheurs utilisés à des fins politiques, mais que signifient les termes : LA science, L'environnement, LE climat ?

Sommes-nous conscients de la façon dont l'ajout subtil de l'article défini modifie notre perception et notre compréhension d'importantes questions d'environnement et de santé ?

En anglais, l'article défini a été utilisé de manière abusive par de... Poursuivre la lecture

Il faut soigneusement distinguer les questions scientifiques et factuelles — les évolutions du climat et les moyens de s’y adapter — de l’idéologie venue s’y greffer, qui est l’idéologie écologiste. C’est une erreur de raisonnement, et la prospérité des idéologues écologistes, qui consiste à confondre (identifier) l’écologie comme science de la nature et l’écologisme comme idéologie politique.

Quand on prend connaissances des revendications concrètes des écologistes français, de Die Grünen en Allemagne, ou des écologistes belges — pour... Poursuivre la lecture

Dans ces colonnes, Frédéric Mas a développé comment Emmanuel Macron et Anne Hidalgo espèrent se refaire une santé politique avec les JO, alors que le coût stratosphérique de l’organisation et les retombées économiques sont loin d’être évidents. Nous allons voir que les conditions de sécurité des athlètes et du public ne sont également pas garanties. Il est à craindre que Paris 2024 soit au mieux un fiasco à l’image de l’organisation de la finale de la Ligue des Champions fin mai 2022. Mais l’État ayant... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles