Standard & Poor’s craint-elle des secousses sur le marché ?

Voilà une agence de notation qui semble vouloir faire son travail, à savoir prévenir. Dommage que cette excellente attitude ne soit pas celle de tous les départements de l’agence.

Voilà une agence de notation qui semble vouloir faire son travail, à savoir prévenir. Dommage que cette excellente attitude ne soit pas celle de tous les départements de l’agence.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Standard & Poor’s vient d’abaisser de A- à BBB+ la note de crédit et de solidité financière de « Generali Pan Europe Ltd ».

GPE Ltd est une filiale de Generali destinée à terme à gérer les programmes de couverture du groupe. Standard & Poor’s a motivé sa décision par le fait que le développement de l’activité « variable annuities » (VA) ne s’est pas concrétisée et que la part la plus risquée de l’activité repose sur la réassurance. Ainsi, malgré ses capitaux et sa rentabilité, GPE Ltd se trouve exposée au risque d’exécution des programmes de couverture (hedging), domaine sur lequel GPE est encore en train de développer son expertise.

Comment interpréter cette décision? Probablement S &P prévoit elle une zone de turbulences et de tempêtes risquant de mettre à mal les couvertures et juge GPE Ltd un « petit peu tendre ». Bon, voilà une agence de notation qui semble vouloir faire son travail, à savoir prévenir. Dommage que cette excellente attitude ne soit pas celle de tous les départements de l’agence.

Sur le web