Les intérêts Allemands trahis par 27 nains de jardin

Le monde entier est plié en quatre de rigolade devant ces 27, et bientôt 28, nains de jardin, qui essaient de jouer à la politique mondiale, mais n’arrivent même pas à se mettre d’accord entre eux pour avancer.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
nains de jardin

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les intérêts Allemands trahis par 27 nains de jardin

Publié le 28 juin 2012
- A +

OpenEurope nous propose ici une croustillante citation sur l’Europe et ses crises

Nous avons fait un effort concerté, sur le blog d’Open Europe, pour vous faire connaître un grand nombre de citations mémorables sur la crise de la zone euro, et nous en avons une de plus suite au débat d’hier au Bundestag allemand qui a précédé le sommet du Conseil Européen d’aujourd’hui 28 juin.

Comme on pouvait s’y attendre, il y a eu beaucoup d’anxiété au sujet d’une possible fusion des dettes de différents pays. De la part du député CSU (branche bavaroise du parti de la chancelière Merkel, NdT) Gerda Hasselfeldt, par exemple, qui a déclaré que les appels pour fusionner le passifs des membres de la zone euro serait :

Une trahison des intérêts allemands … Ce ne serait pas juste que les dépôts des épargnants allemands soient exposés à un risque du fait de la mauvaise conduite de banques dans d’autres pays.

Dans le même temps, alors qu’il parlait à des journalistes avant le débat, le chef du FDP (parti libéral démocrate, qui fait partie de la coalition Merkel, NdT), Rainer Brüderle, a vivement critiqué l’état actuel de l’UE, en déclarant que

Le monde entier est plié en quatre de rigolade devant ces 27, et bientôt 28, nains de jardin, qui essaient de jouer à la politique mondiale, mais n’arrivent même pas à se mettre d’accord entre eux pour avancer.

nains de jardin

Brüderle, qui est connu pour sa tendance à avoir la gachette facile, a été obligé de souquer ferme en marche arrière, quand on lui a demandé s’il incluait Angela Merkel parmi ces nains, en déclarant que ce commentaire n’était dirigé vers aucun individu en particulier.

Combiné avec le commentaire de Merkel avant-hier, selon lequel il n’y aura pas de partage du passif total de dette « aussi longtemps que je suis en vie », l’ambiance est certainement à la fougue à la veille du sommet.

—-

Sur le web.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La couverture médiatique du G20 a été dominée par des sujets brûlants comme l'Ukraine et Taïwan. Mais une initiative intéressante est passée presque inaperçue : les plus grandes nations tropicales ont formé une triple alliance pour sauver leurs forêts.

Les trois nations abritant l’essentiel des forêts tropicales du globe, le Brésil, la République démocratique du Congo et l'Indonésie, qui représentent à elles trois 52 % de la forêt tropicale de la planète, ont officiellement lancé, lundi 14 novembre, un partenariat visant à coopérer à l... Poursuivre la lecture

Le 10 novembre 2022, le Parlement européen a voté une résolution sur les jeux vidéo et l’esport. Si celui-ci reconnaît le rôle positif de cette industrie et de ce loisir, certains éléments montrent une volonté d’utiliser ce secteur comme un outil d’influence politique et culturelle.

On ne peut pas nier que les jeux vidéo ont désormais une influence dans la culture. Ce que propose le Parlement existe donc déjà sans interventionnisme, lequel peut être rapidement à double tranchant.

 

Que contient la résolution ?

Certai... Poursuivre la lecture

Un article de l'IREF France

Nul doute que la guerre en Ukraine met à l’épreuve l’ambition des membres de la COP27 pour réduire leur impact carbone. En particulier celle de l’Union européenne (UE), qui dépend fortement des énergies fossiles. C’est ainsi que le projet de taxe carbone aux frontières a émergé au sein de la Commission européenne l’année dernière. Voté par le Parlement européen en juin, le texte est entré en phase de négociation.

Ce dispositif s’accompagne d’une suppression, en 2032, de la gratuité des quotas ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles