Les intérêts Allemands trahis par 27 nains de jardin

Le monde entier est plié en quatre de rigolade devant ces 27, et bientôt 28, nains de jardin, qui essaient de jouer à la politique mondiale, mais n’arrivent même pas à se mettre d’accord entre eux pour avancer.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
nains de jardin

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les intérêts Allemands trahis par 27 nains de jardin

Publié le 28 juin 2012
- A +

OpenEurope nous propose ici une croustillante citation sur l’Europe et ses crises

Nous avons fait un effort concerté, sur le blog d’Open Europe, pour vous faire connaître un grand nombre de citations mémorables sur la crise de la zone euro, et nous en avons une de plus suite au débat d’hier au Bundestag allemand qui a précédé le sommet du Conseil Européen d’aujourd’hui 28 juin.

Comme on pouvait s’y attendre, il y a eu beaucoup d’anxiété au sujet d’une possible fusion des dettes de différents pays. De la part du député CSU (branche bavaroise du parti de la chancelière Merkel, NdT) Gerda Hasselfeldt, par exemple, qui a déclaré que les appels pour fusionner le passifs des membres de la zone euro serait :

Une trahison des intérêts allemands … Ce ne serait pas juste que les dépôts des épargnants allemands soient exposés à un risque du fait de la mauvaise conduite de banques dans d’autres pays.

Dans le même temps, alors qu’il parlait à des journalistes avant le débat, le chef du FDP (parti libéral démocrate, qui fait partie de la coalition Merkel, NdT), Rainer Brüderle, a vivement critiqué l’état actuel de l’UE, en déclarant que

Le monde entier est plié en quatre de rigolade devant ces 27, et bientôt 28, nains de jardin, qui essaient de jouer à la politique mondiale, mais n’arrivent même pas à se mettre d’accord entre eux pour avancer.

nains de jardin

Brüderle, qui est connu pour sa tendance à avoir la gachette facile, a été obligé de souquer ferme en marche arrière, quand on lui a demandé s’il incluait Angela Merkel parmi ces nains, en déclarant que ce commentaire n’était dirigé vers aucun individu en particulier.

Combiné avec le commentaire de Merkel avant-hier, selon lequel il n’y aura pas de partage du passif total de dette « aussi longtemps que je suis en vie », l’ambiance est certainement à la fougue à la veille du sommet.

—-

Sur le web.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La guerre que mène Poutine aura eu plusieurs effets directs et indirects puissants qui ne sont pas tous, loin s'en faut, de bons signes.

Si l'on peut - avec ironie - présenter maintenant Poutine comme le meilleur VRP de l'OTAN pour l'année 2022, tant sont à présent affichées les velléités de la Finlande et de la Suède d'entrer dans l'organisation internationale, on peut aussi s'inquiéter des faiblesses énormes pour ne pas dire catastrophiques qu'il a dévoilées pour le reste du continent européen, à plusieurs niveaux.

Il apparaît... Poursuivre la lecture

Les drames aux urgences hospitalières rebondissent avec le retour massif des malades non covid. En 2019 les services d’urgences connaissaient déjà la crise la plus grave depuis ces 10 dernières années, avec plus de 25 000 000 passages par an.

Il n’était pas rare de rester 12 heures sur un brancard avant d’être pris en charge. Désertées par les malades paniqués par le covid pendant la pandémie elles connaissent un nouvel afflux alors que 20 % des lits sont fermés faute de personnels.

La liste des hôpitaux en difficultés est longue <... Poursuivre la lecture

Alors que la France et l’Allemagne avaient trouvé mi-janvier un consensus pour inscrire à la fois le gaz et le nucléaire comme énergies dites « de transition » dans la taxonomie verte européenne, Berlin vient de faire marche arrière. L’information est tombée ce mardi sur le média Contexte confirmée ensuite par Marianne : « l'énergie nucléaire n'est pas durable et ne doit donc pas faire partie de la taxonomie » a déclaré le porte-parole du ministère allemand de l'Économie et du Climat dirigé par le Vert Robert Habeck au sein de la coalition SP... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles