Le CAC 40 paie plus d’impôts qu’il ne verse de dividendes

Selon une étude de Ricol Lasteyrie, les entreprises du CAC 40 réalisent désormais 38% de leur chiffre d’affaire hors d’Europe. Pour la première fois, le montant des impôts est supérieur à celui des dividendes.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le CAC 40 paie plus d’impôts qu’il ne verse de dividendes

Publié le 28 juin 2012
- A +

Selon une étude de Ricol Lasteyrie, les entreprises du CAC 40 se sont largement internationalisées ces cinq dernières années et réalisent désormais 38% de leur chiffre d’affaire hors d’Europe. Pour la première fois, le montant des impôts est supérieur à celui des dividendes.

La part des revenus réalisés hors d’Europe a bondi entre 2006 et 2011 de 27 % à 38%, et cette part dépasse même les 50% pour 17 groupes du CAC 40. Avec 15% (vs 13% en 2006), l’Amérique est la deuxième source de revenus, talonnée par l’Asie (13% en 2011 contre 8% en 2006).

La valorisation boursière est tombée au niveau de ses fonds propres :

Les investissements ont progressé de 12%, retrouvant le record de 2008 :

Si les bénéfices nets ont baissé de 10% en 2011 à 74 milliards d’euros, l’impôt sur les bénéfices a augmenté de plus de 17% (certains éléments non récurrents peuvent peser sur le résultat sans être pris en compte pour les impôts). Pour la première fois depuis le lancement de ce baromètre par Ricol Lasteyrie, les impôts versés (40 milliards d’euros) dépassent les dividendes (36 milliards).

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'inflation s'est accélérée en juillet pour atteindre 6,1 % sur un an, selon l'Insee.

 

L’inflation est de retour

C’est une erreur de penser que ce que l’on appelle communément « inflation » se résume simplement à l’augmentation des prix à la consommation.

L’inflation ne doit pas se définir comme une augmentation des prix à la consommation, mais comme une augmentation de la masse monétaire. L’augmentation des prix à la consommation n’est que l’un des symptômes de l’inflation, tout comme l’est l’augme... Poursuivre la lecture

La bonne tenue des grandes affaires françaises (matérialisée par les profits du CAC 40), coïncidant avec nos déficits publics a provoqué une floraison de papiers expliquant qu’il suffit de taxer les profits et plus généralement les riches pour rééquilibrer les choses.

Heureusement le Parlement et le Sénat viennent de s’opposer à la surtaxation des profits.

Il n’empêche qu’il est à la fois important et urgent de monter d’un cran la connaissance économique de nos compatriotes. Être insuffisamment formé en économie dans le monde ac... Poursuivre la lecture

impôts de production bruno le maire
9
Sauvegarder cet article

Mardi 26 juillet 2022, l’Assemblée nationale n’a pas pu trouver un accord pour voter la Loi de finance rectificative. En clair, un texte qui avalise que la loi de finance initiale a dérapé et que donc le déficit sera revu à la hausse. La Loi pouvoir d’achat ayant été votée par les députés, l’adoption de la PLFR bute sur le dossier de la renationalisation d’EDF (une bricole à 9,7 milliards d'euros qui viendra s’ajouter à un océan de dettes de 2900 milliards).

« Débats interminables », « pure politique politicienne », s’agace le ministre... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles