Le Japon relance deux réacteurs nucléaires

Le premier ministre nippon, Yoshihiko Noda, a ordonné samedi le redémarrage de deux réacteurs nucléaires de l’ouest du Japon.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Le Japon relance deux réacteurs nucléaires

Publié le 19 juin 2012
- A +

Le premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, a ordonné samedi le redémarrage de deux réacteurs nucléaires de l’ouest du Japon.

Par Pierre-Yves Saint-Onge, depuis Montréal, Québec.

Le premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, a ordonné samedi le redémarrage de deux réacteurs nucléaires de l’ouest du Japon, une première depuis l’accident de Fukushima provoqué par le tsunami du 11 mars 2011, en dépit d’une opinion encore sous le choc et réticente.

Jusqu’à dernièrement, tous les 50 réacteurs nucléaires du Japon étaient inutilisés. Mais que se passe-t-il ? Le Japon doit payer très cher le pétrole qu’il brûle pour son électricité en remplacement de celle produite par ses centrales. Déjà le Japon a beaucoup de difficulté à fournir de l’électricité, et la population fait face à des coupures et des pénuries. Et l’été s’en vient, avec ses air climatisés, cela entraînera beaucoup de difficultés.

Le Premier Ministre Yoshihiko Noda nous dit que ce n’est pas soutenable : “La génération nucléaire est une source de courant importante et la sécurité énergétique est un des défis les plus important du pays”.

Source: La Presse

Sur le web

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Il était une fois l’épopée industrielle connue sous le nom de Programme Messmer. En ce temps là, un conflit israélo-arabe menaçait l’approvisionnement pétrolier du monde, conduisant nombre de pays à recourir dans la précipitation à un nucléaire dont le coût s’envolait aux États-Unis. Tout juste sorti de ses ruines de guerre, l’un d’eux proclama qu’il ferait mieux qu’à Fessenheim et à Bugey ce que personne n’avait fait avant lui : construire 54 réacteurs en série. La suite montra sans équivoque que l’organisation industrielle inédite qui en n... Poursuivre la lecture

Pendant que la France hésite entre fermer ses centrales nucléaires et les relancer dans un En Même Temps foutraque très macronien, des sociétés se lancent dans la production de petits réacteurs nucléaires modulaires (SMR pour small modular reactor), notamment aux États-Unis.

Au-delà des géants du secteur (comme Westinghouse, General Electric Hitachi Nuclear, General Atomics), on peut évoquer NuScale, TerraPower (financé par Bill Gates, au passage) ou encore Kairos Power…

Cependant, le petit dernier (arrivé il y a quelques années... Poursuivre la lecture

Le journal Cicero a révélé qu’un rapport transmis au ministre de la Transformation climatique démontrant qu’il fallait maintenir les centrales nucléaires en Allemagne a été caché par ce dernier. Un rapport occulté dans le but de faire valider la politique des Verts de fermeture des centrales allemandes. L’opinion publique est choquée, et le prestige des Verts terni.

 

Par Markus C. Kerber[1]

Robert Habeck, vice-chancelier et ministre Vert de l’Économie et du Climat, est auteur de livres pour enfants (avec sa femme), ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles