Hollande contre Hollande

François Hollande est pour la croissance mais ne préconise aucune des mesures qui permettraient de la faire revenir.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hollande contre Hollande

Publié le 2 juin 2012
- A +

François Hollande est pour la croissance mais ne préconise aucune des mesures qui permettraient de la faire revenir. Docteur Jekyll ou Mister Hyde?

Un billet d’humeur de Guy Sorman.

Le Président Hollande est pour la croissance, contre l’austérité : il a raison mais qui serait contre ?

Le même Président Hollande n’envisage aucun moyen de restaurer la croissance : il ne propose pas de libéraliser le droit du travail, il pousse à l’augmentation des coûts de production (pas de gaz français, plus de Smic, refus de fermer les usines obsolètes) en France et propose pour la Grèce plus de crédits. Or, le problème grec (et français et espagnol)  n’est pas financier mais économique : il s’agit de l’économie la plus étatisée et réglementée en Europe, l’une des plus bureaucratiques de l’OCDE, paralysée par un secteur public gigantesque et déficitaire, en alliance avec une ploutocratie d’armateurs. Il est en Grèce plus difficile de créer une entreprise qu’au Maroc ou en Angola (cf. classement Heritage de la liberté économique) ; la Grèce est classée entre le Bénin et le Sénégal, la France est 57e.

On comprend qu’il est difficile pour Hollande de se réconcilier avec Hollande ; mais il devra choisir, entre le socialisme et la croissance.


Sur le web.

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Sébastien Laye.

En économie, la seule exactitude qui vaille est celle des chiffres, réalité implacable. Or cet ancrage dans le réel et la statistique sied mal au pouvoir actuel, qui se complait dans la communication à outrance sur des slogans, ou la circonscription de la réalité à une ou deux statistiques favorables.

Pic historique du taux de marge des entreprises

À cet égard, si le gouvernement communique cahin-caha sur les chiffres du chômage (à 8,1 %), plutôt bons mais sans être exceptionnels, et grevés de diverses manipu... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Karl Eychenne.

« La politique du quoi qu’il en coûte ne coûtera jamais trop cher », ainsi parlait l’Homme politique alors que la première crise sanitaire plongeait l’économie française dans l’obscurité. En termes de philosophie morale, le quoi qu’il en coûte repose sur un impératif catégorique hermétique à tout calcul de coin de table : il faut sauver tout le monde.

« Une injustice faite à un seul est une menace faite à tous. », Montesquieu.

Bien sûr personne n’est dupe, le quoi qu’il en coûte a un coût. D’ailleurs, o... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Hollande et Macron ont tous deux polarisé la vie politique à leur manière. Comme leur maître Mitterrand, ils ont su casser le jeu politique, le retourner à leur avantage en imposant des règles défavorables à leurs adversaires.

Surtout, ils l’ont fait en s’appuyant sur des ressorts affectifs, au détriment bien sûr de la transparence démocratique. Ils l’ont fait dans un seul but, celui d’accéder au pouvoir suprême.

Une fois installés à l’Élysée, ils ont continué d’abuser de cette technique pour à la fois ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles