L’Élysée aurait dépensé pour 9,4 millions € en sondages entre 2007 et 2012

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’Élysée aurait dépensé pour 9,4 millions € en sondages entre 2007 et 2012

Publié le 26 mai 2012
- A +

Nicolas Sarkozy aurait commandé 300 sondages entre 2007 et 2012, coût de la facture, 9,4 millions €.

Article publié en collaboration avec le Cri du Contribuable.

Nicolas Sarkozy aurait commandé 300 sondages entre 2007 et 2012, coût de la facture, 9,4 millions €. Selon le journal Le Point, Raymond Avrillier, militant écologiste, aurait obtenu les factures après un recours en justice.

Les sondages commandés entre 2010 et 2012 relèvent « pour partie du financement par une personne morale (l’Élysée) de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy » a-t-il déclaré. L’écologiste a estimé qu’il s’agissait d’un délit puni par le code électoral.


Sur le web

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Imaginez un candidat d’extrême gauche expliquer qu’il a très envie d’emm… les 700 000 millionnaires hexagonaux. Admettons que l’exemple est mal choisi tant celui-ci risquerait d'être élu lorsqu’on se souvient de l’effet d’un « mon véritable adversaire, c’est le monde de la finance » sur l’opinion française.

Prenons un exemple plus parlant : imaginez une France alternative dans laquelle un candidat d’extrême droite déclarerait qu’il a très envie de faire la même chose aux 6 millions de musulmans de ce pays. Quel tollé profondément légit... Poursuivre la lecture

« Par définition les sondages ne se trompent jamais, car ils n'ont pas vocation à prédire. »

Cette citation de l’ancienne patronne du MEDEF Laurence Parisot rappelle la réalité d’une pratique qui devrait encore une fois inonder le paysage médiatique à l’approche de la prochaine élection présidentielle.

Seulement, les sondages ne sont pas seulement l’apanage des campagnes électorales. Publiques comme privées, les enquêtes d’opinion permettent de donner la température de la société à un instant T sur un sujet donné.

Le réce... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par la rédaction de Contrepoints.

Après deux sondages très favorables publiés par Elabe et l'Ifop suite à sa victoire au Congrès des Républicains, Valérie Pécresse apparait comme ayant une réelle chance d'accéder au second tour dans le Baromètre 2022 de la probabilité d'être au second tour des présidentielles.

Éric Zemmour reste stable, mais bénéficie avant tout de l'impact positif d'anciens sondages, puisque notre méthodologie prend en compte les derniers sondages.

Marine Le Pen, première victime de Valérie Pécresse... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles