La thèse de l’épuisement des énergies fossiles s’épuise

Les écologistes et les autres nous expliquent que le système capitaliste exploite et détruit non seulement les ressources humaines, mais aussi les ressources naturelles, dont on sera rapidement à court. Or voici que les démentis de la thèse de l’épuisement des énergies fossiles se succèdent.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La thèse de l’épuisement des énergies fossiles s’épuise

Publié le 29 avril 2012
- A +

Les écologistes et les autres nous expliquent que le système capitaliste exploite et détruit non seulement les ressources humaines, mais aussi les ressources naturelles, dont on sera rapidement à court. Or voici que les démentis de la thèse de l’épuisement des énergies fossiles se succèdent.

Article publié en collaboration avec l’Aleps.

Le Club de Rome avait annoncé en 1958 l’épuisement total des réserves pétrolières au cours des vingt années à venir, et avait donné le mot d’ordre qui convenait : Halte à la croissance !

Les écologistes et les autres nous repassent le plat depuis quelques années, puisqu’il est de bon ton d’expliquer que le système capitaliste exploite et détruit non seulement les ressources humaines, mais aussi les ressources naturelles.

Or voici que les démentis de la thèse de l’épuisement des énergies fossiles se succèdent : pétrole et gaz sont en abondance, car les nouvelles techniques d’exploration, d’extraction et de transport mettent à la disposition de l’humanité entière les sources abondantes d’énergie que renferme la planète.

Les gouvernants chinois en sont persuadés. Comme le rapporte Le Figaro Économie du 19 avril, le Premier ministre Wen Jiabao est en Europe actuellement pour négocier l’accès de la Chine aux gisements de pétrole et de gaz dans l’Arctique, où les réserves pétrolières sont estimées à 90 milliards de barils (la Chine en consomme actuellement trois par an) et à 30 % des ressources en gaz de la planète encore non découvertes. ExxonMobil (américain) et Rosnett (russe) ont signé un partenariat d’exploration marine dans la zone.

Parallèlement, la Grande Bretagne vient d’autoriser la société Cuadrilla ressources à reprendre l’exploration de gaz de schiste avec la technique de la fracturation hydraulique (les poches de gaz sont libérées par jets d’eau sous pression qui éclatent les roches qui les enferment). Les gaz « non conventionnels » représentent actuellement le quart de la production de gaz nord-américaine, et les réserves sont considérables en Europe : les sous-sols de la Suède, l’Ukraine, la Pologne, la Grande Bretagne enferment des trésors, mais c’est la France qui a les plus importantes réserves estimées, avec plus de 5000 milliards de m3. Mais, on le sait, en France Madame NKM a interdit l’exploration : on a du pétrole, mais on n’a pas d’idées.

Sur le web

Voir les commentaires (47)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (47)
  • Plutôt que d’écrire « En France, on a du pétrole, mais on n’a pas d’idées », j’aurais plutôt écrit « On a pas idée ». Je veux parler des conséquences économiques et sur le niveau de vide de la population, des conséquences dramatiques d’une telle idéologie rétrograde, maltusienne et déclinologiste.

  • tiens c’est drôle, je terminais un de mes textes de la même manière il y a 8 mois : « on n’a plus d’idées mais on a du pétrole ». http://cebazatpourdemain.typepad.fr/cebazatpourdemain/2011/09/beaucoup-de-p%C3%A9trole-en-france.html

  • On peut estimer qu’après le massacre électoral en rase campagne d’EELV, le prochain gouvernment socialiste (bien que non-UMP) aura les mains libres pour lancer l’exploration en France.

    Ça a quelque chose d’irrésistible pour la classe politique, vous savez : une toute nouvelle source massive de taxation.

  • Oui oui bien sûr de simple « jets d’eau » parfaitement pure… peut être avec un zeste du jus de citron pour ronger la roche hein ?

    Non environs 1600 produits chimiques ultra corrosif incorporé à ces « jets d’eau »

  • C’est parcequ’ il n ‘ y plus de nouvelle grosse découvertes de fossile et que la consommation explose a l’échelon mondiale qu’on se tourne vers les gaz de schistes (très peu rentable et très polluant). Dire l’envers est un mensonge éhonté. Nous devons le plus vite possible faire la transition énergétique et ne plus dépendre de pays étrangers qui mentent d’ailleurs sur leur réserve!

    • Le gaz de schiste est tellement peu rentable qu’il a fait couler les prix du gaz (mais pas en France, où c’est l’Etat qui décide du prix).

      « dire l’envers est un mensonge éhonté » est une formule habituellement utilisée par les fumistes qui ne supportent pas la contradiction. Si vous estimez ne pas être dans ce cas, faites attention à la manière dont vous vous exprimez. 😉

    • Il est vrai qu’aux USA les prix se sont effondrés, mais c’est dû à la surabondance, donc on a du mal à voir en quoi ça justifie une quelconque « transition ».

      En France et en Belgique, ça ferait beaucoup de bien à beaucoup de gens, et pas les plus favorisés, si les prix pouvaient chuter de la même façon.

      Or, c’est possible, en libérant l’exploration, la production, la distribution.

      • « ça ferait beaucoup de bien à beaucoup de gens, et pas les plus favorisés, »

        Certes, mais ceci présenterait un risque: celui de perdre sa clientèle électorale. Une énergie chère justifie les subventions et les aides sociales diverses et donc constitue un outil puissant de fidélisation de ladite clientèle.

        CQFD (oui je sais: c’est un peu léger, mais je pense qu’il y a un fond de vérité)

  • Ce ne sont pas les ressources qui s’épuisent avec le temps, mais les arguments des écologistes.

    • Ca ne se renouvelle pas en un clin d’oeil les ressources fossiles. A un moment on ne pourra forcément plus en extraire ; la thèse citée en titre est par conséquent toujours valable. Mais à quand leur épuisement total ? Et que faire pendant l’intervalle ?

      • Si on laisse faire le marché, les ressources fossiles ne s’épuiseront jamais. On cessera simplement d’en utiliser certaines au profit d’autres, au gré des variations de prix et du progrès technologique. L’argument de l’épuisement des ressources ne résiste pas une seconde aux mécanismes du marché.

        • Si cela fait référence à « l’abondance créative » de hayek :
          « …L’existence d’une ressource naturelle particulière signifie simplement que, tant qu’elle dure, sa contribution temporaire à nos revenus nous aidera à en créer de nouvelles qui pareillement nous aideront dans le futur.. »
          Très prophétique comme assertion compte tenu de notre niveau technologique actuel…

          • Simple logique… Toutefois, Hayek est une très bonne source d’inspiration.

            Précisément, le progrès technologique est la variable oubliée par tous les malthusiens qui sont constamment contredits dans les faits.

            L’intelligence et l’activité humaine sont les véritables ressources inépuisables : peu importe les matières premières.

          • Cette citation de Hayek est littéralement anti-physique. La créativité de l’homme est certainement considérable, mais pas au point de pouvoir changer les règles de l’univers …

          • Anti-physique ? Décidément, vous mélangez tout et vous n’y comprenez que couic. Arrêtez de vous décrédibiliser un peu plus à chacun de vos messages.

          • qui parle de « changer les règles de l’univers … » ? Il suffit juste de les exploiter, ce qu’on fait de mieux en mieux, avec des techniques de plus en plus élaborées.
            https://www.contrepoints.org/2012/05/01/81374-energie-progressive-vs-energie-renouvelable
            Le monde n’est pas sans limites, mais nous en sommes encore bien, bien loin ; la finitude physique ce n’est pas une question pour nous, mais pour nos descendants au stade de la sphère de Dyson …

        • Le genre d’assertion définitive « libérale », aussi définitive que vide de sens.

  • En ce qui concerne le pétrole non-conventionnel, il ne faut pas néanmoins occulter le fait que les réservoirs nécessitent la plupart du temps une mise en œuvre d’exploitation plus complexe. Par exemple lorsque Total nous parle de l’incroyable potentiel de l’offshore profond, le cout technique d’exploitation ne sera pas totalement contrebalancer par la dimension des réserves, et cela se fera inévitablement ressentir sur le prix à la pompe…
    De même que les différents groupes pétroliers sont de plus en plus forcés à réduire leur marge d’incertitude pour l’exploration. La technologie et la géologie ont pourtant bien évoluées, on ressent très bien la fin du « pétrole facile » à Total, et cela se voit clairement dans les investissements en R&D.

  • Ne manquez pas ces explications de quelqu’un qui connait sa géologie et son forage:

    http://wattsupwiththat.com/2012/04/29/on-fracking/

    Le fracking est utilisé depuis 50 ans, on sait donc que ça ne contamine jamais la nappe phréatique.

    Ce qui est nouveau c’est la combinaison du forage horizontal orientable (sur des kilomètres) et du fracking.

  • Votre article se contredit allègrement, c´est à dire que maintenant nous cherchons dans l´arctique ce qui veut dire qu´il ne nous reste pas d´autres endroits, 90Mb de réserve soit 3 ans de consommation. C´est pour cela aussi qu´on exploite les sables bitumineux de l´Alberta (3 barils produits pour 1 consommé) ou sous plus de 2000m d´eau dans le «pre-sal» Brésilien avec des plateformes à plus d´un milliard de $ pièce. L´AIE nous a informé que le pic de production de pétrole conventionnel a eu lieu en 2006 et que maintenant les 2/3 des pays producteurs en dehors de L´OPEP sont en déplétion comme Mexique, GB, Norvège etc.. Dans les 10 dernières années 70 MB trouvés pour 300 Mb consommés, en 2000 consommation de 75 Mb/j maintenant 88Mb/j.
    Vous confondez ressources et réserves, les ressources ne deviennent des réserves que lorsque celles-ci sont rentables à exploiter, en 1970 à 10 ou 30 $ le baril, beaucoup de réserves d´aujourd’hui étaient des ressources. Le Club de Rome en 1972 disait seulement qu´au XXI siècle notre société s´écroulerait, aujourd’hui il date l´écroulement pour 2030.
    http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/1972-2012-le-club-de-rome-confirme-114264
    http://videos.senat.fr/video/videos/2012/video12508.html

    http://www.sauvonsleclimat.org/

    Á méditer

  • nombreux son-ils parmi ces écologistes à utiliser un ordinateur ou iphone,aussi après l’émission Cash présentée hier soir sur TV5 préparant les consommateurs a de plus en plus revenir au temps de la gomme ou de la calculette électronique .On voit bien qu’en stupidité durable celle des écolos est inépuisable .On savait aller au devant d’une cata écologique dûe justement à l’abus de l’informatique moyen de plus en plus couteux désormais pour le porte monnaie du cnsommateur /bon marché signifiant perte de temps et d’argent ,la qualité important critère désormais elle aussi obsolète /prouvant bien le non sens de ces mouvements qui sont les premiers à indiquer à d’autres comment économiser et qui sont les plus grands pollueurs des côte Africaine.La situation ne va pas s’améliorer si l’on sait qu’en achetant des ordis,dorénavant les réparer fera aussi partie du passé
    Quelqu’un oserait-il encore prononcer le mot progrès?,
    2000 signifiait déjà la mort lente des ordinateurs ,2012 pourrait bien signifier aussi mort lente de toutes les entreprises qui s’étaient lancées justement dans la maintenance de ces appareils,vous parlez d’un développement durable
    Et si l’on pense aux appartements loués avec toute la gamme des appareils ultrasophistiqués pour soulager madame à la cuisine ,là aussi plus moyen de réparer faudra tous aller au bistrot du coin .On savait la lambada des écologistes la pire des mouvances sectaires,ils n’auront plus qu’à aller chercher refuge dans un hopital psychiatrique afin d’être protégés de la colère elle bien durable de la part des consommateurs

    • barjabule : « Et si l’on pense aux appartements loués avec toute la gamme des appareils ultrasophistiqués pour soulager madame à la cuisine ,là aussi plus moyen de réparer »
      ————————————
      Les appareils modernes sont bien plus fiables qu’avant et ne sont pas moins réparables. C’est vrai tant pour les voitures que les micro-ondes ou les ordinateurs. Si pour certains, on ne répare plus, c’est justement parce qu’ils coûtent des cacahuètes (grâce au progrès technique et à la production de masse) par rapport au prix horaire de la main d’oeuvre, pas parce qu’il n’y a pas « plus de moyen de les réparer », fable stupide colportée par les abrutis de journaleux.

      Preuve qu’ils sont réparables, allez en Afrique et vous les retrouverez recyclés là-bas en quantité industrielle (notamment les portables et les micro-ondes).

      Le problème ici vient de l’explosion des coûts de main-d’oeuvre à cause de l’Etat nounou, pas de la soit-disant l’obsolescence programmée (une fable colportée par les merdias à hurler de rire pour quelque qui a quelques notions élémentaires de contrôle qualité et de normes de fiabilité).

      • miniTaxe,concernant l’Afrique vous n’avez pas tout faux cependant leurs jours sont comptés aussi aux appareils électro ménagers et ordinateurs quelques mois et ensuite ils sont obsolètes et vont garnir des montagnes d’autres déchets.Je ne sais pas l’âge que vous avez mais ce que je sais parcontre c’est qu’en 1990 il y avait encore des hommes qui ne se laissaient pas aussi facilement arnaquer ,détestaient être pris pour des guignols.La planète tournait bien,,l’économie battait son plein avant que des arnaqueurs ayant compris ce qu’il faudrait pour remplir leur escarcelle sans trop de fatigue rappliquent ,les fameuses sectes d’écologistes jouant sur les mots .En Suisse dès la fin de la guerre on savait trier y’avait pas de gaspillage puis internet est arrivé et dieu que ce monde là sait gaspiller son temps et son énergie à tchatter mais surtout pas pour aider et c’est pas en taxant de plus en plus que les humains auront envie de s’entraider surtout si peu à peu ils se rendent compte qu’ils se sont fait piéger par des arnaqueurs ayant joué sur les mots et leurs émotions.Avez vous remarqué comme la nature aime se venger toute seule,la France est sous les feux de jupiter colères et inondations ce qui a pour effet de nettoyer toutes les pollutions et surtout et là on veut pas éclater de rire et pourtant ce qui saute aux yeux c’est le non entretien des canalisations gestes pourtant importants pour qui veut sauver son environnement,les anciens voyaient clair ils savaient qu’en entretenant régulièrement ces dernières ,inondations et autres surprises seraient moindres, ils savaient aussi conserver des arbres dont les racines retenaient les éboulements ,eux savaient voir clair sur la durabilité dans le temps,on ne peut plus hélas en dire autant de nos jours .Et le plus important les anciens ne vendaient pas l’ame de leur vilalge aux mains de sociétés anonymes qui elles aussi au nom de la protection savent comment tirer les ficelles pour s’enrichir elles et non pouvoir en faire profiter les communes et leurs habitants

        • J’ai le même laptop depuis 3 ans, et je vais le garder encore un bon moment. Il est peut-être obsolète, mais il fait encore parfaitement le taf que je lui demande de faire.

  • Bien évidemment personne n’a lu le rapport Meadows, en 1972 la seule conclusion était que le système s’écroulerait durant le XXI siècle, ce sont les journalistes qui ont prédit la fin du pétrole au tournant du millénaire à partir des données sur les réserves de l’époque (sans la mer du nord, les sables et schistes bitumineux, l’offshore et autres). Une nouvelle prévision vient de sortir en accord avec celui de 1972.
    http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/1972-2012-le-club-de-rome-confirme-114264
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Halte_%C3%A0_la_croissance_%3F

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Dans la mythologie grecque, Cassandre était la prêtresse troyenne qui avait reçu la malédiction de prononcer de vraies prophéties, mais de ne jamais être crue.

L'environnementalisme idéologique comporte une cohorte de Cassandre inversées : ils font de fausses prophéties qui sont largement crues. Le biologiste de Stanford Paul Ehrlich, dans son classique de 1968, The Population Bomb, a prophétisé :

"La bataille pour nourrir toute l'humanité est terminée. Dans les années 1970, des centaines de millions de personnes mourront de fai... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

On pourrait définir l’écologie en disant qu’elle consiste à inscrire le développement de l’homme de façon aussi harmonieuse que possible dans son environnement, mais ce n’est pas exactement comme cela qu’elle est née ni qu’elle s’est développée.

Quand les questions écologiques font leur apparition dans le débat public à la fin des années 1960, l’inquiétude dominante concerne l’épuisement des ressources. La démographie est galopante, la consommation aussi ; comment tout cela ne finirait-il pas en effondreme... Poursuivre la lecture

Par Max Falque. 

En faisant de la ressource en eau un « patrimoine commun de la nation » la loi sur l'eau de 1992 excluait par principe, voire par idéologie, la définition de droits de propriété et donc ouvrait la voie à la célèbre tragédie des biens communs ou plus exactement celle du libre accès à une ressource limitée sur laquelle s’exerce une demande croissante.

Rappelons les conclusions de l’article fameux de Garrett Hardin publié dans la revue américaine Science en 1968 qui décrit comment un pâturage communal est inévitabl... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles