Et pour le second tour, Contrepoints votera…

Pour le second tour de la présidentielle, objectivement, le suspense est relancé : tout dépendra du comportement des électeurs de Marine Le Pen et François Bayrou. Alors, que voter ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Et pour le second tour, Contrepoints votera…

Publié le 23 avril 2012
- A +

Pour le second tour de la présidentielle, objectivement, le suspense est relancé : tout dépendra du comportement des électeurs de Marine Le Pen et François Bayrou. Alors, que voter ?

Par PLG, de la rédaction de Contrepoints.

Suite à l’article « Pourquoi Nicolas Sarkozy a perdu ses soutiens libéraux », beaucoup d’entre vous doivent se demander, de Nicolas Sarkozy et François Hollande, qui est le plus libéral ou plutôt, le moins antilibéral.

Soyons clair, Contrepoints gardera une stricte neutralité dans cette campagne. Nous avons déjà expliqué pourquoi, selon nous, Nicolas Sarkozy a perdu majoritairement ses soutiens libéraux. Cela étant, force est de reconnaitre que ce premier tour n’est pas exactement la Bérézina attendue. Certes, c’est la première fois que le Président sortant arrive en deuxième position. Mais c’est aussi la première fois que le Front National arrive si haut, près de 20% selon les différents instituts. Objectivement, le suspense est relancé, tout dépendra du comportement des électeurs de Marine Le Pen et François Bayrou.

Alors, à défaut de donner une consigne de vote, nous pouvons nous risquer à une prévision ô combien prudente, en nous fondant sur les nombreux mails que vous nous avez envoyés. Pour ceux qui sont allés voter, globalement en faveur de Nicolas Sarkozy, sans conviction. La raison est somme toute assez claire : entre deux maux, vous avez choisi le moindre. Voter pour un pas-très-libéral qui promet (fichtre) de diminuer les dépenses publiques (en pourcentage, pas en volume hein !) en augmentant pas trop les impôts et un pas-libéral qui promet de ne pas trop augmenter les impôts en diminuant éventuellement la dépense publique. Rien de réjouissant.

Ce qui est certain, c’est qu’il va falloir s’attendre durant ces deux semaines à une avalanche de discours démagogiques, protecteurs et protectionnistes. Étant donné les scores des différents candidats, Nicolas Sarkozy va devoir en même temps orienter son discours très à droite pour diriger les électeurs de Le Pen vers son nom et non l’abstention, tout en ne faisant pas fuir l’électorat centriste… Attention au claquage.

—-
Lire aussi : pour les derniers indécis, l’excellent comparatif, très complet, des programmes par Xavier Chambolle. À vos bulletins dans deux semaines !

Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • Le choix se situe entre Charybde et Scylla!

  • Le débat d’hier soir sur TF1 était d’une bêtise insondable, chacun hurlant ses éléments de langage vides de sens. Ils me dégoûtent d’un côté comme de l’autre. Abstention.

  • L’abstention semble la meilleure solution :

    Après l’effondrement économique de la France suite au lessivage socialiste, deux solutions resterons en lice : Le Front National ou les libéraux.

    Si Sarkozy continu de mener une politique très étatiste avec un soupçon de libéralisme, la population, déjà fortement formatée par 100 d’éducation nationale monopolistique, continuera de penser que l’échec est dû au libéralisme.

    Avec une politique clairement socialiste, nous pouvons espérer une meilleure connaissance et compréhension de la pensée libérale. Surtout en comparant le futur état de la France avec les pays ayant conduit une politique de liberté.

    • Un seul problème à votre conclusion, le Front national est très connu, les libéraux non. Donc un écroulement économique conduira soit à la victoire du FN ou de l’extrême gauche, mais surement pas des libéraux dont les idées sont très peu connues (ou dévoyées) et se limite à un petit cercle beaucoup trop restreint.

      • Je suis tout à fait d’accord ; d’ailleurs je ne pense pas que l’article laisse penser à une victoire de Sarkozy. Je voulais simplement faire un pronostic sur les intentions de vote des libéraux. Cela étant comme ils ne sont pas nombreux, et qu’en plus beaucoup vont s’abstenir, chacun comprend que cela ne pèsera rien. C’est pourquoi j’essaie d’expliquer qu’il faut s’attendre à une avalanche de propositions en faveur des idées défendues par M. Le Pen

      • Il est donc très important de promouvoir les idées libérales, et de ne pas laisser celles-ci associées, dans l’idée des citoyens, avec la politique menée par Sarkozy.

        Internet est un formidable outil. Participez à de multiples forum en étant le plus didactique et le moins polémique possible.

  • Comme dans la maxime bien connue:
    « au premier tour on choisit, au second on élimine »

  • pourquoi ne pas rappeler que dans un article daté de février 2012 votre éditorial expliquait pourquoi hollande ne gagnerait pas (s’il faisait moins de 32 ce qui est le cas)? je suis sarkozyste et je n’adhère pas à vos virevoltes.

    • Maria, vous semblez oublier deux trois éléments importants :
      – Contrepoints fait participer des rédacteurs de toutes sensibilités, liés seulement par une sensibilité libérale. Il n’est donc pas surprenant d’observer es différences de points de vue entre les articles
      – Ceci est renforcé par le fait que Contrepoints n’est en aucun cas un journal Sarkozyste. Certains articles vont dans son sens, d’autres non. Vous pouvez être Sarkozyste et libérale, antisarkozyste et libérale
      – Enfin il s’agissait d’un titre-formule, en réponse aux nombreux articles intitulés « Pq Sarkozy ne gagnera pas ». Je ne pense pas que l’auteur ait voulu faire un pronostic ; mais juste avancer quelque raisons qui pourraient nuancer la victoire de F. Hollande

  • Mouais, du Sarkoland au SarkHollande, pareil au même.

  • vous êtes gonflant !
    Sarkozy ET Hollande sont des SOCIALISTES
    pour être précis ce sont des SOCIALISTES IMMIGRATIONISTES MONDIALISTES

    sachons que l’oligarchie mondialisée a besoin du socialisme pour contrôler le populo.

    ça va comme ça ?

    avec près de 50% de prélèvements obligatoires, un Etat qui dévorer 55% du PIB et plus de 1 salarié sur 4 qui est fonctionnaire ou assimilé, LA FRANCE EST DE FAIT UN ETAT PROFONDEMMENT ENKYSTE DANS LE SOCIALISME

    that’s all folks……………………

    • 55% du PIB… mais alors on compte deux fois la dépense publique. Car la richesse qui est produite par la société civile (premier comptage dans le PIB), est ensuite captée par l’état et dépensé à son tour (second comptage). En réalité l’état français dévore déjà 100% du vrai « PIB », en plus de s’endetter en sus – il dévore aussi notre avenir au passage – et de s’accaparer la totalité des quelques richesses produites par certains fonctionnaires (essentiellement au niveau des services dits ‘régaliens’).

    • et thatcher est trotskiste,reagan était marxiste et bolloré maoiste.oui,oui on connait la chanson éculée du sarko socialiste!

      • Ce qu’il veut dire, c’est que Sarko est un ultra-étatiste, un corporatiste, un dirigiste voire un collectiviste et un constructiviste, et il utilise le raccourci (pas tout-à-fait exact selon moi, mais pas vraiment faux non plus) de « socialiste de droite ».
        Il fait peut-être partie des quelques libéraux restants qui ne veulent pas admettre que la droite française est PAR NATURE anti-libérale.

        Mais au moins parler de « socialisme de droite » est plus facilement compréhensible par la majorité.

        Par contre, mettre Bolloré dans le même panier que Thatcher et Reagan, faut oser…

  • « La raison est somme toute assez claire : entre deux maux, vous avez choisi le moindre. »

    Celle-là, elle me fait mourir de rire. Je ne m’adresse pas à l’auteur de l’article, mais à ceux qui utilisent cet argument pour justifier leur vote en faveur de Sarkozy. Pour moi, ce sont des pseudo-libéraux, qui votent pour Sarkozy car il est consevateur comme eux. C’est-à-dire, que beaucoup votent Sarkozy pour ses positions sur les questions sociales et sur les immigrés, ente autres choses. Vous n’avez rien à voir avec le libéralisme, lisez « Pourquoi je ne suis pas conservateur » de Hayek pour comprendre la distinction entre un libéral et un conservateur.

    De plus, le programme de Sarkozy, pfff, celui qu’il a présenté en catimini quand les candidats avaient un temps de parole réduit. Il est à mourir de rire encore une fois. Et Sarkozy, je n’ai pas envie de le juger sur son programme car plus menteur que ce type, il n’y a pas (ce soir encore, je n’ai « jamais dit la fête du vrai travail », Fukushima, Berlin, président du pouvoir d’achat, vote des étrangers aux élections locales, il y a des ministères de l’immigration dans 14 des 15 pays européens, etc. la liste des mensonges de Pinocchio est infinie).

    Et puis, excusez-moi, regardez le bilan de Sarkozy en tant que Ministre du budget (86-88), en tant que ministre de l’économie (2004), considérez que des 4 gros candidats en 2007, c’est celui dont le programme était le plus coûteux (60 milliards), qu’il a fait exploser la dette en 5 ans, qu’il a instauré pratiquement 40 nouvelles taxes en 5 ans, qu’il veut maintenant le protectionnisme. Voter pour ce gars et avec son programme caché, c’est impossible. Certes, le programme de Hollande n’est pas celui qu’on peut attendre comme libéral, mais je pense qu’il sera rattrapé par la réalité économique, tandis que la droite est déjà rattrapée par ses actes. Alors, on peut parler dela crise et de ce pauvre et pathétique Sarkozy, mais je n’oublie pas que Raffarin et la droite ont fait exploser la dette avant (on a franchi les 60% en 2003-2004), y compris avec Sarkozy comme président. ALors que Jospin avait fait baisser la dette et même voulait affecter le montant de la fameuse « cagnotte » en totalité au remboursement de la dette tandis que Chirac et ses amis de droite demandaient qu’on « rembourse leur argent aux français », c-à-d, qu’on redistribue. Le comble. Bref, la droite n’a strictement rien à voir avec le libéralisme, Sarkozy encore moins.

    • Lire « y compris avec Sarkozy comme Ministre de l’Economie » au lieu de « y compris avec Sarkozy comme président ».

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

On attendait une rencontre sportive, on a droit à un numéro de cirque tragico-comique supervisé par le Qatar et ses différents soutiens. Entre les faux supporters qui défilent, les sponsors floués au dernier moment et un président de la Fifa qui joue grossièrement la carte de l’antiracisme woke pour répondre aux critiques adressées au Mondial dans le domaine des droits de l’Homme, le spectateur a droit à une suite de sketches en marge des matchs programmés.

🗣 “Today I feel Qatari. Today I feel Arab. Today I feel Af... Poursuivre la lecture

Par Thérèse Rebière.

 

À l’occasion des élections américaines de mi-mandat du 8 novembre 2022, une partie importante du Congrès américain va être renouvelée : la totalité des 435 sièges de la Chambre des représentants (actuellement à majorité démocrate), ainsi que 35 des 100 sièges du Sénat (actuellement répartis à 50-50 entre Républicains et Démocrates et départagés par la voix de la vice-présidente Kamala Harris).

Dès le début du mandat de Joe Biden les projections étaient plutôt pessimistes quant à la capacité du ... Poursuivre la lecture

Durant une campagne électorale, un politicien et son parti crieront leurs réussites sur tous les toits. À défaut d’accomplissements, ils utiliseront l’énergie du désespoir pour détourner l’attention. Les démocrates, aux prises avec une inflation galopante, une augmentation vertigineuse de la criminalité et de l’immigration irrégulière, ont choisi la seconde voie.

Le tout commence au sommet avec Joe Biden. Ayant malheureusement tenu sa promesse de détruire l’industrie de l’énergie, il cherche maintenant à diminuer les prix de l’essence ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles