Progrès vers la légalisation des drogues au Guatemala

La légalisation des drogues, une idée qui progresse en Amérique Latine et centrale. Dernier exemple en date, le président du Guatémala, Otto Pérez Molina.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Progrès vers la légalisation des drogues au Guatemala

Publié le 22 avril 2012
- A +

La légalisation des drogues, une idée qui progresse en Amérique Latine et centrale. Dernier exemple en date, le président du Guatémala, Otto Pérez Molina.

Par Puerto Vallarta, pour The Economist.

drogueDans les six derniers mois, le débat sur les drogues est devenu de plus en plus présent : plusieurs chefs d’états en exercice ont ainsi déclaré pour la première fois être prêts à envisager la légalisation des stupéfiants plutôt que de les combattre sans succès. Un des plus ardents partisans de telles réformes radicales est le président du Guatémala, Otto Pérez Molina, qui a prêté serment comme président du pays le 14 janvier 2012. M. Pérez, ancien chef des services secrets militaires, a fait campagne en promettant de faire montre d’une « main de fer » contre le crime. Il déclare maintenant que le meilleur moyen d’écraser les mafias de la drogue pourrait être de leur ôter leur principale source de revenus, en légalisant la drogue.

Lire la suite sur The Economist (anglais)

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Les arguments en faveur de la légalisation des drogues sont légion.

Par Le Minarchiste, depuis Montréal, Québec.

Il existe beaucoup d’arguments utilitaristes pour mettre fin à la guerre contre la drogue. Cependant, ces arguments sont secondaires, voire invalides, car cette guerre en est une contre la liberté individuelle, le libre marché, la propriété privée et même la démocratie. Une fois que l’on a permis au gouvernement de réguler et criminaliser les substances que l’on consomme de notre plein gré, on a retiré toute limite à ... Poursuivre la lecture

marché libre
0
Sauvegarder cet article

Par Edouard Hesse et Kevin Brookes Un article de GénérationLibre

La lutte contre le cannabis en France est un échec sanitaire et sécuritaire. Si la répression ne détourne personne de son usage, elle met les consommateurs aux prises avec un système criminel.

À l’inverse, la légalisation permet de réduire le crime, ne provoque pas d’augmentation significative de la consommation et favorise la protection des plus vulnérables.

Un tour d’horizon des différentes expériences menées à l’étranger (Uruguay, États-Unis, Canada) fait... Poursuivre la lecture

prohibition
0
Sauvegarder cet article

Par Aurélien Véron.

Tous les exemples montrent qu'instaurer une prohibition sur un produit ne permet pas d'enrayer la consommation et le trafic du produit en question. Après les États-Unis des années 1920, c'est à la France d'être pointée du doigt pour son incapacité à enrayer les trafics malgré une politique très répressive.

Plusieurs pays appellent à légaliser les drogues

Trois anciens présidents de pays aussi sérieux que la Suisse, le Brésil et la Pologne ont appelé à légaliser les drogues dans une tribune parue le 26 août 20... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles