Progrès vers la légalisation des drogues au Guatemala

La légalisation des drogues, une idée qui progresse en Amérique Latine et centrale. Dernier exemple en date, le président du Guatémala, Otto Pérez Molina.

La légalisation des drogues, une idée qui progresse en Amérique Latine et centrale. Dernier exemple en date, le président du Guatémala, Otto Pérez Molina.

Par Puerto Vallarta, pour The Economist.

drogueDans les six derniers mois, le débat sur les drogues est devenu de plus en plus présent : plusieurs chefs d’états en exercice ont ainsi déclaré pour la première fois être prêts à envisager la légalisation des stupéfiants plutôt que de les combattre sans succès. Un des plus ardents partisans de telles réformes radicales est le président du Guatémala, Otto Pérez Molina, qui a prêté serment comme président du pays le 14 janvier 2012. M. Pérez, ancien chef des services secrets militaires, a fait campagne en promettant de faire montre d’une « main de fer » contre le crime. Il déclare maintenant que le meilleur moyen d’écraser les mafias de la drogue pourrait être de leur ôter leur principale source de revenus, en légalisant la drogue.

Lire la suite sur The Economist (anglais)

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.