Grève du sexe contre les banquiers en Espagne

Les prostituées espagnoles entendent faire pression sur les banquiers pour augmenter les volumes de crédit à l’économie espagnole.

Les prostituées espagnoles entendent faire pression sur les banquiers pour augmenter les volumes de crédit à l’économie espagnole.

Par Pierre-Yves Saint-Onge, depuis Montréal, Québec.

Un moyen de pression peu commun a commencé récemment en Espagne. Les prostituées du pays ont déclaré un grève générale et à durée indéfinie sur leurs services pour les banquiers du pays. Elles refuseront de servir cette clientèle tant et aussi longtemps que les banquiers n’auront pas recommencé à accorder du crédit aux familles espagnoles et aux petites et moyennes entreprises du pays.

Selon elles, elles sont les seules avec une réelle possibilité d’appliquer une pression sur le secteur.

Elles ont révélé que certains banquiers ont tenté de se faire passer pour des ingénieurs ou des architectes sans succès. Paraitrait-il qu’il sont les seuls qui puissent se permettre des taux qui dépassent les 300 Euros de l’heure…

Les banquiers sont effectivement assez désespérés qui ont demandé au gouvernement d’intervenir en médiation.

Source: RT

Sur le web

Quelles propositions de réforme pour le secteur bancaire? Lire nos articles sur le sujet sur Contrepoints.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.