Ghosn persiste et signe sur la voiture électrique

M. Ghosn reconnait que des progrès rapides sont nécessaires sur le poids, la capacité et le coût des batteries, car les aides gouvernementales soutenant artificiellement ces véhicules ne dureront pas éternellement.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ghosn persiste et signe sur la voiture électrique

Publié le 4 avril 2012
- A +

Alors même que la plupart des nouvelles concernant les ventes de voitures électriques sont et restent jusqu’à présent décevantes, Carlos Ghosn, patron de l’alliance Renault-Nissan, n’a pas démordu de son optimisme sur le futur de cette technologie lors d’un discours au salon de l’auto de New York.

M. Ghosn reconnait que des progrès rapides sont nécessaires sur le poids, la taille et le coût des batteries, car les aides gouvernementales qui soutiennent artificiellement ces véhicules ne dureront pas éternellement. Il voit des raisons d’espérer dans la multiplication des fournisseurs de batteries en Amérique et en Asie, et dans l’augmentation des investissements dans ce secteur.

Confronté aux faibles ventes de la Nissan Leaf, il a répondu que c’était dû à des problèmes d’approvisionnement, les ventes totales se montant tout de même à 27 000 exemplaires à ce jour.

Sa prévision reste que l’électrique pur représentera 10 % du marché en 2020, là où ces voitures seront commercialisées, et que Nissan aura vendu 1,5 million de ces véhicules d’ici à 2016.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)

    Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Patrick Carroll.

Si vous avez ressenti une certaine douleur à la pompe ces dernières semaines, vous n'êtes pas seul. Les prix de l'essence sont en hausse dans le monde entier et aux États-Unis ils ont récemment atteint un nouveau record historique, battant celui de 2008.

Les raisons de ces prix élevés sont multiples, certaines étant plus évidentes que d'autres. L'impression monétaire de la Fed et le conflit Russie-Ukraine sont quelques-uns des facteurs les plus récents et les plus connus.

Mais il existe de nombreux au... Poursuivre la lecture

Par Yannick Harrel.

L’électromobilité est imposée par les décideurs nationaux et européens comme la seule et unique voie possible pour les mobilités de demain. Taxés et discriminés, les usagers de véhicules thermiques devront s’adapter à leurs frais à cette nouvelle donne ou disparaître de la circulation. Bien que l’électromobilité présente de réels avantages, elle renferme aussi des problématiques sérieuses trop rapidement éludées, si ce n’est ignorées.

Le plan climat européen : une vision messianique

Le 28 juin 2021, le Conse... Poursuivre la lecture

Par Michel Gay et Christian Bailleux.

L’incohérence de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) du gouvernement suite à la Loi de transition énergétique pour la croissance verte votée en 2015 et les inévitables prises de positions extrêmes liées à la campagne électorale de 2022 pourraient contribuer à accélérer les colossales dépenses contre-productives conduisant ainsi à un désastre humain.

Arrêt programmé de la production de véhicules thermiques

Les principaux constructeurs automobiles ont annoncé l’arrêt de la constr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles