Ghosn persiste et signe sur la voiture électrique

M. Ghosn reconnait que des progrès rapides sont nécessaires sur le poids, la capacité et le coût des batteries, car les aides gouvernementales soutenant artificiellement ces véhicules ne dureront pas éternellement.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Ghosn persiste et signe sur la voiture électrique

Publié le 4 avril 2012
- A +

Alors même que la plupart des nouvelles concernant les ventes de voitures électriques sont et restent jusqu’à présent décevantes, Carlos Ghosn, patron de l’alliance Renault-Nissan, n’a pas démordu de son optimisme sur le futur de cette technologie lors d’un discours au salon de l’auto de New York.

M. Ghosn reconnait que des progrès rapides sont nécessaires sur le poids, la taille et le coût des batteries, car les aides gouvernementales qui soutiennent artificiellement ces véhicules ne dureront pas éternellement. Il voit des raisons d’espérer dans la multiplication des fournisseurs de batteries en Amérique et en Asie, et dans l’augmentation des investissements dans ce secteur.

Confronté aux faibles ventes de la Nissan Leaf, il a répondu que c’était dû à des problèmes d’approvisionnement, les ventes totales se montant tout de même à 27 000 exemplaires à ce jour.

Sa prévision reste que l’électrique pur représentera 10 % du marché en 2020, là où ces voitures seront commercialisées, et que Nissan aura vendu 1,5 million de ces véhicules d’ici à 2016.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)

    Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Un article de la Nouvelle lettre

La voiture électrique est-elle la solution d’avenir ?

Elle a été la vedette du Salon de l’automobile à Paris. Le Parlement européen a confirmé jeudi dernier sa décision du 8 juin : la vente des voitures à moteur thermique, même d’occasion, sera interdite à partir de 2035.

Qui oserait douter de ce grand progrès ? Certainement des illuminés réactionnaires comme Christian Gérondeau[1. Christian Gerondeau, La voiture électrique et autres folies : la religion écologiste (éd. L’artilleur, juille... Poursuivre la lecture

voiture électrique en train de se recharger
10
Sauvegarder cet article

Comme je le mentionnais dans un précédent billet écrit il y a seulement quelques mois, tout se met en place pour (enfin !) ostraciser un peu plus les pauvres hors des villes.

Oui, vous avez bien lu : avec l’implantation de ces Zones à Faibles Émissions, les voitures dites polluantes seront interdites ♩ ce qui garantira ♪ enfin des villes propres ♫ à l’atmosphère respirable ♬ puisque c’est, du reste, le but affiché très officiellement.

Bien évidemment, par faible émission, on n’entend pas faible émission d’âneries ce qui garantir... Poursuivre la lecture

Il fut longtemps considéré comme un truisme que, outre l’honnêteté, la qualité la plus attendue d’un gouvernement est la compétence, la disposition la plus appréciée le talent rehaussé d’une dose de courage et d’une pincée de clairvoyance.

Hélas, depuis près de 30 ans, une trivialité toujours plus insolente gagne dans l’indifférence générale ce qui n’aurait jamais dû cesser d’être un sanctuaire de la méritocratie comme celui qui éleva la jeune nation américaine au rang des nations les plus développées, grâce au chemin de fer et à un vi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles