Trois mythes sur le capitalisme

capitalisme

Être en faveur des entreprises est-ce la même chose qu’être en faveur du capitalisme ? Le capitalisme génère-t-il une distribution injuste des revenus ? Le capitalisme est-il responsable de la crise financière récente ?

Être en faveur des entreprises est-ce la même chose qu’être en faveur du capitalisme ? Le capitalisme génère-t-il une distribution injuste des revenus ? Le capitalisme est-il responsable de la crise financière récente ? Le professeur Jeffrey Miron de l’Université de Harvard répond à ces questions, en décrivant les trois mythes les plus communs sur le capitalisme.

Présentation de la vidéo par Yann Henry.

Le professeur Jeffrey Miron de l’Université de Harvard réfute trois idées reçues sur le capitalisme.

1. Être en faveur des entreprises est la même chose qu’être en faveur du capitalisme.
Dans un système capitaliste, les entreprises se font librement concurrence. Elles ne peuvent bénéficier d’aucune protection de l’État, ce dont profitent les consommateurs.

2. Le capitalisme génère une distribution injuste des revenus.
Le capitalisme récompense ceux qui sont productifs par leur travail, leur ingéniosité ou leur talent.
Une redistribution vers ceux qui n’ont pas ces facultés peut s’opérer, mais ne doit pas interférer dans le système capitaliste, par une fixation des prix ou de la sur-réglementation par exemple.

3. Le capitalisme est responsable de la crise financière récente et de la récession.
Le risque était largement subventionné par l’État, ce qui a entraîné un sur-investissement dans l’immobilier. Dès que l’État sauve ceux qui ont pris des risques excessifs, il encourage les gens à en prendre davantage dans le futur.

Une vidéo de l’Institute for Humane Studies traduite par l’Institut Coppet.


Source : Institut Coppet TV