Campagne présidentielle, mais où sont les propositions ?

imgscan contrepoints 870 Sarkozy Hollande

Les questions auxquelles le prochain président aura à faire face sont légion, et pourtant tous s’obstinent à ne faire aucune proposition qui tienne la route pour y répondre.

Les questions auxquelles le prochain président aura à faire face sont légion, et pourtant tous s’obstinent à ne faire aucune proposition qui tienne la route pour y répondre.

Par Le Parisien Libéral.

Titre II – LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

ARTICLE 5.
Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État. Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités.

ARTICLE 6.
Le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs.

Constitution de 1958
Source : Conseil Constitutionnel

Question : quand les candidats à l’élection présidentielle vont-ils commencer à faire des propositions présidentielles ?

Passons sur le bilan du président sortant, il est incontestablement ultra étatiste et ultra interventionniste. Seule la garantie que les socialistes auraient fait pire peut éventuellement constituer une source de réconfort pour les militants UMP. Pourquoi les socialistes auraient fait pire ? C’est simple, ils l’ont dit et répété, proposant par exemple d’accroître le montant de dépense publique du « Plan de Relance » (lire Contre la dette, pour l’emploi : la « règle d’or » de plomb , un billet du 14 août 2011).

Par contre, sur le plan des propositions, qu’avons-nous ? La création d’un nouvel impôt sur les entreprises du CAC 40 ? La proposition de taxer marginalement à 75% les quelques milliers de personnes qui gagnent 1 million d’euros par an ?

Impôts

Où sont les questions d’égalité des citoyens devant l’impôt (ce qui suppose, à défaut de parler de flat tax, de questionner le statut spécifique de la Corse ou de challenger l’efficacité de l’exit tax de Fillon). Quid du salaire complet pour donner la liberté aux salariés d’utiliser librement le fruit de leur travail ?

Diplomatie

Quel candidat va nous parler d’Herman Van Rompuy et de Lady Catherine Ashton ? Les dirigeants des pays européens ne sont-ils pas censés coordonner avec Ashton leur politique étrangère ?

Pourquoi n’entendons-nous rien sur les opérations militaires extérieures (Opex) de la France ? Notre intervention sous mandat ONU au Liban est-elle toujours d’actualité ? Quid du Tchad ? En Libye, sommes-nous satisfaits de la tournure des choses ? En matière de politique étrangère, allons-nous continuer à taper sur les Suisses ou les Luxembourgeois, des peuples voisins, démocratiques et pacifistes, et féliciter les Russes et les Chinois, de grands démocrates non armés ? Nous avons trop d’ambassades en Afrique et pas assez sur Facebook, et si on ré-allouait quelques ressources, en coordination ou non avec nos partenaires Européens ?

Fonction publique

Est-ce que la question de la relation entre la police et les citoyens peut être débattue ? Les libéraux proposent que les citoyens élisent au suffrage universel direct les commissaires de police, par ville.

Le statut de la fonction publique doit-il perdurer sur cette inégalité fondamentale qui réside dans l’existence des tribunaux administratifs ? Pourquoi les fonctionnaires ne relèveraient-ils pas du droit privé, comme en Suède, au Royaume Uni ou au Canada ? Pourquoi ne pas laisser les Régions et collectivités territoriales décider elles-mêmes des missions publiques et impots levés qu’elles souhaiteraient mettre en œuvre ?

Quand l’État dépense 1 euro, il emprunte 30 centimes. Quelles missions publiques allons-nous supprimer pour rééquilibrer le budget ? Aucun candidat ne veut répondre à cette question. Attendent-ils que la France devienne la Grèce pour se pencher sur la question ?

Intégrité territoriale

Que se passe t-il à Saint Pierre & Miquelon ou en Terre Adélie ? Faut-il garder ou larguer Mayotte ? Va t-on enfin demander que l’UE adopte uniquement trois langues officielles, l’allemand, l’anglais et le français ? Quelle est la stratégie européenne de reconquête de la Lune, avant que les Chinois n’y plantent leur drapeau ?

À part ça, on préfère parler viande Hallal, railler Hollande (dont le seul CV de capitaine de pédalo maire de Tulle aurait dû parler de lui-même) ou fustiger Alain Madelin, qui parle librement au lieu de flatter. Dommage.

Question purement politicienne : si Nicolas Sarkozy arrive 3e ou 4e, appellera-t-il à voter Bayrou au second tour ? Après avoir regardé #dpda hier soir, on peut vraiment se demander si le Président de la République a tout simplement envie d’être réélu.


Sur le web