Lettre ouverte de Kim Jung-Un aux électeurs français

Kim Jung-un donne ses consignes de vote aux électeurs français dans une lettre choc.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Lettre ouverte de Kim Jung-Un aux électeurs français

Publié le 13 mars 2012
- A +

La rédaction de Contrepoints a reçu une communication officielle du bureau du leader suprême nord coréen Kim Jung-un, à destination de tous les électeurs appelés aux urnes. En voici l’intégralité.

Par Kim Jung-un, Chef suprême de la République populaire et démocratique de Corée.

Bureau du Leader suprême Kim Jung-un

Pyongyang

Corée du Nord

                                                                                    Les électeurs français

                                                                                    France

                                                                                    Cc: rédaction de Contrepoints.org

                                                                                    Pyongyang le 25 février 2012,

Chers électeurs français,

En décembre dernier, je suis devenu Leader suprême du parti et de l’armée de la Corée du Nord. Pas mal pour un mec d’une vingtaine d’années vivant jusque-là chez ses parents et qui passait ses journées à jouer à Angry Birds et Fruit Ninja sur son iPad, hein ? Et pourtant, me voilà acclamé dans la rue par des Nord-Coréens qui habituellement ne s’excitent jamais à moins qu’on ne fasse courir la rumeur qu’il y aurait de la viande au marché!

Je vous écris pour une raison bien précise ; les 22 avril et 6 mai 2012 vous voterez à vos élections présidentielles et choisirez parmi les différents candidats. Et si je puis me permettre, laissez-moi vous dire que l’idée que l’un d’entre eux ait accès à la puissance nucléaire me flanque une sacrée trouille.

Car voilà bien une différence entre nos deux pays ; chez moi on met les fous en prisons, alors que chez vous vous réglementez leur temps de parole dans les médias. Vous l’avez compris, je ne ferais confiance à aucun de vos candidats s’il s’agissait de mes propres centrales nucléaires.

La question qui vous intéresse est probablement, alors, pour qui est-ce que je vous recommande de voter ? Eh bien, en un mot, pour moi.

Si vous y pensez bien, je suis le candidat aux élections présidentielles françaises le mieux placé pour répondre aux enjeux électoraux français. En effet, chez nous il n’y a plus de vilaine grande finance. Nous avons atteint cet objectif grâce à une volonté politique soutenue de ne pas avoir d’emploi. Nous avons une justice sociale égalitaire où le peuple a équitablement accès à un aucun toit, aucune nourriture et aucune eau potable. L’environnement est chez moi protégé par le fait que personne n’a plus la force nécessaire pour abattre les arbres. La question de l’immigration ne se pose plus depuis que plus personne ne veut plus y vivre. L’éducation nationale est pour moi une priorité ; le peuple doit avoir accès à ma propagande de sa naissance à sa famine.

Je me doute bien de ce que vous devez vous dire ; je ne suis pas Français, et par conséquent ne peux pas être Président. Mais d’un autre côté, de toute façon, avec vos candidats actuels et leur négligence pour la dette de votre État, votre pays sera vraisemblablement piloté par Bruxelles d’ici peu…

Il est évident cher électeurs français que lorsque vous prenez tous ces facteurs en considération, je suis le candidat à l’élection présidentielle française qui mérite le plus vos votes.

Votre leader suprême Kim Jung-un

Que voter en tant que libéral en France? Contrepoints y a consacré de nombreux articles! (Ici ou )

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Yves Montenay.

Pour ce quinzième épisode, je vais évoquer plus de 60 ans de fréquentation intellectuelle puis concrète de la Corée.

J’ai découvert ce pays dans les années 1950 comme raconté dans mes souvenirs à l’occasion des grands reportages qu’en faisait Le Figaro sur la guerre qui le détruisait.

Années 50 : la guerre de Corée

En 1950, la Corée du Nord communiste envahit la Corée du Sud et l’ONU vola à son secours. L’URSS, qui aurait dû bloquer la décision avec son veto était absente… quelque chose m’échappe depuis... Poursuivre la lecture

Par h16.

Aujourd'hui, soyons fous. N'ayons peur de rien, soufflons bien fort dans le appeau à trolls et imaginons que nous ayons toute latitude pour tenter de résorber la crise actuelle, ou, au moins, d'en atténuer au maximum les effets. Quelles pourraient être les mesures les plus efficaces pour relancer l'activité économique du pays et y créer des emplois ?

On pourrait pour commencer imprimer plusieurs centaines de milliards de billets de 100 euros et les distribuer aux pauvres, directement. Cela n'enrichirait pas tellement le... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Pierre Rigoulot.

Première question : la représentation que donne depuis trois jours la Corée du Nord, devant un gouvernement sud-coréen accablé, vaut-elle la peine qu'on y assiste ?

Non et non. Depuis des décennies, on assiste aux mêmes pantalonnades : le Nord accepte le dialogue avec le Sud, signe éventuellement un traité de coopération  et promet d’œuvrer à la détente.

Les autorités du Sud s'en réjouissent, multiplient les propositions de coopération économique, fournissent de l'aide, voire rencontrent les dirigeant... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles