Le prix du m² de mosquée passive s’établit à €1.440

À Bruxelles, un nouveau lieu de culte financé entièrement par des fonds privés de ses fidèles.

À Bruxelles, un nouveau lieu de culte financé entièrement par des fonds privés de ses fidèles.

Par Nick de Cusa, depuis Bruxelles, Belgique.

Mosquée SelimiyeL’hebdomadaire Brussel Deze Week nous informe que la première pierre de la nouvelle mosquée de Saint Josse (une des 19 communes de Bruxelles), baptisée Selimiye, va être posée ce dimanche.

Cet édifice sera un bâtiment passif.

Simultanément, une campagne de financement est lancée auprès des fidèles pour la construction de ce nouveau lieu religieux. L’initiative est prise par l’Union des Centres Islamiques de Belgique, une organisation fondée il y a 30 ans par des immigrants turcs.

Le bâtiment servant actuellement de mosquée, une ancienne boucherie, est devenu trop petit et insuffisamment sûr.

L’organisation a donc acheté les deux bâtiments mitoyens et confié les plans à l’architecte turco-bruxellois Sefik Birkiye. Ce sera le premier lieu de culte passif du pays. Il aura une petite tourelle, coiffée d’un croissant de lune, en guise de minaret, et s’adaptera au style architectural du quartier tout en ayant des éléments de style orientaux.

La salle de prière aura une capacité de 400 croyants, et le double pour la fête du mouton.

Le coût total du projet est de 4 millions d’euros, financé entièrement par des fonds privés. Les responsables souhaitent que l’argent viennent des croyants qui utiliseront la mosquée, et non de l’étranger. La grande levée de fonds commence aujourd’hui [dimanche 4 mars]. Les participants sont invités à « acheter » 1 m2 de leur mosquée pour 1.440 euros. Calculé sur deux ans, cela représente une somme de 60 euros par mois.