Caucus de l’Iowa, les résultats en direct

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Caucus de l’Iowa, les résultats en direct

Publié le 4 janvier 2012
- A +

Le dépouillement en direct est disponible sur le site du Desmoines Register mais également sur le site de CNN

Le groupe Belgians for Ron Paul suit activement les résultats cette nuit.

Le dépouillement pourrait encore prendre deux bonnes heures voire plus. Les stats détaillées sont disponibles ici pour se faire une idée du profil des électeurs pour chaque candidat.

(2h45) Le début a été mouvementé avec une fulgurante première position de Rick Santorum qui était resté très impopulaire dans les sondages nationaux, suivis d’une courte tête par Ron Paul et Mitt Romney en troisième place loin derrière.

La tendance semble s’inverser car Ron Paul est à présent à égalité avec Rick Santorum et le dépouillement n’en est même pas à 4%. La soirée sera probablement forte en rebondissements.

Fait amusant, Herman Cain, malgré son retrait de candidature suite à un scandale sexuel, est crédité de 2 voix (<0,1%).

(3h04) En ce moment, le résultat est serré avec 24% pour Ron Paul et 23% pour Mitt Romney et Rick Santorum. Le résultat est dépouillé à 12%.

(3h26) Le résultat est serré, les trois favoris sont à 23% mais Santorum est premier de seulement 7 voix. alors que 22% du dépouillement est effectué.

(3h47) Avec 24% pour Romney, Santorum et Paul continuent de se talonner à 23%. Le score de Santorum, plébiscité par les Tea Partiers, semble être la surprise de ce soir. Nous sommes à 31% du dépouillement.

(4h13) Le dépouillement en est déjà à 46% (CNN indiquait 48% mais a corrigé cette valeur) mais certains contés se font atteindre car ils représentent un important pourcentage de la population de l’Etat d’Iowa. Romney et Santorum sont au coude à coude avec 24%, prenant ainsi une avance notable sur Paul crédité de 22%.

(4h35) Aucun changement dans les chiffres alors que le dépouillement est passé à 52%. Santorum et Romney à 24%, Paul à 22%, Gingrich à 13%, Perry à 10%, Bachmann à 6% et Huntsman à 1% dans les résultats dépouillés.

(4h47) Le dépouillement en est à 88%. Le duo de tête se conserve avec 25% tant dis que Paul obtient 21%. Santorum garde néanmoins sa légère avance.

(5h13) Nous voila à 89%. Le résultat reste inchangé mais Romney semble doucement prendre la tête.

(5h24) Alors que les politiciens tiennent leurs messages à leurs supporters sur les chaînes nationales, Santorum vient de reprendre la tête de façon très très juste. Les scores restent les mêmes mais le dépouillement est à 93%.

(6h06) Les résultats restent sensiblement les mêmes. Le dépouillement en est à 97%. Les différents candidats passent les uns après les autres devant leurs supporters. Gingrich se veut confiant, son discours reprend des points de ceux de Paul et Santorum. Il lui serait difficile de reprendre des points de vue de Romney après la campagne très agressive qu’il a eu à son égard. Il félicite Santorum et Ron Paul tout en nuançant sur ce dernier le fait qu’il trouve sa position sur la politique extérieure très dangereuse en utilisant l’argument coutumier du terroriste et la menace atomique. Il est alors descendu de scène sur la musique « Eye of the tiger ». Perry a également tenu son discours où il n’a attaqué ou félicité personne mais, malgré que sa campagne soit presque morte, n’ayant même obtenu qu’un seul canton en Iowa, il a eu une pensée pour les soldats américains, il a soulevé le besoin des USA de se pourvoir d’un président honnête et droite,… Quelques tours de langue de bois et a terminé sur de la musique country dont les paroles étaient critiquables. Malheureusement, j’ai manqué le discours de Paul et Romney. A quelques pourcent du résultat, Santorum semble préférer rester dans les coulisses jusqu’à l’annonce du résultat final.

(9h30) L’heure du debriefing et des derniers comptes. Ils ont tardé à dépouiller les derniers bulletins mais c’est chose faite et Romney l’emporte de… 6 voix seulement sur Santorum! Je n’ai jamais vu un résultat électoral aussi serré et 6 voix sur une centaine de milliers d’électeurs c’est vraiment serré. Ron Paul, près de 4% derrière le quasi -exaequo duo Romney-Santorum. Au final, nous avons un trio de vainqueur Romney-Paul-Santorum.
L’Iowa possède 28 délégués pour le scrutin final proportionnellement au pourcentage de la population américaine que cet Etat représente. Sur ces 28 délégués, 3 ne sont attachés à aucun candidat et les 25 autres sont répartis selon les résultats électoraux. 7 délégués seront attribués au trio de tête et 2 seront attribués à Perry et Gingrich. Il s’agit d’une belle victoire bien qu’assez juste pour Paul et d’une superbe confrontation entre Romney et Santorum.
Le discours de Ron Paul à ses supporters sera disponible prochainement sur Contrepoints Tv.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • OK. Cuit pour Ron Paul, il est 3e.

    En plus il s’est ruiné sur ce seul Etat.

    Il s’est grillé auprès de ses partisans en souscrivant au créationnisme, ou en signant le « pledge » contre l’avortement.

    Sorry Paul.

    • Plaît-il? Il a reçu autant de délégués que les autres pour le vote final. Je vois au contraire une belle réussite.

  • Je trouve que Ron Paul a fait un bon score, c’est sûr que ça sera très difficile qu’il soit nommé, mais s’il arrive à chaque fois 2° ou 3°, ça fera réfléchir le parti et tous les américains, quitte à se présenter en indépendant à la présidentielle, je pense (enfin j’espère) qu’il pourrait faire un bon 10%, ça serait énorme pour les USA,

  • Sans vouloir troller et malgré mon affection pour Ron Paul, je pense qu’on est très très loin d’avoir au states un président libertarien.
    Je suis tout à fait d’accord avec ses idées, mais concrètement les résultats prouve qu’il est loin de toucher le coeur de la majorité des américains.
    Si c’est comme en France, il ne suffit pas de faire 10% ou d’être 2nd ou 3ème pour gagner des élections.
    Enfin j’ai vraiment l’impression que les américains sont de plus en plus « francisés »: ils sont devenus mou et acceptent bien plus qu’avant les mesures keynésiennes/marxistes.

    C’est dommage pour eux. Espérons dans 5 ans.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Back to the Ron Paul Revolution ! La convention nationale du parti libertarien américain qui se tenait samedi à Reno (Nevada) a désigné sa nouvelle présidente, Angela McArdle, elle-même portée par l’aile droite du parti, le Libertarian Party Mises Caucus. Sa victoire est sans appel : elle bat ses adversaires dès le premier tour, avec 692 votes et 69 % des votes des délégués nationaux du parti.

pic.twitter.com/4P8btiyhYV

— West Virginia Mises Caucus (@MisesCaucusWV) May 28, 2022

L’élection va-... Poursuivre la lecture

inflation
0
Sauvegarder cet article

Par Pascal Salin et Philippe Lacoude.

Première partie de la série ici Seconde partie de la série ici Troisième partie de la série ici Quatrième partie de la série ici Cinquième partie de la série ici Sixième partie de la série ici Septième partie de la série ici Huitième partie de la série ici Neuvième partie de la série ici Dixième partie de la série ici Onzième partie de la série ici Douzième partie de la série ici

On peut appeler seigneuriage le profit obtenu dans la production de monnaie. Mais on parle aussi souvent de l’imp... Poursuivre la lecture

Par Aurélien Chartier.

Il y a seulement 7 ans de cela, l’avenir semblait radieux pour le mouvement libéral aux États-Unis. Alors que des années très creuses avaient succédé à la présidence de Ronald Reagan, une nouvelle génération naissait dans le sillage des campagnes à la primaire républicaine de Ron Paul en 2008 et 2012. Dans un parti où l’aile néo-conservatrice religieuse avait fini par obtenir un contrôle quasi-total, un candidat défendait enfin un programme radical de défense du capitalisme et d’isolationnisme en politique extéri... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles