Revue de presse du 13 décembre 2011

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Revue de presse du 13 décembre 2011

Publié le 13 décembre 2011
- A +

Revue de presse

Ecologie : Areva dans la tourmente. Suite à la décision allemande de renoncer au nucléaire, Areva va supprimer 1200 à 1500 emplois en Allemagne.

Tunisie : Moncef Marzouki nommé président. Il aura la lourde responsabilité de faire vivre les espoirs du printemps arabe. Souhaitons-lui bonne chance.

SNCF : le changement est possible. En tout cas concernant les horaires de train puisque la nouvelle grille horaire, tant redoutée, a été mise en place sans problèmes majeurs. Les syndicats étaient ils trop occupés à protester contre l’arrivée de Thello, opérateur ferroviaire privé ?

Climat : parallèlement au sommet de Durban, le Canada se retire du protocole de Kyoto. Seul l’Europe et le Japon restent donc liés par ce traité.

Présidentielles : Villepin annonce sa candidature. Cette annonce devrait lui redonner une visibilité médiatique.

Schadenfreude : La Tribune publie une liste partielle des victimes de Madoff. On y trouvera notamment la trésorerie du Sénat.

 

>> Consultez nos archives >>

 

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une nouvelle réglementation interdisant les emballages en plastique des fruits et légumes est entrée en vigueur au 1er janvier 2022. Relater sa genèse est plus intéressant et instructif que gloser sur les désagréments et catastrophes à venir. Ce fut priorité à la bien-pensance et la démagogie au détriment de l'efficacité économique et sociale.

Le 1er janvier 2022 est entré en application le Décret n° 2021-1318 du 8 octobre 2021 relatif à l'obligation de présentation à la vente des fruits et légumes frais non transformés sans conditionn... Poursuivre la lecture

À la première vision, la grosse production de Netflix et son lot de stars séduisent. Il y a ce mélange de film catastrophe et de critique sociale distanciée qui en font un divertissement réussi. La métaphore climatique est un sous-texte intéressant mais laisse un arrière-goût d'à-peu-près. C'est à la réflexion que l'on perçoit le hic.

Que raconte Don't look up

En effet, le problème réside dans la dynamique du film, évidente pourtant, mais dont l'évidence même révèle notre faiblesse à la penser. Car de quoi s'agit-il ? D'un couple de sc... Poursuivre la lecture

Avec les illuminations de fêtes, le sujet de la pollution lumineuse redevient le marronnier en vogue des medias.

Longtemps sous-estimé, ce phénomène est désormais un chantier incontournable pour les collectivités, assène La Tribune. La pollution lumineuse est néfaste pour les êtres vivants, alerte France Bleu. Elle modifie l’expression génique chez les têtards de crapaud commun, s’alarme l’inee.cnrs. Libération, au travers de son CheckNews (dont la réputation d’imprécision et de légèreté n’est plus à faire) déplore que toutes les nuisa... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles