Primaire Républicaine: Gingrich et Paul devant Romney

Malgré la « suspension » de la campagne d’Herman Cain, Mitt Romney ne parvient toujours pas à convaincre

Malgré la « suspension » de la campagne d’Herman Cain, Mitt Romney ne parvient toujours pas à convaincre. Selon un récent sondage, il pourrait être battu en Iowa, État dans lequel est organisé le premier caucus de la primaire républicaine.

Par Éric Martin (*)
Article publié en collaboration avec l’Institut Coppet

Newt Gingrich

Selon un sondage [1] du Des Moines Register paru le 4 décembre, Newt Gingrich est le candidat préféré des Républicains ayant l’intention de voter lors de la primaire avec 25% des suffrages (en premier choix, 18% en second), loin devant Ron Paul (18% en premier choix, 7% en second choix), Mitt Romney (16% en premier choix, 15% en second choix) ou encore Michele Bachmann (8% en premier choix, 11% en second choix). Herman Cain, qui a depuis (samedi) décidé de se retirer de la campagne, s’effondre à 8% de premier choix (9% de second choix) contre 23% de premier choix en octobre tandis que Rick Perry plafonne à 6% de premier choix (12% de second choix). Gingrich décolle (7% seulement en octobre) et Paul, qualifié de « candidat le plus responsable sur le plan fiscal » par 32% des sondés, confirme la bonne santé de sa candidature (12% en octobre).

Romney recule sensiblement (22% en octobre, 23% en juin) : c’est la première qu’il passe sous les 20% dans un sondage commandé par le Des Moines Register. Mais le candidat mormon reste celui que les Républicains jugent le plus éligible à l’élection du 6 novembre 2012 (38%) et le plus présidentiable (34%). À noter, Gingrich le distance chez les Républicains qui gagnent 70 000 dollars ou plus annuels (28% contre 23%). Quant à Bachmann, elle ne renoue pas avec les sommets atteints en juin (22%) mais reste la candidate la plus perçue comme « conservatrice sociale » (27%). C’est aussi la candidate la plus détestée par les Républicaines (19%).

L’ancien président de la Chambre des Représentants aux États-Unis est apprécié par les militants républicains pour sa connaissance du monde et pour ses qualités de débatteur. Il cartonne tout particulièrement chez les seniors (37%) et chez les participants aux caucus qui se jugent « très conservateurs » (35%). Les militants du Tea Party plébiscitent sa candidature (30%) et encore davantage les militants « durs » du Tea Party (43%). Gingrich plaît aussi bien aux « très conservateurs fiscaux » (30%) qu’aux « très conservateurs sociaux » (31%). Les Américains qui se considèrent comme des « born again » plébiscitent la candidature de cet ancien baptiste, converti au catholicisme en 2009. Le Grinch, pardon, Gingrich, va-t-il gâcher le Noël des Démocrates ?

Voici son nouveau clip de campagne pour l’Iowa (l’État dans lequel est traditionnellement organisé le premier caucus républicain en janvier) :

Note :
[1] Sondage réalisé par Selzer & Company du 27 au 30 novembre 2011 sur 405 Républicains participant aux caucus, sélectionnés selon des critères d’âge et de sexe dans un fichier de 2 222 Républicains et Indépendants.

—-
Sur le web

(*) Eric Martin est rédacteur en chef des Nouvelles de France, un nouveau mensuel que vous pouvez découvrir ici.

À lire: Mais qui est donc  Newt Gingrich? par Henri Hude, Professeur d’éthique à l’école militaire de St Cyr Coëtquidan.