Décès de Danielle Mitterrand, icône cocue de la gauche castriste

Danielle Mitterrand, veuve de l’ancien président français François Mitterrand et amie de Fidel Castro, est décédée à l’âge de 87 ans à Paris dans la nuit du mardi 22 novembre 2011

Danielle Mitterrand, veuve de l’ancien président français François Mitterrand et amie de Fidel Castro, est décédée à l’âge de 87 ans à Paris, dans la nuit du mardi 22 novembre 2011.

Ancien membre de la Résistance française et militante humanitaire, Danielle Mitterrand s’est souvent affirmée en tant que première dame.

Nicolas Sarkozy, Francois Hollande, Jean-Luc Mélenchon et beaucoup d’autres membres de la classe politique ont rendu hommage à la plus célèbre femme trompée par son mari dans l’histoire française moderne.

Danielle Mitterrand était très respectée pour avoir cassé l’image traditionnelle de la première dame, en refusant de jouer le rôle d’appendice décoratif de son mari pendant ses 14 années au pouvoir.

Elle était bien connue pour son engagement d’extrême gauche, notamment en tant que soutien indéfectible de la dictature de Fidel Castro à Cuba.

Cela n’a pas empêché François Rebsamen, président du groupe socialiste au Sénat, de déclarer : « Les déshérités, les sans grade, et les exclus de toute notre planète perdent une de leur plus fervente porte-parole ». Les pauvres Cubains apprécieront.

Que les Castro se rassurent, Danielle Mitterrand partie, Jack Lang, visiteur assidu sur l’île ou encore Ignacio Ramonet, ex-directeur du Monde diplomatique, sont encore en vie pour être les fervents apologistes français de la dictature cubaine.