Occupy Michael Moore

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Occupy Michael Moore

Publié le 15 novembre 2011
- A +

Un article de Georges Kaplan.

Michael Moore celui-là même qui explique volontiers que le capitalisme n’a rien fait pour lui et qui parade ces jours-ci à Wall Street en expliquant à qui veut bien l’entendre qu’il faut poursuivre la lutte contre le fameux 1% ; eh bien ce même Michael Moore est, en plus de sa résidence principale de Manhattan, l’heureux propriétaire d’une petite maison de vacance d’un peu plus de 900m² sur le Torch Lake dans le Michigan (photo ci-dessous). La bicoque est estimée à 2 millions de dollars.

Résidence secondaire à 2 millions $ de Michael Moore

Notez au passage le voisinage très « 99% » de notre chasseur de subventions publiques professionnel : Bruce Willis, Madonna, Tim Allen et quelques très opulents industriels ; en revanche, comme le note Mark Perry, pas un seul noir dans les parages.

Sur le web

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)
  • Reconnaissons à ce docte imbécile la capacité de s’emparer de tout problème de société bien démagogique pour en faire un film bien dégoulinant. Quand on voit les approximations dans Sicko sur la sécurité sociale (magnifier le système français où on vous envoie une aide à domicile dès que vous tombez malade), on a définitivement compris sur quel ressort jouait cet adipeux démagogue : le même que Stéphane Hessel, l’indignation à bon compte, peu importe les moyens, plus c’est gros, plus ça passe !
    Hessel et Moore, les Laurel et Hardy de la démagogie.

  • « Reconnaissons à ce docte imbécile la capacité de… »
    ——————–
    Il n’y a aucun mérite à attribuer à ce gros lard. Pour faire ce qu’il fait, il suffit d’une absence totale de morale et de scrupule et une tonne de culot, ce qu’on peut trouver sur n’importe quel marché chez n’importe quel camelot , ou à l’Assemblée.
    On a en France des équivalents d’escroc médiatique comme Moore, par ex. Niholas Culot, YAB ou Marie-Monique Robin. Mais chez nous au moins, c’est du light, littéralement.

  • Comme l’a si bien dit Friedman : « I will not ask a doctor to cure the cancer only if he did have cancer before ». Donc halte au sophisme, please, Georges. Vous êtes capable de bien mieux que cela. Ceci étant étant, je ne porte pas dans mon coeur cet éternel étudiant écervelé de Michael Moore, loin de là.

    • Ca n’a rien à voir. La citation de Friedman fut faite en réponse aux critiques que l’on reçoit généralement lorsqu’on suggère de gérer les problèmes de la pauvreté différemment. A cela, on se voit souvent reprocher de n’avoir jamais été pauvre, ce qui, objectivement, n’empêche nullement de connaître la solution, au contraire, même…
      En revanche, dans le cas de Moore, on pourrait espérer que quelqu’un protestant contre l’accaparement par les 1% de toutes les richesses ne fasse pas partie de cette même catégorie. Car là, c’est clairement du foutage de gueule.
      On a le droit de montrer l’exemple, quant on ce pose en censeur de l’humanité…

  • Moore est le proxénète médiatique de la classe ouvrière.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Charles Boyer.

Pour Earth Day, le Jour de la Terre, Michael Moore a lancé, en tant que producteur, un nouveau documentaire dont il a le secret. Sa cible, cette fois-ci ? Les énergies renouvelables. Pour une figure de proue de la gauche, c'est suffisamment inhabituel pour mériter d'être signalé.

Le film est en ligne et peut être vu, par exemple, sur Youtube.

https://youtu.be/ycN3mVW1fow

On ne peut qu'accueillir à bras ouverts un film qui ne regarde pas, comme il est d'usage, l'éolien et le solaire avec des lunet... Poursuivre la lecture

Par Sable Levy.

[caption id="attachment_252466" align="aligncenter" width="640"] By: Thomas Galvez - CC BY 2.0[/caption]

Dans le cas où vous ne l'auriez pas remarqué, les super riches sont largement calomniés  - particulièrement dans les mouvements comme Occupy Wall Street et dans la campagne politique de Bernie Sanders, qui a compris le ressenti croissant du peuple en ce début de nouveau millénaire. Qui sont les super riches ? Et pourquoi sont-ils largement calomniés ? Beaucoup sont des cadres-dirigeants ou travaillent dans des... Poursuivre la lecture

Par Randall Holcombe.

[caption id="attachment_174873" align="aligncenter" width="660"] Barack Obama (Crédits : barackobamadotcom, licence Creative Commons)[/caption]

Aux États-Unis, le Parti démocrate est généralement considéré comme soutenant les intérêts de la classe pauvre et laborieuse, alors que le Parti républicain soignerait les intérêts des entreprises et des riches. Or, que s’est-il passé durant le mandat présidentiel du président démocrate Barack Obama, de la récession de 2008 à la reprise récente ?

En 2008, 13,... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles