Huit questions aux protectionnistes

Pensez-vous que les politiciens et les bureaucrates doivent être en mesure de vous dire ce que vous êtes autorisé à acheter ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Huit questions aux protectionnistes

Publié le 27 septembre 2011
- A +

Daniel J. Mitchell (Cato Institute), un défenseur du libre-échange du Cato Institute aux Etats-Unis a huit questions pour les partisans du protectionnisme. Extrait :

Je veux demander aux protectionnistes (quoique tout le monde soit libre de fournir une réponse) comment ils répondraient à ces questions simples.

1. Pensez-vous que les politiciens et les bureaucrates doivent être en mesure de vous dire ce que vous êtes autorisé à acheter ?
2. Si les obstacles au commerce entre les nations est une si bonne chose, pourquoi ne devrions-nous pas établir des barrières commerciales entre les régions ou entre les communes ?
4. Pensez-vous que le protectionnisme serait nécessaire si l’Amérique avait implémenté des reformes politiques favorables à la croissance économique comme un taux d’impôt sur les sociétés moins élevé, moins de gaspillage de l’argent public et moins de paperasserie ?
6. Reconnaissez-vous que, en créant la capacité d’offrir des faveurs spéciales à certaines industries, le protectionnisme crée d’énormes opportunités pour la corruption ?
7. Si vous n’aimez pas les impôts, pourquoi voudriez-vous établir des taxes sur les importations ?
8. Pouvez-vous indiquer des exemples de nations qui ont prospéré avec le protectionnisme, en particulier lorsqu’on les compare à des pays similaires ayant opté pour le libre-échange ?

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • Soit je suis bigleu, soit il manque une question (la 5).

    • et même deux : y’a pas de 3. non plus

      • Merci de vos commentaires.

        Il est bien précisé qu’il s’agit d’un extrait de l’article original. Vous pouvez lire les huit questions en cliquant sur le lien hypertexte situé au début de l’article.

        • Ah OK, mais pourquoi n’avoir pas garder les deux questions manquantes ?

          3. Qu’est-ce qu’il y a de mal à ce que les étrangers investissent dans l’économie américaine les dollars qu’ils gagnent au lieu d’acheter des produits ?

          5. Pensez vous que le protectionnisme nous aidera, à long terme, si nous ne mettons pas en place des réformes favorables à la croissance ?

          L’anglais ne me pose aucun problème mais c’est pas forcément le cas des lecteurs

  • 9/ Pourquoi les gens devraient payer plus cher ce qu’ils veulent acheter ?

      • Ben oui, demandons à un protectionniste pourquoi devrais-je être puni en payant ma chemise chinoise plus cher ?
        Avec l’argent économisé par rapport à une chemise made in Fraônce, je vais pouvoir m’acheter un café, un livre et aller au cinéma et faire ainsi marcher le café du coin, le libraire du coin et le cinéma de mon quartier, ce que je n’aurais pas fait si j’avais acheté une chemise made in Fraônce ou une chemise chinoise injustement hypertaxée. C’est ce que l’on ne voit pas.
        Donc en payant ma chemise chinoise plus cher, je tue des emplois locaux, celui de mon cafetier, de mon libraire et de mon vendeur de films. La taxe sur ma chemise chinoise, c’est la mort du cafetier, du libraire et du marchant de films..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Ugo Stornaiolo S.

Un essai de Hans-Hermann Hoppe explique que pour Robinson Crusoé, naufragé isolé, "la question des règles de conduite humaine ordonnée", de la coopération sociale, "ne se pose tout simplement pas", mais lorsque "Vendredi, arrive sur l'île", pour la première fois, Crusoé doit interagir avec quelqu'un d'autre, soit en concurrence, soit en coopération pour des ressources rares.

Comme un conflit est possible, ils doivent maximiser l'efficacité de leurs interactions, ce qui signifie qu'ils doivent agir rationne... Poursuivre la lecture

Par Joseph Solis-Mullen.

La révolution verte éphémère de 2021 au Sri Lanka s'étant rapidement transformée en une véritable révolution un an plus tard, avec l'éviction du gouvernement incompétent et autoritaire de l'ancien président Gotabaya Rajapaksa la semaine dernière, c'est le moment de rappeler non seulement pourquoi cet effort a échoué, mais aussi pourquoi les politiques dites ESG (environnementales, sociales et de gouvernance) et plus généralement le mouvement de l'énergie verte sont des pertes de temps désespérées et destructri... Poursuivre la lecture

L'entrepreneur Sébastien Laye a déposé sa candidature pour la présidence des Républicains. Sébastien Laye est diplômé d’HEC Paris et de Sciences Po Paris et titulaire d’un Commercial Real Estate Executive Education Program du MIT (Boston). Entrepreneur dans le domaine de l’immobilier et du financement de l’immobilier (en Europe et aux États-Unis).

Entretien réalisé par Contrepoints.

 

Contrepoints : Quel est votre parcours, qu'est-ce que vous pouvez apporter aux LR que les autres candidats, même putatifs, n'ont pas ?... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles