Vers une révolte des contribuables grecs ?

Le leader d’un mouvement de contribuables parle à l’Etat grec : « Nous ne paierons pas. »

Les propriétaires de petites entreprises grecs ont longtemps été l’épine dorsale de l’économie et des contribuables fiables dans un pays où l’évasion fiscale est un phénomène endémique.

Cette situation pourrait cependant être en train de changer.

Certains travailleurs indépendants en ont assez des hausses d’impôts et ont commencé à se révolter.

Le journal en ligne Der Spiegel a ainsi publié un article sur ce sujet. Morceau choisi :

Angelos Belitsakos, est également le leader d’un mouvement de petits entrepreneurs grecs qui est du recrute de nouveaux membres à une vitesse croissante. Alors que le gouvernement grec tente désespérément de lutter contre son déficit budgétaire en augmentant les impôts et les taxes, des gens comme Belitsakos optent de plus en plus pour la résistance passive.

Le slogan du groupe est aussi simple qu’il est stoïque : « Nous ne paierons pas ». […]

« L’État va nous tuer », dit-il. « Nous agissons en situation de légitime défense. »