Cantine pour tous !

Dernière illustration de la volonté de faire le bien des gens malgré eux aux USA

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Cantine pour tous !

Publié le 14 avril 2011
- A +

Il n’y a pas qu’en France que l’État-nounou frappe régulièrement. Dernière illustration de cette volonté de faire le bien des gens malgré eux aux États-Unis: Elsa Carmona, le principal d’une école de la région de Chicago, s’est mis en tête d’interdire les déjeuners préparés à la maison pour contrôler l’alimentation de ses élèves avec la cantine de facto obligatoire.

Aux États-Unis en effet, il est courant pour les enfants d’apporter dans leur lunchbox le repas préparé à la maison. Sans surprise, tout le monde se plaint de l’enfreinte patente à la liberté de choix des parents et de la chute de qualité apportée par ce monopole alimentaire. La révolte contre le principal est menée activement… par les élèves de cinquième. Les parents notent quant à eux que cela leur coutera plus cher, tout en dégradant la qualité du déjeuner de leurs enfants: « Not only would mandatory school lunches worsen the dietary quality of most kids’ lunches at Nettelhorst, but it would also cost more out of pocket to most parents! There is no chance the parents would stand for that ». La décision du principal est en outre accusée d’amplifier la déresponsabilisation des individus.

Mais, convaincue de la justesse de sa croisade pour imposer aux parents comment nourrir leurs enfants, le principal ne compte pas revenir sur sa décision. En tout cas, comme le notent les journaux, s’il est quelqu’un qui se réjouit, c’est Chartwells-Thompson, le prestataire de la cantine, que les volontés de pouvoir de certains font fructifier.

Source: Students for Liberty, The Foundry

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Les résultats des petits Français aux classements internationaux sont en chute libre : selon l’étude TIMSS[1. Trends in international mathematics and science study] de 2019, seuls 20 % des élèves de CM1 atteignent un niveau élevé en mathématiques et en sciences contre une moyenne de 40 % dans l’Union européenne. Le classement PISA[2. Programme international pour le suivi des acquis des élèves] 2019 nous place en 23e position parmi 79 pays de l’OCDE. Ce classement évalue les élèves en lecture, en mathématiques et en français : les scores des é... Poursuivre la lecture

Pap Ndiaye en a fait la promesse : il y aurait un prof dans chaque classe à la rentrée. Mais chacun sait que le jour J les classes sans enseignant seront nombreuses. Pire, elles risquent de se peupler d'enseignants "au rabais", paumés, parachutés là en dernière minute sans en avoir ni le niveau ni la préparation, tels des figurants de « Village Potemkine ».

Le drame est qu’une école sans enseignants n’est plus une école. C’est une garderie.

 

Comment en sommes-nous arrivés là ?

De quoi la crise des vocations enseigna... Poursuivre la lecture

Rite républicain auquel plus personne ne croit, le bac continue d’occuper les marronniers de début juillet. Le score de réussite frôle les 100%, sans que les vrais problèmes de l’éducation ne soit abordés.

Depuis la réforme du lycée de Jean-Michel Blanquer, le bac ne s’est jamais déroulé dans des conditions normales. Cette année encore, certaines épreuves intermédiaires ont été reportées. Le grand oral a pourtant eu lieu, durant lequel l’élève récite cinq minutes durant un texte qu’il a eu plusieurs mois pour préparer. Les scores de ré... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles