Députés, dépensez plus pour gagner moins

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Assemblée plénière au Conseil de l'Europe (Crédits PPCOE, licence creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Députés, dépensez plus pour gagner moins

Publié le 8 décembre 2010
- A +

 

Le nouveau gouvernement slovaque a trouvé une superbe idée pour éviter les déficits budgétaires.

Comme nous le rapporte l’AFP :

« Plus les législateurs dépensent d’argent public, moins ils gagneront à partir de l’année prochaine, selon un nouveau projet de loi adopté mercredi liant le salaire des députés au déficit public. »

Si cette loi est passée par le parlement, ils gagneront 15,6% de moins en 2011, soit deux fois la taille du déficit public exprimé en pourcentage du PIB, 7,8%.

De même, si le déficit de l’année prochaine tombe à 4,9% du PIB comme projeté, la paie des députés sera baissée de 9,8% en 2012.

Onderj Dostal, un législateur de la coalition au pouvoir, a déclaré à l’AFP :

« Les législateurs sont responsables pour l’approbation du budget de l’Etat au parlement, et donc responsables du déficit. »

N’est-ce pas la vérité? Peut-être est-ce quelque chose que d’autres parlements pourraient considérer.

Et en allant un cran plus loin, ça a aussi l’air d’être une idée brillante à appliquer au parlement européen. Les eurodéputés, vous le savez, vivent toujours dans un autre système solaire quand il s’agit de dépenser l’argent public, la seule chose qu’ils savent vraiment faire. La demande initiale de la commission européenne et du parlement européen d’augmenter le budget de l’UE de 6,2% à une époque d’austérité pour tout le continent, parle d’elle même.

En adaptant un peu la proposition slovaque pour inclure toutes les dépenses, une augmentation de 6,2% du budget européen donnerait une baisse de 12,4% du salaire des eurodéputés.

Sous un tel arrangement, nous nous demandons si les eurodéputés seraient toujours « offensés » si quelqu’un essayait d’empêcher une hausse du budget de l’UE.

Un article repris du blog d’Open Europe avec l’aimable autorisation de ses responsables.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Gay et Dominique Finon.

Duplicité et effets d’annonces sont à la manœuvre dans l’Union européenne pour saborder discrètement le nucléaire dans les faits.

Paradoxe et duplicité

La Commission européenne a publié le 31 décembre 2021 un document appelé « taxonomie » sur les critères de classement des technologies pouvant donner lieu à financement privilégié par les fonds verts. Le nucléaire y figure ainsi que les centrales électriques à gaz très émettrices de CO2 (plus de 400 gCO2eq/kWh), sous le prétexte de faciliter la ... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

Le président Emmanuel Macron a rencontré le Premier ministre hongrois Viktor Orban. Ce dernier assure actuellement la présidence tournante du groupe de Visegrad (Pologne, République tchèque, Slovaquie et Hongrie) et a invité le président français à participer au sommet de ce groupe. On assiste à une opération de séduction mutuelle entre les deux dirigeants.

Un rapprochement sur fond de souveraineté européenne

Si Macron a pointé les exigences européennes en matière d’État de droit et de respect des valeurs ... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

Décidément, la crise sanitaire aura mis à mal le libéralisme. Ses opposants ont pu donner libre cours à leurs penchants liberticides. Plus grave : une partie des libéraux eux-mêmes ont pris des positions plus que critiquables. Que ceux pour qui la liberté n'est pas au centre de leur pensée la bafouent est une chose, mais que ceux qui prétendent la soutenir soient les vecteurs du tournant autoritaire actuel en est une autre.

Au sein de l’Union européenne, bon nombre de formations politiques issues de l'ALDE... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles