Députés, dépensez plus pour gagner moins

Une idée du gouvernement slovaque pour éviter les déficits budgétaires

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Assemblée plénière au Conseil de l'Europe (Crédits PPCOE, licence creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Députés, dépensez plus pour gagner moins

Publié le 8 décembre 2010
- A +

 

Le nouveau gouvernement slovaque a trouvé une superbe idée pour éviter les déficits budgétaires.

Comme nous le rapporte l’AFP :

« Plus les législateurs dépensent d’argent public, moins ils gagneront à partir de l’année prochaine, selon un nouveau projet de loi adopté mercredi liant le salaire des députés au déficit public. »

Si cette loi est passée par le parlement, ils gagneront 15,6% de moins en 2011, soit deux fois la taille du déficit public exprimé en pourcentage du PIB, 7,8%.

De même, si le déficit de l’année prochaine tombe à 4,9% du PIB comme projeté, la paie des députés sera baissée de 9,8% en 2012.

Onderj Dostal, un législateur de la coalition au pouvoir, a déclaré à l’AFP :

« Les législateurs sont responsables pour l’approbation du budget de l’Etat au parlement, et donc responsables du déficit. »

N’est-ce pas la vérité? Peut-être est-ce quelque chose que d’autres parlements pourraient considérer.

Et en allant un cran plus loin, ça a aussi l’air d’être une idée brillante à appliquer au parlement européen. Les eurodéputés, vous le savez, vivent toujours dans un autre système solaire quand il s’agit de dépenser l’argent public, la seule chose qu’ils savent vraiment faire. La demande initiale de la commission européenne et du parlement européen d’augmenter le budget de l’UE de 6,2% à une époque d’austérité pour tout le continent, parle d’elle même.

En adaptant un peu la proposition slovaque pour inclure toutes les dépenses, une augmentation de 6,2% du budget européen donnerait une baisse de 12,4% du salaire des eurodéputés.

Sous un tel arrangement, nous nous demandons si les eurodéputés seraient toujours « offensés » si quelqu’un essayait d’empêcher une hausse du budget de l’UE.

Un article repris du blog d’Open Europe avec l’aimable autorisation de ses responsables.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

J'ai trop souvent prévenu que la richesse et la prospérité de l'Occident pouvaient disparaître en un clin d'œil à cause de politiques irrationnelles. L'Europe a pillé les dividendes de la paix de l'après-guerre froide, emprunté à la génération suivante et est maintenant confrontée à un hiver long et froid, sans autre choix que la misère. Tout cela en se pliant à une idéologie verte qu'elle ne peut plus se permettre économiquement et qu'elle semble incapable d'abandonner politiquement.

Après un départ émotionnellement brutal de ma carri... Poursuivre la lecture

Les négociateurs du Parlement européen et des États membres de l'UE (Union européenne) sont récemment parvenus à un accord sur de nouvelles règles européennes visant à lutter contre ce que l'on appelle le "blanchiment écologique", par lequel des entreprises se présentent comme plus respectueuses de l'environnement qu'elles ne le sont réellement. Les nouvelles règles imposent une série de nouvelles exigences en matière de rapports - d'abord aux grandes entreprises, puis également aux PME - dans le but de "mieux informer" les citoyens de "l'imp... Poursuivre la lecture

Vertueuse Europe

Le 24 février dernier la Russie attaquait l’Ukraine. Depuis cette date fatidique l’Union européenne ne cesse d’étendre et de durcir les sanctions visant à punir l’agresseur.

À l’exclusion des principales banques russes du système SWIFT de paiements internationaux s’est ajouté le gel des avoirs détenus par la Banque Centrale de la Fédération de Russie stockés dans les Banques Centrales et les institutions privées de l’UE puis le bannissement de la majeure partie des importations de pétrole russe. L’arsenal a été complét... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles