Oubliez Cantona : achetez de l’argent et explosez JPMorgan

De jolies pièces en argent pour Noël, un placement intéressant

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Maple-Leaf-Silver-Coin (image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Oubliez Cantona : achetez de l’argent et explosez JPMorgan

Publié le 6 décembre 2010
- A +

C’est un secret de polichinelle qui court depuis un moment (les lecteurs assidus de ZeroHedge savent de quoi je parle) : JP Morgan joue à la baisse (« short ») sur l’argent depuis un moment, maintenant le cours du métal précieux artificiellement bas. Voilà une idée pour Noël : s’offrir de jolies pièces en argent, et couler JPM.

Dernièrement, et tout à fait dans l’esprit Cantona, Max Keiser, un ancien trader, a lancé un appel pour faire cesser les short-naked sellings de JPMorgan sur l’argent.

Indépendamment de ce qu’on peut penser de JPMorgan, c’est toujours une bonne idée de diversifier ses placements, et acheter une grosse poignée de pièces d’argent est une façon à la fois amusante, simple et finalement peu coûteuse (33 CAD le Maple Leaf, actuellement) de réaliser cette diversification.

De surcroît, si ces shorts sont massifs, les cours vont augmenter substantiellement ce qui permet de faire une jolie culbute. Et puis, c’est très joli, une pièce en argent : c’est un bien beau cadeau de Noël.

Maple-Leaf-Silver-Coin

Sur le web

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Delphine Moret.

La crise sanitaire a dopé le paiement électronique, par carte bancaire ou sans contact, comme l’a constaté la Banque centrale européenne (BCE). Les restrictions des déplacements et des interactions physiques ont accéléré le boom du e-commerce et l’utilisation des moyens de paiement digitaux. De plus, la crise du Covid-19 a été marquée par des opérations d’influence d’envergure et une attaque en règle de la réputation du billet de banque, accusé à tort de transmettre le coronavirus. « Un tsunami informationnel » qui ... Poursuivre la lecture

Par Lawrence W. Reed.

La plupart des amoureux de la liberté et des marchés libres défendent la séparation de l'État (politique et politiciens) de beaucoup de choses - l'église, la famille, les affaires, l'éducation, etc. Peut-être que si la Constitution des États-Unis avait expressément interdit la création par le gouvernement fédéral d'une banque nationale, les Américains auraient été épargnés des méfaits sans fin de ses diverses itérations dans notre histoire.

Peut-être que si la création monétaire de la Réserve fédérale conti... Poursuivre la lecture

Par Thomas Renault.

[caption id="attachment_224256" align="aligncenter" width="640"] Tax Credits-money-(CC BY 2.0)[/caption]

En 1974, l'économiste Richard Easterlin a démontré de manière empirique une relation étrange entre le bien-être et le PIB par habitant : à long terme, il ne semble pas exister de causalité entre la croissance du PIB, ajusté de l'inflation, par habitant et le bonheur.

Entre 1973 et 2004 par exemple, alors que le PIB réel par habitant a doublé aux États-Unis, le bonheur est resté constant (voir graphi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles