« La crise est passée »

Il est bon de se remémorer les déclarations téméraires de nos politiciens désemparés

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Crise (Image libre de droits, crédits cc0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« La crise est passée »

Publié le 3 décembre 2010
- A +

Un article d’Open Europe

Crise (Image libre de droits, crédits cc0)
Crise (Image libre de droits, crédits cc0)

Alors que la crainte d’une crise de la dette souveraine continue à hanter l’Europe, il est bon de se remémorer les déclarations téméraires de nos politiciens désemparés. Aujourd’hui, tournons nous vers le premier ministre espagnol Jose Luis Rodríguez Zapatero. Dans une interview au Wall Street Journal en septembre, il nous expliquait :

« Je pense que la crise que la crise de la dette qui affecte l’Espagne, et la zone euro en général, est passée ».

Deux mois plus tard : Zapatero vient d’annoncer un nouveau paquet de privatisations pour réduire d’un tiers l’émission de dette souveraine par l’Espagne l’année prochaine, au milieu de craintes d’une escalade des coûts d’emprunt pour le pays. Le paquet en question inclut la vente de 30% des Loterias y apustas del Estado tant chéries, un des plus anciens et des plus lucratifs groupe de jeux de hasard au monde.

Repris du blog d’Open Europe avec l’aimable autorisation de ses responsables.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Romain Delisle. Un article de l'Iref-Europe

 

Comme nous l’avons déjà exposé, les politiques publiques actives de l’emploi (assurance-chômage non comprise donc) ne brillent pas par leur efficacité. Une situation que la crise sanitaire n’a pas substantiellement modifiée, même si les dispositifs spéciaux mis en œuvre se doivent d’être étudiés à part.

Il s’agit surtout de savoir si des conséquences pérennes pourraient s’observer sur le marché du travail et d’examiner l’impact des politiques publiques anciennes et no... Poursuivre la lecture

inflation danger
6
Sauvegarder cet article

Voilà : maintenant qu'Emmanuel Macron est triomphalement réélu grâce à sa grande popularité (voire sa plasticité), la plupart des problèmes se sont envolés et tout va mieux. En fait, ça va plus que bien, ça va même du feu de dieu et on peut déjà le constater dans les chiffres qui paraissent - commodément - après cette phase électorale un tantinet fébrile.

Ainsi, selon une première estimation publiée ce vendredi par l'Insee, la France affiche une insolente croissance nulle (oui, 0 %) bien inférieure à ses précédentes prévisions (déjà pa... Poursuivre la lecture

Par Tho Bishop. Un article du Mises Institute

Plus d'un mois après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, le conflit militaire est resté un conflit régional. Si la Russie a pu fortifier ses revendications dans l'est de l'Ukraine et a progressé dans le sud, les récentes contre-offensives des Ukrainiens ont éloigné l'armée de Vladimir Poutine de Kiev. Parallèlement, les allégations de crimes de guerre commis par les forces russes pendant le conflit ont donné au président ukrainien Volodymyr Zelenskyy de nouveaux arguments dans sa campagn... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles