Changement des traités UE

Elle revient ! La discussion sur le changement du traité, s’entend

Elle revient !

La discussion sur le changement du traité, s’entend. Comme nous l’avons déjà noté, l’Allemagne pousse pour un changement qui permettrait un mécanisme permanent de résolution de crise, une procédure de défaut ordonné dans la zone Euro. Incapable d’encaisser la perspective d’une autre tournée de renflouements ad hoc dans quelques années, qui expose ses contribuable à encore plus de risques inacceptables, l’Allemagne veut publier sa proposition le mois prochain. Le gouvernement Allemand pourrait chercher à insérer les nouvelles provisions dans le traité d’accession de la Croatie, prévu pour 2012.

Maintenant, la question que nous avons déjà posée est la suivante : la poussée Allemande pour un changement de traité représente-t-elle une menace ou une opportunité pour la coalition au pouvoir au Royaume Uni?

Le problème n’est certainement pas dépourvu de complexité, mais nous aurions tendance a argumenter en faveur de la deuxième possibilité, puisque tout changement de traité au niveau de chacun des 27 Etats membres donnerait au Royaume Uni un levier (un veto si vous préférez) dont il a tout le temps manqué depuis qu’il a signé le traité de Lisbonne.

Bien que nous soupçonnions que ceci n’est pas la pensée qui prévaut dans les cercles de la coalition au stade actuel, il serait très sot pour eux de ne pas explorer les possibilités d’obtenir quelque chose en échange du fait d’autoriser la zone Euro à se restructurer.

Sur le web.