Changement des traités UE

Elle revient ! La discussion sur le changement du traité, s’entend

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Changement des traités UE

Publié le 10 octobre 2010
- A +

Elle revient !

La discussion sur le changement du traité, s’entend. Comme nous l’avons déjà noté, l’Allemagne pousse pour un changement qui permettrait un mécanisme permanent de résolution de crise, une procédure de défaut ordonné dans la zone Euro. Incapable d’encaisser la perspective d’une autre tournée de renflouements ad hoc dans quelques années, qui expose ses contribuable à encore plus de risques inacceptables, l’Allemagne veut publier sa proposition le mois prochain. Le gouvernement Allemand pourrait chercher à insérer les nouvelles provisions dans le traité d’accession de la Croatie, prévu pour 2012.

Maintenant, la question que nous avons déjà posée est la suivante : la poussée Allemande pour un changement de traité représente-t-elle une menace ou une opportunité pour la coalition au pouvoir au Royaume Uni?

Le problème n’est certainement pas dépourvu de complexité, mais nous aurions tendance a argumenter en faveur de la deuxième possibilité, puisque tout changement de traité au niveau de chacun des 27 Etats membres donnerait au Royaume Uni un levier (un veto si vous préférez) dont il a tout le temps manqué depuis qu’il a signé le traité de Lisbonne.

Bien que nous soupçonnions que ceci n’est pas la pensée qui prévaut dans les cercles de la coalition au stade actuel, il serait très sot pour eux de ne pas explorer les possibilités d’obtenir quelque chose en échange du fait d’autoriser la zone Euro à se restructurer.

Sur le web.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le gouvernement allemand a demandé aux exploitants le maintien en réserve jusqu’au 15 avril 2023 de deux centrales nucléaires dont la fermeture était prévue au 31 décembre 2022 afin de fournir, si nécessaire, de l’électricité au cours de l’hiver à venir.

« La tâche consiste à assurer la sécurité de l’approvisionnement » a déclaré le ministre fédéral de l’Économie et de la Protection du climat, Robert Habeck.

Est-ce la dernière cigarette du condamné, ou le mégot qui permettra de rallumer le foyer du nucléaire allemand ?

&n... Poursuivre la lecture

Il y a quelque intérêt à ne pas effacer de la mémoire collective ce qu’ont pu être les grands débats qui ont infléchi notre histoire.

Les acteurs de ces débats ont en effet avancé des prédictions qui ont pesé sur la décision du peuple souverain lorsqu’il a été appelé à se prononcer, comme ce fut le cas pour le référendum sur le traité de Maastricht. On est en droit de juger de ces arguments et de ces prédictions à l’aune de ce que l’on a pu observer dans la durée.

 

Il y a juste 30 ans, le 20 septembre 1992, les Fran... Poursuivre la lecture

Par Reiner Marcowitz.

 

Le chancelier social-démocrate Olaf Scholz a déclaré lors de la session extraordinaire du Bundestag du 27 février 2022, en référence à l’invasion de l’Ukraine par la Russie qui avait commencé trois jours plus tôt : « Nous vivons un changement d’époque. »

Il a répété cette même formule lors du discours de politique générale européenne qu’il a prononcé le 29 août dernier à l’université Charles à Prague.

Ce changement d’époque (zeitenwende) est notamment marqué, pour Berlin, par une nouvel... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles