Emmanuel Macron croise un nudiste à Biarritz

Publié Par René Le Honzec, le dans Caricatures

Le regard de René Le Honzec.

Emmanuel Macron croise un nudiste à Biarritz

Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, CC-BY 2.0

Les guerres économiques et autres ont tendance à se faire plus discrètes en été, tout comme les actualités dérangeantes, comme cette foutue croissance ou cet abruti de chômage, sans compter quelques millions d’immigrés-réfugiés qui se baladent on ne sait trop où entre Europes fâchées par le sujet. Un bon point à Emmanuelle Cosse qui fait appel aux bonnes volontés pour inviter des réfugiés chez les vrais gens, sans préciser le nombre de ceux qu’elle entendait elle-même héberger chez elle (attention chères réfugiées, à l’humour particulier du camarade Baupin).

Mais ce n’est pas le sujet : contrairement aux autres médias subventionnés, il faut accorder un brevet de journalisme engagé à Paris-Match qui n’a pas hésité à faire sa Une avec la photo de deux réfugiés à moitié nus sur la plage où ils avaient échoué, tentant de trouver refuge à Biarritz.

Emmanuel Macron sur la plage à Biarritz

Hélas, enquête et lecture faite, il s’agissait en réalité du ministre de l’Économie Emmanuel Macron (je ne mets pas de majuscule, le sujet étant minuscule) et de Bibi, sa compagne, vous savez la grande blonde romantique genre Mireille Darc qui fait souvent des bêtises, d’après son mari (cf. une interview qu’elle avait acceptée « sans le prévenir »). Et sur les belles photos pleine page, le charmant couple si simple croise même un nudiste (ou un contribuable sortant des Impôts (majuscule, vu la quantité des impôts en question) les déboires de l’un entraînant souvent les tenues de l’autre). Remercions le magazine pour ces clichés (dans tous les sens du terme) photoshopés et pour leur valeur dans l’élévation du débat. Avec une mention particulière pour ce jeune loup aux dents qui rayent le parquet (enfin, là ,le sable) qui n’hésite pas à prostituer son image après avoir soutenu qu’il était, lui encore, « différent ».

On s’aperçoit qu’Emmanuel Macron, élément présenté comme brillant, et dont il faut reconnaître qu’il a imposé la libéralisation de la ligne de car Rennes-Saint-Malo (et peut-être d’autres en France) à un Parti Socialiste enragé par ce projet qui devrait ruiner le socialisme, Macron, qui a surpris en mobilisant de façon inopinée des réseaux et des auditoires improbables, Macron, qui est pensé comme une possibilité de sortie salvatrice pour un PS dévasté par l’incompétence, Macron est tout aussi minable que les autres, croyant qu’il suffit de se pavaner sur Match pour changer la France (et c’est à cela qu’on reconnaît le socialiste en lui, car un socialiste, ça ose tout), et se révélant, comme les autres, prêt à tout pour le Pouvoir.

Comme le dit le Vénéré H16, ce pays est foutu.

  1. «  »car un socialiste, ça ose tout » »… Et c’est même à ça qu’on les reconnait !
    D’ailleurs pour singer Sarko, qui lui aussi en son temps avait fait Paris-Match, en Camargue sur un canasson … il y a quelques temps, micron, qui comme tout le monde s’essaie à la pêche aux électeurs … s’est fendu d’une pêche à l’anguille, qu’il ne fallait pas manquer, pour s’en payer une bonne tranche !

  2. Excellent, je ne saurais dire mieux!

Les commentaires sont fermés.