Comment le citoyen peut-il se défendre ? [Replay]

Publié Par Baptiste Créteur, le dans Terrorisme

Par Baptiste Créteur

Soldats gare du Nord, Evan Bench (CC BY 2.0)

Soldats gare du Nord, Evan Bench (CC BY 2.0)

 

L’attaque du Thalys à peine déjouée, la France s’émouvait à tel point que le gouvernement annonçait immédiatement des mesures d’urgence. La présence à bord de chaque rame de trois militaires américains en vacances, qui a ici fait la preuve de son efficacité, n’a malheureusement pas retenu l’attention. En revanche, un numéro d’urgence sera mis en place « facilitant le signalement des situations anormales » dans les gares et les trains.

Espérons que la prochaine tentative d’attaque sera le fait d’un illuminé déguisé en Napoléon Bonaparte promenant son bazooka sur un monocycle, situation assez anormale pour un signalement rapide, et qu’elle aura bien lieu dans un train ou une gare. Si une attaque frappe un télésiège ou un parking, les numéros d’urgence vont finir par se multiplier et la situation deviendra rapidement ingérable.

Le numéro d’urgence, sans doute assez inutile, risque cependant d’être rapidement saturé, déclenchant à chaque fois une intervention inutile des services d’intervention et de déminage. Sur certaines lignes, les usagers vivent un enfer quotidien. Plus rien ne les surprendrait, et si un attentat se tramait, ils n’en sauraient rien. Ceux-ci mis à part, quel est le nombre de « situations anormales » auxquelles assistent les usagers de la S.N.C.F. chaque jour ?

Thalys René Le HonzecSoyons sérieux. La mesure du gouvernement ne résout rien, mais il fallait bien pondre quelque chose. Le plan vigile pirate vigipirate est déjà déployé, la sécurité est renforcée, les budgets de la défense sont sanctuarisés, les communications sont surveillées, la coopération judiciaire avec les pays amis est rétablie. Mais quand un type se pointe armé jusqu’aux dents dans un train, il faut un heureux hasard pour l’empêcher de faire un carton. Si toutes ces mesures sont prises mais ne fonctionnent pas, c’est sans doute qu’on rate quelque chose d’évident. On en a d’ailleurs parfois quelques exemples venus des médias étrangers, mais on ne le voit pas. On ne voit pas que dans une société frappée par le terrorisme, la sécurité est l’affaire de tous. On le dit, mais on n’en comprend pas les implications. La vigilance est une chose, la capacité de réagir en est une autre. La sécurité est l’affaire de tous, et chacun doit avoir les moyens d’assurer sa propre sécurité.

Pas uniquement dans le cas d’attaques terroristes, d’ailleurs. En cas d’agression, chacun doit pouvoir se défendre sans risque d’être poursuivi en justice par l’agresseur. Mais surtout, chacun doit en avoir les moyens. Oui, c’est de port d’arme qu’il s’agit. En janvier, même des policiers ont perdu la vie dans une attaque. Pourtant, ils ont le droit d’être armés. Quelles chances a le pékin moyen, sans l’entraînement au combat d’un militaire U.S., face à un terroriste armé ?

Si certains sont armés, le combat est bien plus équitable. Les attentats seront déjoués plus tôt, ou déjoués tout court.

Bien sûr, on peut commencer progressivement. Assouplir les conditions requises pour détenir des armes – tant qu’on a un casier judiciaire vierge – tout en étant implacable avec les abus déjà prévus par la loi, à savoir attaquer quelqu’un. On peut se demander si répondre à une attaque armée avec une arme de catégorie supérieure est réellement problématique : un honnête homme armé qui ne peut se défendre contre un couteau ne sera bientôt plus armé, et un malfrat armé d’un couteau deviendra un malfrat armé d’un pistolet. Mais admettons qu’on maintienne la loi en l’état : en cas d’attaque terroriste (ou pas) à la kalashnikov, ça marche. Et sans doute mieux qu’un numéro de téléphone magique.

Dans une société frappée par le terrorisme, la société est l’affaire de tous, et surtout l’affaire de chacun. L’individu peut sauver la société bien plus que l’État, parce que c’est la société qui est attaquée. C’est la nature même du terrorisme, et elle nous rappelle que nous sommes les acteurs de société. Nous ne devrions pas être seulement victimes ou spectateurs. Nous devrions avoir les moyens d’assurer notre sécurité, qui d’ailleurs a beaucoup d’impacts positifs puisqu’elle améliore aussi celle des autres.

Les terroristes sont déjà armés. L’État, chargé de notre sécurité, l’est aussi, et ça ne suffit pas. Mais les citoyens, eux, ne le sont pas, et ce sont eux qui sont frappés. C’est sans doute, finalement, assez évident : pour lutter efficacement contre le terrorisme (et la criminalité), il faut rendre aux citoyens leur sécurité.


Voir aussi l’article de h16 : Et si on rendait la sécurité aux citoyens ?

  1. « (…) rendre aux citoyens leur sécurité. » Mais cela ne pourra se faire qu’à la suite de profondes modifications législatives, jurisprudentielles et journalistiques. Je n’ose imaginer un instant le sort qui aurait été réservé aux héros (pas « héros » entre guillemets comme l’écrivent beaucoup de journaux…) du Thalys si, armés, ils avaient occis le personnage à la kalachnikov. Ils auraient été en garde à vue pour avoir trucidé un brave cœur, tentant une opération de mendicité certes un peu musclée, mais pas très différente des musicos dans le métro. Un paumé ayant trouvé des armes dans un parc de Bruxelles (tous les jours, on trouve des armes dans les parcs, tout le monde sait cela) et voulant seulement impressionner (là, c’est évident), abattu comme un chien par des va-t-en-guerre américains, sûrement racistes et islamophobes : les articles de journaux seraient remplis de phrases larmoyantes. La famille dudit brave cœur aurait déjà introduit une action en responsabilité pour obtenir des dédommagements, que les tribunaux accueilleront favorablement, tant les faits sont clairs. Je ne parle même pas des politiciens (on les entend quand même peu, actuellement, sur le fond de cette affaire) qui se seraient emparés de ce cas. Oui, nos héros, s’ils avaient tué l’agresseur, seraient passés instantanément dans une catégorie bien moins enviable. Qu’on me comprenne bien : je ne fais pas ici l’apologie d’un meurtre et je ne fais pas non plus état d’un mépris quelconque pour la vie humaine. Mais aujourd’hui, la légitime défense est conçue de manière telle qu’une personne, pour l’exercer, doit d’abord se faire trucider avant de pouvoir réagir.

    1. Chaque personne a le droit de porter une arme. Ainsi, les professeurs pourront répliquer en abattant ceux de leurs élèves qui les menacent d’une arme (les élèves et étudiants aussi doivent être armés, car c’est bien dans des universités et écoles désarmées qu’ont eu lieu les dizaines de fusillades de campus aux Etats-Unis) après une mauvaise note.

      Cela représentera un progrès, et constituera la preuve absolue de la justesse des arguments de mes amis, qui ne cessent d’expliquer ci-dessus que plus il y a d’armes en circulation, moins il y a d’accidents et de meurtres, et moins il y a de discussions qui finissent en massacres au lieu de finir en insultes.

      Ces arguments (tous écrits dans les commentaires) sont tellement évidents qu’on ne comprend pas pourquoi les partisans de la limitation/le contrôle des armes ne s’y rendent pas.

      1. Vous êtes de mauvaise foi.
        Personne ne parle d’armer des mineurs.
        Et les faits vous contredisent dans votre exemple : les instituteurs et professeurs en Israël sont armés, et que je sache, ce que vous décrivez ne se produit pas.
        Après libre à vous de ne vouloir prendre aucune précaution pour vous défendre, ainsi que vos proches, et d’attendre que la police vienne constater les faits. Après qu’ils se soient produits dans la majorité des cas.
        Ou tout simplement laisser d’autres (la police et l’Armée) risquer la mort pour vous protéger.
        C’est un choix idéologique.
        J’aimerais personnellement avoir ce choix, et il m’est refusé en France, en partie grâce au soutien de gens comme vous…

  2. Toute proposition mérite réflexion, mais que les citoyens s’arment pour se défendre eux-mêmes ne me semble pas enthousiasmant…
    Il ne suffit pas de posséder une arme, encore faut-il savoir s’en servir et s’en servir à bon escient.
    L’auto-défense ne peut-elle être envisagée sous d’autres formes que l’arme à feu et tout particulièrement dans des espaces réduits comme un wagon ou un échange de tirs deviendrait vite un carnage ?
    Parce que face à un attentat à la bombe dans un espace public, les citoyens armés ne peuvent pas grand chose…
    Il serait plus réaliste et plus simple de pouvoir utiliser des aérosols de défense qui neutralisent momentanément un agresseur sans passer directement à O.K.Corral et sans risquer de se retrouver accusé de discrimination, harcèlement ou délit de faciès.
    Avant de défourailler à tout va comme les tontons flingueurs, il y a des mentalités à changer et notamment la notion de légitime défense face au « présumé terroriste » dont les médias nous rebattent les oreilles.
    Devant cette agression dans le Thalys, la première réaction des autorités françaises appuyées par les médias complaisants a été « padamalgam » prudence, on ne sait pas, on n’est pas sûr, un voyageur face à d’autres voyageurs, est-ce un terroriste etc… il a fallu plus d’une journée pour que l’identité du tireur soit diffusée et pour que les « militaires »qui l’ont maîtrisés soient reconnus comme américains.
    Tant que les autorités continueront de parler de terroristes sans vouloir y associer l’islamisme au nom du padamalgam, tant qu’elles ne nommeront pas les agresseurs qui tentent de déstabiliser notre société et qu’elles ne prendront pas de mesures exemplaires face à leurs crimes, aucun citoyen ne pourra se défendre de manière « légitime » sans risquer de devenir lui même l’agresseur aux yeux d’une justice borgne.

    1. « Il ne suffit pas de posséder une arme, encore faut-il savoir s’en servir et s’en servir à bon escient. »
      C’est vrai pour tout. Couteau, cutter, arme, voiture, chlorate de soude, …

      1. Certes… mais l’article présente le port d’arme comme une réponse adaptée à toute agression.
        « …Nous ne devrions pas être seulement victimes ou spectateurs. Nous devrions avoir les moyens d’assurer notre sécurité… »
        Notre sécurité face à quelle menace ?
        Il me semble qu’avant de tirer sur autrui pour se défendre, il faut être en capacité de déterminer très vite le type d’agression subie, le risque encouru et adapter la défense à l’attaque.
        C’est l’entrainement que subissent les forces de l’ordre.
        Il ne suffit donc pas de savoir manier une arme, il faut savoir l’utiliser en fonction du préjudice en cours… à mon sens, ce n’est pas à la portée du premier venu.

        1. Pourquoi chercher midi à 14h ? Face à une personne armée et menaçante vous faites usage de votre arme.
          Mais bon, le pique olives que vous préconisez face à une arme de poing ça fait un peu léger. Le rayon d’action du pique olive est de 20cm, celui de l’arme de poing est de 15mètres. Imaginez avoir une épée de 50cm face à un agresseur qui a une épée de 1.5m.

          D’ailleurs il semble que l’usage d’une kalach dans ce wagon n’était pas l’arme la plus adaptée non plus et c’est aussi pour cela que ça a foiré.

        2. Ce qui parait le plus etonnant depuis l’affaire Mehra est que tous ces individus avaient une fiche  » S » .. Ma compagne s’est vu arreter un dimanche en revenant du marche par un fourgon de CRS histoire de lui faire plaisir un PV et de jouer les gros bras Pour emmerder le citoyen ordinaire il y a toujours des fonctionnaires Ces gugusses qui avaient un signalement fort peuvent se balader avec un fusil mitrailleur, tranquille et pour le cas de Thallys de surcroit notre gars etait en en habit traditionnel ce pays est devenu completement con

    2. Des aérosols de défense, très bonne idée. Dans l’excitation du moment, il y a plus d’une chance sur deux que l’agressé reçoivent une dose de produit incapacitant. Cela facilitera la tâche de l’agresseur. Et cette arme de défense, même après un entrainement poussé, ne peut se concevoir que dans un combat très rapproché. Autant dire que qu’un homme ou une femme d’âge mûr n’aura aucune chance contre un jeune agresseur s’approchant rapidement de sa future victime possédant un aérosol.

      1. Et vous croyez vraiment qu’une personne d’âge mûr sera plus à l’aise avec une arme…??

        1. Oui, s’il a eu un entrainement, certainement. Je puis parler en connaissance de cause.

          1. Le risque de tuer par erreur, par maladresse, par confusion est tout de même autrement élevé avec une arme à feu qu’avec un produit paralysant non…?
            Se défendre est légitime, tuer pour se défendre ne peut pas devenir banal ou alors c’est le Far-West qui recommence.

            1. Renseignez-vous, les armes étaient la plupart du temps interdites en ville au « Far-West ».

              Les films ne sont que du… cinéma.

            2. Le risque de ne pas incapaciter l’agresseur compte au moins autant. Attention à ne pas préférer pour les victimes la certitude d’être tuées, mais bien par l’agresseur, au risque d’être tuées par une balle perdue. Ensuite, les gens sont responsables, et il est relativement facile de les inciter à se former sachant que leurs proches sont les plus exposés, et de loin, à leurs erreurs. Enfin, rien ne vous oblige à vous défendre si cela va contre vos opinions…

              1. Personnellement, le gros problème que j’aurais c’est que je risquerai de me défendre de peur que la personne en face ne se défend avant moi (et vice versa).

                Même si je ne suis pas du genre à voler des baguettes de pain, je ne serai pas rassuré de voir mon boulanger armé jusqu’aux dents. Plutôt oppressant non ?

                1. Vous êtes angoissés de voir des policiers armés dans les rues (voir chez votre boulanger)?

                  Connaissez vous les conditions d’embauche dans la police nationale? Leur formation au maniement des armes? La dotation en munition qu’ils ont pour ne pas perdre la main?

                  1. Les policiers sont formés et sont responsabilisés à l’utilisation des armes.
                    Les policiers utilisent leurs armes pour défendre la population et non se défendre eux même.

                    Grosses différences.

                    1. @Drovosyk

                      Visiblement il n’a pas compris vos allusions et n’a même pas cherché à comprendre ce que vous sous-entendiez.

                      Du brut de décoffrage.

                    2. Non, c’est du doux de décoffrage, il veut éviter les problèmes à coups de bisoux 🙂

            3. libreéchanges vous faites une erreur de raisonnement, le port d’armes ne serait pas obligatoire. Ceux qui ne se sentent pas à l’aise avec s’en remettent à ceux qui le sont.
              Comme il y a plus de gens honnêtes dans une assemblée que de gangsters, le gangster sera au moins à 20 contre 1 et donc c’est de la dissuasion. Les hécatombes aux USA ont toujours eu lieu dans des gun free zone car l’agresseur est sûr que personne ne sera armé (gain maximum).

              1. Qu’en est-il de ceux qui se CROIENT à l’aise ?

                1. Troll detected

                  1. Vu le niveau de la plupart de vos arguments sur ce thread, je pense que vous devriez vous abstenir de crier au troll 😉

                2. Qu’en est-il de ceux qui croient savoir conduire ?

                  Sans plaisanter, une bagnole a un impact bien pus puissant qu’une balle… bon après c’est du one shot ou presque.

                3. Il existe des formations…

                  1. Obligatoires ou bien seulement pour ceux qui ont consciences d’être des dangers publics ?

            4. Que préférez-vous ? Le Far-West où chacun se doit de respecter la vie et les droits de l’autre ou le safari biaisé au cours duquel vous n’êtes qu’une proie privée de toute possibilité de défense?
              Les gentils organisateurs du safari iront jusqu’à offrir d’emblée un avocat au malheureux prédateur bredouille en refusant le qualificatif de terroriste tant que le poids de la presse espagnole et anglo-saxone, et la parole du ministre Belge) ne fut pas trop lourd à porter…….

              1. Quel safari ? On est pas à Mexico, on entend pas de sons de fusillades à longueur de journée. Les gens n’ont pas besoin de se défendre avec des armes à feu.

                1. Pas avec des armes à feu. Avec quoi alors ? Des bisous ? Bien sûr que la détention d’armes par les citoyens ne résoudra pas tous les problèmes, bien sûr aussi, il y aura des cas malheureux, de beaufs comme vous dites, qui seront de votre niveau. Mais au moins, nous serons dans une société de personnes libres et responsables.

                2. En premier lieu et avant l’autorisation de port d’armes, je réclame la révision de la sub-totalité de ce que la loi encadrant la légitime défense impose, qui détermine les règles du safari.
                  Les 3 vaillants américains et le Britannique ne doivent leur salut qu’au fait d’être étrangers et à l’exposition internationale de l’évènement.
                  A partir du moment où ils ont désarmé le criminel, ils ne peuvent plus invoquer la légitime défense. Selon la loi, ce sont eux qui se sont rendus coupables d’agression en bande organisée en continuant de frapper ce criminel.
                  http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1766.xhtml

                  1. Et alors ?
                    C’est faux peut être ?

                    Lorsque la menace a disparu, que le terroriste a été neutralisé et désarmé, la cause de la légitime défense a disparue.

                    1. Et le policier qui s’est prendre son arme par un complice récemment arrivé par derrière dans le RER puis s’est fait tiré dessus par le malfrat!!!!
                      Avez-vous vu un de ces agresseurs cesser de frapper sauvagement sa victime déjà à terre?
                      Quand vous avez à faire avec ce genre de dépravés, il ne peut être considéré comme neutralisé qu’à terre et attaché comme l’on fait les américains. Il faut être Bisounours comme vous pour penser que lui prendre son arme suffit.

                    2. « Et le policier qui s’est prendre son arme par un complice récemment arrivé par derrière dans le RER puis s’est fait tiré dessus par le malfrat!!!! »

                      En quoi le fait de passer à tabac une personne déjà neutralisée l’aurait sauvé ?
                      Vous faites dans l’émotionnel.

                      « Quand vous avez à faire avec ce genre de dépravés, il ne peut être considéré comme neutralisé qu’à terre et attaché comme l’on fait les américains. »

                      Bien bien, une fois à terre et attaché, faut-il taper encore un peu dessus pour le plaisir ? Est-ce encore de la légitime défense ?

                    3. En quoi le fait de passer à tabac une personne déjà neutralisée l’aurait sauvé ?
                      Vous faites dans l’émotionnel.

                      Non, c’est vous qui confondez Hollywood avec la vraie vie.

                      D’abord les prises de décisions en cas d’agression sont du niveau de la seconde, vous partez avec un désavantage net sur votre agresseur et dans le combat de rue tous les coups sont permis y compris la fausse soumission. Un type que vous pensiez avoir neutralisé peut parfaitement vous planter dans un sursaut, ça va très vite.

                      Ensuite, vous avez failli mourir, vous êtes bourré d’adrénaline, probablement dans une rage folle et peu enclin à prendre les décisions rationnelles et calmes que vous exigez bien confortablement calé dans votre fauteuil sans avoir risqué ne serait-ce qu’un claquage de sourcil.

                      J’ai vu un fils à papa autrement plus moralistes que vous se transformer en bête sauvage à l’armée parce que le pauvre avaient eu quelques mésaventures difficiles. Avant de juger, sortez de votre canapé et allez vous prendre ne serait-ce qu’une ou deux gifles dans la rue juste pour voir comment votre froide rationalité y résiste.

                      La réalité est bien plus difficile quand dans les films:

                  2. Exact, il faut, pour commencer, une révision fondamentale de tout ce fatras législatif et jurisprudentiel qui, à la moindre tentative de défense un peu rude, inverse directement votre qualité de victime en celle d’agresseur.

                    1. Une défense sous entend une menace. Si il n’y a plus de menace il n’y a plus de défense (ou de légitime défense).
                      Est ce que si quelqu’un vous a agressé il y a 10 ans, vous avez le droit de le frapper aujourd’hui ?

                      Bah la c’est pareil. Tout acte de violence postérieur à la disparition de la menace ne peut être qualifié de défense.

                      A moins que vous ayez une définition différente de la mienne du mot « défense » peut être ?

                    2. Votre réponse est typique d’un grand esprit généreux avec le sang des victimes, comme le sont également la plupart des juges. Dans le Thalys, quand nos héros agissaient, eux, savaient-ils que le brave cœur qu’ils mettaient hors de nuire, était seul ? Que plusieurs complices aussi armés que lui n’aimaient pas surgir ? Mais pour vous, il fallait que les héros lui demandent aimablement, après l’avoir désarmé, qu’il regagne sa place dans le train ? Allez, rendez l’ordinateur à votre maman, vos enfantillages lassent.

                    3. Qui parle de le laisser repartir ?
                      Une fois immobilisé, il n’est pas question de le relâcher bien entendu. Mais vous parlez de continuer à frapper un adversaire déjà neutralisé, ce qui n’aide en aucun cas à repérer des complices.

                      Arrêtez de raconter n’importe quoi.

                    4. Oui, il fallait lui demander de rester tranquille, bien gentiment, et éventuellement le priver de bisous, pour le neutraliser. C’est vrai, c’est comme cela qu’il faut agir, en attendant ses éventuels complices venus pour délivrer un type alors en pleine forme. Vos propos sont consternants de bêtise.

                    5. Ce qui est consternant de bêtise, c’est que vous souteniez que frapper quelqu’un désarmé, immobilisé à terre c’est de la légitime « défense ».

                    6. Qui a dit ça ? Toi, petit enfant gâté d’un milieu privilégié vivant dans un quartier préservé ? Apprends à lire d’abord. Et rends ce PC à ta maman.

                    7. C’est bon wesh, tu te prends pour un enfant des cités ?

                    8. Ah ah ah ! C’est tout ce que la grande âme des beaux quartiers peut répondre ? Admirable !

                    9. Que répondre d’autre à des attaques ad hominem ?

                    10. Diable ! Constater que vous êtes l’archétype du bobo des beaux quartiers, vivant dans un milieu privilégié, généreux avec le sang des autres, froussard à l’idée mēme que son boulanger puisse être armé, acceptant que tous les autres puissent crever si statistiquement le risque est faible pour vous, prônant des solutions stupides et enfantines comme rester à cinq mètres si la personne est menaçante, donc, constater ces inanités puériles de votre part, ce sont des attaques personnelles ? Bon, bon, faudrait grandir un peu avant de vouloir discuter avec des gens qui ont vécu, eux.

                    11. « Constater que vous êtes l’archétype du bobo des beaux quartiers, vivant dans un milieu privilégié, généreux avec le sang des autres »

                      Sauf que c’est faux 🙂
                      Vous me balancez des clichés sur ma prétendue origine sociale, et vous vous plantez. Mais bon, vous n’êtes pas psychanalyste.

                      J’ai le vague sentiment que vous êtes davantage bobo que moi.

                3. P.L.jesuisunhommelibre

                  A Mexico, le port d’arme est interdit (pour les personnes respectant la loi, pour les autres …).

            5. Le far-west était mortellement ennuyeux et tranquille la violence c’était à l’est dans les villes contrôlé par l’état américain. L’ouest « privé » d’état était un lieu de coopération entre les individus, une société d’individus libre organisant eux même la justice sans autorité supérieure et ça marchait.

    3. Ben voilà, ces sprays puissants sont interdits et réservés à la police…

      Ce qu’il faudrait c’est une purée de poix à couper … au cutter ! , ce mot pour emmerder l’équipe de joyeux charlots de compétition à la tête de l’état.

      1. Oui…seules les bombes lacrymogènes de petite capacité sont en vente libre…mais leur port est interdit…

        Il faudrait modifier d’ailleurs la Marseillaise..

        Plutôt que « Aux armes citoyens… », il faudrait pour être cohérent avec la législation, écrire et chanter: »Aux bombes lacrymogènes de petite capacité, citoyens… »

        1. Comme vous l’avez si bien dit, le port de toute bombe lacrymo/poivre est interdit de toute façon.

          Seule la détention à domicile est autorisée, si < à 100ml

          1. C’est clair que les mauvais garçons font mois les mariolles, avec ça…

  3. Le jour ou on comprendra qu’on paye notre politique internationale désastreuse.. pourquoi la France est-elle largement plus ciblée que l’Angleterre (meme si cela va changer, Cameron se sentant d’humeur taquine), l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne,…. ?? Pourquoi nos concitoyens Francais (Kouachi, Merah,…) sont-ils plus remontés que partout ailleurs ? A aucun moment ces questions ont se les pose, le politiquement correct qui consiste a dire « roh non on va pas justifier les actions des méchants pas beaux contre nous qui sommes les plus beaux et les plus gentils ». Sans cette question fondamentale de la folie guerrière de nos maitres (Sarko et Hollande), nous résoudrons rien. Tous les mecs qui ont attaqués ou menacés la France étaient fichés…. tous. On peut renommer les fiches, mettre 3 agents aux culs de chaques fichés (combien sont-ils 5000 ? je vous laisse faire 5000x3x4000 pour obtenir le cout mensuel de ses salariés) qui n’empecheront pas le non-fiché d’agir.

    Bref nous payons notre politique internationale, notre volonté d’etre toujours a l’avant garde des décisions d’attaque militaire et de destabilisation politique. Hollande disant, au moment ou DAESH venait de tuer des milliers d’humains « le principal ennemi est bachar » ??? Nous laissons prospérer DAESH car nous réagissons, nous suréagissons, nous focalisons notre regard sur une communauté, et plus nous le ferons, plus certains se sentiront ciblés, plus lourd sera le fardeau, plus certains partiront tuer a l’étranger pour revenir aguéri et armé….

    Et non la solution n’est pas forcément l’armement des citoyens, car ce dernier inclu le fait que les futurs criminels le soient également… et toi avec ta paye de smicard tu te payes difficilement un gomcogne, lui le dealer se paye une kalshnikov…. Non la décente solution, réside à arreter de se meler des affaires des autres, car c’est ainsi qu’on créé les monstres de demain… mais le politiquement correct m’oblige a dire « roh méchant musulman, les terroristes meritent juste la mort, plus de flicage, plus de caméras, plus de numéros vert,… ca me rassure donc c’est super, et au moins ca a prouvé son éfficacité ».

    1. Biais de perception ; Juillet 2005 Londres, 3 bombes, 56 morts, 700 blessés. Mars 2004, Madrid, 10 bombes (20 n’ont pas explosés), 200 morts, 1400 blessés.

      « Et non la solution n’est pas forcément l’armement des citoyens, car ce dernier inclu le fait que les futurs criminels le soient également… » : euh… oui c’est vrai que suivant le loi ils ne devraient pas avoir d’armes FAIL !

      1. Aucun biais de perception…
        En 2002 les Etats-unis attaquent l’Irak, l’axe de coalition (Etats-unis, Espagne, Grande bretagne) l’axe d’opposition (France, Allemagne, Russie, Chine)… les 2 soutiens aux Etats-unis ont connus des attentats en 2004 et 2005, aucun des pays opposés en ont connus dans ce laps de temps.
        10 ans plus tard…
        En 2011, la France encourage les « printemps arabe »…. et BHL entraine Sarkozy en guerre et transforme la France en leader de la guerre contre la libye… destabilise le secteur, L’etat islamique et al quaida prospère… et on connait la suite.

        Je ne dis pas que l’armement des citoyens est une bétise, pourquoi tout le monde met tout au meme niveau ???? la vie est plus complexe que etre pour ou contre. Je suis plutot pour l’armement, je dis juste que l’armement n’empechera nullement un mec de déposer un sac dans une gare, tout comme le 3671 ou je ne sais quel numero de valls, ou les multiples mesures loi renseignements,… ne feront quelque chose, si on ne soigne pas le mal ou il est né, et en l’occurence notre interventionisme au niveau international.

        1. Donc on se fait attaquer par des islamistes car on s’est battu contre le socialisme arabe, qui est traditionnellement l’ennemi de l’islamisme ? Cela n’a aucun sens.

          1. Je ne peux pas faire grand chose pour vous, c’est juste de la logique. En effet si vous faites tomber les laïques, que vous déstabiliser le pays et vous creez un conflit entre 2 communauté dans un pays, seul les idéologues prosperent… Et prennent la place.

            1. « En effet si vous faites tomber les laïques »

              J’ai précisément dit « socialisme arabe » car ces gens ne sont pas laïques, ce sont des socialistes arabes… Vous ne semblez pas voir l’importance de cette distinction. C’est pourtant cette distinction qui fait que l’on a pas déstabilisée ces pays.

              C’est bien le socialisme arabe qui a déstabilisé ces différents pays. Après la chute de l’empire Ottoman nous y avons tracé des frontières partiellement artificielles. C’était déjà une erreur de ne pas avoir fait plus de pays basée sur les réalités religieuses. Toutefois le pouvoir présocialiste avait préservé une certaine subsidiarité qui permettait aux communautés de coexister.

              Le socialisme arabe, connu aussi sous be nom de baathiste (Assad est au parti baath) est ensuite arrivé. Comme tout socialiste il a centralisé entièrement le pouvoir et abolit toutes les traditions politiques. Les mort se sont comptés en centaines de milliers.

              Contrairement à ce que pourrait faire penser leur label de laïques, les répressions étaient souvent ciblés sur des groupes bien définis. Comme le gazage des kurdes par ali le chimique.

              Contrairement à ce que pourrait faire penser leur label de laïques, c’était souvent un groupe bien définit qui avait tout les pouvoirs et toutes les richesses, comme les alaouites en Syrie.

              Toutefois, après les divers échecs militaires contre Israël, les échecs politiques dans la formation d’un état pan-arabe et pour finir la chute de grand frère socialiste du nord qui parrainait ces régimes, le socialisme arabe a fini par essouffler.

              COMME TOUT LES SOCIALISMES, LE SOCIALISME ARABE NE MARCHE PAS.

              Tout ces régimes sont donc entrés dans une longue période de putréfaction. Fini ces beaux jours ou l’on criait joyeusement ensemble « égorgeons les juifs » dans un grand élan d’optimisme et de fierté nationale. Ces régimes, comme toutes les tentatives de socialisme ailleurs dans le monde sont apparut comme ce qu’ils étaient vraiment, des dictatures absurdes, qui n’ont jamais eu aucun sens et qui n’ont donc aucun avenir.

              Des changements de régimes vont donc arrivés. La question c’est « pour les remplacer par qui ? ». On a vu en Tunisie qu’après avoir tenter l’islamisme et s’être rendu compte que cela ne marche pas, les citoyens ont choisi un parti plus ouvert.

              Toutefois la Tunisie est un pays ou la répression était bien moins grande que dans les autres pays. C’est ce qui explique que leur mutation prend plus de temps et sera plus dure pour les autres pays arabes. Toutefois, sauf à faire marcher le socialisme, ont ne peut pas l’empêcher. Le mieux que nous pouvons faire est de tenter de contrôler les dommages qui cela créera, mais je vous l’accorde c’est pas gagné.

              N’oublions pas que le temps des changements politiques n’est pas le temps des médias. Par rapport à ce qui est arrivé dans le passé dans les pays occidentaux les pays arabes ne sont dans des troubles que depuis peut de temps. Je ne leur souhaite en aucun cas une période de trouble politique aussi longue que celle qu’a connu la France après sa révolution, toutefois cela demandera du temps et il est absurde de juger aujourd’hui le résultat des diverses révolutions arabes.

    2. « le principal ennemi est bachar »

      Ben sur ce coup la il a fait preuve de bon sens. Les mécaniques politiques, ethniques et religieuses au moyen orient font que même si par miracle on arrivait à tuer tous les partisans d’IS pour redonner le pouvoir à Assad sur tout le territoire, dans quelques années une nouvelle révolution pacifique éclatera, elle sera à nouveau réprimée et ce seront à nouveau les radicaux qui continueront à s’opposer au régime.

    3. Faites que la détention d’un arsenal d’armes de guerre dans un lieu public soit punit plus lourdement.
      Par exemple 25 ans ferme. rooooooooooooooooooooo … ❗ Et je vous suis.

      Cela n’arrêtera pas les plus déterminés, mais au moins cela peut leur compliquer la tâche.
      A défaut, j’estime avoir le droit d’être armé si je m’entraîne.

  4. Rendre aux citoyens la possibilité de se défendre, c’est à dire d’être responsable et acteur face à une agression, c’est aussi leur rendre leur dignité.
    A un moment, il y en a marre.

  5. Je ne pense pas que le port d’arme soit la solution contre le terrorisme…

    Et qu’on ne me sorte pas des chiffres pour faire un lien simple sur un sujet plus complexe.
    Je parle de ce genre d’exemple  » au USA, en 20 ans , on a augmenté les ventes d’armes de 50% et les homicides ont diminué de 50% »
    La possession d’arme a peut-etre une influence sur les taux de criminalité, mais elle ne fait pas tout.

    On a de nombreux exemple de ville qui ont pu baissé leur taux de criminalité en utilisant différent moyens humains, materiel, nouvelle politique d’urbanisation de quartiers, préventions grace a des associations, renforcement des moyens policiers et de la justice etc.

    Mais le port d’arme… bref, pour revenir sur le terrorisme, si on veut l’éradiquer, il faut le tuer à sa source, détruire ses moyens d’action, son financement… Armer des citoyens n’empechera jamais des fous d’aller se faire exploser dans des lieux publics.

    1. Si je me prete au jeu d’armer les gens de nombreuses questions m’interpellent :

      Qui doit etre armé? les controleurs de trains? les surveillants d’écoles ? n’importe quels citoyens?
      Armé sans etre formé ou réinstaurer le service militaire?

      Les terroristes sont lourdement armé ( arme de guerre…), faut -il permettre la vente d’armes de guerre également pour lutter à égalité?

      1. « Qui doit être armé ? »
        Personne ne doit, ceux qui le souhaitent doivent le pouvoir (actuellement, seuls ceux qui enfreignent la loi le peuvent…).

        1. Hum ok, en vous lisant , ainsi que les autres commentaires je ne sais plus trop quel est vraiment le sujet de cet article , est-ce :

          1)Le droit de posseder arme ( port d’arme) ? dans un site ou l’on prone l’idéologie libérale, j’imagine que la réponse est oui.

          2)Ou l’idée que pour lutter contre le terrorisme il faut armer les citoyens.

          Ma compréhension de l’article m’a amener à reflechir sur le point 2. Et pour moi des citoyens armés ne vont pas resoudre le probleme du terrorisme.

          1. Quelle fut une des premières actions de Lénine en arrivant au pouvoir ?

    2. ah un non violent… qui veut juste tuer les autres !

      « Et qu’on ne me sorte pas des chiffres…. » : des bisous alors ?

      1. Désolé de vous avoir choquer avec ma non violence meurtriere ( meme si je ne vois pas ou j’ecris le souhait de tuer mes voisins).

        « Et qu’on ne me sorte pas des chiffres…. : des bisous alors ? » => je me suis mal exprimé, je n’aime pas les raccourcis et le fait d’expliquer le baisse de la criminalité par l’augmentation des ventes d’armes aux particuliers en est un !

        Mais j’avoue volontier et sans honte préférer les bisous aux chiffres. les gouts et les couleurs…

    3. Oui il est possible de rendre un pays « sur » par d’autre moyens. Par exemple l’URSS était un pays très sur. En espionnant toute la population, en transformant tout individus en coupable potentiel dont on peut se débarrasser à tout moment, en donnant toute liberté au force de l’ordre d’abuser de leur monopole de la violence légale il est parfaitement possible d’étouffé une grande partie de la violence non étatique. Oui il y a le choix, soit nous laissons aux citoyens une certaine maitrise de leur liberté et de leur sécurité soit on transforme les citoyens en victimes perpétuelles.
      Nous savons tous quel choix ont fait nos gouvernants…

      1. Que savons-nous de la délinquance en URSS?

  6. « La présence à bord de chaque rame de trois militaires américains en vacances, qui a ici fait la preuve de son efficacité, n’a malheureusement pas retenu l’attention. »

    Ai pas compris.
    Il y avait 3 militaires américain dans chaque rame de ce train ? Qu’est-ce qu’ils faisaient là ? Un voyage scolaire pour la garnison ? Ou ca veut dire que dans chaque train en Europe on a des militaires américains en vadrouille pour assurer aimablement la sécrutié des voyageurs ?

    1. C’est un trait d’humour. Bon, on est lundi…..

  7. Certes, j’aurai cependant 2 questions ;

    -Si tout le monde est armé, comment repère-t-on celui représentant une menace ?
    -Si une attaque terroriste a lieu dans un train ou une gare où tout les civils seraient armés, comment éviter un massacre général ?

    Cordialement,

    1. – celui qui vous pointe une arme sur vous alors que vous n’êtes pas vous-mêmes une menace a de fortes probabilités d’en être une…. -_-
      De plus, le port d’une arme n’est pas forcément ostentatoire. Le CCW (Concealed Carry Weapon) est la norme aux US : port caché.

      – tous les civils n’ont pas vocation à être armés, mais ceux qui le seront réagiront sur celui qui a démarré une attaque.
      Si vous ne savez pas établir qui a démarré, vous vous abstenez d’intervenir sauf à être vous-mêmes pris sous le feu.

      Les règles pour les civils en cas d’attaques armées aux USA sont claires : RUN, HIDE, FIGHT
      Dans cet ordre-là.

      1. Oui le concealed carry est une bonne dissuasion.

      2. Est ce qu’une bombe sera une arme autorisée ?

        1. Réponse particulièrement stupide, et dénuée de toute finesse. Vous êtes militant de base écologiste, socialiste ou mélenchonien ? Ou alors, votre maman vous a laissé la disposition de son ordinateur et vous apprenez à écrire, comme le laisse supposer votre pseudo assez enfantin ?

          1. Ben quoi ? Nous ne sommes pas dans une société où les gens sont libres et responsables ?
            Vous ne voudriez pas retirer aux gens le droit d’avoir des bombes quand même ? Ca fait partie des droits naturels !

            Tant que vous ne l’utilisez pas, tout ce passera bien. Si vous l’utilisez par contre, une mamie armée d’un fusil d’assaut vous fera la peau.

            1. Le port d’une bombe ?

              Déjà si les routes et rues étaient privées, le problème serait réglé (le propriétaire fixe les règles).

              Comme les routes et rues sont publiques, eh bien utilisons la démocratie.

              Une bombe chez vous ?

              La propriété privée n’est pas quelque chose de mystique. Il faut la définir.

              Par exemple pour le bruit, la limite une fois passé la frontière de chez vous est de x dB (je ne sais plus) pour le jour et 30 dB pour la nuit (je crois).

              Pour la bombe, c’est la même chose. En fonction de la puissance de la bombe et d’autres critères, il sera autorisé ou interdit d’en posséder une.

              1. Très bien, et pourquoi ce que vous proposez d’appliquer aux bombes ne s’appliquerait-il pas aux armes à feu ?

        2. Posez une question intelligente, au moins pour une fois. :mrgreen:

          1. Ben quoi ?
            Pourquoi se contenter des armes à feu ? Je revendique MON DROIT NATUREL de posséder des explosifs et de les emmener avec moi quand je me promène dans la rue.

            1. Pas de problème.

              Achetez donc vos bombes et faites les péter sur votre terrain à vous si ça vous chante.

              Avoir le droit de posséder des bombes ne vous donne pas le droit de les utiliser pour tuer des gens avec.

              Vous voyez, ça marche pareil qu’avec les voitures. Vous avez le droit d’avoir une voiture, vous pouvez rouler sur des routes mais pas sur les gens, car cela ferait de vous un assassin.

              Avec les ciseaux, c’est pareil. Vous pouvez faire ce que vous voulez avec SAUF les planter dans les gens, pour la même raison.

              Pourquoi traiter les armes à feu différemment ?

              1. Je suis sûr que Daesh sera ravi d’apprendre que l’on autorise les armes et les explosifs en France.
                Comme ça ils seront corporate jusqu’au moment de passer à l’acte.

                1. Il y a eu quelques attentats islamiques commis à l’aide de couteaux de cuisine ces derniers temps. Faut-il donc interdire les couteaux ?

                  Parce que les couteaux, c’est quand même fait pour trancher.

                  Quant aux ressortissants du Califat, s’ils sont des assassins, il faut qu’ils soient traités comme tels ; pas interdire leurs outils et embaucher n millions de fonctionnaires supplémentaires pour accomplir cette tâche.

  8. « La sécurité est l’affaire de tous »

    Absolument pas ! C’est un concept socialiste stupide qui atteint très rapidement ses limites. La sécurité est l’affaire de l’état régalien. Demander aux citoyens d’assurer la sécurité ne peut que dégénérer en un climat de suspicion et de violences, dans la création de milices, d’incident de lynchage, dans la montée de l’extrémisme …

    La course à l’armement personnel n’est pas une (bonne) solution globale, mais une conséquence logique sur le plan individuel. Attention : je dis que cela n’est pas une bonne solution dans notre modèle de société. Mais si l’état continue à perdre tout contrôle, la question ne se posera même plus. Si on a abandonné la rapière et rangé le colt dans le placard, ce n’est pas par idéal sociétal ou parce que c’est interdit, mais parce qu’on n’a plus besoin de trainer partout avec soi ces objets dangereux et encombrants.

    Si l’état ne fait pas face de manière pragmatique en révisant ses conceptions laxistes, son discours ambigüe et sa langue de bois ministérielle, son amateurisme policier et son organe de propagande médiatique (les journaux subventionnés), il sera rapidement débordé entre la prolifération des actions « terroristes » et la réponse inévitable des citoyens – qui ne sera en aucun cas compatible avec l’esprit bisounours.

    1. Pour élargir un peu le sujet, la sécurité est bien l’affaire de tous, au moins pour les petites incivilités de tous les jours. L’Etat régalien doit faire son boulot, mais même un état policier ne peut pas être derrière chaque citoyen.

    2. Pour pouvoir assurer la sécurité dans un cas comme celui-ci, ça voudrait dire que :
      1. soit l’État s’assure en amont que personne ne porte d’arme en montant dans un train, ce qui signifie que les trains doivent être soumis aux mêmes règles de sécurité que les avions. C’est faisable, c’est plus ou moins le cas dans l’Eurostar, mais le concept peut-il être étendu aux autres lignes ? À toutes les autres lignes, bien sûr !
      2. soit l’État place un policier de chaque train. Et s’il est à l’autre bout du train quand le problème éventuel éclate ? OK, on va en mettre 2. Ou plus, pour être sûr il en faudrait 2 par wagon. Par train – et pourquoi se limiter aux grandes lignes ou aux trains internationaux…? Après tout, le propre du terrorisme est de pouvoir frapper partout.

      Si vous voyez une autre solution, n’hésitez pas à partager. Dans tous les cas, le coût pour la société serait beaucoup moins élevé avec des citoyens capables de se défendre tous seuls, et avec la capacité juridique de le faire. Et si pour ce faire il faudrait rétablir une forme de service national, pourquoi pas…?

      1. Et pourquoi pas des contrôles de sécurité avant de monter dans un métro ou RER?

        Ce serait sympa à mettre en place à Châtelet (plus de 750 000 voyageurs par jour source).

    3. Pragmat
      Même un état minimaliste et libéral ne pourrait pas assurer la sécurité de chaque citoyen, c’est impossible, qu’il fasse bien son job ou pas.

      1. Un état n’a que faire de « chaque citoyen » (à part chez les socialo et les bisounours). Il doit se concentrer sur la situation générale, que ce soit pour l’emploi, l’économie ou la sécurité. On ne juge pas les criminels pour les punir mais pour faire régner l’ordre. On ne sécurise pas pour empêcher les accidents mais pour en réduire la fréquence, la gravité et les conséquences économiques et humaines.

        Actuellement on a plus de chance de se faire écraser en traversant la rue devant chez soi que d’être victime d’un attentat terroriste. Mais les attentats terroristes sont plus dommageables à l’économie, au climat social et au bien être de chacun que le risque de se faire écraser.

        1. Justement c’est parce que l’état n’a rien à faire de chaque citoyen que c’est à chaque citoyen de se protéger lui-même et c’est dans ce sens la signification « de l’affaire de tous ».
          La sécurité collective c’est l’affaire de la défense nationale.
          Pour le reste l’individu s’en fout des statistiques quand ça tombe sur lui.
          Quant au chaos annoncé, l’armement à outrance etc… ça procède exactement de la mentalité bisounours que vous dénoncez…. on va tous mouriiiir !

          1. C’est ce que j’ai dit au début tout en haut : l’individu a raison de s’armer si l’état est INEFFICACE à le protéger et le fera s’il ne se sent pas en sécurité. Mais c’est contre l’intérêt de l’état et donc au final des citoyens. Et je ne suis responsable que pour 1/60000000e de la mentalité bisounours ou du chaos.

            En outre avoir une mitrailleuse lourde chez soi pour repousser les intrus est une chose, mais se balader avec en est une autre. Les américains sont presque tous armés chez eux et beaucoup ont un flingue dans leur voiture. Mais il ne doit pas y en avoir beaucoup qui se trimbalent avec un holster ou une ceinture de cowboy.

    4. Désolé, mais un islamiste endoctriné armé jusqu’aux dents n’est pas « chaque citoyen », il n’a pas pour but de commettre des incivilités. Et si le crétin en question se tire dans le pieds ou se laisse maitriser gentiment (en envoyant quand même plusieurs des héros à l’hôpital), il ne faudrait surtout pas prendre les commanditaires pour des imbéciles : la prochaine fois il y en aura un autre pour protéger ses arrières.

      Un état policier peut très bien être derrière chaque citoyen. Dans tout pays communiste c’est précisément ce qu’il fait avec un mouchard dans chaque quartier. Ici il ne s’agit pas de surveiller les citoyens mais de réprimer une mouvance islamiste qui est bien cernée par ailleurs.

      1. « …une mouvance islamiste qui est bien cernée par ailleurs. »

        Ce sont des individus, pas des groupes organisés. L’ETA, l’IRA était cernable, les indépendantistes corses un peu moins et les djihadistes pas du tout. 5000 personnes = 5000 groupes.
        Et en plus pour les 1ers cités leurs revendications étaient claires, pour le dernier ils n’ont pas de revendication, juste tuer les mécréants, ce n’est pas une ligne politique et il n’y a pas besoin de se réunir pour cela.

        1. Ils ont systématiquement passé plusieurs mois à l’étranger dans un certain nombre de pays bien identifiés et sont dument fichés. Ils sont au moins aussi facilement repérables qu’un membre de l’IRA. Mais la France n’est pas le Royaume Uni.

          Les revendications et la validité de leur combat n’a absolument AUCUNE importance. La loi est la loi : que l’on massacre des innocents pour des raisons obscures ou qu’on fasse voler des drones de façon illégale, l’état doit agir pour faire régner l’ordre car c’est sa première fonction.

          1. Et en tant qu’individu isolé, vous trouvez souvent des kalachnilov abandonnées dans les parcs ?

          2. Vous n’avez rien compris ou vous le faites exprès ?

            Je ne parle pas de légitimité de leurs combats ou revendication mais du fait que des gens qui se réunissent sont beaucoup plus faciles à infiltrer et à tracer. Et ils se réunissent pour entre autres discuter de leurs lignes politiques et monter des opérations.
            Mais comme on peut le voir là c’est des réunions à 1.
            C’est pénible de devoir rentrer dans le détail car vous ne prenez pas la peine de lire ou faites dire à votre interlocuteur ce qu’il n’a pas dit.

            1. Le fait qu’ils agissent plus ou moins sous forme de « réseau dormant » et de cinquième colonne les distingue effectivement des activistes corses ou irlandais. Mais cela n’a rien de nouveau en soi. Ce qui est plutôt nouveau est le mélange des genres entre l’espionnage et le terrorisme.

              Ce qu’on a à disposition se limite donc aux méthodes du contre-espionnage. Et je répète que s’ils paraissent isolés ou sont décrits comme tels dans la presse, ils utilisent quand-même nécessairement des réseaux pour le recrutement, la formation et la logistique qui ne sont pas particulièrement discrets. Le fait d’avoir des agents armés assermentés (par exemple potentiellement tous les employés des transports) ou de permettre à chacun de porter une arme est une solution ULTIME – aimeriez vous vivre en Israël ? Je dis simplement qu’en arriver la serait un échec – vers lequel on se dirige malheureusement à cause de l’incurie du gouvernement.

              1. Ah ils n’ont pas dû suivre vos conseils pur suivre une formation qualifiante.

                Et quand bien même ils seraient bêtes au point de prendre un vol direct Paris-Bagdad, pouvez-vous vraiment mettre en prison quelqu’un avant qu’il ne passe à l’acte ? Où s’arrête-t-on ?

                Minority Report ?

                Pour les gangsters il y a l’association de malfaiteurs qui permet de les neutraliser provisoirement avant qu’ils n’aient agi.

                Pour des gens seuls vous avez quoi ? L’association d’1 djihadiste ?

                De plus, alors que là il est passé à l’acte la justice s’est posée la question de savoir si oui ou non il s’agissait d’un acte terroriste, imaginez ce qu’il en sera avant le passage à l’acte.

            2. Et je persiste à dire qu’il y a un problème au niveau de la Sécurité du Territoire – comme pour l’affaire des « drones » :
              – soit ces services sont devenus incompétents (ce qui est possible vu le nombre de civils qu’on a placé dans les bureaux de l’armée par copinage)
              – soit il y a des blocages politiques qui empêchent ces services d’agir.

              1. Licorne.
                C’est bien pratique de dire qu’ils sont incompétents et alors tous les pays du monde dans lesquels il y a eu des attentas sont incompétents.
                Proposez votre candidature.

    5. +1 @pragmat : dire que la sécurité est l’affaire de tous, c’est clairement renvoyer la patate chaude au citoyen.

  9. Est-ce que en toute logique politique le ministre de l’intérieur de devrait pas être limogé pour incompétence ?

    1. Ils n’ont personne de plus compétent à mettre à la place.

      1. Ca c’est parce qu’ils considèrent que ministre est une charge honorifique réservée aux plus magouilleurs d’entre-eux.

      2. Pourquoi pas des sociétés privés?

      3. Vous voulez dire de plus incompétent ?

  10. Effectivement, la sécurité est l’affaire de tous
    Mais quand on pense à la quantité de beaufs et de décérébrés qui profiteront de l’effet d’aubaine je crains qu’il y ait pas mal de faits divers en plus mettant en cause le susdit beauf armé avec le citoyen pas encore armé.

    1. Et comment savoir que le beauf armé n’est autre que soit même ?

      1. Idiocracy

    2. @Balthazar
      « Mais quand on pense à la quantité de beaufs et … »

      C’est bien connu c’est aux gouvernements de décider ce qui est bon pour les autres.

      Comme dit plus bas tous ces beaufs ont une voiture et bizarrement ils n’écrasent pas si souvent la marmaille sur les passages piétons devant les écoles. Il y en a même qui ont des fusils de chasse, d’autres des opinels, etc … et pas d’hécatombe !

      Toujours cette peur irraisonnée, toujours ces affabulations, toujours cette lecture dans des boules de cristal de ce que sera l’avenir si … ma tante en avait.

      Il faut obligatoirement responsabiliser les personnes, pourquoi pas avec un permis de détenir une arme (mais pas non plus à des coûts prohibitifs sinon la responsabilisation sera un échec), pour nettement diminuer les risques d’une ouverture trop grande aux armes.

      De toute façon, si demain il y a une multiplication d’actes terroristes, on aura dans un premier temps des malfrats illégalement armés qui vont réagir, puis des honnêtes gens tout aussi illégalement armés, mais ceci après une réduction drastique des déplacements et des présences dans les lieux publics. Le commerce par internet a de beaux jours devant lui …

    3. Regardez le nombre de beaufs avec un fusil de chasse a la maison. Vous seriez surpris. Et ces prétendus beauf font pas des cartons tous les jours sur des hommes.

      Donc, non, le port d’arme fera que le terro, le voyou reflechira a deux fois avant d’attaquer des petites gens.

      Pourquoi Charlie Hebdo et pas Minute à été la cible ? Car entre des babas-cool et des flingueurs ex-para, ils ont choisis la cible facile.

      C’est une logique constante chez tout les être vivants= tuer le plus faible. Avec un flingue tout le monde peut-être fort.

  11. « Dans une société frappée par le terrorisme, la société est l’affaire de tous »
    => « Dans une société frappée par le terrorisme, la sécurité est l’affaire de tous »

  12. Le point essentiel est de rendre à la justice son rôle et de ne pas inverser victime / agresseur. Combien de fois ai-je entendu cet argument (dans l’hypothèse d’être présent lors d’une agression) : « Si tu interviens c’est toi quoi sera en tort ! », cette simple phrase tend à montrer la défiance générale envers notre système judiciaire.

    Pour le port d’arme, je suis pour, sans pour autant penser que ce soit la panacée. Personnellement, même si c’était autorisé, je ne me baladerais pas avec une arme à feu sur moi, n’ayant pas reçu l’entraînement adéquat pour son utilisation (par contre posséder l’arme, oui).

    Enfin je rebondis sur quelqu’un mettant en avant le self défense, il suffit de discuter avec des personnes pratiquant ce dernier (ou tout sport similaire), qu’en cas de situation réelle d’agression face à quelqu’un armé (blanche ou à feu) vous avez peu de chance. Sans parler des réactions physiologiques que nous ne connaissons tant que nous n’avons pas vécu ce type de situation.

    1. Quand la justice arrive c’est que c’est un peu tard : si l’agresseur est mort il y a extinction de l’action, si c’est vous alors il ne reste plus qu’à creuser un trou.

    2. Pas la défiance, mais l’ignorance crasse.

    3. Vous viendrait il a l’idée de conduire une voiture sans prendre des leçon de conduite? acheter un bateau sans prendre des cours de navigation? sauter à l’eau sans prendre des cours de natation? Alors si vous acheté une arme vous prendrez des cours de tire…

      1. Là n’est pas le problème que je souhaitais soulever, ce n’est pas tant le fait de prendre des cours qui me rendra à l’aise avec une arme à feu sur moi, c’est juste ma perception. Après Je n’irai pas empêcher quelqu’un d’avoir l’arme à feu sur lui, à partir du moment où ceci est autorisé.

  13. On se souvient de la polémique quand le RAID a tué un preneur d’otages qui menaçait la vie de gosses!!!!!

    Y compris des parents…….

  14. Le port d’armes généralisé n’est possible qu’en Suisse et en Israël( idem pour Singapour et le Japon) car les populations de ces pays sont beaucoup plus capables de se maîtriser et beaucoup plus instruites.Ce n’est ni le cas des USA ni de la France…Il y a régulièrement des « problèmes » et des victimes liées à des balles perdues…

    1. Oui pour les voitures et les tournevis, pareil. Ca devrait être interdit !

      1. Ca va être dur de tuer quelqu’un accidentellement avec un tournevis.
        Quant aux voitures, j’ose espérer que vous roulez avec un permis de conduire (et au passage, celles-ci ne sont pas faites pour tuer, contrairement aux armes).

        1. @Woohoohooo
           » (…) contrairement aux armes. »

          Toujours ce même cliché, au même titre que les armées ne sont pas forcément faites pour faire des guerres, mais pour préserver la paix, les armes ont et auraient un effet dissuasif.

          Comment peut-on encore rabâcher aujourd’hui ces mêmes arguments simplistes …

          1. Heureusement que la paix a été préservée en Irak. Nous voilà saufs.

            Je pense que vivre avec des gens constamment armées aurait surtout un effet oppressant.
            Discuteriez normalement avec quelqu’un qui vous pointe un fusil sur la tempe ?

            Je n’ai tout simplement pas envie que le commun des gens aient des armes à porté de main.

            1. @Woohoohooo
              « Je n’ai tout simplement pas envie que le commun des gens aient des armes à porté de main. »

              Et si moi j’ai envie de savoir que des gens honnêtes et responsables sont susceptibles d’avoir une arme à porté de main et qu’ils pourraient s’en servir pour sauver des vies, la leur, celle d’autres et même la mienne ?

              Qui êtes-vous et en quoi votre « envie » serait supérieure à la mienne ? Si ce n’est que vous prônez l’interdiction et moi la liberté responsable, je vous laisse deviner laquelle de ces deux positions est libérale.

              C’est vrai quoi il vaut mieux qu’un terroriste décime 500 personnes désarmées dans un train, il manquerait plus qu’une de ces personnes désarmées puissent se protéger en tuant ce terroriste et arrêter ainsi le carnage, même s’il y a quelques innocents subissant des dommages collatéraux, ce sera toujours moins que 500 …

              1. « Qui êtes-vous et en quoi votre « envie » serait supérieure à la mienne ? »

                Simplement, la loi me donne raison et vous donne tord. Donc bon, essayez de trimbaler une arme dans la rue, si on vous arrête j’applaudirai (ou je m’en foutrais).

                « je vous laisse deviner laquelle de ces deux positions est libérale. »

                La question n’est pas de savoir qui obéis le mieux au dogme libéral.

                1. @Woohoohooo
                  « Simplement, la loi me donne raison et vous donne tord. »

                  Vous êtes débiles ? On parle de modifier la loi pour permettre le port d’arme et la légitime défense.

                  « La question n’est pas de savoir qui obéis le mieux au dogme libéral. »

                  C’était une manière pour vous traiter de socialiste … voir pire … mais même ça …

                  1. Vous me demandez quelle est la position qui est supérieure à l’autre. Simplement aucune. Ca dépend de la morale/des opinions de chacun et personne n’est apte à juger ce qu’il y a de mieux.
                    Donc il reste la loi, loi sur laquelle on peut se mettre d’accord. Actuellement la loi me donne raison et vous donne tord. Je suis prêt à parier qu’un référendum vous donnerait tord.

                    « C’était une manière pour vous traiter de socialiste … voir pire … mais même ça … »

                    Boouuuuh, le méchant socialiste ! Je n’ai pas d’argument alors je traite les gens de socialiste booouuhh comme ça j’ai raison !
                    Je réitère : je me fous du dogme libéral (ou du dogme socialiste d’ailleurs) et de vos droits naturels. Je ne raisonne pas de manière aussi obtus.

                    1. @Woohoohooo
                      « Vous me demandez quelle est la position qui est supérieure à l’autre. »

                      Vous êtes sur http://www.contrepoints.org, pour vous aidez : une interdiction sera toujours inférieure à une permission, car le critère de jugement c’est la liberté pas l’asservissement.

                      « Donc il reste la loi, »

                      C’est affligeant de connerie de croire que toute loi en soit est bonne puisque c’est la loi.

                      « Je suis prêt à parier qu’un référendum vous donnerait tord. »

                      Aujourd’hui oui surement, demain par contre rien n’est moins sur … vous saisissez la relativité de votre raisonnement.

                      « booouuhh comme ça j’ai raison ! »

                      Je n’ai pas raison, je ne cherche pas à avoir raison ni même à convaincre, j’expose mon point de vue, dans l’espoir que du débat sortira la meilleure solution.

                      « Je n’ai pas d’argument  »

                      Foutaise ! Je vous ai exposé des arguments, vous vous contentez de ne pas y répondre, voir de changer de sujet, c’est bien vous qui êtes à la traîne côté argumentation.

                      « Je ne raisonne pas de manière aussi obtus. »

                      C’est délectable lorsque l’on sait que votre seule argumentation est que vous n’avez pas ENVIE que d’autres soit armés (les méchants le sont déjà, cela ne vous dérange d’ailleurs pas)

                      Je vois que nous avons atteint les limites de la discussion sur ce sujet, au prochain … peut-être …

                    2. « Vous êtes sur http://www.contrepoints.org, pour vous aidez : une interdiction sera toujours inférieure à une permission, car le critère de jugement c’est la liberté pas l’asservissement. »

                      Ca c’est votre critère de jugement. Je n’ai pas à me soumettre à votre doxa, qui ne constitue en aucun cas un argument.

                      « C’est affligeant de connerie de croire que toute loi en soit est bonne puisque c’est la loi. »

                      Je n’ai pas dit ça. Je dis juste que la loi me convient sur ce point. Quel est le problème ?

                      « Aujourd’hui oui surement, demain par contre rien n’est moins sur … vous saisissez la relativité de votre raisonnement. »

                      Toute moral est relative. Je ne nie pas, contrairement à vous semble t-il, que mon aversion pour les armes soit un point de vue et rien d’autre.

                      « votre seule argumentation est que vous n’avez pas ENVIE que d’autres soit armés »

                      Et j’assume. C’est le seul argument qui prévaut. Malheureusement pour vous, en France et en Europe beaucoup de gens n’ont pas envie de voir leur congénères armés jusqu’aux dents, et c’est tant mieux.

        2. Hep, vous venez de dire « permis » donc ce n’est pas les armes en libre service au supermarché.

          Et une arme c’est pour se protéger, pas pour tuer.
          Et une voiture c’est pour se déplacer, pas pour tuer… mais on a 4000 morts légaux certainement ?

          1. L’article ne parle pas de permis.

            « Et une arme c’est pour se protéger, pas pour tuer. »

            Une arme c’est fait pour tuer (ou du moins blesser). Alors des fois on tue pour se protéger certes. Mais votre remarque est pure mauvaise foi.
            Et si vous me dites qu’on peut utiliser des armes pour faire du tir sur des cibles, alors que ceux dont c’est la passion achètent un fusil de paintball. On en tirera peut être quelques oeuvres d’art.

            1. Non seulement on peut acheter des armes (même «  »de guerre » ») pour faire du tir sur cible, mais il y en a tout un tas qui sont conçues pour cela.
              Idem pour la chasse, d’ailleurs.
              La remarque sur le paintball est assez révélatrice, en fait: l’idée des armes vous déplaît, donc il faudrait les interdire pour tous.

              1. « La remarque sur le paintball est assez révélatrice, en fait: l’idée des armes vous déplaît, donc il faudrait les interdire pour tous. »

                A mais c’est totalement ça. L’idée que les gens autour de moi soient armés et puissent m’ôter la vie sur un accident/un malentendu/un coup de tête me déplait fortement. Et je suis pour que cette interdiction persiste.

                1. Ok, bon pourquoi pas. Pour vous, le monde entier doit œuvrer à votre bien-être à vous, au détriment du sien. Logique…
                  Sinon, vous savez que, comme écrit plus haut, tout le problème est qu’il existe des gens qui se passeront de votre permission, et même de celle de l’état, pour ce qui est de la possession d’armes ? Et tenez-vous bien, en ce moment, ces gens sont fermement décidés à zigouiller du français à l’aide desdites armes !
                  C’est quoi le plan ? « Statistiquement, il y a zéro chances pour que ça tombe sur moi, alors les autres nazes peuvent bien crever, mais je veux pouvoir vivre tranquille avec ma phobie » ?

                  1. « Pour vous, le monde entier doit œuvrer à votre bien-être à vous, au détriment du sien. »

                    Pour vous, quelques uns auraient le droit de porter des armes au détriment du bien être de tous donc ?
                    Faisons un vote dans ce cas : pour ou contre le droit de porter des armes ?
                    Mais le résultat du vote risque de ne pas vous plaire.

                    « tout le problème est qu’il existe des gens qui se passeront de votre permission »

                    Ceux là seront les seuls à porter des armes et seront donc condamnables par le simple fait de porter/posséder des armes de guerre.

                    « Statistiquement, il y a zéro chances pour que ça tombe sur moi, alors les autres nazes peuvent bien crever »

                    Combien de morts suite à un attentat terroriste en 10 ans ? Combien suite à des accidents de la route ?
                    En effet, statistiquement il y a zéro chance pour que ça tombe sur moi.

                    1. Si je porte une arme, vous n’en saurez rien (à moins que j’aie l’opportunité de vous sortir d’un mauvais pas, mais rassurez-vous, si vous portez un fanion indiquant que vous êtes Woohoohoo, je respecterai votre hoplophobie et vous laisserai vous faire agresser), donc en quoi cela peut-il atteindre à votre bien-être?

                    2. « Si je porte une arme, vous n’en saurez rien »

                      Pas forcément, si le port d’arme était autorisé, rien ne vous obligerai à masquer vos armes non ?
                      Quand bien même vous le feriez, je pense que cela instaurerait un climat de suspicion et de paranoia qui me déplait.

                      Si vous portez une arme près de moi, il vaudra mieux ne pas me la montrer en effet. A moins que vous ayez une plaque de policier ça ne vous apportera que maux et douleurs 🙂

                      Quant aux agressions, je me débrouille très bien sans vous et sans arme.

                    3. En fait je considère que porter une arme à feu chargée devant moi (sauf police) constitue déjà une agression.

                    4. Vous n’avez aucune idée de l’obligation que j’aurais à cacher mon arme en cas de port licite. En l’occurrence, c’est l’option la plus fréquemment rencontrée: port autorisé, mais caché. Comme en plus je m’efforce à grand peine de ne pas être trop abruti, j’aurais à cœur de ne pas être la cible désignée des mauvais garçons qui passeraient par là et pourraient estimer leurs desseins moins hasardeux s’ils faisaient dans un premier lieu calancher les éventuels fâcheux.

                      De plus, ce qui pour moi induit un climat de peur et de suspicion, c’est qu’un malandrin armé peut se trouver partout autour de moi sans que j’aie la moindre trace de commencement de possibilité de me défendre. J’aurai certes la satisfaction de savoir que la police, si j’en était au point de ne plus voir le jour se lever, mettrait beaucoup d’énergie à retrouver le vilain, mais je crains que ça ne réconforte que modérément ma descendance.

                      Et quand aux maux et douleurs que pourrait me rapporter le fait de porter une arme près de vous, je vois que vous ne cherchez même plus à être « bisou »

                      Le voile est tombé (bien qu’il était déjà passablement translucide)

                    5. Donc vous avez du mal à vivre le fait que quelques uns puissent porter des armes illégalement près de vous (et donc forcément de manière dissimulée), mais vous ça ne vous gênerait pas que tout le monde ait le droit de se balader lourdement armé ?

                      Drôle de conception. Je préfère me dire que personne ne doit être armé, et que si jamais quelqu’un l’était, cela en ferait immédiatement quelqu’un d’hostile.

                      Quant au voile, je n’ai jamais caché que le fait que l’idée que quelqu’un ait les moyens de m’abattre aisément juste a côté de moi me met en rage. Quel est votre point ?
                      Si jamais vous agitez une arme devant moi, vous avez intérêt à être costaud, sinon je vous brise et je dirais que vous avez pointé votre arme sur moi 🙂

                      Ceci ne s’applique évidemment qu’aux armes à feu, je n’ai rien contre les armes blanches puisque celles ci nécessites d’être suffisamment proche de la personne pour blesser/tuer. Donc se tenir a distance est suffisant pour être safe.

                    6. Vous préférez être entouré de peu de gens armés mais a priori malveillant que de plus de gens armés mais bienveillants, et c’est moi qui ai une drôle de conception?

                      Je vous laisse vous réjouir que les malandrins armés aient de noirs desseins, et vous laisse à vos craintes (au passage, cherchez sur la toile ce que Freud pensait de l’hoplophobie 🙂 )

                    7. « Pour vous, quelques uns auraient le droit de porter des armes au détriment du bien être de tous donc ?
                      Faisons un vote dans ce cas : pour ou contre le droit de porter des armes ?
                      Mais le résultat du vote risque de ne pas vous plaire. »

                      Que savez-vous du bien-être de nos compatriotes ? Une phobie n’est pas un droit, mais une pathologie. Et quand on est adulte, on la soigne.
                      Quand au vote, je pense que vous n’avez pas idée de la proportion de personnes possédant une arme, fusse le vieux fusil de chasse du papé. Et attendez quelques mois et les attentats suivants, vous verrez si votre idéologie pèse lourd dans la tête des français, face à leur propre sécurité à eux !

                      « Ceux là seront les seuls à porter des armes et seront donc condamnables par le simple fait de porter/posséder des armes de guerre. »

                      Et alors ? C’est simple, donc c’est bien ? Les prochaines victimes et leurs survivants y trouveront un grand réconfort, à n’en pas douter… Bref, aucun sens.

                      « Combien de morts suite à un attentat terroriste en 10 ans ? Combien suite à des accidents de la route ?
                      En effet, statistiquement il y a zéro chance pour que ça tombe sur moi. »

                      Et c’était mon propos. Tout pour votre gueule, il est interdit de penser autrement sous peine de subir toutes les avanies qui vous sont accessibles, quitte à en rajouter.
                      Bref, le socialisme en phase terminal.

                    8. @Drovosyk

                      « Vous préférez être entouré de peu de gens armés mais a priori malveillant que de plus de gens armés mais bienveillants, et c’est moi qui ai une drôle de conception? »

                      Je ne pense pas que les gens soient bienveillants. Vous êtes libéral, vous devez considérer comme moi que les gens sont égoistes, et non pas bienveillants.

                      Et c’est moi le bisounours 🙂

                      @Patator

                      « Une phobie n’est pas un droit, mais une pathologie. »

                      Actuellement c’est le port d’arme qui n’est pas un droit, pas de bol 🙂

                      « Quand au vote, je pense que vous n’avez pas idée de la proportion de personnes possédant une arme, fusse le vieux fusil de chasse du papé. »

                      Un fusil de chasse n’a pas vocation à être trimbalé dans la rue pour se faire justice. Rien à voir.

                      « Les prochaines victimes et leurs survivants y trouveront un grand réconfort, à n’en pas douter… Bref, aucun sens. »

                      Ce qui n’a aucun sens, c’est que vous fassiez un flanc parce que tous les ans il y a quelques dizaines de personnes qui meurent d’attentats terroristes isolés alors qu’on a plusieurs dizaines de milliers de morts sur la route.

                      SANS INTERET.

                      « Bref, le socialisme en phase terminal. »

                      Sur contrepoint, le point godwin a été remplacé par le point socialiste. RI-DI-CULE.

                    9. « Actuellement c’est le port d’arme qui n’est pas un droit, pas de bol 🙂 »

                      Oui, et … ? Vous écriviez juste ça parce que vous pensiez ainsi faire bobo à mon petit coeur, peut-être ? Raté, ça ne m’a jamais empêché de dormir la nuit. Je trouve par contre votre argumentaire révoltant.

                      « Un fusil de chasse n’a pas vocation à être trimbalé dans la rue pour se faire justice. Rien à voir. »

                      Déjà, si vous aviez écouté les infos aujourd’hui, vous sauriez que c’est faux. Ensuite, quand on possède un fusil de chasse, on n’est par définition pas fondamentalement hostile à l’idée d’être armé.

                      « Ce qui n’a aucun sens, c’est que vous fassiez un flanc parce que tous les ans il y a quelques dizaines de personnes qui meurent d’attentats terroristes isolés alors qu’on a plusieurs dizaines de milliers de morts sur la route. »

                      Personne ne fait de flan ici. Mais oser prétendre que le terrorisme est un non-événement parce qu’il n’a pratiquement aucune chance de vous toucher vous directement, ça confine à la sociopathie.

                      « SANS INTERET.
                      Sur contrepoint, le point godwin a été remplacé par le point socialiste. RI-DI-CULE. »

                      Et maintenant, voilà la reductio ad hitlerium ex nihilo. Magnifique, ça vient de sortir. Ridicule, en effet. Vous ne devriez pas vous énerver comme cela, ça va encore plomber les comptes de la sécu.
                      Parce que sinon, oui, votre façon d’argumenter est en effet symptômatique de la culture gauchiste dans ce qu’elle a de plus néfaste.

                    10. « Ensuite, quand on possède un fusil de chasse, on n’est par définition pas fondamentalement hostile à l’idée d’être armé. »

                      Être armé pour tuer des animaux, dans le cadre de la chasse, et être armé pour tuer des humains en pleines rue dans le cadre de « je suis un cowboy, je me défend tout seul » sont deux notions qui me paraissent assez éloignées.
                      Et puis, il faut un permis et pour avoir un fusil de chasse, et pour chasser.

                      « Mais oser prétendre que le terrorisme est un non-événement parce qu’il n’a pratiquement aucune chance de vous toucher vous directement, ça confine à la sociopathie. »

                      Non, c’est du pragmatisme. Le terrorisme est un non évènement, pas un seul des attentats en France ne m’a choqué, dérangé ou autre. Vous êtes juste un petit être fragile et influençable par la méchante boite qui fait peur.

                    11. « Être armé pour tuer des animaux, dans le cadre de la chasse, et être armé pour tuer des humains en pleines rue dans le cadre de « je suis un cowboy, je me défend tout seul » sont deux notions qui me paraissent assez éloignées.
                      Et puis, il faut un permis et pour avoir un fusil de chasse, et pour chasser. »

                      Personne n’a la prétention, et encore moins le souhait, de se défendre tout seul. Certains ici demandent le DROIT de pouvoir le faire lorsque c’est nécessaire, typiquement lorsque la police n’est pas en mesure de le faire. Idem pour le permis: rares sont ceux qui s’opposent à un contrôle de compétence avant sa délivrance. Il faut bien savoir qu’aujourd’hui, il s’en délivre déjà, mais exclusivement aux copains des préfets.

                      « Non, c’est du pragmatisme. Le terrorisme est un non évènement, pas un seul des attentats en France ne m’a choqué, dérangé ou autre. Vous êtes juste un petit être fragile et influençable par la méchante boite qui fait peur. »

                      Décidément, l’argumentation se fait faible.

                    12. Woohoohooo: Si jamais vous agitez une arme devant moi, vous avez intérêt à être costaud, sinon je vous brise et je dirais que vous avez pointé votre arme sur moi

                      Quelques commentaire plus haut vous fustigez les gens qui, victime d’une agression ne devraient plus avoir un seul mouvement d’humeur une fois l’agresseur « maitrisé ».

                      Et là, sans même être menacé directement vous agressez une personne ?

                      Vous êtes collector 🙂

                2. Donc vous voulez interdire ce qui vous déplaît fortement. C’est tout ? Pas plus de réflexion ?

                  1. C’est quoi votre réflexion à vous ?
                    Dire qu’il faut autoriser parce que c’est « un droit naturel » ? Extrapoler sur le comportement que les gens auraient eu s’ils avaient été armés?

                    Mais regardez les faits plutôt : les soldats US n’ont pas eu besoin d’armes pour arrêter le terroriste. La logique de l’article c’est : « un terroriste a été arrêté sans l’usage d’armes à feu, donc autorisons les armes à feu ».

                    1. Avec votre raisonnement, on se demande bien comment les Kouachi-Coulibali ont réussi à perforer 17 personnes un certain jour de janvier…

                      Du reste, si on peut se défendre à mains nues contre un forcené armé, c’est que les armes ne sont pas si dangereuses que cela. Pourquoi donc s’acharner à vouloir désarmer les citoyens ?

                    2. Kouachi c’est pas le mec qui s’est attaqué à des enfants ? Vous voudriez armer des enfants vous ? 🙂

                      Le problème que pose les armes à feu, c’est qu’elles sont suffisamment puissantes et efficaces pour que la personne qui a l’initiative ait l’avantage. Autrement dit ce sont les armes des lâches.

                      Je préfèrerai 1000 fois qu’on autorise les rapières, les armes blanches plutôt.

                    3. C’étaient les gars des attentats du 11 janvier contre Charlie Hebdo (entre autres).

                      Et moi, je ne veux armer personne, hein. Je suis pour le libre choix. Ceux qui veulent s’armer s’arment, ceux à qui les armes refilent des boutons ne s’arment pas, mais n’imposent pas leur choix aux autres ; c’est tout ce que je leur demande.

                      Cela dit, vous avez mis le doigt sur la meilleure des raisons de légaliser à la fois la légitime défense ET les armes à feu.

                      tout d’abord, vous dites qu’avec une arme à feu, l’attaquant possède un avantage. C’est en fait vrai pour toutes les attaques, peu importe l’arme :

                      – L’agresseur choisit d’attaquer alors que sa victime n’a rien demandé. C’est un avantage

                      – L’agresseur choisit le moment et le lieu de son attaque ; la victime ne peut pas en faire autant. C’est encore un avantage à l’agresseur

                      – L’agresseur porte le premier coup. C’est encore un avantage pour lui

                      Et j’en oublie. Quoi qu’il en soit, l’agresseur est toujours avantagé sur sa victime.

                      Vous dites aussi que l’arme à feu est l’arme du faible et c’est vrai. À la différence de l’escrime ou des autres sports de combat, une arme à feu se maîtrise en peu de temps. Surtout, l’expérience acquise ne se périme pas une fois la vieillesse arrivé. Un tireur, même vieux, reste crédible : une mémère de 65 ans peut se défendre ou défendre un tiers contre un agresseur jeune, vif et fort.

                      Bref, les armes à feu sont des égaliseurs. Elles permettent de compenser de beaucoup les avantages naturels de l’agresseur. Même si ce dernier est également armé.

                    4. « Le problème que pose les armes à feu, c’est qu’elles sont suffisamment puissantes et efficaces pour que la personne qui a l’initiative ait l’avantage. Autrement dit ce sont les armes des lâches »

                      Ah ben oui, autoriser les rapières, pourquoi personne n’y a pensé plus tôt? Plus aucun malfrat ne prendrait le risque d’avoir une arme illégale, et une fois armés de rapières, on les verrait venir de loin. Dites, c’est naturel ou vous faîtes des efforts particuliers?

                      Je suis d’ailleurs heureux que vous considériez que les victimes de Breivik, en Norvège, aient été courageux. Imaginez qu’un clampin présent sur l’ile eut été armé, les personnes sauvées auraient toutes vécu dans le déshonneur…

                3. Allez raconter cela à Marseille … ❗

                4. Donc mettez moi en prison, parce que j’ai les compétences / capacités physiques de vous ôter la vie sur un coup de tête/un malentendu, avec mes deux petites mimines. Vous êtes donc pour qu’une interdiction de promenade de Drovosyk soit établie?

                  1. Vous êtes capable de le faire à 5 mètres de distance aussi ? 🙂

                    1. et? vous ne laissez jamais personne d’inconnu vous approcher à moins de 5 mètres?

                    2. Si vous avez l’air menaçant, garder une distance de sécurité ne posera pas de problème.

                    3. Surtout dans un train, rester à cinq mètres, ce sera facile, n’est-ce pas ?

            2. @
              « Mais votre remarque est pure mauvaise foi. »

              Comment dire ? En balayant l’argument dissuasif des armes, c’est vous qui faites dans la mauvaise foi.

              1. Donc vous pensez qu’un terroriste qui veut se faire sauter avec des explosifs aurait peur qu’on lui tire dessus ?
                Ca parait PARFAITEMENT LOGIQUE.

                1. @Woohoohooo
                  « Ca parait PARFAITEMENT LOGIQUE. »

                  Jusqu’à preuve du contraire je ne parlais pas de bombe. Vous changer de sujet pour mieux ne pas répondre. C’est assez typique de la personne coincée et qui s’accroche désespérément à un dogme/idéologie.

                  Sinon, le mec qui veut se faire sauter a absolument peur de se faire flinguer avant, car sinon il se sacrifiera pour rien. Son but c’est de tuer un maximum de personne par son acte, pas de se faire sauter tout seul.

                  Plus vous commenter, plus ça se voit que vous ne savez pas raisonner/argumenter.

                  1. Vous pensez que le mec qui attaque un train à l’arme lourde a plus peur de se faire tuer que le mec à la bombe peut-être ?
                    L’acte en soit était désespéré.

                    « Sinon, le mec qui veut se faire sauter a absolument peur de se faire flinguer avant, car sinon il se sacrifiera pour rien. »

                    Oui, c’est l’échec dont il a peur, pas de la mort. DONC, l’argument comme quoi le port d’arme serait dissuasif pour les terroristes est faux.

                    1. @Woohoohooo
                      « L’acte en soit était désespéré. »

                      Non l’acte désespéré c’est l’immolation, pas le carnage.

                      « Oui, c’est l’échec dont il a peur, pas de la mort. DONC, l’argument comme quoi le port d’arme serait dissuasif pour les terroristes est faux. »

                      Vous arrive-t-il de vous relire ? Qu’il est peur de l’échec ou de la mort c’est strictement pareil, seule cette peur peut le dissuader de passer à l’acte et devinez quoi, cette peur dissuasive peut être obtenue s’il craint de se faire descendre avant d’avoir fait quoique ce soit CQFD !

                    2. « Non l’acte désespéré c’est l’immolation, pas le carnage. »

                      Dans ce cas là, l’immolation n’est pas un acte désespéré non plus. Les moines qui s’immolent espèrent l’indépendance du Tibet non? Dans ce cas là ils ne sont pas désespérés non plus selon vous.

                      Pour moi, dès qu’un acte est un peu extrême, il est plus ou moins désespéré.

                      « Qu’il est peur de l’échec ou de la mort c’est strictement pareil, seule cette peur peut le dissuader de passer à l’acte et devinez quoi, cette peur dissuasive peut être obtenue s’il craint de se faire descendre avant d’avoir fait quoique ce soit CQFD »

                      Vous ne démontrez rien du tout. On a peur de perdre une chose à laquelle on tient, par exemple la vie, pas d’échouer dans une entreprise. Ca n’a rien a voir, vous ne démontrez rien du tout, vous faites juste des raccourcis qui vous arrangent bien.

                      Même si les gens avaient étés armés, il aurait tenté son attentat, il aurait juste été plus prudent (et il aurait peut être eu plus de succès). Cessez de raconter n’importe quoi.

        3. Dans la pratique les voitures tuent beaucoup plus que les armes à feux et partout dans le monde…

          1. Dans la pratique les voitures tuent beaucoup plus que le terrorisme en France et aux USA. Pourquoi faire un drame des attentats terroristes ? Prenons les pour ce qu’ils sont : une statistique.

            1. Réponse consternante de bêtise : puisque statistiquement vous n’êtes pas susceptible d’être la victime d’un acte terroriste, d’autant plus que vous habitez dans un milieu privilégié, eh bien alors, pour vous, tous les autres peuvent bien crever, et comme cela votre boulanger dans votre village ne sera pas armé. Bon, fini pour moi de répondre à un être aussi immature que vous.

              1. « Réponse consternante de bêtise »

                Vous avec un DON pour l’argumentation.

  15. J’aimerais bien que tous ceux qui prônent la libéralisation du port d’arme aillent passer un peu de temps dans un pays où c’est déjà le cas. Ils se rendraient compte du niveau d’insécurité que cela amène.

    J’ai un peu vécu un peu en République Dominicaine où beaucoup de gens sont armés. La-bas un simple accrochage en voiture, une simple dispute peut se terminer en drame pour peu que l’abruti armé pète un peu les plombs. 2 fois je me suis trouvé à proximité de fusillade avec des tirs en pleine ville.
    Je connaissais une personne qui s’est fait descendre pendant un cambriolage. Les voleurs la-bas sont assez nerveux de la gâchette sachant que les propriétaire sont armés. Si le voleur a réussi à pénétrer chez-vous et que vous surgissez, il y a de grandes chances qu’il tire.
    Les policiers sont aussi beaucoup plus nerveux. Lors d’un contrôle routier de nuit, nous nous sommes fait tirer dessus car nous ne nous sommes pas arrêtés à un contrôle. Le policier avec une carabine n’était pas en uniforme et on n’a pas voulu s’arrêter. Heureusement seule la voiture à été touchée.

    Qu’est-ce que donnent les statistiques de mort par armes à feu comparées au nombre de morts par acte de terrorisme? Et encore il ne faudrait compter que les terreurs tireurs et non pas le poseurs de bombes.

    1. Et moi un jour j’ai vu un cerf traverser la route et le véhicule devant moi a fait un écart et est tombé dans une rivière en contre bas et les 3 passagers sont morts.
      Il faut donc interdire les cerfs et les rivières…. en contre-bas.

    2. Les deux pays les plus armés d’Europe sont la Finlande et la Suisse, deux pays qui comme tout le monde le sait extrêment dangereux alors que la France ne représente aucun dangers.
      La Suisse est le troisième pays où il y a le plus d’armes au monde, il se trouve que je connais bien ce pays.
      Si vous vous renseignez un peu, vous seriez qu’il n’existe aucune corrélation entre armes à feu et criminalité.
      Les lois sur les armes à feu en République Dominicaine sont plutôt restrictives. http://www.gunpolicy.org/fr/firearms/region/dominican-republic

    3. La République dominicaine n’est pas un pays particulièrement armée : http://www.smallarmssurvey.org/fileadmin/docs/A-Yearbook/2007/en/Small-Arms-Survey-2007-Chapter-02-annexe-4-EN.pdf (produit par une organisation anti-armes). Elle se retrouve à la 99 place.
      La France est un pays bien plus armée. il est difficile de comptabiliser les armes présentes sur le territoire. Un fichier national est pourtant censé répertorier le nombre d’armes dans l’Hexagone. Mis en place en septembre 2004, Agrippa (application nationale de gestion du répertoire informatisé des propriétaires et possesseurs d’armes) recensait, au 26 septembre, plus de 3 millions d’armes : 2 147 849 armes déclarées et 1 016 185 armes soumises à autorisation, selon les données du ministère.
      32 % DES FRANÇAIS POSSÈDERAIENT UNE ARME À FEU!
      Du coup, les estimations du nombre d’armes en circulation en France sont bien plus élevées que les chiffres officiels. Au ministère, on se contente de préciser que « les armes non soumises à déclaration ne sont pas comptabilisées » dans Agrippa. Yves Gollety, président du Syndicat des armuriers, estime pour sa part que 10 millions d’armes sont actuellement en circulation dans l’Hexagone. « La France est un des pays européens qui compte le plus de chasseurs. C’est une tradition très populaire, contrairement à d’autres pays comme l’Allemagne, où la chasse reste réservée aux élites », explique-t-il.
      De son côté, Small Arms Survey, une enquête sur les armes de poing dans le monde menée par l’Institut des hautes études internationales et du développement de Genève, avance un chiffre compris entre 18 et 20 millions d’armes à feu, soit une pour trois personnes. D’après ce classement, la France arrive en septième position quant au nombre d’armes par civil, derrière les États-Unis, la Finlande et la Suisse. C’est ce même classement qui plaçait la France au 2e rang des pays les plus armés de l’UE après la tuerie de Kauhajoki (Finlande).
      Patrice Bouveret, président de l’Observatoire des transferts d’armement situé à Lyon, avance aussi le chiffre de 20 millions d’armes en France : « Les armes légères ont une durée de vie extrêmement longue, au moins cinquante ou soixante ans. Dans certaines perquisitions, les policiers trouvent encore des armes datant de la seconde guerre mondiale. Toutes ces armes, celles de nos grands-pères, ne sont pas déclarées. C’est extrêmement difficile de savoir ce qu’il en est. Sans compter tout ce qui relève du grand banditisme, où l’on en sait encore moins. »
      il est difficile de dire si le nombre d’armes en circulation en France a augmenté ou non ces dernières années. La question restera sans réponse au ministère de l’intérieur. Le Syndicat des armuriers fait état de 80 000 armes vendues par an. « Le nombre d’armes vendues est en forte baisse en France, explique Yves Gollety. Si les ventes sont stables ces deux dernières années, elles ont nettement baissé depuis 1993, date d’une harmonisation européenne qui a conduit à retirer de la vente certaines armes, comme les fusils à pompe.

    4. http://www.breitbart.com/Big-Government/2013/02/12/U-N-Maps-Show-U-S-High-In-Gun-Ownership-Low-In-Homicides
      Même l’ONU a reconnu qu’il n’y avait aucune corrélation entre armes à feu et homicides.

  16. La raison pour laquelle le taux d’homicide est plus élevé aux usa s’explique par des raisons historiques et sociologiques tout autre que le droit de porter des armes. En plus, les restrictions sur les armes à feu varie d’un état à un autre et même d’un comté et d’une municipalité à un autre. dans l’histoire des usa, il y a eu des périodes de plus grandes restrictions vis à vis des armes à feu. depuis 20 ans, la criminalité a baissé alors que le controle des armes à feu est plus souples et qu’il y a bcp plus d’armes à feu en circulation.
    Aux usa, entre le début des années 1950 et le milieu des années 1970, alors que les contrôles des armes à feu s’alourdissaient constamment dans ce pays, la criminalité violente a bondi : le taux d’homicide a augmenté de moins de 5 pour 100 000 habitants à quelque 10 pour 100 000. On observe une évolution analogue dans plusieurs pays. On observe une évolution analogue dans plusieurs pays. Chaque année, entre 500.000 et 2,5 millions d’américains se défendent avec une arme. Mais ces chiffres on n’en entend pas parler. en comparant les statistiques dans le monde de taux d’homicide d’un côté et de nombre d’armes à feu par habitant de l’autre, il est impossible de trouver une corrélation plus d’armes = plus de crime. Et c’est même l’inverse, il y a une corrélation dans l’autre sens, à savoir plus d’armes = moins de crime ! http://www.unodc.org/gsh/en/data.html
    http://www.smallarmssurvey.org/publications/by-type/yearbook.html
    http://crimepreventionresearchcenter.org/2014/03/comparing-murder-rates-across-countries/
    http://www.smallarmssurvey.org/fileadmin/docs/A-Yearbook/2007/en/Small-Arms-Survey-2007-Chapter-02-annexe-4-EN.pdf https://www.facebook.com/UnbiasedAmerica/photos/a.130184327167571.1073741828.123061011213236/299579676894701/?type=1 http://daaa.eklablog.com/oups-le-rapport-sur-les-armes-demande-par-obama-revele-que-les-armes-s-a93493253 toutes les études montrent que l’accès aux armes diminue la criminalité. voir More Guns, Less Crime: Understanding Crime and Gun Control Laws du Dr. John Lott. Une conclusion que tirent également Rossi et Wright dans leur magistral « Armed and Considered Dangerous: A Survey of Felons and Their Firearms » (Aldine Transaction, 1986). De l’aveu même de milliers de criminels interrogés par les auteurs, une victime potentiellement armée est le principal facteur dissuasif dont les criminels admettent tenir compte. un livre intéressant sur le sujet: Aux armes citoyens ! Plaidoyer pour l’autodéfense de Paul Lycurgues. Au Mexique, la règlementation sur les armes à feu est similaire à celle de la France. Pourtant depuis 2006, 68 000 personnes sont mortes par arme à feu au Mexique. Au Brésil, la réglementation est encore plus stricte qu’en France. Pourtant entre 30 et 40 000 personnes y meurent par armes à feu chaque année. Et ceci alors que moins de 10% de la population possèdent des armes à feu. plus d’armes moins de criminalité: http://www.breitbart.com/Big-Government/2014/11/24/FBI-Officers-Killed-With-Firearms-Decreased-40-Percent-As-Gun-Sales-Soared-In-2013
    http://online.wsj.com/articles/SB10001424052702304914204579393493981280048 http://bearingarms.com/fbi-confirms-gun-sales-violent-crime/

    LA LÉGISLATION SUR LES ARMES À FEU NE CONTRIBUE PAS À RÉDUIRE LA CRIMINALITÉ: http://www.quebecoislibre.org/031220-5.htm
    http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,2363.0.html?PHPSESSID=8db5c23792fff4f03c4acc4ff19483c5
    lisez aussi ceci: http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/bannir-les-armes-a-feu/
    Un document faisant état de mythes avec lequels on martèle une opinion publique ignorant en la matière… une véritable propagande et campagne de désinformation.
    http://www.gunfacts.info/pdfs/gun-facts/6.1/gun_facts_6_1_press.pdf

    La Grande Bretagne a connu des restrictions sur les armes à feu et en même temps la criminalité a grimpé. Dans la décennie suivant le Firearms Act of 1997, le nombre des attaques *avec violence* ont grimpé de 77 pour cent à 1.158 million, soit plus de deux chaque minute. Les chiffres, extraits de rapports publiés par la Commission européenne et les Nations Unies, montrent également : 1. que le Royaume-Uni a le deuxième plus haut taux de crime global dans l’UE
    2. que le Royaume Uni a maintenant un taux d’homicides plus élevé que la plupart de ses voisins d’Europe occidentale, y compris la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne.
    3. que le Royaume-Uni a le cinquième plus haut taux de vol dans l’UE
    4. que le Royaume Uni a le quatrième plus haut taux de cambriolage
    5. que le Royaume-Uni a le plus grand nombre absolu de cambriolages dans l’Union européenne, avec le double du nombre des infractions qu’enregistrées en Allemagne et en France, pays qui font pourtant honte à leurs citoyens en ce domaine…La Grande-Bretagne est le pays le plus violent de l’Union européenne. L’analyse est basée sur le nombre de crimes AVEC VIOLENCE pour 100 000 habitants. Au Royaume-Uni, il y a 2 034 délits pour 100 000 habitants, très en avance de l’Autriche de deuxième place avec un taux de 1 677. Encore une fois, c’est nouveau et ceci fait suite à la législation prohibitive de 1997… https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfp1/v/t1.0-9/10422290_10152842407051832_7330377814882098366_n.jpg?oh=e33f1f14575433f4b69bebaf856c66d5&oe=553D6193&__gda__=1428819702_f2c022f2513c10d897b627d8ee686016 un livre sur l’expérience anglaise: http://www.amazon.fr/gp/product/B007XHCO66/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=B007XHCO66&linkCode=as2&tag=liborg-21&linkId=YT2TUCIXWLJ56CY3
    comment expliquer les fusillades dans les écoles du pays le plus strict d’europe concernant les armes: le Royaume Uni? « En 1987, Michael Ryan a tiré et tué seize personnes, dont sa mère, et blessé quatorze autres avant de se suicider dans ce qui est devenu connu sous le nom du massacre de Hungerford. »
    « En 1996, un autre massacre a eu lieu dans une école primaire de Dunblane, en Ecosse. Seize petits enfants, âgés de quatre à cinq ans, et leur professeur ont été tués dans le gymnase de l’école avant que le tueur se suicide. Et il y a d’autres scénarios du même genre. »
    « En 2002, un membre du Parlement Britannique a déclaré
    qu’il ya des zones du centre-ville « dans lequel il est maintenant plus facile d’acheter une arme à feu illégale que de trouver un taxi sous la pluie. » »

    « Le Professeur Malcolm montre que pour l’Angleterre et le Pays de Galles, les lois contre le port d’arme sont inefficaces. Les lois britanniques sur les armes à feu sont devenues progressivement plus strictes depuis les années 1920, mais le crime n’a pas reculé. Il faut noter que la criminalité en Grande-Bretagne était faible avant les restrictions du port d’arme. En fait, après que les armes de
    poing ont été (quasiment) interdites en 1997, la criminalité a augmenté.[1]. Même s’il a baissé depuis, le taux d’homicide en 2002 était le plus élevé depuis un siècle . En 2003, les britanniques s’inquiétaient de voir que leur pays était celui avec le plus haut taux de criminalité d’Europe occidentale.[2] En 2001, il y a eu 870 000 crimes violents en Grande Bretagne. De même, les lois britanniques n’ont pas empêché en 2010 un massacre avec 12 personnes tuées et 25 blessées dans le Cumbria, un comté du nord-ouest Angleterre. Le tueur possédait légalement les armes à feu utilisées dans la fusillade.
    [1]
    Joyce Lee Malcolm, “Guns and Violence:
    The English Experience”, Harvard University Press, 2002
    [2]
    John Steele, “Britain the most violent
    country in western Europe,” The Telegraph, 23 Octobre 2003: http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/1445042/Britain-the-most-violent-country-in-western-Europe.html
    un livre sur l’expérience anglaise: http://www.amazon.fr/gp/product/B007XHCO66/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=B007XHCO66&linkCode=as2&tag=liborg-21&linkId=YT2TUCIXWLJ56CY3

    http://www.breitbart.com/national-security/2014/09/24/how-gun-control-made-england-the-most-violent-country-in-europe/

  17. Une augmentation de la disponibilité(le nombre d’armes à feu en circulation) des armes à feu entraine une baisse de la violence(Kleck et Gertz 1995; Kates et Mauser 2007).
    En s’armant, les citoyens sont plus aptes a se défendre en cas d’agression ou de violation de domicile, ce qui amène un désistement chez les délinquants. C’est d’ailleurs ce qui explique la croissance du taux de possession d’armes à feu en période de hausse des violences criminelles (Kleck et Kovandzic 2009).

    aux usa, les accidents domestiques avec armes à feu (qui sont en chute libre), les suicides (qu’on peut faire avec plein d’autres outils bien plus horribles en fait), et les mass shootings, sont bien moins nombreux que le nombre de vies sauvées par ceux qui se défendent avec une arme. Voir les études de Kopel, Kleck et Lott. En dernière analyse, en dehors des aspects moral et légal, les armes à feu sauvent plus de vies qu’elles n’en prennent quand il est légal d’en posséder et d’en porter.
    http://www.amazon.com/More-Guns-Less-Crime-Understanding/dp/0226493660/
    http://www.amazon.com/Armed-Gary-Kleck/dp/1573928836/
    http://www.amazon.com/Guns-David-B-Kopel/dp/0879759585/
    Le Violence Policy Center qui est *contre* les armes à feu, n’a trouvé que 499 meurtres commis par les 10 millions d’Américains qui ont un permis de port d’arme depuis . . . 1993, date à laquelle les permis de port d’arme ont commencé à être redistribués généreusement. 499 divisé par 10 millions et 20 ans, ça fait moins de 2,5 meurtres par 100000, chiffre inférieur au taux moyen de la population. Notons au passage que le Violence Policy Center compte parmi les 499 « meurtres » un grand nombre d’homicides justifiés (selon la justice), c’est-à-dire des « meurtres » de truands tués par leur victime. http://www.vpc.org/ccwkillers.htm

  18. En attendant, le meilleur moyen d’assurer sa sécurité en voyageant s’appellerait-il Blablacar ? J’ai comme l’impression qu’un transport collectif sans protection physique collective efficace serait avantageusement remplacé par un transport individuel avec régulation interne (paramètres de voyage et commentaires post-prestation, notamment).

  19. A lire les commentaires, j’ai un peu l’impression que l’auteur s’est trompé de sujet …

    Les terroristes ne cherchent pas à mettre à mal la sécurité des citoyens, cela n’est qu’un « dommage collatéral ». Les terroristes cherchent à faire peur, à terroriser les citoyens.

    Et à priori, ça marche plutôt bien pour eux.

    Le meilleur rempart contre le terrorisme, s’est le courage. Et le courage, comme nous l’ont démontré les GIs en vacances, c’est pas inné : ca s’apprend, ça se forme, ça s’entretient, ça n’est pas de la bravade, mais des réflexes, des habitudes, de l’entrainement pour garder la tête froide, prendre des décisions en un quart de seconde et agir vite, efficacement, machinalement, automatiquement, sans se poser de question.

    Il faut arrêter ce discours démagogique qui consiste à dire qu’en donnant un flingue à un professeur de musique, à un trouffion de 18 ans bombardé Vigipirate en chef ou à ma belle mère, on va faire en sorte que ce pays arrête de trembler de peur devant son ombre.

    Ce n’est pas le flingue qui rend courageux : ça c’est ce que l’on pense quand on joue à la guerre avec des pistolets à amorce.

    L’argument est totalement contre productif : le port d’arme est une liberté, pas un droit positif.

    On possède une arme pour soi, parce que l’on prend en charge sa sécurité et que l’on défend sa liberté.

    On n’acquière pas une arme dans le but de s’en servir contre les autres (serait-ce des terroristes fanatiques) ou de participer à la sécurité collective (concept socialiste s’il en est) … et surtout pas par peur : il n’y a rien de plus dangereux et d’inefficace qu’un couard inexpérimenté armé.

  20. C’est une obsession chez contrepoints le port d’arme ? A chaque actes terroriste/tuerie on nous ressort cette lubie écrit par une personne qui cherche une nouvelle Atlantide ???

    A Nice il y avait 20 militaires, 50 policiers, et 50 policiers municipaux soit 120 personnes armées et cela n’a rien empêché …

    Maintenant vous voulez que les citoyens soient armés quel intérêt devant un acte terroriste qui a durer 45 secondes ?

    1. C’est la liberté qui est une obsession ici.

      Il y a 250,000 policiers et gendames en france donc environ 1 pour 260 habitants.
      Nice est une ville de 343,000 habitants et il devrait donc y avoir 1300 policiers et gendarmes.
      Même en comptant les congés, les postes, les malades, ceux dans les bureaux (beaucoup trop) etc… 120 flics ça fait quand même peu !

      1. @Sam player
        Je pense aussi que 120 « gardiens » pour 30.000 âmes rassemblées pour le feu d’artifice, c’est pas beaucoup. Cependant c’est en accord avec votre ratio de 1 pour 260. 30.000/260= 115.38. Ils étaient 120.
        Personnellement, dans ma ville de 38.000 habitants il n’y a pas 146 policiers (nationaux ou municipaux) ou gendarmes. Je trouve ce ratio important, mais en même temps s’il l’était moins (genre 1 pour 100), je trouverai qu’il y en aurait trop. Les 250.000 que vous mentionnez, représentent-ils l’ensemble de la Police Nationale et de la Gendarmerie ou seulement les agents de terrain ?

    2. @Loulou
      Encore eût-il fallu que les personnes armées soient aux endroits où elles devaient être et pas dans leur voiture de patrouille. Ensuite, un poids lourd lancé ça s’arrête pas comme ça !
      Les citoyens n’ont pas pensé à se défendre, ils ont pensé à sauver leurs vies et celles de leurs proches quand ils ont compris ce qui se passait Malheureusement, certaines personnes n’ont pas réussi.
      Si le bonhomme qui a essayé d’arrêter le chauffeur meurtrier avait été armé il aurait pu stopper net la tuerie. Mais il y a été sans arme. Il yen a d’autres qui ont été courageux. Comme on le dit ici, le port d’arme n’est pas LA Solution à tout. Dans le cas niçois, se mettre à l’abri était la bonne réaction, armé ou pas, c’est la même chose. il y avait 30.000 personnes au feu d’artifices d’après les chiffres qu’on a entendus. Mettons 50 personnes, hors Forces de l’Ordre, armées, Admettons que la moitié se mette à l’abri parce qu’elle était au début de l’attaque. Sur les 25, 10 se mettent aussi à l’abri et aident aussi à abriter d’autres personnes. Il en reste donc 15, ou même 10, on dira que les 5 autres ont fait autre chose, ou qu’ils ont été victimes aussi. 10 personnes armées de pistolets ça fait à peu près 100 cartouches, autrement dit une pluie de balles. Si le chauffeur dans son camion n’est pas stoppé, cela peut le ralentir et permettre aux Forces de l’Ordre d’intervenir aussi, appuyée par les citoyens armés. Les citoyens armés pourraient aussi avoir tiré sur les pneus dès qu’ils auraient pu afin d’immobiliser le véhicule et mettre en joue le chauffeur en attendant les Forces de l’Ordre.
      Vous allez hurler au fantasme ou à la folie. L’hypothèse de voir tous ces flingues pointés sur un seul homme dans son camion, et certainement crier aux balles perdues, mais comme les flics l’ont fait, il n’est pas idiot de penser que les citoyens peuvent attendre un champ dégagé et favorable pour faire feu. Seulement pendant l’attente, le chauffeur fauche des gens. Menace très identifiable, même par le plus beauf de tous les beaufs qui vous horrifierait par son (droit de) port d’arme.
      Seules des personnes non armées ont été victimes, et la Police est intervenue en arme. C’eût été encore plus malheureux si des citoyens s’en étaient sortis par eux-mêmes et sans l’aide des forces étatiques de surcroît. La Police a fini par faire ce qu’elle est censée faire. Comme je vous l’ai déjà dit, lorsque l’Etat et la Police se trouent, ceux qui ramassent, ce sont les gens, les citoyens, le Peuple.

Les commentaires sont fermés.