Programme économique de Donald Trump : du bon et beaucoup de moins bon

Publié Par Le Minarchiste, le dans Amérique du Nord

Par le Minarchiste

Le programme économique de Donald Trump est perfectible

Donald Trump (Crédits : Gage Skidmore, licence CC BY-SA 2.0), via Flickr.

Le candidat à l’investiture républicaine Donald Trump dispose présentement d’une avance confortable sur ses rivaux, mais occupe aussi une place de choix dans l’espace médiatique. Cependant, si les médias s’efforcent de rapporter ses déclarations les plus incendiaires et maladroites, ils négligent souvent d’analyser l’impact économique de ses propositions. C’est ce que je propose de faire ici.

À ce jour, le programme économique de Donald Trump est incomplet, mais son site web présente tout de même 6 propositions tangibles. Je ne m’attarderai pas sur celle portant sur le deuxième amendement (droit de port d’arme à feu) ni sur sa réforme de l’administration des vétérans de guerre. Voici les grandes lignes des quatre autres propositions.

Réforme fiscale 

  • Diminuer les impôts pour la classe moyenne :
    • aucun impôt pour les individus gagnant moins de $25k et les couples gagnant moins de $50k (73 millions de personnes),
    • 4 fourchettes fiscales : 0%, 10%, 20% et 25%, plutôt que 7 fourchettes présentement.
  • Simplifier la loi sur l’impôt : éliminer les « loopholes » permettant aux riches et aux entreprises d’économiser de l’impôt.
  • Supprimer toute taxe sur les successions.
  • Décourager les inversions fiscales (qui consistent à ce qu’une entreprise américaine achète une entreprise basée dans un pays où le taux d’imposition est plus bas de manière à y relocaliser son siège social et sa propriété intellectuelle) :
    • notamment en plafonnant le taux d’imposition sur toutes les entreprises à 15%,
    • fin de l’impôt corporatif sur les profits générés à l’étranger (comme dans la plupart des pays autres que les États-Unis),
    • possibilité pour les entreprises américaines de rapatrier leur argent de l’étranger au taux d’imposition favorable de 10%.
  • Prévoir aucun déficit fiscal.

Je suis entièrement d’accord avec la réforme fiscale de Trump, qui serait selon moi un pas dans la bonne direction. Les particuliers et les entreprises locales paieraient moins d’impôts, ce qui serait financé par la récupération d’impôts corporatifs des multinationales qui évitent présentement l’impôt américain par des stratagèmes. Cette réforme permettrait aussi de réduire les coûts reliés à la préparation des rapports d’impôts.

Cependant, il y a un problème majeur : cette réforme fiscale est impossible sans couper drastiquement dans les dépenses, chose que Trump ne semble pas enclin à faire ! Le résultat plus probable sera un immense déficit…

Réforme de la santé 

Encore une fois, je pense que Trump avance d’excellentes idées en santé. Cependant, je ne pense pas que cela permettra de réduire les coûts autant qu’il l’affirme. Il n’y a effectivement pas de raison pour que les assureurs soient cloîtrés dans un État en particulier, ce qui diminue leur capacité à engendrer des économies d’échelle. La transparence des prix est selon moi une mesure importante. Voir le paragraphe intitulé « Le Système Américain » dans ce billet.

Commerce avec la Chine 

  • Selon Trump, les États-Unis ont complètement ouverts leurs frontières aux biens chinois, mais la Chine n’en a pas fait autant.
  • Faire de la Chine un « manipulateur de devise », car le yuan serait sous-évalué de 15% à 40%.
  • Bloquer les importations de biens produits par des entreprises chinoises bénéficiant de subventions aux exportations et qui ne respectent pas certains standards environnementaux.
  • Dénoncer l’intolérance des politiques chinoises forçant le transfert de propriété intellectuelle à des entreprises chinoises pour pouvoir accéder au marché.
  • Augmenter la présence militaire américaine en mer chinoise du Sud.

En ce qui concerne l’antagonisme exprimé par Trump envers la Chine, je pense qu’il fait fausse route et fait largement dans le populisme avec ces arguments fallacieux.

Premièrement, la devise Chinoise n’est pas sous-évaluée, sinon pourquoi le gouvernement chinois épuiserait-il présentement ses réserves de change à tenter de la soutenir ? D’ailleurs, nommez-moi un pays, incluant les États-Unis, qui ne manipule pas sa devise d’une manière ou d’une autre.

rené le honzec TrumpDeuxièmement, les États-Unis demeurent un pays protectionniste. Il est faux de prétendre que les « frontières sont ouvertes ». De plus, du point de vue de l’investissement, le gouvernement a bloqué des acquisitions d’entreprises américaines par des intérêts chinois.

Troisièmement, Trump fait erreur en affirmant qu’imposer des tarifs sur les importations chinoises aidera l’économie américaine et, encore moins, ramènera des emplois manufacturiers au pays. Comme bien d’autres, Trump s’égare dans le culte des exportations. Ces tarifs ne seraient qu’une taxe défrayée par les consommateurs américains, qui devront par conséquent diminuer leur niveau de vie. Si la production manufacturière quitte la Chine, ce ne sera pas pour les États-Unis, mais tout simplement un autre pays à faible coût de production. Trump oublie que plus il y a de commerce, mieux c’est, même si l’une des deux parties de l’échange applique des mesures protectionnistes. Les États-Unis n’ont rien à gagner à lancer une guerre tarifaire contre la Chine.

Réforme de l’immigration 

  • Construire un mur à la frontière mexicaine.
  • Mettre fin au droit à la citoyenneté par la naissance.
  • Déporter les immigrants illégaux.

Les pires propositions de Donald Trump concernent sa réforme de l’immigration, qui est une grotesque parodie de populisme de droite. M. Trump voudrait bien que l’on oublie que son grand-père a immigré aux États-Unis à partir de l’Allemagne. Il oublie lui-même que ce pays a été bâti par des immigrants ! Il oublie aussi qu’une très grande quantité d’entreprises américaines a été fondée par des immigrants, sans compter toutes les inventions brevetées par des immigrants. Dans un contexte de vieillissement démographique, les immigrants sont une source de richesse.

Les immigrants représentent généralement environ 10% de la population américaine, mais 40% des entreprises du Fortune 500 ont été fondées en partie par des immigrants ! Les fondateurs d’Oracle, Yahoo, IBM, AT&T, Goldman Sachs, Radio Shack, Kraft, Pfizer, Comcast, Procter & Gamble, Nordstrom, Kohl’s et de Home Depot sont soit immigrants, soit des enfants d’immigrants. Steve Jobs, fondateur d’Apple, était un fils d’immigrants, sans parler de Google et Ebay.

Quand un enfant naît aux États-Unis de parents étrangers, il obtient effectivement la citoyenneté américaine, tel que le prévoit la constitution. Cependant, cet enfant ne pourra pas parrainer ses parents avant l’âge de 21 ans ! Les « anchor babies » de Trump ne sont donc qu’un mythe. D’ailleurs, plusieurs Chinois ne viennent aux États-Unis que pour l’accouchement, paient les frais médicaux de leur poche, ne serait-ce que pour obtenir de bons soins médicaux et fuir les politiques de natalité chinoises, et repartent en Chine tout de suite après.

De plus, une étude a démontré que les immigrants à faibles revenus utilisent moins les programmes publics que les citoyens natifs. Il est donc faux de prétendre que les immigrants viennent aux États-Unis pour abuser des programmes sociaux aux frais des contribuables. Les immigrants, légaux et illégaux, viennent aux États-Unis pour y travailler, et les emplois qu’ils occupent n’intéressent aucunement la grande majorité des Américains. Ils ne viennent donc pas voler les emplois non plus.

Selon le American Action Forum, un think-tank de droite, la réforme de l’immigration de Trump réduirait la quantité de travailleurs de 11 millions aux États-Unis et réduirait le PIB de $1.6 billion. Ai-je besoin d’ajouter quoi que ce soit ?

Conclusion 

Même s’ils ne s’attardent pas sur ses politiques économiques, les médias ont bien raison de présenter Trump comme une catastrophe pour la politique américaine. J’aime bien sa réforme fiscale et je reconnais qu’il amène certaines idées intéressantes en santé, mais le reste est vraiment un désastre.

Sources

Sur le web

  1. super article mais le chiffre a la fin est faux. en fait c est 1.6 trillions. sinon ca ne cole pas en termes de productivite par personne.

    1. Non, un trillion en anglais est un billion en français…

      Je sais, c’est stupide…mais je ne me suis pas trompé…

  2. Jose.Antonio.Primo.De.Rivera

    Excellent article.

    Petit bemol toutefois concernant la politique d’immigration de Donal Trump.

    Je pense qu’il se focalise surtout sur l’immigration latino americaine (qu’il voudrait sans doute limiter) et celle des musulmans, voir des Africains.

    Mais il est totalement, a mon avis, favorable a l’immigration des Europeens de souche europeenne, voir des Asiatiques et des latino americains tres diplomes et entreprenants. Apres tout, qui n’en voudraient pas de ces gens la?

    Trump simplifie son discours a l’extreme sur l’immigration pour toucher l’electorat mais il est beaucoup plus intelligent et pragmatique que ne laissent envisager ses dires.

    1. Non vous vous trompez.

      Même parmis les diplômés, il veut adopter des règles visant à favoriser les américains de souche (sic) au détriment des immigrants de n’importe quelle nationalité.

      1. C’est déjà le cas et il n’y a pas besoin de Trump pour ça, les visas de travail ne sont accordés que si l’immigrant ne « vole pas » le job d’un Américain donc il faut qu’il soit vraiment super diplômé ou sur un segment hyper spécifique.

        1. Il n’a rien inventé car c’est le cas dans pas mal de pays dont le Canada et l’Australie. Dans ce dernier j’ai eu mon visa sponsor car mon métier était dans les métiers tendus.

    2. « Trump simplifie son discours a l’extreme sur l’immigration pour toucher l’electorat mais il est beaucoup plus intelligent et pragmatique que ne laissent envisager ses dires. »

      Encore et toujours la même rengaine de la part des partisans de Trump : « Amis libéraux, ne vous préoccupez pas des propos antilibéraux de Trump, car la seule chose qui importe c’est qu’au plus profond de lui Trump a de bonnes intentions ! Si vous n’étiez pas aussi stupidement politiquement correct vous vous en seriez rendu compte ! »

    3. « […] Tump se focalise surtout sur l’immigration latino americaine (qu’il voudrait sans doute limiter) et celle des musulmans, voir des Africains. Mais il est totalement, a mon avis, favorable a l’immigration des Europeens de souche europeenne […] »

      Autrement dit : Trump s’oppose aux étrangers, sauf quand c’est des blancs.

      C’est exactement ce qu’avait expliqué un autre article, pourtant tous les partisans de Trump s’étaient sentis insulté par l’article ( http://www.contrepoints.org/2016/02/02/237368-donald-trump-outrancier-et-dangereux )

  3. Son programme économique à peut être l’air bien de prime abord, mais par exemple sur la santé il veut remplacer l’obamacare par un système encore plus collectiviste.

    Meme contrepoints n’arrête pas de faire des articles sur Trump, ça commence à devenir lassant?

    À quand un article sur Cruz, qui par exemple fiscalement au lieu d’un nouvelle usine à gaz propose de supprimer l’IRS et de remplacer le système actuel par une simpl Flat Tax a 10%?

    1. ‘Meme contrepoints n’arrête pas de faire des articles sur Trump, ça commence à devenir lassant?’

      Clair..Surtout qu’il n’est même pas le favori pour l’élection générale.

      1. C’est vrai qu’il y en a marre, sur un site censé être libéral, de tous ces commentaires défendant aveuglément Clinton au prétexte de faire barrage à Trump, et cela d’autant plus que c’est exactement tomber dans le panneau de la stratégie démocrate.

        1. Non non c’est normal, et c’est aussi ce qui va arriver en Amérique !
          La liberté, la démocratie, sont mis en danger par un dangereux démagogue aux tentations fascistes et racistes, les gens sains d’esprit se rangeront derrière Clinton.

        2. +1 MichelO

          Sweepingwave et Akashi : ouvrez un blog ! Saisissez l’opportunité ! Montrez nous que vous êtes des entrepreneurs !

        3.  » C’est vrai qu’il y en a marre, sur un site censé être libéral, de tous ces commentaires défendant aveuglément Clinton au prétexte de faire barrage à Trump,  »

          Vous voulez aussi que l’on revienne sur vos récents discours sur la Chine très… très… libéral?

          D.J

          1. +1

            Le mec nous parle de libéralisme mais ne fait que soutenir des politiciens anti-libéraux : Le Pen, Poutine, Trump, les dirigeants chinois. Quel comique !

    2. @T

      « Son programme économique à peut être l’air bien de prime abord, mais par exemple sur la santé il veut remplacer l’obamacare par un système encore plus collectiviste. »

      Faux.
      Relisez l’article.

  4. Je continue de penser que si Trump arrivait au pouvoir, il n’en aurait justement pas et serait fortement limité par le congrès.
    Il faut beaucoup plus se méfier de Clinton.

    1. ‘Il faut beaucoup plus se méfier de Clinton.’

      Pas vraiment, je l’ai écouté et lu attentivement et elle est très bien : plus modérée qu’Obama et avec une vraie volonté d’avancer en négociant avec les Républicains.

      1. Tellement modérée qu’en tant que secrétaire d’Etat elle se permettait de comparer Poutine à Hitler.

        1. Parce que c’est vrai, Hitler envahissait ses voisins avec un prétexte mensonger : protéger les Germanophones en danger..Poutine a fait pareil avec les Russophones. Elle parlait de ça, elle avait 100%, au moins avec elle Poutine ferait moins le malin car elle est pas aussi passive qu’Obama !
          J’ai hâte de voir Président Clinton en action l’an prochain 😀

          1. Non, déjà retournez étudier l’histoire, Poutine n’est pas comme Hitler, pas plus que Trump ne l’est non plus. Il serait bon d’arrêter de comparer tous les idiots (pour rester poli) à Hitler.
            La situation entre la Crimée et l’Anschluss ou les Sudètes n’est pas comparable, et la volonté est différente.
            Ensuite, quand on représente le pays le plus puissant du monde on apprend à la fermer ne serait-ce que pour maintenir la paix dans le monde. Alors oui c’est vrai, comme beaucoup d’enfants, vous pensez que les USA c’est tout gentil et que faire la guerre c’est pas très grave, mais allez vous prendre une balle dans un pays que vous ne connaissez pas et on verra si après ça vous soutenez toujours Clinton.
            Car oui avec ses propos qui n’ont eu aucun intérêt dans cette situation pour l’apaiser, Clinton aurait pu déclencher un conflit d’une ampleur mondiale. Donc non elle avait tort de s’exprimer ainsi, son rôle (et le bon sens qui vous manque à vous et à cette femme), était de chercher à privilégier la diplomatie plutôt que l’insulte et la guerre.
            Je ne comprends toujours pas comment on peut se dire libéral et soutenir Clinton, car vous ne la soutenez pas par défaut de l’opposition à Trump, mais bien par choix. Ou alors vous avez confondu le libéralisme avec ce que les anglophones appellent « liberal », ce qui expliquerait vos positions socialistes.

            1.  » Je ne comprends toujours pas comment on peut se dire libéral et soutenir Clinton  »

              C’est bien moins grave que ceux qui se disent libertariens et qui trouvent que Poutine est un bon président.

              D.J

              1. Tout à fait. Clinton a au moins le mérite de ne menacer les libertés de personne. Un vrai libéral ne soutiendra jamais Trump c’est certain, entre son racisme ouvert, ses menaces envers la liberté d’expression et ses diatribes anti-commerce y a absolument rien à soutenir à ce niveau.

                Clinton est elle une libérale ? Non elle est de centre gauche, mais face à une immondice comme Trump elle est une excellente alternative.

                1. Vous vous trompez.
                  D’une, Trump au pouvoir n’aurait justement aucun pouvoir car le congrès ne serait pas de son côté.
                  De deux, menacer la paix n’est-ce pas une atteinte aux libertés des individus? Car oui Clinton est une menace pour la paix.
                  De trois, un vrai libéral n’accepterait pas un compromis entre la peste et le choléra, il proposerait autre chose mais il ne se rangerait certainement pas du côté d’une cinglé ou d’un clown.

                  1. « un vrai libéral n’accepterait pas un compromis entre la peste et le choléra, il proposerait autre chose mais il ne se rangerait certainement pas du côté d’une cinglée (clinton) ou d’un clown (trump) »

                    Voilà, il n’y a rien à rajouter, c’est impeccablement formulé. Je vais sauvegarder cette phrase pour la poster après tous les articles sur ces élections américaines, lesquelles ont perdu tout intérêt après le départ de Rand Paul.

              2. Ce n’est pas moins grave, c’est du même ordre, aucun de ceux défendant l’un ou l’autre n’a réellement compris le libéralisme.

          2. Ah, et puisque vous avez hâte de voir Clinton président, regardez la présidence de son mari et vous aurez un aperçu de sa future politique (en moins pire, il n’était pas assez idiot pour insulter les autres chefs d’Etat).
            Vous connaissant maintenant vous allez sûrement me dire que Clinton était un très bon président, j’en rigole d’avance.

            1.  » Vous connaissant maintenant vous allez sûrement me dire que Clinton était un très bon président, j’en rigole d’avance.  »

              ça dépend par rapport à quel autre président. Par rapport à Reagan c’est clairement non mais par rapport à Obama c’est plutôt oui.

              D.J

              1. Bill Clinton était un bon président, sous sa gouvernance la croissance économique atteignait 3,5% par an en moyenne, le chômage était très bas, le niveau de vie des Américains progressait fortement, le pays avait un excédent budgétaire..

                C’est vraiment très bon, les Américains ont d’ailleurs une très bonne opinion de lui.

                Alors certes y a eu le Monicagate mais honnêtement on s’en fiche de ses aventures avec une stagiaire..

                1. Et voilà j’en rigole, je l’attendais. C’est tellement bon merci.
                  Un libéral défendant le bilan de Clinton? On aura tout vu.
                  Vous savez, la situation de la France était meilleure sous Mitterand qu’aujourd’hui, irions-nous dire que c’était un bon président? Vous sûrement mais pas moi.
                  Vous adorez les Clinton, soit. Mais l’aimez vous aussi pour son rôle formidable dans la crise des subprimes?
                  Il pouvait coucher avec tout ce qui bougeait s’il voulait, ça ne me regarde pas. C’est bien son rôle dans la crise de 2007 qui fait de lui un des pires présidents de l’histoire.

                2. Vous oubliez que Greenspan a cette époque la avait une politique monetaire extremement bonne,qu’il n’y avait aucun conflit et que n’importe quel président à cette époque aurait eu des resultats similaires.

                  maintenant c’est Clinton qui a aboli le Glass Steagal act et fait des banques ce qu’elles ont aujourd’hui. c’est lui qui a organisé la loi pour permettre la crise financière sans cliton jamais nous n’aurions eu la crise de 2009. Ensuite Obama a donné le dollar aux banquiers qui est aujourd’hui géré dans le seul intérêt des banques et de Wall street.

          3. oui … enfin précisons que la majorité des Ukrainiens sont Russe et se présentent comme tels avant de se présenter comme Russe. Que la cessation vient d’une influence Américaine rappelons qu’il ya aussi eu un référendum en crimée qui s’est prononcé pour rejoindre la Russie … on est loin de Hitler il ne fait pas exagérer.

      2. Clinton est un désastre et croule sous les scandales qu’elle étouffe à commencer par l’enrichissement extraordinaire du couple par la politique …

        Elle prone la continuité avec une ligne politique qui en 8 ans a créé plus de dettes que dans les 230 ans précédents, a livré le dollar aux banques, a laisser l’Etat Islamique devenir surpuissant et attaquer l’Europe, trahi ses alliés et réussi à donner 150 milliards à l’Iran sans désarmement nucléaire.

        Franchement, en guise d’accomplissement et de compétences il est objectivement assez difficile de faire pire. On est dans le niveau zero de la competence ,,,,

    2.  » Il faut beaucoup plus se méfier de Clinton.  »

      Parce que Clinton en devenant présidente aurait contrairement à Trump un statut spécial qui empêcherait le Congrès de lui limiter le pouvoir?

      D.J

      1. Disons qu’elle apparaît comme une modérée, il semble donc moins nécessaire de lui lier les mains, elle fait moins peur.
        Ce n’est pas tant son programme qui serait dangereux, mais bien sa personnalité.

      2. Ce n’est que mon avis et j’espère évidemment avoir tort.

  5. les médias ont bien raison de présenter Trump comme une catastrophe pour la politique américaine
    Tout est relatif. Ce sera toujours mieux qu’Obama et surtout que Clinton.

    1. Non non Clinton serait beaucoup mieux, elle parle de compromis avec ses adversaires et de réunir les Américains, essentiel dans un pays où 38% de la population n’est pas blanche.

      Trump est horriblement dangereux, il a fait sortir tous les néonazis sous-éduqués de leur trou !

      Heureusement Clinton bat largement Trump dans tous les sondages : 52% contre 38% dans le tout dernier, les Américains ne s’y trompent pas !

      1. Attendez, je vais vomir

        1. Eh oui, pas de président raciste dans l’Amérique multiraciale et multiculturelle ! 😀
          Va falloir t’habituer au Président Clinton, la 1ère femme à ce poste c’est excitant 😀

          1. C’est sûr que le déclin d’un pays est toujours excitant.

            Avec une Clinton aux manettes, la prochaine étape s’appelle Sanders.

            1. Non.

  6. Personne ne va sur place , aux USA ? Cela vaut la peine de voir ce Qu il s’y passe en réalité. C est après avoir vécu là bas et effectué plusieurs voyages qu’on peut se faire une idée. Les États Unis ont sur leur sol une classe de gens ultra – pauvres , violents , drogués jour et nuit , et prêts à tout , le travail sans chômage est un leurre absolu . Beaucoup ne trouve pas de travail . Quand Bernie Sanders , le rival de Hillary Clinton , dit à la télévision Americaine : aucun blanc n’est pauvre aux USA ( ???!!!) , c est faux . Il y a un nombre considérables de blancs ( puisqu il en parle ) sans travail et SDF. Quand Hillary ajoute : soyons amour et partage , on voit bien que ces deux démocrates sont des cols blancs de Washington, loin , très loin des réalités des gens sur place . Donald Trump est donné très très largement gagnant pour la présidence des États Unis . Il parle avec simplicité et se met à la portée des gens . Le système Hillary Clinton a fait son temps ( 16 ans )? , et son mari avec le bureau ovale et Monica levinsky a ridiculisé l’Amérique . Bel exemple , plutôt choquant pour le monde entier .D’autre part , les americains se seront jamais socialistes et Hillary Clinton essaie de jouer une carte anti – républicaine qui ne trouve aucun écho sur place . Les américains aiment travailler pour eux , pas pour les autres , ils sont déjà taxés , moins que les français mais lourdement ( voir la fiscalité Americaine ). D’autre part , ils ont eu 2001. Pas nous . Nous avons eu le bataclan et depuis notre regard est différent . Donald Trump a exprimé tout haut ce que tout le monde pense tout bas . Il a été politiquement incorrect , en voulant limiter l’immigration . Il faut aller sur place pour se rendre compte sur l’accueil d’un pays n’est pas illimité . Il parle aux petites populations qui le comprennent , car ils le vivent au quotidien . Qu ‘on le veuille ou non , Donald Trump est un pur produit USA , qui ne dénote pas du tout dans une Amérique qui aime le sucessfull . Les américains ont même élu un acteur Americain . Avec réussite . Les Clinton ont régalement une fortune considérable , et des réseaux constitués depuis des années . Hillary Clinton a tort de rester loin de la vie des américains. en restant trop longtemps au pouvoir, elle en a perdu le sens commun . Pour terminer , Donald Trump sera le prochain president des USA. C est flagrant sur place

    1. « Donald Trump a exprimé tout haut ce que tout le monde pense tout bas »

      Non. Trump a exprimé tout haut ce que les antilibéraux protectionnistes, et les nationalistes anti-mexicains et anti-musulmans, pensent tout bas.

      Croire que tous les américains sont protectionnistes et nationalistes c’est avoir une bien piètre opinion d’eux.

      « Il a été politiquement incorrect , en voulant limiter l’immigration. »

      C’est le fait qu’il soit nationaliste le problème, on s’en fiche qu’il soit « politiquement incorrect », car de toute façon ce terme ne veut plus rien dire. Quand un rappeur est grossier à l’égard des femmes lui aussi est « politiquement incorrect ». Le fait d’accepter la grossièreté de Trump et de refuser celle du rappeur (ou inversement) ça porte un nom : c’est du deux poids deux mesures.

      « il faut aller sur place pour se rendre compte que l’accueil [envers les immigrés ne peut pas etre] illimité. »

      Vous faites comme ci il y a un gâteau à se partager, et que plus il y a d’immigrés, moins il y a de gâteau. Ce n’est vrai que dans un Etat-providence. C’est contre lui que vous devriez être en colère, et non contre l’immigration, tant qu’elle est consentie (c’est-à-dire tant qu’elle ne consiste pas à forcer les nationaux à partager contre leur gré leur propriété avec des étrangers.)

      1. Ce n’est pas bien d’être anti-musulman?

        1. c’est tout aussi normal que d’être anti-communiste, mais certains libéraux français (beaucoup) ne comprennent pas, ce qui est desesperant pour ce bout de terre qu’on appelle la France.

        2. @rocardo : ce n’est pas libéral d’être contre la liberté religieuse des musulmans.

    2. Quel gloubi-boulga ! Il faut avoir la cervelle un peu fondue pour soutenir un irresponsable comme Trump. Ca me rappelle ces libéraux soutenant des criminels comme Pinochet… Aucune conscience socio-politique.

      1. Oui ou Obama qui finance et arme les rebelles Syriens qui … se révèlent être l’état Islamique qui aujourd’hui pose des bombes chez vous. A un moment donné il faut être un peu sérieux …

        Trump irresponsable ? ha bon … 10 000 Milliards de dette en 8 ans c’est ça la définition d’être responsable ? Plus que dans les 230 ans qui ont précédé. Là c’est une très belle preuve de responsabilité d’Obama, Clinton et consorts. Quand on regarde les faits et ce qu’ils ont tous réalisé, il est tr`s clair quand à qui est responsable de qui ne l’est pas !

    3. Puisque vous soulignez avec justesse le point de la fortune considérable des Clinton … Ce qui est d’autant plus intéressant c’est qu’ils l’ont constitué en politique … Il serait intéressant de savoir comment …

  7. Un article sur la politique économique de Trump un peu plus complet de ce que l’on nous publie d’habitude sur Contrepoint tant sur les billets que sur les commentaires.

    On parle toujours d’un Trump ultra-étatiste avec comme exemple le protectionnisme. Si c’est juste sa politique protectionniste qui est étatise on peut juste enlever le terme l’ultra. A moins que d’autres intervenants ont d’autres exemple comme quoi Trump est bel et bien ultra-étatiste. Avec des liens comme source. Merci d’avance à tous.

    D.J

  8. Lol, pourquoi serait-il un désastre, alors que ses deux principales propositions (celles qui comptent réellement et qui pourront être mises en œuvre), à savoir ses réformes fiscale et de la santé, sont-elles bonnes?

    De plus, concernant la Chine, Trump a raison lorsqu’il pointe le fait que donner nos brevets aux Chinois est une débilité sans nom. Au moins, on sait qu’il essaiera de limiter ces pratiques inconscientes.

    Donc je ne vois pas en quoi Trump est un désastre.

    1.  » De plus, concernant la Chine, Trump a raison lorsqu’il pointe le fait que donner nos brevets aux Chinois est une débilité sans nom.  »

      C’est pas non plus à l’avantage des Chinois. ça les incitent à plutôt copier qu’à innover et de rester des éternelles seconds. Ce n’est pas un hasard si les pays les plus innovants comme les USA ou la Suisse caracolent en tête des pays les plus compétitif dans le classement annuel du WEF.

      D.J

      1. J’ai oublié de mentionné le classement de la Chine.

        Selon le WEF 28ème et selon IMD22 éme.

        D.J

        1. Peut-être.

          Mais doit-on pour autant se faire voler nos brevets?

  9. En même temps un homme autant soutenu par les hommes des cavernes ne peut pas avoir autre chose qu’in programme caverneux xD

    Trump aura eu au moins un mérite : Montrer que le racisme des Américains blancs peu éduqués est bien plus fort et répandu qu’on ne le pensait, sous le verni des apparences d’une plus grande tolérance se trouvait quelque chose de très moche, attendant son heure pour tout détruire.
    Une fois que Trump aura perdu il faudra se charger de cela et rééduquer ces gens, les ouvrir, surtout les jeunes, afin qu’ils comprennent que leur vision est fausse concernant les femmes et les immigrés.

      1. Ca me rappelle ces quelques faire-valoir magrébins qu’ils ont réussi a dégoter au FN. Des mecs un peu paumés.

    1. Ce n’est pas parce qu’il est soutenu par de nombreuses personnes qu’ils sont tous racistes. De même que toutes les personnes votant FN ne sont pas racistes.
      Quant à votre couplet sur l’éducation des populations, ça rappelle beaucoup les discours tenus par les dictatures (et les socialistes). Pouvez vous me dire en quoi vous, moi ou l’Etat est garant d’une morale supérieure à celle des autres?
      Arrêtez un peu vous autres gauchistes de prendre tous les électeurs des populistes pour des idiots. La très grande majorité de ces électeurs votent pour les candidats populistes non pas par adhésion, mais par rejet du système politique frauduleux actuel, alors peut-être sont-ils finalement plus intelligents que vous.

      1. Si un mec est ouvertement raciste et qu’on le soutient quand même sans honte alors techniquement on est raciste car cela signifie que ça ne nous dérange pas.
        C’est comme dire qu’on peut aimer Hitler sans soutenir ses idées….

        Et vu tous les gens qui chantent « Build that wall » à ses meetings il y a peu de doutes à avoir…

        1. Rassurez moi, vous êtes un enfant? Je vous le demande sérieusement car seul un enfant peut se permettre de juger aussi facilement, et avoir autant de méconnaissance de la psychologie humaine.
          Si l’on suit votre raisonnement tous les allemands étaient nazis parce qu’ils avaient Mein Kampf chez eux ou parce qu’ils étaient dans les jeunesses hitlériennes.

          Et non, ce n’est pas parce que ces personnes soutiennent un raciste qu’elles le sont elles-mêmes.
          Déjà un grand nombre de personnes considère certainement Trump comme n’étant pas raciste mais un simple tacticien qui joue sur cette vague.
          Ensuite la vraie raison de leur adhésion est une tendance observée dans de nombreux pays : il s’agit d’un rejet massif du système actuel à travers une personne rejetant totalement ce système et faisant une politique simpliste (à l’écoute de tous, compréhensible par tous, ne se prenant pas pour un être supérieur car élu…).

          Quant aux personnes qui veulent un mur, que répondre. Evidemment qu’il y a de vrais racistes dans ses rangs, comme il y a de vrais racistes au FN, mais il ne s’agit pas de la majorité.

          1. « seul un enfant peut se permettre de juger aussi facilement »
            Dit-il en traitant de « gauchiste » tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui >_<

            1. Je vous signale que Akashi/SweepingWave a lui même avoué être de gauche et/ou l’a fortement sous-entendu.
              Donc déjà ce n’est pas une insulte ni un jugement de valeur, seulement un constat (même si je ne me souviens même plus l’avoir « traité de gauchiste ». Je ne me considère pas supérieur aux gauchistes, il y a bien une différence avec le jugement de racisme sur des inconnus car lorsqu’il considère qu’une personne est raciste, il la considère comme étant inférieur car comme il le dit ce sont des personnes à rééduquer.
              Quant à l’argument selon lequel je traite de gauchiste toute personne en désaccord avec moi, c’est bien mal me connaître. Relisez tous mes commentaires et vous verrez que je n’ai jamais traité ainsi mes interlocuteurs. Contrairement à certains j’accepte être en désaccord avec d’autres.

        2. Et si vous pouviez utiliser un seul de vos pseudos pour répondre ce serait mieux.
          La conversation était avec Akashi pas Sweepingwave.
          Je vous conseille de ne plus utiliser qu’un seul de vos pseudos, c’est tellement enfantin comme comportement.

          1.  » Et si vous pouviez utiliser un seul de vos pseudos pour répondre ce serait mieux.
            La conversation était avec Akashi pas Sweepingwave.
            Je vous conseille de ne plus utiliser qu’un seul de vos pseudos, c’est tellement enfantin comme comportement.  »

            Juste par mémoire il me semble bien que le pseudo Sweepingwave surr contrepoint était présent bien avant Akashi.

            D.J

            1. Je ne sais pas qui était là en premier. Ce que je sais, c’est qu’il y a de fortes chances pour qu’il s’agisse de la même personne derrière ces deux pseudos.

    2. « …il faudra [….] rééduquer ces gens… »

      Joli programme…

    3. Vouloir arrêter l’immigration illégale alors que la classe moyenne disparait et que les gens s’apauvrissent c’est raciste ? Ha bon !

  10. Cet article fait un amalgame entre immigrés légaux et illégaux, ce que ne fait pas Trump.

  11. @Minarchiste

    A part sur l’immigration, Trump est bien liberal. Et ce n’est pas une politique plus rude exigeant la réciprocité avec la Chine qui en fait un protectionniste-étatiste socialo que sais-je. Rien que son programme fiscal va remettre l’Amérique sur les rails, j’en rêve en France. Quant à votre discours sur l’immigration, le couplet on le connait, moi désolé je sais faire la différence entre le grand-père allemand de Trump et une jeunesse mexicaine actuelle (comme une jeunesse arabo-musulmane chez nous). Pour un qui va sortir une start-up, ou bosser dur, combien de criminalité, d’insécurité etc. Encore eux ils ont une immigration presque compatible, comme nous avant avec les espagnols, italiens, portuguais, car les mexicains sont de culture chrétienne. Nous on a pas ce luxe, ce qui nous enterrera.

    Bref, je suis un odieux liberal de droite. Je n’ai pas la politesse de n’être qu’un liberal tout court ou liberal de gauche. Quelle horreur. En att

    1. « Quant à votre discours sur l’immigration, le couplet on le connait »

      @Marius : Nous aussi on connait votre rengaine sur l’immigration, elle se résume à la logique suivante :

      Immigration arabo-musulmane = insurmontables incompatibilités culturelles = tensions culturelles = violences = chaos.

      Ce qui pose problème avec ce raisonnement c’est, premièrement, de croire que les incompatibilités culturelles sont « insurmontables » et, deuxièmement, de croire que les tensions culturelles aboutissent nécéssairement à des violences.

      Le bon raisonnement, c’est de comprendre que les pays libéraux sont moins violents que les pays socialistes, et que plus un pays est libéral, moins les tensions culturelles qui le traversent ne le conduiront à sombrer dans la violence.

      1. Plus un pays est libéral, plus l’immigration y est restreinte.

        Ex: Suisse.

        1.  » Plus un pays est libéral, plus l’immigration y est restreinte.
          Ex: Suisse.  »

          La population en Suisse compte environ de 23% d’immigrés légaux. Plus restreinte qu’ailleurs je ne sais pas mais c’est l’un des taux les plus haut d’Europe si ce n’est le plus haut.

          D.J

          1. Immigrés légaux et non clandestins.

            En outre, on n’entre pas en Suisse comme dans un moulin, et la mentalité suisse n’aime pas trop les étrangers, si ce que j’ai entendu dire est vrai.

            Enfin, un référendum sur l’immigration a fait beaucoup parler de lui il y a quelque temps, n’est-ce pas?

            1.  » En outre, on n’entre pas en Suisse comme dans un moulin, et la mentalité suisse n’aime pas trop les étrangers, si ce que j’ai entendu dire est vrai.  »

               » Enfin, un référendum sur l’immigration a fait beaucoup parler de lui il y a quelque temps, n’est-ce pas?  »

              La Suisse est intégrée à la libre circulation des personne avec les pays de l’EU remis en cause par l’inititive contre l’immigration de masse. Pour les pays hors UE c’est déjà plus difficile de venir en Suisse.

               » De plus, j’aimerai connaître le profil des immigrés en Suisse. Beaucoup viennent de pays européens voisins (France, Allemagne…), dont un certain nombre appartient à la classe moyenne ou aisée.  »

              La grande majorité des immigrés en Suisse sont Italiens, Allemands, Portugais et espagnole. N’oublions pas que dans les années 60 et 70 italiens et espagnoles n’étaient pas très bien accepté par la population suisse. C’était des sauvages mal éduqués. Des bistrots affichaient à l’entrée de l’établissement des panneaux où il était écrit:  » interdit aux chiens et aux italiens  » A l’époque une initiative populaire qui demandait de foutre dehors tout les étrangers a été refusée par une courte majorité.

              D.J

          2. De plus, j’aimerai connaître le profil des immigrés en Suisse. Beaucoup viennent de pays européens voisins (France, Allemagne…), dont un certain nombre appartient à la classe moyenne ou aisée.

            Rien à voir donc avec les populations maghrébines ou mexicaines pauvres.

        2. « Plus un pays est libéral, plus l’immigration y est restreinte. »

          @Général : Plus un pays est libéral, plus les propriétaires sont libres de faire ce qu’ils veulent de leur propriété, donc plus grande est la liberté des propriétaires d’inviter des étrangers ou de les discriminer.

          Si les proprios ne veulent pas d’immigrés : il n’y aura pas d’immigrés. Si les proprios veulent des immigrés : il y aura des immigrés SI ces derniers jugent bénéfique de quitter leur pays d’origine.

  12. N’importe quoi ! comme si le passé de l’histoire de l’immigration avait un lien avec la situation anarchique actuelle… je vois pas en quoi il propose 0 immigration mais des mesures d’urgence mais faudrai répondre au fait que les anglais choisissent eux une immigration de qualité et non de quantité… bref .
    Votre article si il a l’interet de résumer (sic) le programme trump , rien dans votre « analyse » a la va vite ne permet de matériellement le démentir , vos contrearguments sont tout aussi évasif et surtout que critiques .
    Ca se voit que vous avez la critique facile du citoyen pseudo libertarien qui n’aime pas les « politiques » sans jamais avoir eu le courage et l’experience d’en comprendre les ressorts : car le « populisme » (démagogie) est innérent au phénomene politique (rhétorique) pour convaincre en fonction de la situation de la « masse » et l’analyse socio economique rationelle (tout dépend du point de vu) d’une Elite au pouvoir .
    De toute facon il faut etre américain pour parler des presidentielles aux USA , chacun devant balayé prioritairement devant ca porte a sa propre inconséquence …

  13. Article intéressant car on nous parle beaucoup de Trump pour le dénigrer, mais rarement pour détailler sa pensée.

    Ceci dit, si c’est comme en France, il existe un grand écart entre les propos de campagne et l’action présidentielle.

    Par ailleurs, ce personnage apparaît surtout comme une grande chance pour les democrates, comme le fn pour François Hollande (s’il passe le 1er tour !)

  14. Ses propositions anti-immigrationistes ne sont-elles pas juste un moyen de capter l’électorat tea-partiste ? et donc une simple tactique politicienne, as usual

  15. De toutes façons il va gagner ces élections. A ce stade ça semble quand même l’hypothèse la plus plausible. Le monde vit une crise cachée qui ne dit pas son nom, les classes moyennes disparaissent. Il est compréhensible que les pays protègent leurs populations avant de partager. Et surtout le levier principal du phénomène Trump c’est d’être en rupture avec les élites politiques au pouvoir et c’est pour ca qu’il va gagner.

Les commentaires sont fermés.