Éolien : Les dessous nauséabonds des filles d’Éole

Publié Par Michel Gay, le dans Environnement

Par Michel Gay.

Eolienne (Crédits : FredArt, licence CC-BY-NC-SA 2.0), via Flickr.

Eolienne (Crédits : FredArt, licence CC-BY-NC-SA 2.0), via Flickr.

Les filles d’Éole, toutes de blanc vêtues et agitant leurs grands bras graciles, ont des dessous bien sales. La supercherie des éoliennes censées sauver la planète commence à émerger dans l’opinion publique. Elle aura duré des années, suffisamment longtemps pour coûter cher à la collectivité.

Les citations suivantes sont extraites de l’émission télévisée « Pièces à conviction » diffusée sur France 3, le 6 mai 2015 :

« Les 5 000 éoliennes qui recouvrent la France représentent un écolo-business à la mode de trois milliards d’euros par an provenant principalement des poches des consommateurs et des contribuables pour une production fluctuante et minime de notre électricité, soit 4%. »

« Pour le contribuable français, c’est une gigantesque arnaque » (un cadre d’EDF).

« L’éolien est un écolo business. Si on veut le développer, il faut que ce soit un business avec des rentabilités garanties sinon il n’y aura aucun industriel dans le secteur de l’éolien. Ces investisseurs ne sont pas nécessairement des militants écologistes » (Jean-Louis Bal, Président du syndicat des énergies renouvelables).

« Certains ont fait du fric dans des conditions tordues avec les énergies renouvelables. Nous, on était les idéologues (!) et le président du syndicat des énergies renouvelables faisait les affaires et le profit » (Yves Cochet, député Vert).

« Il s’agissait d’entrer dans une nouvelle ère énergétique » (Christian Pierret, secrétaire d’État chargé de l’industrie qui a validé les tarifs d’achat de l’éolien).

Ce fut surtout une nouvelle ère frénétique d’abus financiers qui a vu l’attribution de nouveaux privilèges primer sur la défense du bien public ! De grands entrepreneurs industriels comme Paris Moratoglou ou Yvon André ont amassé une immense fortune avec la société SIIF énergies dont le siège était au Luxembourg. Le parquet financier à ouvert une enquête sur des soupçons de fraude fiscale et d’escroquerie financière en octobre 2014.

Les vents du profit alliés à une idéologie de circonstance ont amené de nouveaux adeptes de « l’ère énergétique ». Il y a eu des dupes et des déçus.

Les commerciaux agressifs qui harcèlent les propriétaires de parcelles de terrain bien placées sont assimilés à des « chercheurs d’or et à des voleurs d’âmes ». Pour obtenir une signature sur un contrat, ils utiliseraient des méthodes discutables, alliant les pressions psychologiques et l’intimidation pour forcer la main (huissier, sommation, assignation au tribunal), la corruption et l’abus de faiblesse frisant la malhonnêteté (méthodes mafieuses ?). Résister peut coûter cher : un million d’euros est réclamé à la propriétaire foncier Brigitte Simoens par la société Volkswind.

Ils vantent aussi les mérites financiers des éoliennes auprès des conseils municipaux pour les implanter sur leur commune. Depuis 2011, onze élus ont été condamnés pour prise illégale d’intérêt. « Ca rapporte pas mal, c’est pour ça qu’on en met » (maire d’Ablaincourt-Pressoir). C’est de l’argent qui tombe du ciel… mais qui vient de la poche de tous les Français. Les éoliennes brassent beaucoup de vent et d’argent. Il s’agirait donc de jouer au casino avec l’argent des contribuables.

Qui l’eut cru : la production d’électricité par les éoliennes n’a rien d’écologique !

Les éoliennes ne poussent pas sous le soleil en les arrosant (mais arroser les élus des municipalités peut aider). Ce moyen de production d’électricité dit « écologique » nécessite des matériaux ainsi que des travaux industriels et d’entretien. Il ne suffit pas juste de récupérer l’énergie produite… quand il y a du vent.

Une éolienne récente de puissance 2 mégawatts (MW) mesure environ 150 m de haut en bout de pale (environ 100 m pour le mât) et sa durée de vie est de seulement 20 ans. Sa construction nécessite 425 mètres cubes (m3) de béton et 40 tonnes d’acier . Le poids total des matériaux de construction atteint presque 1200 tonnes . Des « composites » entrent dans la fabrication des pales (21 tonnes par hélice de trois pales), des métaux (dont le cuivre) et des « terres rares » composent la nacelle et le générateur, ainsi que 300 à 400 litres d’huile de lubrification et de refroidissement.

En étant optimiste, son facteur de charge, en moyenne en France, est de 23% (temps de fonctionnement en équivalent pleine puissance), soit environ 2 000 heures par an . Qui produira le reste du temps ? Réponse : les centrales à gaz et au charbon, surtout si notre gouvernement veut diminuer la production nucléaire…

Une éolienne de 2 MW coûte de 2 à 2,5 M€ et, pendant sa durée de vie (20 ans), elle produira donc 80 000 mégawattheures (MWh). Avec un tarif de rachat minimum de 82 €/MWh, elle rapportera au minimum 6,5 M€ !

Chaque GWh produit par une éolienne de 2 MW nécessite environ 5 m3 de béton et 0,5 tonne d’acier tandis qu’un réacteur nucléaire de 1650 MW n’en nécessite respectivement que… 0,12 m3 (soit presque 40 fois moins de béton) et 0,05 tonne (soit… 10 fois moins d’acier) ! Qui a dit que produire de l’électricité avec du vent était écologique et minimisait l’impact sur la nature ?

En 2015, la Contribution au service public d’électricité (taxe CSPE) coûtera quatre milliards d’euros (4 Mds€) aux consommateurs. La plus grande part (71%) de cette somme faramineuse représente le surcoût de l’obligation d’achat des nouvelles énergies renouvelables (éolien, solaire, biomasse, géothermie…) et de récupération (cogénération, incinération de déchets). La CSPE a augmenté de… 155 % en 10 ans !

Ainsi, sous les jupons verts des filles d’Éole, on trouve des traces peu ragoûtantes de corruption, de pression psychologique, des tonnes de béton et d’acier, des profits monstrueux réalisés par des sociétés étrangères, des gaz à effet de serre, des atteintes à la santé et une bonne dose de mensonges.

 

  1. Volià qui est clairement dit. Un article qui ne risque pas d’être exploité par les média qui, a longueur de journées, distillent l’idéologie écolo. Merci

  2. Que les éoliennes géantes soient très très discutables est une évidence, mais cela ne justifie pas cette acharnement permanent de la part du petit soldat irradié…
    (CRE.fr) La CSPE regroupe de plus en plus de choses, y compris maintenant le financement du tarif « social » de l’électricité. La CSPE représente 2,8Mds sur le grand public sur un total de 7Mds en 2015.
    La quotte-part de l’éolien est de 960 Millions.
    (RTE) Le parc éolien a produit en 2014 17 TWh pour 9,1GW installés, alors que le PV a produit 5,9TWh pour 5,3GW installés (production de moitié de l’éolien par MW installé, contrairement a tout le pipo des détracteurs d’éole).
    La rémunération de l’éolien par la CSPE est donc de près 4 fois inférieure a celle du photovoltaïque.
    Pendant que ses maîtres continuent a nous merdouiller l’EPR et nous stocker des mètres cubes de saletés, il ne reste plus au petit soldat irradié qu’a foncer attaquer le photovoltaïque maintenant 🙂

    1. L’extraction des terres rares produit des saletés radioactives. Relisez l’article.
      Directement ou non, l’éolien sera toujours subventionné, alors que le solaire pourrait s’en passer, dans les limites de conditions optimales et d’humilité de ses promoteurs.

        1. Quel style! Quelle propagande! Autant certaines parties de l’article sont intéressantes, autant certains passages sont hilarants de bêtises. La partie avec les panneaux solaires « miraculeux » est culte

          1. La partie avec les panneaux solaires « miraculeux » est culte

            On pourrait le transformer en :

            La partie avec les panneaux solaires « miraculeux » est « un culte » ou une anthologie d’inculte…

          2. Ils auraient en effet pu se passer d’un tel terme pour ne definir que le ration de payback enregetique de 2 ans… Mais cela ne change pas grand chose au contenu, et tord le cou a certains arguments fallacieux anti EnR…
            Pendant qu’on agite les bras ici, d’autres font de la recherche, de l’ingenierie et de la production ailleurs… On a detruit nos magres pme produisant de tels equipements…
            Dans 10 ans, nous serons tellement a la ramasse que nous n’aurons plus que nos yeux pour pleurer… Et acheterons du matos allemand ou americain dont nous nous serons moques si longtemps… Vive tafta 🙁
            Libre aux utopistes de tenter de nous faire croire qu’un mangetout nucleaire est pret a marcher demain, et je ne dit pas que c’est inconcevable theoriquement, mais aujourd’hui, c’est juste du vaporware de journalistes… Comme la fusion… Du beau reve de science fondamentale…

        2. @ Solaris Ecrivez a Science et Vie le numéro consacré sur la Terre mentionne que le neodynium est justement utilise dans les éoliennes

    2. Ce n’est pas parce que le PV est pire que l’éolien est bon.

      Outre le problème de cout et d’intermittence, on aborde rarement la question de l’aspect « extensif » ou « évolutif » (pour tenter de traduire « scalable ») des EnR. Cette extensibilité étant limitée par le cout et la capacité de lissage de la production, mais pas seulement : on ne peut ni augmenter la puissance des générateurs de plusieurs ordres de grandeur, ni monopoliser les surfaces, ni déployer des monstruosités dans le paysage en les multipliant par 30 (ou bien plus car les bons sites sont déjà exploités).

      Dès lors on est dans une voie sans issue. Ce que l’on cherche à dissimuler en invoquant le « mix énergétique ». Le nucléaire actuel a bien des défauts, mais au moins le principe n’aboutit pas à une impasse technologique, financière et sociale comme les EnR.

    3. Face à l’acharnement du petit soldat irradié, il y a l’acharnement des petits soldats verdâtres qui tiennent à nous faire boire le calice jusqu’à la lie…
      Encore heureux qu’il y a quelques petits soldats irradiés qui s’acharnent contre le bullshit vert…

      « Le parc éolien a produit en 2014 17 TWh pour 9,1GW installés »

      Oui, et alors ? A part souligner les facteurs de charge merdiques des EnR, ça démontre quoi ?

      1. A ta santé !
        Mais je n’ai que peu d’inquiétude…
        D’ici peu, toi aussi tu y viendras, et tu prétendras n’avoir jamais cru aux autres saletés 🙂

        1. Oui oui, un jour ce sera le grand swar, etc…
          On connait le refrain…

      2. J’aurais plutôt dit « l’armée de terre cuite », produit des délires mégalomaniaque de quelques leader écologistes qui ont réussi à imposer la « transitude énergétique » tout en sachant bien qu’elle n’était pas réalisable.

    4. Pendant que ses maîtres continuent a nous merdouiller l’EPR et nous stocker des mètres cubes de saletés, il ne reste plus au petit soldat irradié qu’a foncer attaquer le photovoltaïque maintenant

      S’il y a un petit soldat, c’est bien vous le lourdingue sourdingue… Dingue, n’est-ce pas ❓

      1) supprimez toutes les subventions
      2) respectez les 10H
      3) indemnisez les riverains

      Et on sera d’accord avec l’éolien.

      Quand aux saletés, c’est bien parce qu’il y a des gens de votre genre que cela en devient. Un prix Nobel de physique a indiqué un moyen de s’en débarrasser.

      Qu’attendons nous ❓

      1. Mais c’est qu’il mordrait l’animal. Tu t’es mangé une pale du ventilo en essayant de te rafraichir pour en vouloir tant que ça aux moulins 🙂

        On est un des pays ayant le plus investi dans le nucléaire au monde, on a des pétards partout, et tu viens nous dire qu’on n’a rien fait pour nous débarrasser des merdes ?
        C’est en effet ce qu’on reproche a toute cette industrie nucléaire : d’avoir généré des merdes, et de s’en laver les mains après.
        Et maintenant, ce serait la faute des verts ? On croit rêver.
        Les verts sont des abrutis, c’est un fait, mais ils n’ont jamais été aux manette de l’industrie nucléaire qui a fait tout ce qu’elle a voulu durant un demi siècle, y compris remettre en route des essais en polynésie a sa guise… pour la recherche comme ils disaient…
        Il faut laisser la responsabilité de la situation a ceux qui l’ont créée, et pas se défausser lâchement sur ceux qui montrent maintenant tout ce qui était planqué sous le tapis.
        Personne de cette industrie n’est venue présenter un projet de destruction des déchets, autre que de les balancer en sous sol chez les gueux, un peu au petit bonheur la chance… Viens avec un projet ficelé de mange-merde nucléaire, et même les écolos risqueraient d’adopter ton projet. Seulement voila, c’est pour l’instant du vaporware 🙂

        Ta mauvaise foi a dépassé toutes les limites du concevable, en tentant maintenant de balancer la responsabilité des déchets dans les mains des écolos…

        1. Bonjour Solaris
          A vous lire le pb du nuke ce sont les déchets.
          Personnellement je n’ai jamais vu le pb de les ‘planquer’ dans le sous sol comme vous dites.
          C’est une solution facile peu couteuse et non dangereuse, c’est pour cela que les écologistes sont contre.
          D’ailleurs ils sont contre toutes solutions efficaces, obnubilés qu’il sont à détruire la démocratie libérale qu’ils haissent.
          Les électeurs veulent consommer (les cons!).

          1. Les déchets nucléaires, c’est comme les cadavres. Le problème, ce n’est pas d’en produire, mais de s’en débarrasser discrètement.

          2. Le Nucléaire n’a pas qu’un seul problème, mais en effet la gestion des déchets est probablement le plus critique en ce moment… Il ne faut cependant pas oublier que nos chaudières actuelles brulent un carburant qui n’est pas du tout inépuisable, et on ne fait encore une fois que nier le problème.
            Certes, je serai mort depuis longtemps lorsqu’on aura fini le dernier gramme d’U… donc je peux tout a fait agir comme la majorité des gens d’ici, a savoir, m’en foutre royalement et partir du principe que ceux d’après s’en démerderont… C’est tellement irresponsable, mais aussi tellement plus facile pour les fainéants 🙂

            1. N’importe quoi, comme d’habitude. 🙁
              Le thorium est abondant, pas besoin d’aller sur la lune… Et le thorium n’est pas le seul ❗

              1. Il ne t’aura tout de même pas échappé qu’un réacteur au thorium ne marche que s’il y d’autres merdes radioactives a lui faire manger pour démarrer, hein ? 😉

                1. Le charlot que vous êtes n’a pas compris que ce n’est pas obligatoire de mettre, selon ses dires, une autre merde radioactive.
                  D’ailleurs, ce n’est pas de la merde, mais de la matière.

                  1. Donc, si je comprends bien, une des excuses pour ces réacteurs serait que cela sert a éliminer les déchets, qui servent de démarrage au réacteur (sinon, il faut enrichir autrement…), mais maintenant, il n’y en pas besoin ?
                    Ca manque un peu de cohérence tout ca 🙂

            2. « lorsqu’on aura fini le dernier gramme d’U »

              Faute de grives on mange des merles. Quand on n’aura plus d’Uranium on « brulera » du Thorium (4 fois plus abondant). Et c’est même dommage qu’on ait trop d’uranium pour ne pas passer immédiatement au Thorium car la technologie devrait être au point d’ici 10 ans et présente de nombreux avantages.

              Si j’ai un reproche à faire à M. Gay, c’est de ne jamais envisager le passage direct à cette technologie pour l’industrie nucléaire, sachant qu’on n’est pas à 20 ou 30 ans près.

        2. Mais c’est qu’il mordrait l’animal.

          Boaf, vous vous limez les dents chaque matin :mrgreen:

          Et au passage pour le tutoiement, on a pas élevé les cochons ensemble. Je vous les laisse, ils ont propres eux…

          Les essais en Polynésie, c’est du militaire, pas du civils :mrgreen:

          Pour le reste, le nucléaire renouvelable écologique, c’est super génial :mrgreen:

          1. Yeahhh !!! Le nucléaire écologique renouvelable !!! Vous en rêviez, Michel du C. l’a fait !

            C’est ballot, on n’a que des bouffons chez Areva, au CEA, a EDF, et dans toutes l’industrie nucléaire mondiale d’ailleurs … Mince…. Je pense que l’univers n’attent que toi pour que tu leur montres vraiment de quel combustible tu te chauffes … Hosanna ! le Messie Michel du C. est arrivé 🙂

            PS : Je ne vouvoie que les gens qui sont respectables, pas les cancres ignares et fainéants du fond de la classe…

            1. Mais mon cher, vous péetz plus haut que votre cul ❗ Grand bien vous fasse :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

              1. Bon, alors ?
                Il est quand ce grand RdV du Michel duC. chez EDFArevaCEA pour qu’il leur explique a quel point ils sont cons de faire comme ils font et qu’ils ne connaissent rien ?
                Ha parce que le grand professeur Michel duC. il sait vachement mieux que ces crétins comment on produit de l’énergie nucléaire verte 🙂
                Ha ? ils vous ont déjà foutu dehors la dernière fois ? merdalors… 🙂
                C’est donc pour ca que vous venez vous venger en venant faire votre intox foireuse a deux balles sur un site de lecteurs amateurs ?
                Guignolo va

                1. Ca va ? T’es vouvoyé ? T’es rassuré ? Ton petit égo a bobo ?

                  1. Eh, tu t’insultes toi même maintenant ❓

                    le gazoduc n’est pas loin. Tu pourrais t’y brancher…

                    1. Bon.
                      Tu en es où de tes rendez-vous pour aller expliquer a EDF/CEA/Areva qu’ils ne font pas ce qu’il faut ?
                      Tu te contentes de tes deux ou trois followers d’ici ?
                      🙂

    5. Solaris: « Que les éoliennes géantes soient très très discutables est une évidence »

      Voila…

      Solaris: « mais cela ne justifie pas cette acharnement permanent de la part du petit soldat irradié… »

      En gros vous dites qu’on se fait escroquer mais qu’on devrait la fermer et payer.

      Vous êtes notre meilleur ambassadeur lol !

      1. Je trouve simplement que les arguments utilisés contre les EnR sont fallacieux.
        On ne peut pas continuer a cramer du pétrole (on en sera bientôt débarrassé d’ailleurs), encore moins extraire et bruler du charbon dans les conditions actuelles.
        Quant au nucléaire, c’est un pis aller tant qu’on ne saura que faire bouillir de l’eau avec, et enfouir « pachémoi » les merde que cela génère.
        Vous parlez d’escroquerie, mais dans les « subventions » que vous oubliez de prendre en compte, n’y aurait-il pas nos budgets militaires vers certaines contrées desquelles nous importons justement uranium et pétrole ? Haaa.. je sais… c’est pas directement appliqué sur la facture EDF, donc ça ne compte pas 😉

        Les EnR sont incontournables sur le long terme, malgré les problèmes que posent certaines de leurs implémentations aujourd’hui qui demandent surement a être sérieusement améliorées…
        Resistance is futile 🙂

        1. Rebonjour Solaris
          Vous savez il reste encore pour quelques centaines années de réserve de charbon à cramer et je vous donne mon ticket qu’ils seront brûlé sans état d’âme. 🙂

          1. Je suis complétement d’accord. On n’aura aucun état d’âme, on brulera jusqu’au dernier kilo de charbon…
            C’est la nature humaine de ne tourner le volant qu’une fois qu’on s’est mangé la falaise, ou parfois, quand un flic nous ordonne de la faire 🙂

            1. Et vous, vous aimeriez une société avec des tas d’écoflics qui nous ordonnent quoi faire ?

              1. Avec les neuneus, c’est presque indispensable, sinon vous vivriez encore dans vos amas d’ordures jetés par la fenêtre en bas de chez vous…
                suffit de voir comment vous vous auto-disciplinez dès qu’il y a grève des poubelles 🙂

                1. De toutes manières, les camions poubelles polluent puisqu’ils ont tous au gazole.

                  Il faudra donc vous habituer aux bonnes vieilles méthodes d’antan, puisque autrefois ils étaient plus écologiques. Cela laissera un espace pour les rats, animal fort sympathique, et écologique de surcroît.

                  Par ici, ce ne sont pas les rats, mais les corneilles qui nous vident les poubelles. C’est très écologique…
                  Quand la corneille est bien engraissée, la fouine passe. C’est du bio ça…

            2. Pour une créature qui ne tourne qu’une fois s’être mangé la falaise, l’humanité s’en sort bien.

        2. « Les EnR sont incontournables sur le long terme »

          Et sur quoi vous basez vous pour faire une telle affirmation ? Qu’est ce qui vous fait croire que le progrès peut rendre les EnR techniquement utilisables et économiquement compétitives alors que le nucléaire (fission ou fusion) ne pourrait pas progresser ?

          Et comment calculez vous le long terme souhaitable, réalisable et impératif. Si vous croyez au prévisions catastrophiques du GIEC à 20 ans, est-il raisonnable de démanteler le nucléaire et de se ruiner dans des technologies non abouties ou simplement non viables ?

          1. Je me base simplement sur le fait que lorsqu’il n’y aura plus d’énergie fossile a bruler, on n’aura pas d’autre choix que de trouver quelque chose d’autre 🙂

            1. Et vous n’avez répondu à aucune des 2 questions.

              1. Boaf, faut pas en demander trop :mrgreen:

                1. Clair. Une fois les slogans sortis, il n’y a plus grand chose…

                  1. Et ton propos apporter encore plus a l’édifice 🙂

                    1. Comme tous les tiens…

              2. J’ai répondu à la première de vos questions, mais manifestement ma réponse ne vous satisfait pas.
                Et je n’ai pas a répondre à la deuxième, n’ayant jamais fait référence a ce machin, c’est votre problème.

                1. Vous n’avez répondu à rien du tout. Le nucléaire n’est pas de l’énergie fossile ou du moins pas plus que le soleil. Si un jour on maitrise la fusion de l’hydrogène – ce qui est évident mais à une date totalement indéterminée, les EnR seront à peu près aussi utiles en matière d’énergie que la traction animale aujourd’hui. Votre affirmation sur le besoin des EnR est donc totalement fausse.

                  Le seul problème est donc de savoir si on a besoin d’un phase de transition entre le nucléaire par fission d’uranium et la fusion contrôlée. Le besoin des EnR est une vision utopique de bisounours qui s’imaginent vivant dans les arbres ou vivant en autarcie. Seul les progrès techniques peuvent dire si cela est faisable mais cela ne sera jamais nécessaire. Et pour être souhaitable il faudra faire de très gros progrès techniques à cause du problème du stockage qui n’est pas au début du commencement d’envisager d’apercevoir une solution valable.

                  1. Je vous accorde le raccourci de vocable en parlant de fossile pour l’u235. Mais le mecanisme est voisin. On ramasse tout ce qu’on trouve, et on le « brule » pour faire bouillir de l’eau…
                    Je suis aussi plein d’espoir que vous s’agissant de la fusion, et l’etais deja dans les annes 70…. Depuis… Je ne vois qu’un horizon qui avance au fur et a mesure que l’on s’en approche…
                    Donc je prefere pour l’instant l’option consistant a collecter l’energie du reacteur a fusion qui marche aujourd’hui. En attendant mieux… <o)

        3. Les énergies renouvelables incontournables sur le long terme…
          Non, rendues obligatoires pour satisfaire un lobby sur la base d’affirmations scientifiques discutables (et discutées quoi qu’on en dise)

        4. Solaris: « Je trouve simplement que les arguments utilisés contre les EnR sont fallacieux. »

          Ils ne marchent pas en l’état de la technologie, vous le reconnaissez vous-même mais refusez qu’on critique cela.

          Vous êtes étrange comme type.

          1. Quand ai-je dit qu’ils ne marchaient pas ?
            J’ai dit qu’il fallait les améliorer, pas qu’ils ne marchaient pas.
            Ce qui ne semble pas être le cas des ayatollah du nucléaire pour lesquels tout est beau, parfait et yaka fermer sa gueule 🙂

            1. Solaris: « Quand ai-je dit qu’ils ne marchaient pas ? »

              Vous avouez donc ne rien y connaitre mais vous aimez bien l’idée romantique de l’énergie infinie, propre et absolument sans danger. J’aime beaucoup aussi, mais un moment il faut produire pour de vrai pour alimenter votre niveau de vie et choisir les solutions qui offrent le meilleur compromis.

              Solaris: Ce qui ne semble pas être le cas des ayatollah du nucléaire pour lesquels tout est beau, parfait et yaka fermer sa gueule 🙂

              Quand vous serez sorti de l’adolescence, prenez l’habitude d’étudier vos sujets et laissez tomber le manichéisme.

              1. Ou ai-je dit ne rien y connaitre ?
                Vous inventez des phrases entre deux des miennes ? <o)

                Quand au sujet du jour, j'ai commencé a utiliser ce genre de technos il y a 30 ans (avec des RTC BPX47A)…
                Désolé, je ne vous ai pas attendu pour avoir pris l'habitude d’étudier très longuement et de comprendre au moins un minimum mes sujets… déformation d'ingénieur peut-être … <o)

                1. Solaris: Ou ai-je dit ne rien y connaitre ?

                  http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/implicite/41914

                  Le calcul est simple en se basant sur les données existantes: Pour fournir la France avec de l’éolien (soit 500 TW.h) , il faudrait « planter » une surface favorable de 25.000 km2, ce qui représente à peu près la superficie actuellement occupée par toutes les villes routes et parkings.
                  Et même, sans stockage viable vous êtes planté une bonne partie du temps.

                  C’est pour cette raison que les champions de l’éolien comme le Danemark font des scores minables avec cette énergie: elle ne marche pas actuellement.

                  Solaris: Quand au sujet du jour, j’ai commencé a utiliser ce genre de technos il y a 30 ans (avec des RTC BPX47A)

                  Vous confondez rêver et bricoler dans son garage avec l’étude d’une technologie de production industrielle.

                  1. C’est clair… Les danois ne produisent que 40% de leur energie electrique avec du vent…. C’est minable…
                    Ils pourraient en faire au moins… 5% comme les francais
                    <o)

                    1. Tu oublies de dire qu’ils se servent de leur voisin pour le stockage (turbinage), que ce modèle n’est donc pas transposable, que ça leur coute une blinde et que leurs émission de CO2 sont plus élevées que la France.

                      Une paille quoi…

                    2. 40% de leur électricité sont d’origine éolienne.
                      Ca gêne de stocker de l’énergie éolienne ? Je croyais que c’était justement le défaut de ces énergies ?
                      A noter que lorsqu’on produit d’autres énergies, ils faut aussi la réguler, sinon on en produit trop ou pas assez… d’où le tarif réduit la nuit de l’électronucléaire.

                      Et en quoi l’éolien danois contribue-t-il aux émissions de CO2 ?
                      Il me semble qu’il a au contraire contribué a réduire leur production électrique historiquement 100% gaz/charbon a 60%…

            2. Ce qui ne semble pas être le cas des ayatollah du nucléaire pour lesquels tout est beau, parfait et yaka fermer sa gueule 🙂

              Au passage, vous l’avez bien grande ouverte la votre … Et si vous faisiez preuve d’un minimum d’intégrité intellectuelle, vous auriez compris que je ne suis pas contre, à certaines conditions, valables pour toutes les énergies. Mais voilà, chez vous, elle est tellement grande ouverte que vous ne voyez plus rien…
              :mrgreen:

  3. M. Mouratoglou est quasi milliardaire, de l’argent pris de force à leur insu aux gens.

  4. Pourquoi être d’accord avec l’éolien? Pourquoi lui chercher des « moyens de s’implanter malgré… ». Parce qu’on craint plus que tout le NUCLEAIRE! La peur qui sert de fondement à l’escroquerie éolienne. Et si les citoyens plus ou moins « verts » voulaient bien se renseigner, ils apprendraient que se prépare un nucléaire sans aucun danger, consommant les déchets des nucléaires dangereux (1e, 2e et 3e génération), disponible pour l’éternité car ne demandant aucun produit rare… polluant infiniment moins que l’éolien qui doit être accompagné de centrales au gaz, au pétrole, au charbon.

    1. Entièrement d’accord avec vous. Mais prononcer le mot nucléaire, c’est prononcer une quinte irrépressible d’éternuements. Nucléaire écologique renouvelable, cela provoque une crise d’apoplexie ❗
      Ne pas utiliser ce terme, sinon les hôpitaux pourraient être surchargés.

    2. Ha ouais ? Il y a vraiment quelque chose qui se prépare pour consommer tous les déchets ?
      J’en entend parler depuis la 1ere génération nucléaire….
      Toujours pas vu le début du commencement, nulle part dans le monde…
      Ca occupe pas mal les lobbyistes qui rament pour faire croire que ça venir bientôt, parce que c’est presque prêt, pour dans plus très longtemps, dès que … heu… dès que ca marchera… on sait pas trop quand…
      mais promis, c’est bientôt…
      D’ici là, on a 10000 tonnes de merdes de plus a empiler chaque année… et surtout « pachémoi » 🙂

      1. « Il y a vraiment quelque chose qui se prépare pour consommer tous les déchets ? J’en entend parler depuis la 1ere génération nucléaire…. »

        On produit 180 000 millions de tonnes de déchets toxiques par année, mais ce sont les 2kg du nucléaire par habitant de la France (dont une bonne partie pourrait être utilisés dans le surgénérateur) qui vous font dresser les cheveux sur la tête comme s’ils avaient des petits bras pour remonter des sites d’enfouissement directement dans les assiettes des générations futures.

        On sent bien que vous avez une démarche « rationnelle ».

        1. On sent bien que vous avez une démarche « rationnelle ».

          Tout à fait : il est grassement payé par EELV … Et on pourrait lui brancher un pipeline au cul, on aurait plus besoin d’en importer…

        2. Voila donc l’excuse ultime.
          Le Nucléaire ne produit pas assez de déchets pour qu’on s’en inquiète…
          Kool !

          Je la ressortirai celle là 🙂

  5. Et la fuite en avant idéologique n’est pas finie. Il suffit pour cela de trouver toujours davantage de bénéficiaires du racket des citoyens conditionnés pour accepter l’inacceptable.
    Si, il y a 15 ou 20 ans, on avait demandé au citoyen-payeur de se passer d’énergie électrique plusieurs heures par jour, il aurait avec raison objecté que la France n’est pas un pays sous développé. C’est pourtant ce qui nous attend demain. Cela ne sera pas présenté comme une restriction : le consommateur aura le choix entre un tarif exorbitant pour une électricité toujours disponible et un contrat avec « effacement » de l’énergie à un prix plus raisonnable. Après avoir imposé les énergies intermittentes, ils vont réussir à imposer l’intermittence de l’énergie.
    Justement, Radio Classique nous a appris ce vendredi matin que nous allons être équipés de compteurs « intelligents ». « On va voir de façon précise comment on consomme de l’énergie et ça va nous obliger à changer nos habitudes ». Ces propos, qui ont le mérite d’être clairs, sont ceux d’un dirigeant de la PME qui a remporté le premier appel d’offres pour ces compteurs dont l’intelligence est destinée à remplacer celle du citoyen qui est défaillante. Encore un artifice par lequel l’État va penser et décider pour nous. Pour la bonne cause: on sauve d’un coup la planète et une PME! Quand cette usine à (gaz) électricité sera en place, on aura oublié qu’il n’y avait aucune raison valable pour abandonner la politique qui nous apportait une électricité disponible et la moins chère d’Europe. Aucune raison non plus pour ne pas soutenir a recherche qui prépare le nucléaire de demain.

    1. Le racket des citoyens a toujours été le moteur de nos parasites.
      L’énergie n’en est que la dernière implémentation, parce que les autres formes de racket sont déjà ras la gueule.
      Quand au Linky, je ne commenterai pas plus cette merde sans nom du nucléariste français… infâme tant dans son concept que dans sa réalisation technique… Mais la loi a dit, donc les gueux consentent…

  6. EnR = intermittence à prendre en charge.
    Et là cela devient extrêmement problématique. L’exemple Allemand a d’ailleurs été très largement traité ici. Rien de bien sérieux dans le stockage à grande échelle de l’électricité. Comme dit Solaris (à mon avis bien pire qu’un Vert qui me semble modéré par rapport à lui, plutôt tendance Greenpeace bien dirigiste), on va continuer à cramer des énergies fossiles (genre charbon et houille pour nos amis allemands). Mais là, comme par hasard plus aucun écolo Greenpeacien ne s’indigne.
    L’éolien n’est qu’un symptôme de plus du totalitarisme vert qui se met insidieusement en place, l’école, les médias et maintenant la religion. Tout est fait pour nous imposer une vision décroissante, moralisante, tendance repentance et ce, quoique l’on fasse. Bref, nous en sommes réduits à une empreinte carbone.
    Les promoteurs des EnR nous bassinent en nous affirmant que les EnR sont inéluctables. A mon humble avis, c’est se fourrer le doigt dans l’oeil, ça n’a rien d’un saut technologique. Solar impulse, qui fait le tour de Monde 80 000 jours nous le montre lamentablement. L’aviation s’en sortira largement sans le solaire.
    Ne parlons même pas du massacre technologique, et donc de notre compétitivité, auquel se livre tous les Verdâtres réunis, pas pour le meilleurs, mais bien pour le pire.
    La question est: pour qui des gens comme Solaris roulent-ils?

    1. La question est : pour qui des gens comme M. Gay roule-t-il ?

      1. Pour qui roule tel ou tel?
        Là n’est pas la question. Ce qui importe, ce sont les faits.
        Bien que l’affaire du réchauffement climatique anthropique n’ait pas commencé à Kyoto, cette étape a été déterminante du point de vue politique.
        Ce qui a emporté l’adhésion des politiques à ce moment-là:
        – la concordance de deux courbes, l’une des températures (en « crosse de Hockey » qui s’est révélée fausse ensuite), l’autre de l’augmentation du CO2.
        – l’inculture scientifique des politiques qui ont cru que les températures étaient restées stables jusqu’à l’époque moderne. Qui ne savent pas que ce n’est pas parce que deux courbes sont similaires qu’il y a un lien de cause à effet entre deux grandeurs physiques.
        – des modélisations mathématiques établissant une projection à 15 ans de l’évolution des températures. Les observations ont démenti ces projections. On ne les y prendra plus: les nouvelles projections sont à 50 ou 100 ans…

        Invoquer « l’avenir des générations futures » pour décider de politiques coûteuses à partir de ces éléments est largement discutable. D’autant que les générations futures en question pourraient très bien préférer ne pas se retrouver avec des paquets de dette ingérables, une énergie rare et chère et une situation économique désastreuse. Accessoirement avec des libertés réduites à peu de chose.

      2. M. Gay fait clairement du lobbying. Que ce soit à titre privé ou financé par l’industrie nucléaire ne change pas grand chose quand on sait que les assemblées françaises ou européennes grouillent de lobbyistes qui sont eux clairement identifiés ainsi que leurs financements. Et ce que ce soit dans le domaine de l’énergie, de l’écologie ou du commerce.

        Mais le principe du lobbying est quand même moins inquiétant dans un forum où seules les idées ont de l’importance, où cela se fait en pleine lumière et où chacun peut relever les inexactitudes que dans les assemblées où le lobbying est souterrain et à la limite de la corruption.

        Alors votre argument revient à dire qu’il y a un bon lobbying écologique souterrain et un mauvais lobbying technocratique ouvert ?

        1. Tout à fait : seul le lobbying écologique souterrain est bon et moral. Les autres n’ont pas de droit de cité.
          Il faut l’écraser par tous les moyens, y compris les plus pervers.

          1. Vous parlez de lobbying moral mais reconnaissez vos erreurs avec les +1.5° de juin 2015 et non l’année 2014; et ainsi de suite.

            1. On parlait de l’année 2014, pas 2015 qui n’est pas encore terminé. +1.2 et non 1.5 selon meteofrance.
              Le mois le plus chaud, on s’en cogne : ce qui compte c’est l’année.

              Faudrait que j’aille répondre à votre improbable réponse ❓

              Puisque vous êtes incapable de vous documenter par vous même, je vous copie un extrait du site :

              La température moyenne annuelle en 2014 sur la France a dépassé de 1,2 °C la normale*, positionnant l’année au premier rang des années les plus chaudes depuis 1900, devant 2011 (+ 1.1 °C) et 2003 (+ 1.0 °C).

              1. Mais vous faites exprès? On parlait depuis le début de juin 2015. Qu’est ce que vous me chantez la à me dire qu’on s’en fiche de ce mois et que vous voulez parlez de l’année 2014? Vous n’avez rien compris à la discussion. On ne parlait pas de l’année 2014 ou 2015.

                Je vous répète que le mois de juin 2015 a été plus chaud que la normale (1.5°) et non plus froid comme j’ai pu le lire implicitement. Je rectifiais, je ne parle pas de climat ou de réchauffement. C’est extrêmement simple.

                1. Mais du tout : c’est vous qui le faites exprès ❗ Je m’en cogne complètement du mois de juin. Mois je parle de l’année 2014 et c’est mon droit. L’année a quand même une signification non négligeable, qu’un mois impacté par un anticyclone qui ramène les vents chauds du Sahara, non ❓

                  Et ce mois de juin, c’est quoi exactement ❓ Pour un scientifique, vous êtes calamiteux. Par contre excellent propagandiste, la vous méritez d’être reconnu.

                  Et dire que c’est 1.2°, ce n’est pas du négationnisme, non ❓ C’est quand même une augmentation importante, non ❓ Mais voulez peut-être enluquer les mouches en plein vol ❓

                  1. Mais vous avez le droit de dire ce que vous voulez. Mais ne me faites pas dire ce que je ne dis pas. Je vous dit que juin a connu un excédent de 1.5° et vous me rétorquez que je mens car 2014 a connu un excédent de 1.2°.
                    Vous voyez le rapport? Pas moi. C’est totalement irrationnel.

                    Après vous partez en hors sujet total. Je parle de météo et vous essayez de me faire dire des fantaisies que je n’ai jamais dit. Vous faites de l’écriture d’invention.

          2. Il faut l’écraser par tous les moyens, y compris les plus pervers.

            Exemple : l’activité injurieuse de SunOs 0.0 sur ce fil :mrgreen:

        2. et le lobbying n’est pas un problème en soi…
          le problème est la corruption des élus et leur volonté de contrôler de plus en plus de chose pour des raisons de moins en moins claires.
          si les députées décident de voter une loi pour interdire la consommation de viande, bien sur que le lobby des bouchers va monter aux créneaux…
          la question sera bien alors de savoir les justifications de l’interdiction de la consommation de viande..

          Ne parlez pas des lobbies parlez de la corruption éventuelle qu’ils auraient pu causer sinon c’est un non sujet.

        3. Modération : message modéré car injurieux

          1. C’est qui duC ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓

            Serait-ce une insulte ❓

            1. Bon ? Alors duC. Thorium ? Astrid ? Hmm… pas d’avis ?
              C’est les verts qui ont commandé Astrid ?
              Ha ?
              Non ?
              Bin alors, que foutez-vous ici ?
              Vous venez chialer ?
              Trop dur de discuter avec les vrais pros ?
              🙂

          2. Monsieur, vous êtes vulgaire. Cette vulgarité raconte votre incompétence et votre endoctrinement.

        4. Désolé Pragmat, votre post est intéressant mais j’ai bien peur que l’on ne puisse pas débattre du fond de celui-ci ici.

  7. Si les hypothèses de calcul pour l’éolienne est a peu près explicite, pour le nucléaire, rien.
    Quel facteur de charge? Quelle durée de vie?
    Et pour les 2 en fin de vie, on en fait quoi? combien cela coûte?
    dernier facteur ignoré, les coût d’entretiens.

    1. Pour le nucléaire, voyez l’existant. On ne parle pas dans le vide, contrairement aux promesses des « EnR »!

  8. Cher Michel
    Vous n’êtes pas triste comme bonhomme.
    Quel talent de désinformateur.
    Qui vous paye et combien pour rédiger ces articles ?
    Combien voulez-vous pour en écrire d’identiques contre le nucléaire ?
    On recherche activement des rédacteurs de votre espèce…

    president@villesurterre.com

    1. « Quel talent de désinformateur.
      On recherche activement des rédacteurs de votre espèce…
      pour en écrire d’identiques contre le nucléaire »

      Ca a le mérite d’être clair.
      Vous pouvez publiez ça sur votre site afin que tout le monde en profite.

    2. Les attaques ad hominem ne remplacent pas l’argumentation

    3. Si j’ai bien compris, vous estimez que notre hôte est une ordure, mais ça tombe bien, vous en embauchez.
      Rappellez-moi, vous défendez quelle cause ?

    4. gay est casse pied à faire la promotion du nucleaire..mais il y a des arguments…ça marche ça assure le gros de notre production…
      ici il dit son opinion sur le renouvelable…où se situe la désinformation au juste?

      Vous diffamez en somme…

  9. Je me demande qui est le vrai désinformateur.

  10. Rien de bien nouveau sur l’éolien…
    il y a un point que j’adore avec les enr…surtout le solaire et le vent , c’est que ils ont abondants, capables de remplacer les fossiles et le nucleaire, pas chers, non polluants et curieusement va toujours de concert avec leur promotion une incitation à moins consommer d’energie…

    j’ai donc de l’énergie pas chère quasiment sans défaut…et on me conseille d’etre sobre énergétiquement?
    Où est l’os dans le pâté?

    Il faut toujours cacher aux gens que ça va coûter une blinde de sauver la planète… et que par dessus le marché fait on va utiliser les fossiles jusqu’au bout sauvetage du climat ou non.

    On a bien souvent l’impression que construire des éoliennes ou mettre des pv..c’est un but en soi.non..désolé ..regardons à la loupe ce qui se passe en Allemagne regardons le coût et les résultats « environnementaux  » de cette politique dont on nous fait la promotion. profitons à fond de cette expérience grandeur nature..
    SI il s’agit de sauver le monde alors effectivement un zeste de corruption et une pincée de milliards d’euros partis en fumée deviennent des problèmes mineurs
    Et si les renouvelables ont un choix économiques intéressants ..alors de quoi on cause?

    Peut être que pour apaiser le débat les antinucléaires devraient accepter certains points positifs du nucleaire…moindre émissions de CO2 moindre pollution atmosphérique…et faire amende honorable… « désolé on s’était gourré sur la hiérarchie des grands satans »…
    aie mais c’est dur d’aller manifester contre le pétrole à pied ou en vélo…
    et c’est difficile d’etre tout à la fois hostile aux CO2 et hostile au nucleaire…
    (remarquez bien qu’il est aussi assez difficile de crier sauvons la planète et brûlons la biomasse plutôt que du charbon.).

    1. (remarquez bien qu’il est aussi assez difficile de crier sauvons la planète et brûlons la biomasse plutôt que du charbon.).

      Mais c’est à cela que l’on va arriver avec les soit-disant écologistes. Avec des coupures de courant aux heures des repas, les gens vont se mettre doucement au bois. Et la pour aller fliquer chaque cheminée, bonjour … Il y aura plus de barbecues sauvages…

      1. >>> MESSAGE MODÉRÉ. PROVOCATION GRATUITE SANS AUCUNE CONTRIBUTION AU DÉBAT.

        1. C’est quoi cette question alakon ?
          Je suppose qu’il produit ce qu’il consomme… Enfin, qu’il paye quelqu’un pour produire ce qu’il consomme, bien plus efficacement qu’il ne pourrait le faire lui-même !

        2. Quand tu nous auras expliqué comment tu as fabriqué toi même ton ordinateur!

          1. Ce doit être un SunOs 0.0 acheté au rabais …

        3. Tu veux que je te réponde SunOs 0.0 ❓

        4. Donc tu baratines, mais ne produits strictement rien ?

          Et toi ❓

          Le gazoduc n’est pas loin. Tu pourrais t’y brancher… tu serais au moins utile à quelque chose…

          Et au passage, le nombre de bugs reste élevé SunOs 0.0. Ah je n’avais pas compris, tu n’a pas encore la correction orthographique sur ta machine maison.

      2. Il y aura plus de barbecues sauvages…

        Et pas que des barbecues… des fabriques de charbon de bois sauvages vont éclore… Et le brouillard qui ne régnait pas qu’à Londres va de nouveau envahir de nombreuses vallées… ❗

    2. Le problème est que les aspirations écologiques sont incompatible entre elles, à la fois techniquement, financièrement et dans leur buts quand il s’agit par exemple du nucléaire et du CO2 dont on doit augmenter la production pour diminuer le nucléaire. (Mais ce n’est pas la seule incohérence).

      Le second problème, c’est que les activistes et les politiciens tiennent ce discours contradictoire sans aucune honte et sans aucune contradiction dans les media. Cela montre bien en tous cas qu’ils ne croient pas eux-mêmes à ce qu’ils disent (en particulier sur le CO2), qu’ils se fichent pas mal des conséquences économiques de leurs incohérences, qu’ils se payent la tête des électeurs, et qu’ils ont une idée très spéciale de la démocratie, considérant qu’elle n’a pour but que de porter au pouvoir le plus magouilleur et le plus menteur. Mais qui s’en étonnera ?

  11. Dire que l’eolien fait consommer plus de charbon et de gaz est grotesque. Aux États unis, les éoliennes permettent d’éteindre les centrales émettrices de co2 pendant qu’elles tournent. Ici en France eoliennes ou pas, si edf réduit la part du nucléaire à 50 % pour 2025, des centrales au gaz ou charbon prendront le relais. Les éoliennes permetront de réduire la consommation de gaz ou de charbon de ces centrales. Le procédé power to gas permet de stocker de l’electricité puis de la restituée à la demande. Donc plus besoin de combustible fossiles. Autre point, tout les matériaux des eoliennes sont recyclables. Sauf erreurs de ma part.

    1. GTAfivedu57: « Aux États unis, les éoliennes permettent d’éteindre les centrales émettrices de co2 pendant qu’elles tournent »

      Éteindre et rallumer des centrales de production industrielle tue leur rendement.
      Retournez plutôt jouer à GTA.

    2. « Le procédé power to gas »

      mouaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhh

      Pardon.

    3. Le procédé power to gas permet de stocker de l’electricité puis de la restituée à la demande.

      C’est le truc qui utilise de l’électricité nucléaire pour générer le gaz ❓

      Attention, tu va te faire insulter proprement par SunOs 0.0 :mrgreen:

      1. D’ailleurs, il ne fait rien d’autre …

    4. Les centrales thermiques, du coup, ne tournent jamais à leur régime optimal constant, mais toujours en arrêts et démarrages, et accélération et décélération. De ce fait, elle émettent beaucoup plus. C’est comme ça qu’avec les éoliennes, les emissions de CO2 ne baissent pas (ou pire).

      http://www.contrepoints.org/2014/08/06/175987-acheteriez-vous-un-appareil-en-panne-8-fois-sur-10

    5. « des centrales au gaz ou charbon prendront le relais »

      Allez expliquer à des chauffeurs de taxi qu’ils sont la pour prendre le relai d’Uber quand la demande de taxi est trop importante. Comment le taxi va-t’il amortir sa licence et son véhicule.

      C’est pareil pour les énergéticiens classiques (et sérieux). Mais eux ils ne bloquent pas les routes. Il ne peuvent tout simplement pas vivre des miettes. La surproduction mène à la faillite et dans le cas de l’énergie, c’est celui qui n’est pas capable de produire en continu (l’éolien) qui devrait faire faillite (en supposant même que l’éolien soit concurrentiel – ce qui n’est pas le cas).

      La distorsion de concurrence et le racket imposé aux producteurs classique ne peut que les mettre en faillite. Et à ce moment la : accrochez vous au pinceau, on retire l’échelle. Pas de vent, pas de courant.

      Solution : payer l’électricité 4 fois plus cher pour subventionner les centrales à gaz et au charbon, et avoir le plaisir de voir tourner des moulins à vent inutiles en croyant que c’est gratuit.

      1. Enfin fausse solution, car en multipliant le cout de l’énergie par 4, c’est toute l’économie qui va faire faillite. Anti nucléaire + anti CO2 = faillite assurée mais augmentation du CO2 quand même ! C’est beau l’écologie …

    6. La question n’est pas tellement plus de charbon, la question serait plutôt de savoir le but étant d’éviter les émissions de CO2, si le renouvelable intermittent est le meilleur choix.

  12. « Une éolienne de 2 MW coûte de 2 à 2,5 M€ et, pendant sa durée de vie (20 ans), elle produira donc 80 000 mégawattheures (MWh). Avec un tarif de rachat minimum de 82 €/MWh, elle rapportera au minimum 6,5 M€ ! »

    je retiens de cet article qu’une éolienne rapporte 3 fois ce qu’elle coute….donc , écolo ou pas , l’éolien est un excellent choix pour un banquier

    1. C’est sur qu’un rendement de 15% brut, ça peut impressionner un particulier. Le banquier industriel, lui, n’oublie pas regarder les frais, les risques, etc.

      1. Je ne sais pas comment vous avez calculé les 15%, mais si on calcule les frais financiers sur 20 ans on doit effectivement arriver à peu près à ce chiffre, qui correspond lui même à une prime de risque.

        De toute façon, il est évident que le financement étant calculé par des pros, il est exactement à la limite de rentabilité (+ prix de la corruption). Et donc cette limite de rentabilité se situe au double du prix du MWh sur le marché de gros.

        Alors qu’il n’inclut pas les couts de transport, d’équilibrage, de backup. Car bien sur si on entre dans ces considérations, le courant intermittent ne vaut rien puisqu’on doit investir autant dans les usines pour produire en continu et que celle-ci coutent pratiquement aussi cher quand elles sont à l’arrêt.

        Ils ont eu leur Bac les politiciens ou ils ont quitté l’école au CM2 ?

  13. L’éolien développe des circuits financiers qui n’ont plus rien à envier à ceux républiques bananières.

    Ces véritables paradis nationaux sont d’autant plus inacceptables qu’ils ont souvent comme prolongements des paradis fiscaux exotiques. Ils sont consentis à un petit nombre de privilégiés ayant réussi une emprise efficace sur l’appareil d’Etat par des moyens de lobbying mensonger et sont cautionnés par le Ministère de l’Environnement au détriment des contribuables et des consommateurs.
    A titre d’exemple voici quelques unes des pratiques utilisées par les milliers de sociétés éoliennes n’ayant qu’une boite à lettre de façade, pour engranger des centaines de millions d’euros par an :

    1) Contrairement aux dispositions légales en vigueur pour leur statut de société, y compris-en SAS, de nombreuses sociétés ne publient pas leurs comptes, et de façon volontaire,
    Le faible niveau de sanction qu’elles encourent les y incite, révélant ainsi la volonté délibérée de dissimuler les comptes alors qu’elles sont délégataires de service public.

    2) Le contrôle de leur comptabilité n’est ni effectué, ni possible. L’utilisation de diverses officines permet à ces sociétés de masquer les profits réels, de remonter des marges considérables dans des sociétés mères ou écrans, de procéder à des cessions en cascade plus ou moins discutables en utilisant des structures étrangères, selon les termes mêmes des Sénateurs et des Députés, voire de prélever des commissions opaques lors de l’achat de machines à l’étranger, rappelant des procédés utilisés dans le blanchiment ou les rétros commissions.

    3) Ces sociétés utilisent largement la défiscalisation et l’appel à l’épargne publique Il est notoire que chaque opération d’éolienne offre la possibilité de défiscaliser à vie plusieurs millions d’euros au profit d’une petite minorité de contribuables ayant intérêt à maximiser l’investissement, avec la tentation de le surfacturer, sans aucun rapport avec l’activité de production d’énergie.

  14. Confirmation, les écolos ne sont que des débiles idéologues, la plupart transfuges ou camouflés des partis communistes exsangues.
    Faut-il que cela rende service à tellement de gens pour qu’on nous ait bourré le crâne à ce point?

  15. Les éoliennes: une ruine !
    Le réseau de transport de l’électricité a annoncé 40 milliards d’investissements soit 4000 km de lignes HT avec, cerise sur le gâteau, plein de gros transfos électriques! ….sans oublier les compteurs  » espions ”à mettre chez chaque foyer français pour essayer de maitriser l’éolien….qui vont être facturés 300€ aux consommateurs.

    Nos gouvernements successifs devraient arrêter de prendre les citoyens pour des pigeons et les dirigeants écologistes EELV de considérer leurs adhérents comme des arriérés mentaux

    En France la révolte est en cours
    Il suffit pour s’en convaincre de regarder les manifestations du Rouergue « L’Amassada – pas res nos arresta !  »
    http://douze.noblogs.org

    1. Il est dommage de se faire enfumer a ce point par le prétexte de la transition énergétique comme cause de la généralisation du Linky…
      ERDF avait ca dans ses cartons depuis des années, avec pour objectif principal de pouvoir se passer de personnel relevant les compteurs, et de pouvoir facturer directement en temps réel un consommateur, et de lui couper sa ligne a distance en cas d’impayé….
      La transition énergétique sert encore une fois a faire avaler quelque chose qui n’a rien a voir avec elle…

      1. Pourquoi pas des compteurs lisibles à distance mais sans la capacité de couper tel appareil, ou tout, dans ce cas là ?

        1. Haaaa ! voila donc la vraie bonne question…
          Simplement parce que cela ne permet justement pas …. de couper a distance …. dès que les gueux ont un jour de retard de paiement 🙂
          Avec un tel machin, on pourra simplement faire des compteurs pré-payés pour les « vilains pauvres ». Ils payent 100 balles de crédit électrique, et une fois que c’est épuisé, s’ils ne rechargent pas, hop. Coupé… Très bon moyen de forcer a payer…
          Si vous voulez voir a quoi cela ressemblera, il suffit de traverser le Channel…. Le prépayé électrique est un très grand standard UK pour les gueux 😉

  16. Bref, l’économie de rente et de connivence qu’on voit s’avancer partout et qui signera la fin de l’Occident ou de la démocratie. Ou les deux.

  17. Mr Gay se mélange un peu les pinceaux en attaquant l’éolien en particulier au lieu d’attaquer le système.
    Vous remplacez « éolienne » par des tas d’autres choses et vous trouverez le même principe, des con-sommateurs qui se font volés, un état qui fixe des règles par connivence avec des industriels plus ou moins escrocs.

    « un réacteur nucléaire de 1650 MW n’en nécessite respectivement que… 0,12 m3 »
    Là j’ai rit ! 😆 Donner nous vos sources, pourquoi contrepoints laisse encore un type raconter des faits sans produire de sources ?

    1. un calcul au GWh produit sans doute…
      si vous mettez une durée de vie d’une cinquantaine d’années, un fonctionnement à 80% du temps… que vous renseignez sur la masse de bêton pour fabriquer un réacteur… faut quand mmê pas aller chercher loin, ceci dit je n’ai pas fait le calcul.

      1. Effectivement un ratio par rapport à la production peut se tenir mais je trouve ce procédé fallacieux.

        Que fait on du béton au bout des 20 ans de durée de vie de l’éolienne (et encore si c’est comme le nucléaire, ça peut facilement se transformer en 30 ans de durée de vie) ? On s’en sert éventuellement pour en remettre une autre ?

        Une centrale c’est énormément de béton mais ça dure aussi très longtemps. Il est difficile de trouver des points de comparaisons sur des modes de fonctionnement aussi différents sans avancer de sources d’études fiables.

        1. de façon générale , la façon dont on aborde la questions des énergies intermittente est fallacieuse, je n’ai absolument rien contre les énergies intermittentes mais pour le moment moi je ne vois que « OBLIGATION d’achat. » ça éclipse tout le reste .

          La durée de vie des éoliennes est assez difficilement comparable à celle d’une centrale nucleaire…
          Si on prend un taux de charge de 20% pour les éoliennes et 80% pour le nucleaire il faut 2000 éoliennes de 2 MW pour produire annuellement autant d’electricité qu’un réacteur de 1000MW si je ne fais pas d’erreur ..
          or sur 2000 éoliennes…clairement certaines vont foirer avant une durée de vie maximum théorique qu’on peut imaginer liée à l’usure de la structure…mais je ne suis pas un spécialiste…
          Je suppose que les constructeurs d’éoliennes doivent rechercher un compromis de poids et de résistance pour limiter le cout. Ces structures sont mises dans des lieux venteux donc susceptibles de subir des stress mécaniques importants sans parler du milieu marin …enfin bref. je demande à voir sur pièce…

          IIl faut ajouter que si vous devez construire une ligne pour véhiculer le courant cas il faut un ligne supportant
          4000MW dans un cas
          et 1000MW dans l’autre
          pour une puissance moyenne sur l’année de 800MW..suis pas ingénieur mais m’est avis que va y avoir plus de béton aux pieds des pylônes dans un cas que dans l’autre.

          sans parler de la pertinence de comparer un bidule qui produit une puissance connue et gérable par rapport à un machin qui va produire quand le vent tournera et compte tenu de la variation annuelle du vent à disons avec 20% de production en plus ou en moins d’une année sur l’autre ( chiffre que sors de ma culotte en me rappelant vaguement un rapport annuel lu quelque part…)..
          enfin bref…

          Alors je me répète mais intégrer de l’intermittent pourquoi pas..faut voir…ça dépend du climat du vent de ensoleillement des habitudes consommation des structures déjà en place etc…partir du principe qu’il faille en intégrer ou les intermittents sauveur du monde….hum…

  18. Depuis des années des promoteurs éoliens sans scrupules rôdent dans nos venteuses contrées . Ces bonimenteurs cherchent par tous les moyens à nous faire avaler jusqu’à la lie leurs milliers d’éoliennes industrielles, des lignes à haute tension et des transformateurs électriques , seule valorisation possible selon eux de cette intarissable énergie qu’est le vent
    C’est de l’écolo business éhonté pour enrichir quelque uns au détriment de l’ensemble de la population. Le pire c’est de voir les dirigeants verts qui se disent écologistes et qui sont les collaborateurs zélés de ces affairistes. Ils nous ont trahi.

  19. beaucoup semble reprocher à l’auteur de critiquer l’eolien, pourtant, même si on n’est pas toujours d’accord avec les arguments, il est assez salutaire de voir enfin un article critique.

    En tout cas on peut quand même penser que subventionner une source d’énergie dans des proportions déraisonnables au regard du rendement est critiquable.

    le principal reproche qu’on peut faire au giec par exemple , c’est qu’il n’y a pas assez de michel Gay .
    Ou alors il faudrait un autre giec, qui en parallèle du premier étudierait les causes non humaines du réchauffement, ainsi que les effets bénéfiques de ce dernier .

  20. Article qui confirme le nombreux doutes dès la mise en route d’un système qui coute la peau des fesses à tous les contribuables y compris ceux vivant loin de ces éoliennes
    imaginez si tous les riverains habitant les bords de mer demandaient à être subventionnés comme c’est le cas chez nous pour ceux qui vivent en désaccord parfait avec ces moulins à vent proches de leur habitat ,imaginez alors les frais en sus pour Monsieur et Madame Tout le monde

    1. Bonjour,

      J’ai tout lu avec mon vieux bac lettres-philo de vieil écolo, mais à part les échanges très constructifs d’insultes, je ne suis guère plus avancé.

      Au choix

      Sur le plan technique comme économique l’éolien en France est intéressant pour la santé du portefeuille, du corps et de l’intelligence du contribuable français moyen

      Sur le plan technique comme économique l’éolien en France n’est pas intéressant pour la santé du portefeuille, du corps et de l’intelligence du contribuable français moyen

      Vous avez ….. 30 lignes, SVP, compréhensibles pour le plus inculte des néo-bachelier auquel on vient de donner le bac pour ne désespérer ni les élèves, ni les parents, ni les enseignants, ni NVB, sans trop leurrer les instances internationales

      Merci beaucoup

      PS. Le nucléaire, c’est une autre histoire, échec de Flamanville ou pas, tant qu’une centrale française vétuste ou non n’aura pas péter

  21. A SPRIKRITIK: difficile de donner un cours de physique, géographie, économie, acoustique… focalisé sur les éoliennes et juste une suggestion: lisez les articles de « Claude Brasseur mathématicien » sur Google. Sachez qu’il a construit des éoliennes (de pompage!), qu’il est 100% pour les énergies renouvelables et 100% contre l’escroquerie éolienne.

  22. Merci Mia Vossen

    Mais à partir du moment où M.Brasseur écrit ceci :

    Même la France, pays qui offre l’énergie la plus propre à ses citoyens, se couvre d’éoliennes !

    il perd toute crédibilité à mes yeux de vieux membre très sympathisant du GSIEN

    C’est vraiment un propos à très courte vue

    Il pense quoi de l’EPR de Flamanville ?

    1. En quoi est-ce un propos à très courte vue?

      1. Vu la durée de vie de certains déchets nucléaires 🙂 enfin :-((((((((((

        Prétendre que leur stockage au « fond de la Terre » (type Cigeo), c’est un eu gros, non ?

        Organiser des pots dans la salle de commande, c’est pas non plus très sérieux

        Je précise : je suis très sceptique sur l’éolien

        Quoiqu’il en soit suivez la Gazette du GSIEN

Les commentaires sont fermés.