Non au massacre des auto-entrepreneurs !

Publié Par Contrepoints, le dans Entreprise et management

Par Christian Person, PDG Fondateur du Groupe Umalis et Président du Club des Entrepreneurs de Croissance.

Nicolas Sarkozy à Davos (Crédits : World Economic Forum, licence Creative Commons)

Nicolas Sarkozy à Davos (Crédits : World Economic Forum, licence Creative Commons)

 

Nicolas Sarkozy, ex Président de la République ayant permis la mise en place du régime de l’auto-entrepreneuriat le qualifie aujourd’hui de « caillou dans sa chaussure ». Comment accepter ce dédain inacceptable pour l’entrepreneuriat ?

Il est vrai que ce régime a toujours attisé les commentaires des corporatismes jaloux et des lobbyistes conservateurs.

Il ne faudrait pourtant pas oublier que ce noble régime est né d’une révolte des entrepreneurs. Ils subissaient une décourageante complexité administrative qui mettait en péril la fragile chaîne de
l’économie en ne permettant pas à chacun d’entreprendre. Ne pas dissuader l’entrepreneur de se lancer, voilà qui était un moteur salutaire de la mise en place de ce régime.

Reconnaissons aujourd’hui cette avancée importante qui a permis à des centaines de milliers de Français de lancer leur activité. Remettre en cause ce régime, c’est choisir obstinément de ne pas voir les contraintes et les besoins entrepreneuriaux. En tant qu’entrepreneur, je suis très en colère d’entendre des acteurs politiques venir tenter d’étouffer une source de croissance saine pour notre économie.

Comment comprendre que l’entrepreneuriat soit systématiquement l’adversaire désigné des acteurs politiques en campagne ? Pourquoi luttent-ils systématiquement contre ce qui a incité les Français à se lancer, à entreprendre, à initier, à créer ? Pourquoi s’acharner à vouloir défaire tout ce qui fonctionne ?

Pourquoi s’obstinent-ils à ne pas voir que c’est de la liberté d’entreprendre que nous reconstruirons la dynamique qui nous sortira de la crise par le haut.

Nous ne pouvons plus accepter que l’entrepreneuriat ne soit pas respecté en France.

Déjà, les cotisations des auto-entrepreneurs ont été alignées sur celles des autres travailleurs indépendants, officiellement pour éviter les distorsions de concurrence avec les artisans et les commerçants.

L’auto-entrepreneuriat doit continuer d’exister.  D’abord parce que ce dispositif innovant a permis à tant de Français d’exercer une activité indépendante dans un cadre administratif et fiscal simple et
sécurisant, d’améliorer leur pouvoir d’achat et de contribuer à la croissance de notre pays.

En France, la petite entreprise est l’entreprise du quotidien. La majorité des entreprises françaises qui font la force de notre économie sont des petites entreprises performantes. L’auto-entreprise
c’est le stade prénatal de ces petites entreprises. Remettre en cause ce régime c’est tuer l’entreprise dans son œuf.

Les Français mesurent au quotidien à quel point créer une société est un véritable parcours du combattant. L’auto-entreprise est la clé de l’entrepreneuriat accessible. En un formulaire et en quelques clics,vous pouvez lancer une activité. Il n’y a pas de charge sociale, ni de charge fiscale s’il n’y a pas de chiffre d’affaires. Si on n’est pas payé, on ne paye pas. C’est un risque zéro.

Cette forme de travail existe dans les pays anglo-saxons, en Amérique du Sud et dans tous les pays hispaniques. Cela s’appelle l’indépendance. Pourquoi faudrait-il qu’il n’y ait que la France qui
s’en prive ?

Étouffer l’auto-entreprise c’est dire à tous ces Français qui se battent pour la croissance : je vous méprise. Qui saurait l’accepter ?

Depuis janvier 2009, ce sont bien plus d’un million d’entreprises qui ont été créées sous le régime de l’auto-entreprise. Les auto-entrepreneurs sont si importants dans le processus de créations
d’entreprises aujourd’hui qu’à chaque fois que le régime a été attaqué, les créations d’entreprises ont considérablement diminué. Ce régime est un franc succès, encourageons-le.

Dès lors, j’invite chacun à me suivre et à signer l’appel des « Petits Cailloux ».

  1. « Cela s’appelle l’indépendance. Pourquoi faudrait-il qu’il n’y ait que la France qui
    s’en prive ?  » : parce qu’en France (patrie du collectivisme), ce qui ne dépend pas de l’Etat est pas essence contre l’Etat .

    1. Une activité qui ne rapporte pas à l’Etat est par essence contre l’Etat.

  2. Que de spéculations et d’interrogations ! Sarko a simplement vu que les auto-entrepreneurs n’avaient pas la gratitude des urnes, et en a tiré les conséquences.

    1. Les AE qui ont trahi NS en votant Hollande doivent eux aussi se poser des questions… n’est ce pas ?
      D’ailleurs depuis lors, NS a précisé ses propos : il est pour l’extension du régime des AE…

      1. Pour l’extension ? Vous avez une retranscription de ses propos exacts ?

        1. https://pbs.twimg.com/media/CASjzYaU0AIX0sa.jpg:large + Il faut garder le statut de l’#autoentrepreneur et que toutes les autres entreprises bénéficient de plus de souplesse avec moins de charges

          1. C’est loin d’être une déclaration ferme pour l’extension du statut ou de ses avantages. Ca n’est même pas une conviction, c’est juste un machin flou que Valls aussi aurait pu sortir devant le Medef.

  3. Une manifestation de plus de la tare des hommes politiques français: ils écoutent une minorité qui cherche à capter l’influence et la protection de l’État et sont incapables de prendre du recul. Le fond du problème est qu’ils n’ont pas d’autre ligne directrice que l’horizon des prochaines élections. On réclame d’urgence des hommes d’État!

  4. tant que vous ne faites pas un revenu décent liés à votre activité , l’état ne s’occupe pas de vous ; ce qui l’emmerde , ce sont les entrepreneurs qui arrivent à vivre sans aide pécunière de l’état ; et ça il ne le supporte pas ;

  5. cela manque de sources … sarko n’a pas pu remettre en cause la seule avancée de son quinquennat ! avancée qui demande a être amélioré en l’étendant a tout l’artisanat sans limitation de chiffre d’affaires et en révolutionnant leur régime fiscal destructeur d’entreprises.

  6. C est sur qu’il y aurait des régimes plus urgents à réformer mais je suis quand même dubitatif.Réduire le chômage par la création d’ un nouveau régime…

  7. Si ça pose problème aux artisans la solution est de mettre le même niveau de charges sur les 32900 premiers euros que l’autoentrepreneur pour les artisans.

    1. Mouhahaha. Vont pas être contents les artisans.
      Le niveau de charges des auto-entrepreneurs est supérieur. N’oubliez pas qu’il s’applique sur l’intégralité du chiffre d’affaires et que rien ne peut être déduit.

      Les artisans n’ont pas digéré l’afflux soudain de concurrence. Celle-ci n’a rien de déloyale.

      Une bonne mesure serait de supprimer ou réduire fortement les contraintes administratives auxquelles sont soumis les artisans (formations bidons obligatoires, inscriptions obligatoire sur des registres absurdes, normes délirantes, charges sociales iniques (même avec un chiffre d’affaire égal à zéro), etc.

      1. Tout à fait. C’est la complexité pour les artisans qui rend la concurrence déloyale.

  8. Les socialos veulent le casser par idéologie car c’est Sarko qui l’ créer !
    N’oublions pas qu’il a également été fait pour compléter ses revenus , en tant que salarié ou surtout les retraités ! pour un petit retraité à 900 euros par mois , augmenter sa pension de ne serait-ce que 100 euros par mois , croyez- moi que pour lui c’est beaucoup !
    Ben non , avec les socialos , tout le monde doit être pauvre , alors il faut emm…… celui qui veut améliorer son triste sort ! Immatriculation qui va devenir payante, comptabilité qui devra être certifiée ( alors que souvent ce sont des services qui ne nécessitent aucune dépense ) , augmentation de la CFE , assurance obligatoire ( mon activité est une activité de conseil uniquement par téléphone , constatez par vous-meme l’absurdité de cette obligation , aucune assurance n’existe dans mon domaine ) , et maintenant , comme si cela ne suffisait pas , un député fou ( député socialo Gérard Bapt ) oblige les autos-entrepreneurs à ouvrir un compte dédié à leur activité professionnelle soit -disant pour ne plus masquer leurs revenus!!! Absurde ! même avec un compte courant , celui qui ne voulait pas déclarer ne le mettait pas sur le compte tout simplement et prenait du liquide ! Dans mon activité je n’ai strictement aucune dépense puisque c’est du conseil téléphonique ! je n’engrange que des recettes payées par paypal la plupart du temps ou chèque !
    Non , la vraie raison est le lobbying des banques: en effet un compte pro avoisine les 400 euros par an !!!
    J’ai donc décider , par idéologie moi aussi , de cesser mon activité le 01 février 2015 qui me rapportait environ 100 euros par mois pour améliorer ma retraite ! La CFE , les cotisations calculées sur le chiffre d’affaire et non sur les bénéfices , l’assurance et l’immatriculation obligatoires , stage payant et maintenant cette nouvelle imbécilité de compte dédié ( 400 euros par an ) ,je suis carrément , mais carrément perdant à continuer !
    Ils veulent nous emm……? eh bien emm..donss les nous aussi ! arrêtons tous ! qu’ils n’aient plus rien , que l’Urssaf n’ait plus rien , que les impôts n’aient plus rien……
    Plus de cotisations dans les caisses de l’Etat ! Plus dd CFE ! TERMINE !
    Et comme mes revenus de ce fait ont baissé , je vais faire et obtenir une demande d »APL et autres aides, pour les emm….., , puisque eux savent si bien le faire !
    Mais avec la gauche , à quoi s’attendre , à part une dictature bolchevique et des lois liberticides ?
    A noter que pour les lois liberticides , les Verts sont très forts aussi !

    1. je voulais écrire : c’est Sarko qui l’a créé !

      1. Continuez sans déclarer…

    2. « oblige les autos-entrepreneurs à ouvrir un compte dédié à leur activité professionnelle »…
      « Non , la vraie raison est le lobbying des banques: en effet un compte pro avoisine les 400 euros par an !!! »

      Contrairement à ce que les banques vont essayer de vous faire croire; la loi vous oblige à avoir un compte dédié a votre activité professionnelle mais pas un compte Professionnel.
      Vous pouvez très bien ouvrir un second compte personnel. c’est a dire un compte de dépôt (ce que l’on nome a tords compte courant) dans votre banque ou une autre et n’y affecté que vos dépense et recette de votre activité et vous serez parfaitement en accord avec la loi.
      C’est ce que font déjà beaucoup d’indépendants (AE ou non) car il faut savoir que n’avoir qu’un seul compte à pour conséquence qu’un contrôle fiscale concernant votre activité pro entraine mécaniquement un contrôle fiscal personnel et inversement. En plus d’autre difficultés que cela peut représenter (essayé de justifier à votre contrôleur que le 100€ au crédit de votre compte n’est pas lié a votre activité mais le remboursement effectué par un ami auquel vous aviez prêté cette somme en liquide 2 ans auparavant).

      1. Bonjour !
        Je savais qu’un compte dédié n’est pas un compte pro, cependant c’est en théorie….
        Essayez d’ouvrir un compte pro auprès d’un établissement , TOUS vous dirigeront vers un compte pro . En effet ; entre des frais de tenue de compte de 2 euros par mois ( compte particulier ) et prés de 400 euros par mois ( compte pro ) leur choix est vite fait ! Je connais beaucoup d’autos qui n’ont pas eu le choix !
        De plus , si je crédite mon compte courant de 100 euros , comme dans votre exemple , c’est que je vais la déclarer sur ma déclaration Urssaf , sinon je prends du liquide et ça va encore plus vite !
        De plus , ce compte dédié ne fournit pas une preuve en lui-même car cela signifierait que le fisc , du fait que j’ai un compte dédié, serait absolument certain que toutes mes recettes pro y seraient déposées .
        Or , qu’est qui m’empêchera de déposer 40 euros de recettes sur mon ancien compte ? et le fisc me feraa plus confiance parce que j’aurai un compte dédié? franchement je ne vois pas ce que ça change !
        Du reste , en cas de comptabilité normale , je veux bien ! Mais en ce qui concerne les activités comme la mienne , franchement faut pas déconner ! je n’ai aucun achat , aucun investissement , c’est du conseil !
        Mon client vient chez moi ou je vais chez lui, je lui fait sa prestation et il me donne mess honoraires, il n’y a vraiment pas plus simple !
        Et même pour le facturation , je ne puis en établir car dans mon domaine les gens demandent une discrétion absolue! De plus , la majorité de mes consultations se font par tel , je ne connaitrai jamais le nom et l’adresse de mes clients ( d’ailleurs ils ne me la donneraient pas ou mentiraient ) .
        Quand au contrôle fiscal , vous savez mon activité me permet juste d’améliorer ma retraite de 100 euros max par mois! pensez-vous que le fisc va déclencher un contrôle très cher pour lui et éplucher mes comptes pour un montant si faible ?
        Dernièrement , c’est une question de principe : en tant que libéral je suis un amoureux des libertés individuelles. j’en ai assez du flicage permanent, des contraintes administratives et des lois liberticides permanentes , de l’interventionnisme de l’Etat permanent…..
        Mais comment pouvons accepter que nos libertés individuelles soient grignotées tous les jours de plus en plus et pourquoi laissons-nous faire ?
        C’est comme la limitation des paiements en espèces à 1000 euros dés septembre sous le prétexte fallacieux du terrorisme ! Comme si les délinquants et terroristes mettaient l’argent sur un compte en banque ! la vraie raison est le contrôle de citoyen , alors pourquoi laissons-nous faire ?
        Je connais quelqu’un qui est en surendettement . Il n’a plus de chéquier ni carte bleue ! or , le montant de son compte en banque commence à remonter ! Il a envie de s’acheter une bonne machine à laver chez Darty , une Miele ! Or , ce sont des machines de très bonne qualité et les prix commencent à plus de 1000 euros . Question , le paiement étant limité à 1000 euros , comment fait-il pour se l »acheter ?
        Vous voyez , ces abrutis de politiques ne réfléchissent jamais à rien !
        Franchement j’ai toujours pensé que les politiques étaient de profonds malades mentaux . En effet :
        dire : c’est moi qui vais décider de ce que tout un peuple doit faire et penser ; témoigne d’une mégalomanie délirante!
        Le but du politique : nous fliquer , nous contrôler , nous enlever toutes nos libertés individuelles et nous dépouiller !
        et si l’argent liquide disparait comme le veulent ces fous , on pourra toujours contourner : le troc de biens ou de services , les coups de mains gratuits , etc…

  9. C’est vrai un truc qui n’a rien coûte, qui a rapporté de l’argent aux finance sociales. Qui crée de la richesse, même imparfaite, qui permet a quelques uns de mieux finir les fins de mois, ça ne peut pas être être bon. Mieux vaut des trucs qui coûtent, des taxes, des dépenses….

  10. les autoentrepreneurs est l’une des rares choses bien que sarkozy a fait pendant son mandat. la gauche par pur sectarisme veut détruire ce statut car il a été crée par sarkozy. d’ailleurs, de manière général, ils détruisent toutes les rares choses bien que la droite ait faite et cela juste par sectarisme. ce pays est vraiment désespérant

Les commentaires sont fermés.