Quand la démographie française défie les prévisions

Publié Par Aymeric Pontier, le dans Sujets de société

Par Aymeric Pontier.

famille credits magw21 (licence creative commons)

famille credits magw21 (licence creative commons)

Au cours des dernières décennies, la démographie française n’a cessé de surpasser les attentes de l’Insee qui prévoyait un retournement inéluctable de la population, supposé avoir lieu durant la première moitié du 21ème siècle. Cette analyse pessimiste était basée sur les données récoltées dans les années 1970 et 1980, qui semblaient indiquer une chute sensible de la fécondité et une stagnation de l’espérance de vie, causant l’arrêt forcé de la croissance démographique.

Sauf que… rien ne s’est passé comme prévu ! Après avoir atteint son plus bas niveau au début des années 1990, la natalité française a soudainement retrouvé des couleurs pour devenir la plus élevée d’Europe (à égalité avec l’Irlande). De même, alors que les démographes anticipaient une « saturation » de l’espérance de vie aux alentours de 75 ans, celle-ci a augmenté à un rythme soutenu et régulier contre vents et marées : un an de plus par décennie environ.

Au fil du temps, l’Insee a donc été forcée de réviser ses prévisions successives afin de prendre en compte ces nouvelles données venues infirmer les analyses précédentes. Comme on le voit sur le graphique, les hypothèses de 1979 et 1986 prévoyaient un fort retournement de la population française à 55 millions d’habitants, tandis que les hypothèses suivantes de 1995 et 2003 (plus prudentes) projetaient une stabilisation à 65 millions d’habitants. Et désormais, il n’est même plus question d’une baisse mais bien d’une hausse continue de la population française qui devrait atteindre 75 millions d’habitants en 2060.

pontier

Source : Insee – « Retour vers le futur, trente ans de projections démographiques ».

  1. d’abord,il convient de mettre en doute les données de l’insee(notamment démographiques,ce que fait eurostat)
    ensuite,cet accroissement en nombre est il de bon augure?(les plus aisés et motivés,partent…..)

  2. mouais…faire des gosses alors que des familles sont incapables de les élever sans le versement d’allocations diverses….vous croyez vraiment que l’on va continuer sur cette lignée jusqu’à 2060 ?et puis la france , en superficie , ce n’est pas l’afrique , on va détruire des pans entiers de nature pour construire , bétonner ….toute prévisions dans le monde ou l’on vit ne sont pas valables ;

  3. La quantité est peut être satisfaisante, mais quid de la qualité ? Les plus dynamiques , les plus instruits, les plus ingénieux partent , tandis que les populations misérables sans éducation rentrent en France et y font des enfants souvent en nombre. On sait que ces populations seront souvent dépendantes des services sociaux …. Financés par ceux qui créent la richesse et qui, bien souvent, font moins d’enfants.

    1. Entièrement d’accord, sans compter que le travail est de plus en plus remplacé par des robots, la France est et sera une fabrique de chômeurs.

      1. tout à fait d’accord ….. et les ressources de la planète ne sont pas infinies ….

        1. Pourquoi la population a-elle été multipliée par 35 en deux millénaires ?

      2. « le travail est de plus en plus remplacé par des robots »

        N’importe quoi. Qui conçoit les robots, les fabriquent, les entretiennent ?

      3. Même s’il est admis qu’il utilise des outils (ex: le poinçon), le robot n’est pas un outil mais une machine.
        Une machine ne fait pas le travail des hommes, elle fait …des machins. L’homme aime posséder des machins mais ce fout d’acheter « du travail », au contraire il préfère en acheter le moins possible.
        Quand les machins sont ratés, l’homme ne gronde pas la machine, mais l’esclave.
        L’esclave travaille… au sens du labeur, mais c’est bien le seul. Jamais une machine ne remplacera un esclave, que celui-ci soit affecté à des tâches d’ingénierie ou sexuelles. C’est comme cela depuis que le monde est monde. On ne peut rien y changer comme disait Jacques. Excellent esclave, ce Jacques.

  4. « Il n’est de richesse que d’hommes » (Jean Bodin de mémoire).

    1. On ne peut que se lamenter de la dépopulation d’un pays.

      On ne peut qu’être effrayé que la croissance d’une population repose sur des politiques publiques quantitatives, sur l’hubris de fonctionnaires et de politiciens se croyant capables de générer du bon citoyen à la chaine et ainsi soutenir à bout de bras le ponzi des dépenses sociales et autres dépenses clientélistes.

    2. Merci vous avez postez le seul commentaire intelligent jusqu’à présent !

  5. Il y a une petite erreur dans mon texte : l’espérance de vie augmente d’un an tous les quatre ans (et non pas toutes les décennies). J’ai fait la correction sur mon site, si quelqu’un pouvait le faire aussi sur Contrepoints ce serait parfait ! 🙂

  6. Combien d’enfants nés de parents étrangers chaque année? La démographie est un atout si les futurs adultes ne seront pas une charge pour la société. Au vu de notre Éducation (?) Nationale, on peut avoir quelques appréhensions.

    1. pour savoir combien de Français :
      il suffit de voir les chiffres du ministère de la santé concernant le dépistage néonatal de drépanocytose (seules les populations noires et maghrébines sont porteuses ainsi qu’antillaise et réunionaises sauf que…depuis quelques années c’est en métropole que les chiffres sont le plus élevés). voir également le nombre de garçons opérés de phimosis (ça c’est pour que la Sécu prenne en charge la circoncision)
      On peut faire dire aux chiffres tout ce que l’on veut sachant que dans notre pays les statistiques ethniques et religieuses sont interdites, restent donc les chiffres relevant du domaine de la santé publique pour avoir une idée approximative.
      par ailleurs, je trouve amusant quand le quotidien Le Monde tous les ans nous publie la liste des prénoms les plus données en France on ne trouve que des prénoms « bien de chez nous » comme si les « exogènes » appelaient leurs enfants Laura ou Hugo.

    2. Voici les chiffres de 2012 de l’INSEE.

      Nombre de naissances : 821 047
      Dont
      2 parents nés en France : 598 473
      1 parent qui n’est pas né en France : 119 957
      2 parents qui ne sont pas nés en France : 102 617

      Source
      INSEE Naissances selon le pays de naissance des parents
      http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NAISLIEUNAISPAR

  7. bonjour , j’ai bien répondu à Pascale , mais ça à dû chuter dans une trappe .Je réitère donc plus simplement ma question :Qui l’INSEE considère-t-elle comme français ?

  8. Il est vrai que l’allongement de l’espérance de vie fait mécaniquement augmenter la population . Il est aussi certain que pour compenser, il faut soit reporter l’age de la retraite, soit avoir une forte natalité pour maintenir une classe d’age d’actifs proportionnée.

    Cependant, même si la surpopulation n’est pas chez nous le problème le plus urgent, on peut quand même avoir un doute à long terme. Mais surtout, c’est un peu trop « pratique » pour justifier la fuite en avant sur le déficit : la création de masse monétaire et la répartition du poids de la dette sur plus d’individus est une aubaine pour l’état dépensier français, qui en profite pour s’octroyer des marges au lieu de préserver cette chance de réduire le déficit. Et notre démographie permet surtout de camoufler notre totale incapacité à créer de la croissance basée sur l’activité et non pas sur la démographie.

  9. Comment la France a-t-elle gagné 5,9 millions d’habitants entre début 1998 et fin 2013?

    Entre le 1er janvier 1998 et 1er janvier 2014, selon l’INSEE, la population en France est passée de 59 899 347 habitants à 65 820 916 habitants.

    Sur la période 1998-2013, toujours selon l’INSEE, il y a eu exactement :
    – 8,7 millions de décès.
    – 9,6 millions de naissances dans les familles non-immigrées (où les 2 parents sont nés en France).

    Donc, sur la période 1998-2013, la différence entre les naissances dans les familles non-immigrées et les décès représente un solde net de 900 000 personnes.

    Sauf que, sur la période 1998-2013, la France n’a pas gagné 900 000 habitants mais 5,9 millions d’habitants.

    C’est mathématique, la différence, 5 millions de personnes, correspond à l’immigraion et aux nombreuses naissances dans les familles immigrées.

    1. Bravo pour votre courage à dire tout celà dans un pays où dénoncer ce qui n’est pas politiquement correct peut vous attirer des foudres !!!

      1. Il y aussi des européens qui dont venus s’intaller en France. Mais seuls les Roms ont été dènoncés par l’Etat. Et la CJUE a condamné la France . Donc les foudres furent sur la tète de l’Etat pour ce qui n’ètait politiquement correct. Un comble pour un Etat qui ne veut pas de statistiques sur l’origine des gens!

    2. Attention, il y a quand même sans doute eu des décès d’immigré sur ceux indiqués.

  10. En Ile de France, quel est le département où il y a le plus grand nombre de bénéficiaires du RSA, des aides au logement, des prestations sociales enfance et famille et de la Couverture maladie universelle complémentaire?

    La Seine-Saint-Denis. Ce sont les chiffres de l’INSEE qui le prouvent.

    Sources
    INSEE Poursuite de la hausse du nombre de bénéficiaires du RSA et de la CMU-C
    http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=20&ref_id=21273

    INSEE Bénéficiaires de prestations sociales enfance et famille au 31 décembre 2013
    http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=20&ref_id=revtc04601

    INSEE Bénéficiaires de prestations sociales au 31 décembre 2013 : logement
    http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=20&ref_id=revtc04602

    1. Merci, pour tous ces liens, preuve incontestables pour les bisounours.

      Le neuf-trois champion toutes catégories, quand je vois ça, j’ai bien fait de m’expatrier.

  11. Oui, les données de l’INSEE sont douteuses et il faut ajouter que ce sont les immigrés qui font le plus d’enfants en France.

    1. C’est normal, car la notion de familles nombreuses est porteuse d’argent, complètement en opposition à la logique de leur pays d’origine. C’est le boulot qui demande aucune compètence particulière, qui rapporte le plus à long terme et qui fait du bien en plus. La notion de responsabilité est tellement limitée que la politique de l’immigation choisie devrait ètre une bonne solution de progrè afin d’èviter une misère chez beaucoup d’enfants en France qui servent à nourrir leur parents, car les parents sont très souvent à la recherche de travail, voir pour l’un des deux abscent pour ce motif…

  12. Hm je pense que l’INSEE s’acharnait vainement à se focaliser sur la démographie de la population française de souche ^^

Les commentaires sont fermés.