Démographie de la Russie : une jeunesse décimée ou en fuite

La Russie s’affaiblit économiquement et démographiquement. Il lui faudra des décennies pour se remettre de la guerre en Ukraine.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 8
Source : Wikimedia Commons

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Démographie de la Russie : une jeunesse décimée ou en fuite

Publié le 25 janvier 2024
- A +

L’agression russe contre l’Ukraine a déjà des conséquences démographiques dramatiques. La stratégie militaire archaïque de l’armée russe consiste à envoyer au front une masse de soldats mal formés et mal équipés. La jeunesse russe est décimée. Mais les jeunes les mieux formés, pouvant travailler à l’étranger, ont quitté le pays pour ne pas être mobilisés. Pour les Russes, il en résulte une vision sombre de l’avenir, peu propice à un sursaut nataliste.

 

Le déclin démographique russe ne date pas d’hier

Le graphique suivant fourni par la Banque mondiale représente l’évolution de la population de la Russie depuis 1960.

Évolution de la population de la Fédération de Russie (1960-2020)

Le pic est atteint en 1992 avec une population de 148,5 millions d’habitants. Le déclin est ensuite constant (143,4 millions en 2020). La petite reprise de croissance entre 2010 et 2020 est principalement liée à l’annexion par la violence de la Crimée en 2014 (2,4 millions d’habitants). Sans la Crimée, la population actuelle est d’environ 141 millions. La Russie a donc perdu 7,5 millions d’habitants depuis 1992. Mais si on retire la population immigrée, c’est-à-dire si on calcule le solde naturel (naissances et décès), selon les spécialistes la population russe a diminué de 12 millions depuis 1992.

Le taux de fécondité (nombre moyen d’enfants par femme en âge de procréer) était de 1,5 en 2021. Il faut un taux de 2,1 pour assurer la stabilité de la population, hors immigration. Le vieillissement de la population est déjà ancien puisque les plus de 65 ans représentaient 6 % de la population en 1960 et 14,5 % en 2017.

 

Démographie : la Russie est en décroissance, l’Asie en croissance

La démographie de l’énorme Fédération de Russie (17,2 millions de km2) n’est absolument pas uniforme.

Dans l’Asie centrale, la croissance démographique reste élevée. Alors que la population russe de l’ouest du territoire diminue fortement, la population asiatique de l’est augmente. Bruno Tertrais, dans un article publié par l’Institut Montaigne, cite les chiffres suivants pour l’Asie centrale au sens large, comprenant les territoires devenus indépendants à la chute de l’URSS :

« Pendant ce temps, la démographie de l’Asie centrale a continué d’évoluer dans la direction opposée. Selon les Nations unies, la région (75,5 millions d’habitants aujourd’hui) pourrait compter 88 millions d’habitants en 2035 et 100 millions en 2050. La population en âge de travailler de l’Ouzbékistan devrait augmenter de plus de 6 millions d’ici 2050, celle du Tadjikistan de près de 3 millions. »

 

La guerre, nouvelle catastrophe démographique

Dans un tel contexte démographique, avec ses 52 millions d’habitants russophones à l’époque, l’indépendance de l’Ukraine en 1991 a été considérée par beaucoup de dirigeants russes comme une catastrophe démographique.

Depuis, ils sont obnubilés par la reconquête. Ils n’ont pas compris le sens de l’histoire. L’Ukraine ne sera plus jamais russe car les Ukrainiens ne veulent plus être soumis aux diktats de Moscou. La guerre est en réalité une nouvelle catastrophe démographique pour la Russie. Un document déclassifié, transmis au Congrès par les services de renseignements américains, indique qu’environ 315 000 Russes ont été blessés ou tués depuis le début de la guerre en février 2022.

Selon le directeur général de l’état-major de l’Union européenne, de février à novembre 2022 les pertes russes en Ukraine s’élèvent à 60 000 tués et entre 180 000 et 190 000 blessés.

Les sources américaines et norvégiennes corroborent approximativement ces chiffres qui ne sont que des estimations. Les chiffres réels ne seront connus qu’après la fin de la guerre. La guerre n’étant pas terminée et la tactique ukrainienne consistant à tuer le maximum de Russes (puisque la hiérarchie militaire russe envoie ses soldats à la boucherie), c’est la jeunesse russe qui va être totalement décimée après le conflit.

Il faut également tenir compte de l’émigration de jeunes Russes cherchant à échapper à la mobilisation. Les estimations proviennent des pays d’accueil, la Russie ne communiquant pas sur le sujet. Selon les différentes sources, on peut estimer que 700 000 à 1 000 000 de Russes ont quitté leur pays depuis le début du conflit en Ukraine. Ils se sont installés en Géorgie, en Serbie, dans les anciennes républiques soviétiques d’Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizistan et Ouzbékistan), en Turquie, en Israël. Il s’agit d’une population jeune et disposant d’une formation professionnelle. Seule une évolution de la Russie vers la démocratie, peu vraisemblable à court terme, leur permettrait de revenir dans leur pays.

Enfin, le pouvoir fasciste russe ne recule devant aucun crime pour atténuer la chute démographique : des enfants sont déportés en masse des territoires ukrainiens occupés vers la Russie. Ces enfants sont proposés à l’adoption à des familles russes et leur identité est modifiée de façon à empêcher toute recherche ultérieure. Ces déportations sont impossibles à chiffrer et les estimations vont de quelques dizaines à quelques centaines de milliers.

 

Un avenir sombre pour la Russie

La guerre en Ukraine produit une énorme surmortalité de la jeunesse, une fuite des cerveaux et des personnes qualifiées, une approche pessimiste de l’avenir incompatible avec une augmentation de la natalité.

Tout cela vient s’ajouter à l’alcoolisme massif parmi la population masculine, aux inégalités considérables de niveau de vie selon les régions, à la corruption généralisée liée à la dictature mafieuse exerçant le pouvoir. Si elle n’éclate pas à la suite d’une défaite militaire, il faudra des décennies à la Russie pour se remettre de l’erreur historique majeure que constitue « l’opération spéciale » de Vladimir Poutine en Ukraine.

Voir les commentaires (141)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (141)
  • Avatar
    jacques lemiere
    16 mars 2023 at 7 h 11 min

    hmm du point de vue libéral..la souci le souci de la russie ..la natalité..
    cher monsieur montenay bien peu de gens voient d’un oeil réjoui un monde; sans enfants , peuplé de vieux.. mais rarement à cause de l’économie..qui s’adapte…
    alors certes sans immigration et avec une natalité en berne et une stagnation technologique ( vous ne semblez pas vous préoccuper des pays qui perdent leurs enfants y a t il n maontenay malien pour explique aux maliens de ne pas émigrer pour sauver l’économie?? ce qui normalement prouve que votre point est incomplet.. !!! ), la « retraite pour tous « disparait tout simplement.. les gens bossent souvent jusque la mort;.;qui vient plus vite..
    les couples de remarient ne divorcent plus.. car le divorce ou la vie seule est permise par la richesse..

    on évite les gaspillages vrais..on va au boulot en vélo… les aides sociales disparaissent ..

    ce genre de choses..
    on devient plus pauvre..
    ben voila..pas de « mal à ça »..

    jeancovici ou montenay même combat constructivste..sans preciser ce qu’on construit clairement..
    sauver « notre mode de vie » apparemment.. au prix de la liberté des gens de décider de leur vie..

    pour montenay..accepter des immigrés.. sans rappeler que pour beaucoup de pauvres français l’immigré est un concurrent.. pour les aides sociales ou le boulot autant qu’un créateur éventuel !!!

    quant à inciter à faire des gosses…

    et je le répète sans parler de l’égoisme crasse pour les pays pauvres qui ^perdent des forces vives et du capital humain!!!! il faut être coherent..

    non un liberal voudrait déjà expurger de notre système les incitations natalistes et que les gens qui font des gosses les nourrissent eux même ou grace à la charité ..

    je prone..de responsabiliser les gens, la fin de l’etat papa maman.. car je refuse d’expliquer à des gens de faire ou ne pas faire des gosses à cause retraite ou autre!!!!

    je n’ai pas peur d’un avenir « sombre » j’ai peur d’un avenir tracé et contraint par des comptables.

    si la décroissance est la conséquence du choix des gens libres et enfin rendus responsables ..et bien soit…que la décroissance soit..

    • @jacques lemiere
      Oui mais l’article n’est pas de Yves Montenay mais de Patrick Aulnas. Vous avez du vous tromper de page.

  • La déportation en masse des enfants Ukrainiens vers la Russie…
    Celle-ci, je ne la connaissais pas… Bien entendu, vous pouvez citer des sources fiables…

    • @RB c’est en tous les cas dans leur grande tradition

      -1
    • Vous débarquez à l’instant de mars ? C’est très documenté et c’est exactement ça qui vaut à Poutine son mandat d’arrêt international…

      -8
      • Non, ce n’est pas « très documenté » et je vous suggère de voir la fiche wikipedia intitulée « principes élémentaires de propagande de guerre » avant de continuer la discussion.
        .
        En Ukraine il y avait une guerre civile depuis 2014, tout le monde parlait russe avant le conflit et 1/4 des Ukrainiens avaient de la famille en Russie. 2,8 millions d’Ukrainiens se sont d’ailleurs réfugiés en Russie (source UNHCR), c’est le premier pays d’accueil devant la Pologne (1,5 million) .
        .
        Dans l’affaire des enfants, le conditionnel est partout, une liste de 10’000 noms auraient été évoquée par des sources proches de Kiev et cette procédure de « mandat d’arrêt international », comme la saisie des avoirs est ridicule et illégale même selon le « droit international » qui n’en est pas vraiment un.
        .
        Pour preuve, les Américains ont tué 4,5 millions de personnes dans leurs diverses guerres illégales des 30 dernières années. Le tout est bien documenté et il n’y a eu aucun « mandat » contre les Bush, Obama et Clinton parce que les officines qui sont chargées du « droit international » et qui accusent maintenant les Russes sont en grande partie juges et parties.
        .
        Ce faux « droit international » est un des problèmes qui fait que les BRICS se détachent de l’occident. Poutine a été accueilli il y a 15 jours en grande pompe en Arabie Saoudite avec patrouille aérienne, tapis rouge et franche poignée de mains.

        • Les BRICS sont seulement le faux nez de la chine qui avance prudemment ses pions après les échecs cuisants des routes de la soie……
          Actuellement la chine est en difficulté économique ( crise immobilière….bourse de Hong Kong en forte baisse, chômage en hausse……) et n a d autres solutions que de continuer à jouer son va-tout avec ses exportations vers l occident

          -3
          • @Doda
            « La Chine » aurait bien d’autres options si elle était libérale ou même seulement dirigée par des gens un peu moins stupides et malveillants. Vendre en échange de monnaie de singe à des gens qui n’ont rien à vendre (« l’occident »
            par exemple) n’a strictement aucun intérêt, car le but ultime de tout échange économique via la monnaie c’est d’acheter (monnaie contre biens et services) et non de vendre (biens et services contre monnaie). Toute analyse qui ignore ce fait fondamental parce qu’aveuglée par l’écran monétaire est caduque.

  • Tout cela était connu et prévisible et rien n’a été fait pour pour développer une économie ne dépendant plus exclusivement de la rente pétrolière par contre rendre le pays vassal de la Chine, Putin restera dans l’histoire comme le pire dirigeant de la Russie

    -8
    • @dolad , à la fois , avoir eu pour formation le KGB et être parvenu à sa tête … il fallait être naïf (ou bien ignorant, ou tout simplement un débile d’occidental bisounours) pour penser que le type pourrait être un saint .

      • Etre un saint dirigeant ne protège pas de mourir de la peste dans ses croisades…

        • @Michel donnez moi vos raisons de défendre bec et ongles un type comme Poutine . Ce type a une des plus grosses fortunes mondiales , c’est une pétromonarchie et ceux qui meurent de la peste et de ses croisades , ce sont les jeunes russes .

          -6
          • Je ne défends pas Poutine. Où auriez-vous vu que je l’aurais fait ? J’attaque ses détracteurs, genre Zelensky et même Macron, qui sont encore bien pires. Mais comme personne n’a le moindre argument pour les défendre, et que ça ferait mauvais effet de reconnaître leurs faiblesses, on préfère céder à la facilité et m’accuser de poutinolâtrie. Ca rend ce site illisible et ne vous inquiétez pas, parti comme c’est, je n’y apparaîtrai bientôt plus, l’ultra-gauche libérale aura vaincu.

            • Comment nous n aurons plus l immense joie de retrouver vos nombreux pensums à la grande gloire de la Sainte russie……..
              Ou ne serait ce plus prosaïquement que l éternel retenez moi ou je fais un malheur……

              -8
            • Pour compléter l’échange je vous conseille de lire « Poutine » de Frédéric Pons et vous constaterez la somme des âneries qu’on entend à son sujet tout comme l’immense fortune qu’il possède, tiens ça me rappelle un peu les techniques de la CIA, l’état second des USA, lorsqu’il s’agit de dénoncer un dirigeant avant de le dessouder, sauf que là on parle de la Russie, pas d’un pèquenot va-nu-pieds !

            • Macron pire que Poutine. Et bien mon cher Michel, passez moi les coordonnées de votre fournisseur d’opiacés, c’est de la bonne

              -7
              • @FFire
                Conseil constitutionnel
                2, rue de Montpensier
                75 001 Paris
                Vous pouvez aussi, même sans VPN, consulter la page « En avoir pour mes impôts » du Ministère de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique.

  • L’ Afrique comptait 630 millions d’ habitants en 1990………En 2020 on comptait le double soit 1,3 milliards.
    D’ici à 2050 ce sera 2,4 milliards avec la moitié de ses habitantsde de moins de 25 ans……..En 2100 ce sera plus de 4 milliards. La Russie va se vider et l’ Europe se remplir.

  • On pourrait remplacer Russie par France dans le titre, ça marcherait pareil.

    Dommage de conclure sur le cliché éculé de l’alcoolisme russe. Depuis une dizaine d’années, les Russes boivent moins d’alcool que les Français.

    Annexion par la « violence » de la Crimée, 3 morts de chaque côté, un référendum adopté à 96%, une population russe à 60% et un territoire moqué et délaissé par les élites ukrainiennes. Il y a eu plus de morts lors des « peaceful protests » aux USA après la mort de George Floyd.

    15
    • @K ce n’est pas parce que nos dirigeants sont pathétiques que c’est mieux en Russie . Pour info , une amie russe qui est partie à la chute du mur en France fait actuellement la navette avec Moscou pour apporter du tramadol à son père au dernier stade de son cancer , dont le système de santé russe n’a strictement rien à faire et laisse gentiment crever sans soins . Son père a de la chance que sa fille ait les moyens de le faire Je crois que vous n’avez pas la moindre idée de ce qu’il se passe là bas.

      -3
      • le système de santé français a interdit la chloroquine qui pourtant a sauvé même la mère d’Agnès Buzin du covid…

      • Elle fait la navette en avion, en train ou en car? Elle aurait plus d’intérêt à faire venir son père en France !

        • @Mariah elle fait la navette en avion et ça fait cher , et non , son père ne veut pas venir, il veut mourir là bas , mais bon , avec le moins de douleurs possible , hein . Quand on est très vieux , tout laisser derrière soi pour aller vivre dans un pays dont on ignore tout et dont on ne parle pas la langue ce n’est pas facile, voire même inacceptable . L’émigration c’est un truc de jeune .

    • Sauf que l’espérance de vie en France et de 15 ans supérieure à celle en Russie. on ne peut pas à la fois mettre tous ses sous dans l’armée et en plus soigner ses concitoyens..
      Quand aux référendums à 96%, seuls les imbéciles peuvent les croire sincères.

      -3
  • J’ai lu en grande diagonale car ne vaut pas la peine, ce ne sont pas des sources fiables, juste ce qui est rapporté par le régime de Kiev. 16000 morts russes, c’est ce à quoi arrive par des études du nombre d’enterrement à fin février etc (je n’ai pas la méthodologie exacte, mais vous pouvez chercher). Donc très loin des chiffres propagandistes annoncés. Et l’afflux de population venant d’Ukraine et installée en Russie qui ne partira pas on en parle? Et les territoires rattachés par référendum et les populations que cela apporte on en parle? Bref….

    • Wladimir sait flatter admirablement tous nos souverainistes qui sont prêts à lui apporter les clés du pays
      Que de naïveté de crédulité……….

      -7
  • N’est-ce pas le cas pour tous les pays, et pas besoin de guerres ou autre pseudos excuses. Et oui, les pays pauvres vont vers les pays riches, merci la propagande occidentale tellement merveilleuse…. Et l’inversion des flux ne va pas tarder…. L’europe est ruinée, les usa, c’est en cours, si on veut vivre il faut partir…. Asie ?

  • C’est pathétique cette utilisation de chiffres provenant d’officine de propagande. mais admettons qu’ils soient corrects, il faut quand même relativiser car on parle d’une population totale de 145 Mio habitants!
    Prenons la situation ukrainienne à partir de chiffres tout ce qu’il y a de plus officiel. En 1991 l’Ukraine comptait environ 50Mio d’habitants, en 2021 ils n’étaient déjà plus que 40 Mio, 20% de la population a émigré pour fuir un état corrompu et failli. Depuis le début de la guerre, 2 Mio d’Ukrainiens se sont réfugiés en Russie, 8 Mio en Europe et un nombre indéterminé dans des pays comme les USA, le Canada, .. Lorsqu’ils sont interrogés, ils déclarent majoritairement ne jamais vouloir retourner en Ukraine. Evitons le débat sur les victimes des combats mais retranchons encore les habitants du Donbass que le gouvernement ukrainien veut de toute façon forcer à l’émigration si il gagne la guerre et qu’il aura perdu si il la perd; on arrive à la conclusion que l’Ukraine d’après guerre ne comptera plus qu’une vingtaine de millions d’habitants, soit moins de la moitié de la population d’il y a 30 ans; si l’avenir est sombre pour la Russie que dire de celui de l’Ukraine!

    12
  • Je vois que mon commentaire est censuré. Source pour les 16000 morts: kiev independant (donc media pro ukrainien)
    https://kyivindependent.com/news-feed/media-public-data-suggests-over-16-000-russian-soldiers-have-been-killed-during-first-year-of-all-out-war

  • Très bien, rien à ajouter. Je suis heureux de voir que je ne enfin suis pas le seul à parler démographie. Attention, pour les retraites, elle n’est pas vraiment prise en compte puisqu’on parle de cotisants et non de producteurs (voir mes articles)

    -6
  • La Russie , c’est 140 millions de personnes sur le plus grand pays du monde et qui trouve encore que ce n’est pas assez grand. Le pays est assis sur des réserves immenses que convoitent ses voisins . A l’est 1 milliard de chinois au budget militaire de 225 milliards de dollars et au sud des populations jeunes et belliqueuses en pleine expansion. Ca ressemble à un chant du cygne. Le problème étant que cela va faire du boucan (et des collatéraux) au vu de ses réserves d’armement .

    -6
    • Val,
      En 1800, à l’époque Napoléonienne, la France avait une démographie explosive.
      En 1936 c’était l’Allemagne.
      C’est la natalité qui commande la Grande histoire. Absolument toutes les périodes d’expansion ou de conquêtes sont forcément dues à des accroissements de population. La Russie est déjà très peu peuplée et sa natalité est négative, ils n’ont déjà pas assez de population pour leur propre pays, en envahir d’autres est absolument hors de question.
      Actuellement, ils neutralisent juste la menace américaine qu’est l’Ukraine et récupèrent la partie russe qui se faisait bombarder par Kiev.

      • Wlad se maintient au pouvoir par le nationalisme en faisant miroiter que de pseudo minorités russes en voie d extermination souffrent afin de légitimer des agressions militaires chez ses voisins ( Géorgie ukraine Bélarus, Moldavie….)
        La crédulité, la naïveté, la candeur……des nationalistes souverainistes n a d égal que celle des communistes staliniens

        -1
  • Est-ce que l’on peut avoir autre chose que des poncifs éculés et des éléments unilatéraux (propagande occidentale) ? Merci d’avance.

    • @breizh ce n’est pas parce que ce n’est pas votre vision qu’elle est fausse .

      -3
      • Et ça n’est pas parce que c’est la vôtre qu’elle est vraie. D’où l’intérêt d’avoir d’autres éléments d’information que des opinions personnelles, mais ça n’est plus la mode ici.

        • Peut on avoir autre chose que des poncifs éculés et des éléments unilatéraux ( propagande russe) ????…..merci d avance…..

          -9
        • @Michel justement, je n’ ai pas que des vues personnelles. Et vous ? Une petite anecdote de la bas ?

          -3
          • Et bien, comme vous êtes visiblement au courant, pourriez-vous nous dire quel régime d’assurance santé a cette personne, les options qu’elle a choisi de prendre et de payer ou ce que sa fille a choisi de financer pour son vieux père? Ou a-t-il pris le régime de base payé par les autres avec le service rendu du même niveau ?

            • @cyde je n en sais pas plus que ça, seulement qu aujourd’hui à Moscou, on ne soigne pas un vieux qui a le cancer, qu il est chez lui et n a même pas recours à des anti douleurs . Ça me suffit pour préférer notre système, pas vous ?

              -6
              • @Val
                Avant de préférer notre système, je vous conseille d’aller faire une visite (aux heures d’ouverture, et avec un garde du corps de préférence) à un service d’urgences de nos belles provinces françaises.

              • @Val
                Je ne connais pas le système de santé russe. Je m’abstiendrai du moindre jugement à son sujet.
                Par contre, je connais bien le système français. Je peux vous dire qu’au delà d’un certain âge (85 ans ou moins selon les cas), la prise en charges des cancers devient, comment dire, plus light! Que ce soit en thérapeutique, bilan d’extension ou suivi.
                J’ai pu constater ce qui se faisait dans un pays riche non collectiviste comme la Suisse. J’ai pris une claque.
                Alors oui, par rapport au système de santé soudanais, je préfère le système français (comme bcp d’africains d’ailleurs). Maintenant, ce système français est loin d’être le pinacle dont sont persuadés les français grâce à 70 ans de conditionnement.
                Je crois que Doda va ajouter qq mots😂

          • Il se trouve que j’ai une voisine traductrice de russe originaire du Donbass, et que les discussions avec elles sont très instructives sur la vie des russophones en Ukraine. Mais évidemment, comme ça ne met pas vraiment Zelensky sur un piédestal, vous préférez qu’on parle de Poutine. En effet, si le père de votre amie était russophone en Ukraine, elle n’aurait sans nul doute plus besoin depuis longtemps de lui apporter quoi que ce soit, sans pension ni assurance maladie depuis 2014.

  • C’est intéressant de ressortir les articles passés qui, avec abondance d’arguments bien sûr indiscutables, prédisaient de manière imparable l’effondrement russe.
    Un an plus tard, l’inflation russe a baissé, son PIB sa augmenté, bcp plus que ce que prévoyait l’Occident et Poutine, loin d’être renversé, est tjrs à 80%de soutien dans la population russe (évaluation faite pourtant par une agence à capitaux non russes). La production industrielle russe par habitant est la première au monde du fait d’une industrie d’armement en plein boost (à la différence de l’Occident incapable d’augmenter significativement sa propre production). Son agriculture est nettement exportatrice et ses exportations de matières premières n’ont que peu fléchi compensées de plus par une hausse des cours mondiaux. La Russie a conservé ses échanges économiques avec la majorité des pays de part le monde traduisant l’échec des sanctions économiques occidentales.
    Sur le plan militaire, la contre offensive ukrainienne est un échec. De plus en plus de publications occidentales ( évidemment prorusses bien sûr, rassurons-nous !) finissent par reconnaître qu’il y a bcp bcp plus de morts du côté ukrainien au point où le gvt ukrainien arrive de moins en moins à recruter pour le front).
    La démographie russe est en baisse? Comme dans plupart des pays développés. Et que devait on dire de la France où même le gvt n’a pu cacher les derniers chiffres dans ce domaine. Et la France n’a pas eu à subir de guerre au sens militaire du terme. Par contre, est-ce que la guerre déclarée au COVID par notre omniscient président et la vaccination afférente n’y serait pour quelque-chose ? Je sens venir l’accusation de complotisme… En tout cas, malgré l’absence de confrontation militaire, la situation démographique française me semble nettement pire que celle des Russes. Mais çaipapareil me souffle-t-on…
    Rdv dans un an pour un nouveau bilan de l’effondrement russe.

    • Heureusement qu’il y a des gens comme vous pour ramener aux réalités ! Le seul point où je divergerais un peu est sur la natalité : un nouveau citoyen coûte autant qu’il ne rapporte, surtout en France où les années improductives sont nombreuses aux frais d’un état bien peu efficace, et la natalité, on s’en moque. A Monaco, ils en sont à 1.54 enfant par femme, doivent-ils craindre la pauvreté ?

    • @Cyde
      Avez-vous jamais pensé proposer des articles à Contrepoints ? Vos analyses ont quand même une autre tenue que celles qui y sont publiées maintenant.

  • « La guerre est semblable au feu, lorsqu’elle se prolonge elle met en péril ceux qui l’ont provoquée. »
    (Sun Tzu)

    • Certes, en théorie.
      Mais en pratique, qui est à l’origine de cette guerre?
      Poutine qui a envahit l’Ukraine? Évident a priori.
      Le gvt ukrainien qui mène une guerre interne contre les régions de Lougansk et de Donetsk depuis 2015 (14000 morts) et qui réclame un réarmement nucléaire en février 2021 et intensifie le bombardement de ces deux régions en février de la même année après avoir massé 200000 soldats en préalable à une action militaire devant régler le pb de ces territoires sécessionnistes? Les USA a l’origine du coup d’État de Maïdan chassant un gvt démocratiquement élu pour pousser l’Ukraine dans le giron de l’OTAN? La France et l’Allemagne qui ont reconnu par la voix de leurs dirigeants n’avoir jamais eu aucune volonté de voir appliquer les accords de Minsk devant régler le pb des territoires ukrainiens sécessionnistes mais juste laisser le temps à l’Ukraine de s’armer face à la Russie ? Le gvt ukrainien post Maïdan qui a mené une politique ségrégationniste vis-à-vis de sa population russophone les poussant à faire sécession et à vendre les terres agricoles aux compagnies étrangères aux dépens des ukrainiens eux-mêmes à l’opposé de leurs promesses électorales ?

      Je ne sais plus qui a dit que celui qui est responsable d’une guerre est autant celui qui l’a déclenché que celui qui l’a rendu inévitable…
      Si le précepte de Sun Tzu, est exact et si on regarde les conséquences de cette guerre sur les co-belligerants directs et indirects, il me semble que la situation économique, sociale, militaire de l’Ukraine et ses soutiens est bcp plus problématique que celle de la Russie. Les USA s’en tire mais grâce au siphonnement de l’économie de l’EU et il y a bcp d’interrogation sur leur moyen terme.
      Bref, attendons la fin de la foire avant de s’avancer sur le décompte des bouses…

      • Wladimir vous adore……gros bisous de moscou……

        -10
      • Les victimes, comme disait l’autre, ne sont pas toujours innocentes – et hop, un point Göring pour moi !
        C’est vrai quoi… Toutes ces filles en minijupe qui se font violer, c’est quand même un peu de leur faute, non !?

        -4
      • @cyde je ne nie aucune part de vérité dans vos dires. La révolution orange , l annexion de la Crimée en 14, réponse du berger moscovite à la bergère américaine. Et on ne peut que déplorer les conséquences sur notre Europe belle au bois dormant tombant malencontreusement dans le terrier du lapin blanc. Une fois dit ça, le démon de la guerre éveillé, vous préférez qui ? Le GI ou l ours moscovite ? Pour moi c est vite vu , c est le GI . Et ne me dites pas que c est pareil, les témoignages abondent .

        -4
        • On ne parle pas de GI, mais du bataillon Azov ou Wagner. Bonnet noir ou noir bonnet.

          • Vous pataugez allègrement dans vos bouses…….

            -8
            • Façon de parler. Ce sont les vôtres, que vous posez derrière chaque commentaire un peu sensé de peur que sans ça il ne trouve des supporters ou même simplement n’incite les gens à réfléchir. Ca a un côté rassurant : si on se ramasse une insulte de Doda, c’est qu’on a écrit une vérité qui dérange…

        • @Val
          L’Europe ne dort pas, ses élites gauchistes commettent un suicide tout à fait remarquable et cette participation à la guerre US n’est qu’un clou de plus dans le couvercle du cercueil.
          Ce sera l’effondrement de civilisation le mieux documenté de l’histoire d’ailleurs.
          Si la caste mondialiste reste au pouvoir, rediscutons de la vie dans les pays respectifs dans 20 ou 30 ans. Le « quoi qu’il en coûte » commence à peine a déployer ses effets et les français découvrent effarés tous les bienfaits du « vivreensemble ».

        • @Val
          C’est votre choix. Il peut se défendre en France au vue des atcds historiques français Mais je ne suis pas sûr que tous les pays qui ont déjà goûté au GI aient envie de les revoir…🤔

        • @Val
          Ni l’un ni l’autre, d’autant plus que personne ni aucune circonstance n’exige que « nous » (nos dirigeants en fait) fasse ce choix. La guerre en Ukraine n’est pas notre affaire et se mêler des affaires des autres n’est jamais bon pour les peuples concernés. Après l’invasion partielle du territoire ukrainien par l’armée russe en février 2022, la propagande occidentale a suivi 2 pentes contradictoires :
          1) « La Russie » est faible et avec un peu de soutien « l’Ukraine » va gagner et reconquérir les territoires perdus.
          2) « La Russie » ne va pas s’arrêter à « l’Ukraine » et l’armée russe va envahir l’Europe.
          Les deux pentes sont fausses, ce qu’on peut constater après deux ans de guerre :
          1) « L’Ukraine » ne « gagne » pas la guerre.
          2) « La Russie » n’a pas envahi « l’Ukraine » au delà de la partie russophone dont la population lui est acquise, et je doute que ses dirigeants n’en aient jamais eu l’intention. La réalité objective partielle rappelée ici, en particulier la faiblesse démographique russe (pas pire que celle de nombreux pays occidentaux) interdit de toutes façons toute éventuelle velléité des dirigeants russes de conquérir et maintenir une armée d’occupation en Europe. Une armée « soutenue » par un pays de 145 Millions d’habitants n’a aucune chance de se maintenir dans une population hostile de 700 Millions.
          La question qui se pose désormais : « à quoi (qui) sert cette guerre ? » puisque son origine, l’autonomie des provinces de l’Est est résolue.
          Et ici, sur Contrepoints, on ferait mieux de se préoccuper de l’occupant intérieur, comme dit h16, qui rend la vie de plus en plus difficile aux habitants de notre beau pays, plutôt que de s’inquiéter de ce qui se passe ailleurs et ne nous regarde pas.

  • D’emblée, cette remarque : »liée à l’annexion par la violence de la Crimée en 2014″ ôte toute objectivité à la démonstration. Ce n’est pas votre sentiment qui est requis mais des faits incontestables.

    • Imaginons.
      A l’heure du déjeuner, chez vous, vos voisins, armés, investissent votre cuisine et commencent à prendre leurs marques.
      Puis conditionnent leur présence à votre acceptation ou non de leur confier les clés de votre baraque.
      Vous considerez :
      – après tout, c’est normal, entre voisins, il faut s’aider
      – c’est quand même un peu fort de café, mais du moment qu’ils sont restés polis, ça va
      – c’est inacceptable, le squat, c’est du vol, cette agression violente ne peut rester impunie.

      • Ah, vous avez enfin compris ce que pensent les habitants de Donetsk de ce qui s’est passé en 2014-2015 ! Finalement, je reconnais avoir tort de vous croire irrécupérable…

      • La situation actuelle de l’Ukraine, ressemble beaucoup à la crise de Cuba 1962 , en inversant les protagonistes.

        • @sylvain peut-être, en tous les cas il est regrettable que l Europe n ait eu aucune capacité à peser (sur notre propre sol européen) et ce n est pas étonnant car les deux protagonistes (russe et us) ne respectent que la force armée (et nous ne pesons plus rien), nous étions j imagine occupés à lire « la fin de l histoire » de Fukuyama.

    • @Mariah:
      Ce n’est parce qu’on ne peut pas se défendre que l’attaque n’est pas violente.

      • @mc2 et Abon Neabcent
        Tout à fait, sauf que vos raisonnements, justes quand il s’agit d’individus ou de groupes d’individus libres, ne s’appliquent pas aux conflits entre États, chacun d’entre eux étant déjà, avant le conflit, un agresseur contre des gens qui ne peuvent pas se défendre. Dans ces conditions, la seule position morale est de laisser aux individus le droit de choisir lequel ils préfèrent, ou aucun des deux. C’est ce qu’on appelle le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, que l’on confond trop souvent avec le pseudo droit des États à disposer des peuples qu’ils contrôlent.

  • Pénible ces articles sans queue ni tête de M. Aulnas. Tellement aveuglé par ses a priori et son idéologie qu’il ne se rend pas compte du ridicule de propos aussi coupés du réel.

  • Non. Le futur démographique d’un pays dépend essentiellement du nombre de femmes jeunes disponibles. Ainsi, Poutine n’hésitera pas en envoyer jusqu’à l’avant dernier homme russe se faire massacrer. Le dernier serait tellement viril qu’il compenserait tout cela…
    Bref, démographiquement l’attaque en Ukraine est réussie. 300000 hommes, c’est sans valeur (des gens dans les prisons, des opposants, cela peut même être un gain). Par contre il y a gain car il y a la possibilité de violer, de déporter des fillettes, et de marier des ukrainiennes à de vrais patriotes (on commence à tuer le mari si nécessaire).
    Reste la perte des expatriés. Mais ils pourraient revenir avec une amnistie par exemple, ce n’est pas comme si les pays du Caucase ou d’Asie centrale étaient super attirants…

    -10
    • Ouah…..la démographie entre les mains d un tres grand expert reconnu internationalemnt…….vraiment époustouflant……je dirais même plus c est prodigieux……

      -3
    • Vous oubliez les bienfaits de la consommation d’enfants dont les russes sont très friands.

  • Quelques politologues très reconnus pour leurs compétences donnent une vue de la situation très différente et même totalement opposée en ce qui concerne les effets de la guerre sur l’Ukraine et sur la Russie.

    • Les politologues sont excellents pour alimenter les plateaux TV avec un maximum de banalités puisqu ils sont multicartes……..mais ne connaissent absolument rien a la guerre en ukraine comme a celle du proche Orient
      Les spécialistes sont très peu nombreux et apparaissent sur des créneaux de faibles écoutes…….

      -6
  • La baisse de la natalité est mondiale, elle s’observe même en Chine depuis 2021. La Russie précède ou suit un phénomène mondial de baisse qui deviendra net en 2050 :
    https://ourworldindata.org/grapher/children-under-age-5
    Il est en tout cas similaire à celui de tous les pays européens donc de ce point de vue l’avenir serait sombre également pour tous les pays européens.
    Les autorités russes sont évidemment préoccupées avec de surcroit cette guerre d’autant qu’elles ont encore le souvenir des pertes en Afghanistan qui ont manifestement fait basculer l’opinion à l »époque.
    Il faut plutôt retenir 16000 morts ce qui est déjà beaucoup et d’ailleurs dues principalement aux erreurs d’appréciations de février-mars 2022.
    Il est clair que les offensives russes sont essentiellement contraintes par la limitation des pertes; retraites stratégiques dés qu’il y a danger et exploitation des avancées au coup par coup si elles sont économes en vies humaines; aucun problème matériel quasiment illimité.
    L’objectif étant de détruire le potentiel militaire ukrainien et les velléités otaniennes quelle que soit la durée pour l’atteindre.

    • Les pertes soviétiques très importantes sont de l ordre de 16 000 morts et 35 000 blessés en Afghanistan face à une guérilla a comparer au 58 morts français au sahel sur une période de 10 ans…….
      Quant aux pertes russes sur 2 ans, elles sont sans commune mesure puisque cette fois il y a un front bien identifié beaucoup plus meurtrier
      Elles se situent autour de 330 000 ( morts et blessés ) en appliquant le ratio afghan on arrive 240 000 blessés et 90 000 morts
      Il est clair que les offensives russes s embourbent dans une boucherie sanglante avec des pertes considérables tant humaines que matériels

      -2
  • C’est drôle lorsque j’écoute Jacques SAPIR ou Emmanuel TODD j’ai qd même l’impression d’entendre un autre son de cloche, il me va falloir régler la balance de mes esgourdes la stéréo donne des signes de faiblesse !

  • L’effondrement démographique est d’abord consécutif à l’effondrement du communisme. C’est ce qui se passe quand des millions de gens totalement dépendants d’un état en faillite se retrouvent orphelins. À méditer pour notre pays. Combien de temps faut-il pour remonter de 70 ans de communisme ? La question est vaste.
    .
    Toujours est il qu’en partant de quasi zéro, la Russie a fait une remontée économique remarquable sous la direction de Poutine, regardez le graphique du PIB sur Google.
    Trop rapide d’ailleurs pour les USA qui ont pris prétexte de la fausse invasion d’une Crimée maltraitée par Kiev et qui était à 96% russophone pour imposer un premier wagon de sanction. La remontée du PIB subit d’ailleurs un net infléchissement dès 2014.
    Les USA étaient en guerre contre la Russie dès cette date, l’Ukraine n’est que la version ouverte d’un conflit larvé.
    .
    Ironiquement, la Russie doit reconstruire un pays détruit par les communistes et il subit les attaques d’un occident dirigé par des néo-communistes. WEF, Keynesiannisme, score ESG, wokisme, écologisme, étatisme, fiscalité confiscatoire…
    « Another day same shit ».
    Attendons de voir ou va l’afrique l’Europe qui organise les pénuries pour « sauver la planète » et ce que va donner la politique nataliste d’une Russie assise sur un monceau d’énergie.

    • La vodka a traversé le communisme et est toujours bien présente dans la société russe
      Elle fait toujours d énormes ravages
      L espérance de vie des hommes est inférieur à 60 ans quand les femmes sont a 72 ans
      L utilision de la langue russe comme argument pour justifier l expansionisme rappelle la politique allemande de la fin des années 30 avec les sudetes…….

      -3
      • Si on se ramasse une insulte de Doda, c’est qu’on a écrit une vérité qui dérange…

        • @MichelO
          Comme tout ce qui est excessif, il est insignifiant.
          Au mieux, il est contre-productif et ceux qui jubilent à ses écrits puériles sont dans le même état de décomposition intellectuelle. Ignorez-le.

          • @Guillaume,
            Je l’avais envisagé, mais je crois que son trollage n’est pas innocent. Un commentaire suivi d’une réplique insultante n’est pas lu dans le même esprit qu’en son absence. Ca ne mérite plus d’être pris en considération, c’est juste un morceau de polémique. L’insulte suffit à dévaloriser, et le fait mieux qu’un argument raisonné.

            • @MichelO
              Si une personne prend plus en considération ce genre de puérilités qu’un raisonnement construit, elle est perdue de toute façon. C’est un zombie et aucun raisonnement ne la ramènera. Il faut écrire pour les vivants et ceux qui se réveillent. Que les autres se débrouillent avec Darwin.
              (Cela dit, un silence total, c’est aussi un argument (social).

              • Vous allez donc expérimenter un silence total……..
                Sniff, sniff….

                -3
              • @Guillaume P
                Je vais peut-être vous surprendre, mais je trouve cela assez amusant les interventions de Doda. Pas vraiment pour la teneur de ses textes (plutôt pauvres) mais par leur message indirect.
                Les invectives type Doda peuvent venir de militants antirusses bas du front ou de personnes profondément antirusses mais qui n’ont plus d’arguments ou qui ne veulent absolument voir publier sur un site d’échange les réponses argumentées à ce en quoi ils croient.
                Doda a des commentaires tout à fait argumentés et étayés sur d’autres sujets hors Russie. Il n’est pas idiot.
                Mais dès qu’on touche à la Russie et Poutine… Il y a encore 1 an, il avançait des arguments dans ses commentaires sur un article sur l’Ukraine ou la Russie. Arguments progressivement laminés par la méchante réalité…
                Donc il ne lui reste plus que l’invective ou le dénigrement qui font d’ailleurs tâche sur le forum de CP plutôt policé habituellement.
                Indirectement, c’est une preuve qu’on touche juste ou au moins en partie. Résumé par la réponse systématique de MichelO.
                😂

        • Tout ce qui est excessif est insignifiant……

      • @Doda
        C’est bien vous avez fait l’effort d’un argument.
        Pas de chance, vous avez dû vous tromper d’année : 67 ans pour les hommes et 78 pour les femmes selon l’INSEE. En augmentation constante (64.7 pour les hommes et 74 pour les femmes en 2015 selon wikipédia) depuis des années. Étonnant avec une telle calamité comme Poutine au pouvoir, n’est-ce pas Doda?
        Donc dommage, vous y étiez presque. Ne relâchez pas vos efforts!

        • L espérance de vie en russie est 59 60 ans pour les hommes et de 72 73 pour les femmes source ONU 2023
          L INSEE ne donne que des données sur la France
          Vous êtes sans doute abonné à russia today et à Spoutnik…..

    • @Guillaume P
      Commentaire génial, en particulier ce paragraphe, qui décrit parfaitement la situation :
      « Ironiquement, la Russie doit reconstruire un pays détruit par les communistes et il subit les attaques d’un occident dirigé par des néo-communistes. WEF, Keynesiannisme, score ESG, wokisme, écologisme, étatisme, fiscalité confiscatoire… ».
      C’est grâce à vous (et d’autres) que je continue à venir sur Contrepoints, plus pour les articles, de plus en plus indigents, à quelques exceptions près.

      • Ah oui, quelle pensée géniale : les communistes sont a l ouest et la liberté a Moscou
        Un grand merci pour l extrême indigence de vos propos…..

        -2
        • @Doda
          Rien n’empêche la liberté de revenir à l’Ouest, mais ce ne sera certainement pas avec des gens comme vous. Les pro occidentaux, c’est nous qui adhérons et défendons les valeurs qui ont fait le succès (partiel, je pense notamment aux 2 guerres mondiales) de l’Occident, pas vous qui les niez avec vos commentaires non argumentés. Si vous démontriez qu’il n’y pas de flat taxe en Russie, que les impôts sur les succession y sont toujours en vigueur etc., que l’occident ne se soviétise pas à grande vitesse avec tout ce qu’a décrit Guillaume P, on pourrait commencer à en débattre.

      • Merci Guy, ça me touche beaucoup.
        Bon an mal an il reste une petite communauté libérale qui commente ici et chez h16.
        C’est très appréciable.

  • Mr Aulnas, vous vous faîtes le relais de la presse occidentale aux ordres des mondialistes, dont le crédo est: tous les moyens sont bons pour taper sur la Russie et Poutine. Quid de la situation en Ukraine ? Cet article s’apparente à de la propagande anti-russe. Le niveau baisse sur Contrepoints, depuis plusieurs mois déjà.

    • Il faut quand même concevoir – ce qui n’est certes pas, j’en conviens, au fil de ces commentaires, à la portée de tous – qu’un libéral puisse être mal à l’aise face à une autocratie totalitaire où le capitalisme d’Etat… plus balaise que lui tu meurs !
      S’il est vrai qu’on se rassemble plus par la haine que par l’amour, que peut-on détester plus que Poutine pour lui trouver des vertus ?

      -1
      • @Abon Neabcent
        Une des questions majeures du libéralisme a toujours été l’information. Certes, le marché a toujours raison, mais que se passe-t-il si les citoyens sont totalement désinformés ?
        Je suis né sous Khrouchtchev et j’ai vécu dans la haine de la Russie communiste toute ma jeunesse, je connais bien la propagande absurde et manichéenne des gauchistes, c’est la même que nous avons depuis 20 ans sur les chaînes publiques.
        .
        La Russie a une flat tax de 16%, un état aussi léger que l’état suisse (35% du PIB), une administration assez rapide et efficace et la plupart des Russes se passent parfaitement des « aides » de l’état. Sous bien des aspects, c’est désormais un pays plus libre que la France qui est au dernier stade de l’économie administrée avant le communisme (ou la république bananière socialiste).
        .
        La réalité est que c’est Poutine qui a transformé un marais post communiste en état relativement libre. La Russie remontait en flèche économiquement avant que les américains ne leur déclare une guerre larvée dès 2014. Certes tous n’est pas rose, on ne se remet pas du communisme en 20 ans et une guerre avec les USA et l’occident n’est pas facile, mais bon an, mal an, leur futur est beaucoup plus optimiste que le notre parce que les bases sont saines.
        Poutine contrairement à Macron et la caste des mondialiste aime profondément son pays et il fait tout pour le remonter alors que nos dirigeants font tout pour nous détruire.

        • J’ai ma réponse.
          Vous détestez plus Uncle Sam que Vlad l’Envahisseur.

          -3
          • On en reviens à ce que je disais, il vous manque des tonnes d’informations géopolitiques, politiques et économiques. Plus de 500 articles minimum sur les agissements des uns et des autres et les tenants et aboutissants.

            • @guilaume les livres c’est bien mais le complément terrain est indispensable. A votre avis un jeune libéral a t il plus d avenir chez Sam ou chez Vlad ?

              • Je parlais d’articles de centaines d’auteurs occidentaux de toute origine et de toute tendance y compris des articles de nos propres médias du passé et sur tous les sujets: géopolitique, économique, militaire, historique et social.
                .
                Le fond géopolitique, c’est la doctrine de Brzezinski (conseiller d’Obama qui est lui-même dans l’ombre de Biden maintenant ) qui assure qu’il faut maintenir l’hégémonie des États-Unis à tout prix en séparant le bloc eurasiatique Allemagne+Russie qui aurait pu devenir un concurrent économique puissant. C’est pour cela qu’ils ont fait sauter les nord-stream: pour empêcher tout retour en arrière de l’Allemagne.
                Le modus opérandis est décrit entre autres dans les plans de la Rand Corp (1.800 chercheur et autres spécialiste), sorti publiquement en 2019.
                .
                La « menace de Poutine » sur l’Europe, c’est de la propagande de guerre grossière, mais ça marche. Durant la période Covid, les élites ont été effarées de la quantité de mensonges qu’une population est capable de gober.
                .
                Si vous avez envie de comprendre ce qui se passe, je vous suggère pour commencer d’écouter les conférences de Jacques Baud, un ancien colonel de l’armée suisse spécialiste du renseignement sur la Russie. On les trouve facilement sur youtube.
                Emmanuel Todd vient d’écrire une livre plus philosophique sur le sujet où il démonte beaucoup d’idée reçues sur Poutine. On trouve aussi un interview sur YouTube.

                • @Guillaume P
                  J’ai lu une interview sans concessions de Todd sur son nouveau livre, La « Défaite de l’Occident » dans « Le Point » et ce qu’il dit est effectivement très intéressant. Dommage que ce type continue à adhérer au socialisme, ce qui se ressent dans les nombreux non sequitur et concepts abstraits et fumeux qu’il utilise dans son raisonnement.

          • Les deux sont nos ennemis,il n’en reste pas moins que POUTINE est un grand chef d’etat et BIDEN …………

            • Les américains sont des adversaires dans la compétition économique quand les russes sont nos ennemis dans cette guerre
              Nos amis américains nous ont par 2 fois sorti de la débandade en 1917 et en 1941
              Wladimir est un grand chef mafieux

              -5
    • Vous vous faites le relais de la propagande russe avec un très grand zéle
      Votre commentaire s apparente a celui d un troll des usines moscovites
      Le niveau s effondre……avec les vérités alternatives……..

      -4
    • Vos propos s apparentent a de la propagande russe
      Wlad vous fait de gros bisous…..

      -1
  • Eh oui, bravo Poutine. Si je comprends bien la chronologie, ça a commencé à m..der à partir de son arrivée au pouvoir.

    -6
    • Ben oui, l’époque soviétique était un paradis, celui vers lequel nos gouvernants nous emmènent sur un chemin de roses (ou au moins qui sent la rose), et depuis, ils ont adopté des horreurs comme la flat tax ou l’absence d’imposition sur les successions, les donations, la fortune, les retraites d’état, …
      A moins bien sûr que vous n’ayez d’autres sources, moi j’ai regardé sur eaiinternational.org

      • Ben oui, le village potemkine existe
        Le mythe renaît de ces centres soviétiques
        Wladimir a été a la super école du KGB…..

        -3
    • Poutine est arrivé au pouvoir en 2000. Depuis, le PIB par habitant a été multiplié par 1.8 en France, et par 8.6 en Russie. Alors il y a certainement des choses qu’on peut lui reprocher, mais au final, tout ceci me rappelle un dicton :
      Quand le pickpocket montre le pays lointain, le sage regarde plutôt ce que font ses doigts.

    • C’est très exactement l’inverse comme le démontre MichelO.
      Je suis né dans les années 60, j’ai suivi l’effondrement du communisme, la misère totale de la Russie à cette époque, le marasme qui a suivi et la fantastique remontée économique et sociale qu’elle a opéré sous la direction de Poutine. C’est pour cela que Poutine est aussi adoré en Russie que Macron est détesté en France.
      Vous ne devriez plus rien croire de ce que racontent nos médias mainstream (et malheureusement aussi cet ex média « libéral »).

      • Vous adorez la propagande des medias russes
        Le libéralisme flotte donc a Moscou quand le capitalisme de connivence y règne en maître absolu avec les oligarques qui ont tout raflé lors des privatisations des années 90 et quand l’état de droit n est plus qu un tres vague souvenir ( justice et medias aux ordres du kremlin)
        Poutine et Staline même combat

        -4
  • Et la fuite des jeunes de l’Ukraine ?
    Pres de chez moi , dans un chantier de BTP, 3 jeunes ukrainiens de 20 anq qui ont fui la guerre

  • Vu de chez moi, je suis français et j’habite en France, et pour moi , la vraie catastrophe,c’est le découplage entre la Russie et l’Europe.
    Je ne suis ni pro poutine ni pro zelenski, je suis juste catastrophé de ce découplage qui tuera l’Europe comme la Russie.
    La Russie, bouffée par les chinois, les musulmans du caucase et nous, bouffés par l’idéologie woke et diverses, l’union européenne contre les peuples européens et le gagnant, très provisoire, est l’Amérique.
    Que faut-il faire, si je le savais, je vous le dirais.
    Poutine, oui il est méchant, je ne l’aime pas mais j’en veux encore plus à nos dirigeants qui n’ont aucune boussole pour nous guider dans ce merdier.
    Zelenski, je ne peux m’empêcher de l’admirer, il se bat pour son pays mais moi, dois je me battre pour son pays ou pour le mien ?
    Par ailleurs, je ne suis jamais d ‘accord avec Mr Montenay mais là, il a raison. La démographie, c’est essentiel pour l’avenir des peuples et pour nous et la Russie, c’est très mal partie, au profit de qui, je vous le demande.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Une série radiophonique récente évoque « un baby blues mondial ». Dans un nombre croissant de pays, les sphères politiques s’inquiètent de la baisse de la natalité/fécondité, posant les termes d’un narratif nouveau.

Alors que le monde académique a depuis relativement longtemps intégré la baisse tendancielle de la fécondité mondiale et ses conséquences en termes de dynamiques démographiques au seuil du XXIIe siècle, les élites politico-médiatiques semblent se focaliser sur des temporalités plus courtes, des représentations plus catastr... Poursuivre la lecture

Igor Rostislavovich Shafarevich a montré que le socialisme était fondamentalement anti-individualiste. Igor Rostislavovich Shafarevich n'est pas un nom très connu, mais cet homme mérite amplement qu'on se souvienne de lui plus d'un siècle après sa naissance, et sept ans après sa mort. Il est né le 3 juin 1923 à Zhytomyr, en Ukraine, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Kiev. Il est décédé en 2017 à l'âge de 93 ans, laissant derrière lui des contributions remarquables aux mathématiques, et un puissant réquisitoire contre la calamité connu... Poursuivre la lecture

4
Sauvegarder cet article

Le droit des étrangers immigrés s’est construit depuis cinquante ans à l’abri du regard des peuples. Les gouvernants se sont totalement coupés de la population sur ce sujet.

 

La campagne pour les élections législatives de 2024 en France est un reflet saisissant du fossé qui sépare l’élite dirigeante de la population. La question migratoire révèle tout particulièrement cette rupture. Elle n’est pas la seule, mais le sujet est si émotionnel qu’il joue un rôle important dans le rejet de la classe politique par les citoyens.Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles