Alain Vidalies (PS) lance de fausses accusations dans l’hémicycle

Publié Par Contrepoints, le dans Politique

Par la rédaction de Contrepoints.

Alain Vidalies à l'issue d'un conseil des ministres (Crédits Philippe Grangeaud-Parti Socialiste, licence Creative Commons)

Alain Vidalies à l’issue d’un conseil des ministres

Passe d’armes entre l’opposition et la majorité à l’Assemblée Nationale ce mercredi. L’affaire débute par une intervention du député de l’UMP Daniel Fasquelle dans l’hémicycle, lors de la séance des questions au gouvernement. Celui-ci déclare que l’opposition parlementaire s’interroge sur la légitimité de la nomination de la fille du ministre de l’Éducation Nationale Vincent Peillon « à un prestigieux poste d’attachée culturelle à l’ambassade de France en Israël ». En réponse, le socialiste Alain Vidalies accuse le député de l’opposition de tirer ses informations du site de l’essayiste haineux paranoïaque Alain Soral : « J’ai cherché où se trouvait l’origine de cette information et je tiens à le dire à la représentation nationale : cette information, elle se trouve sur le site de Monsieur Soral, l’un des factieux qui étaient dans la rue la semaine dernière, c’est là que vous puisez vos informations, assumez la responsabilité devant la représentation nationale. »


Alain Vidalies à Daniel Fasquelle : « Vous… par LCP

L’altercation entre les deux hommes se poursuit ensuite sur les réseaux sociaux, le député de droite réfutant l’accusation en déclarant sur Twitter que l’information se trouvait « partout sur Internet ». « L’ « information » est « sur Internet » mais dans aucun site de presse » lui rétorque le ministre socialiste – avec des guillemets à « information » et « internet ».

La double accusation de la majorité par la voix de Monsieur Vidalies est à peine voilée :

  • Seuls des sites tendancieux voire antisémites auraient fait courir sur internet l’information. Ce que s’empressent de rapporter certains médias, par exemple 20 minutes qui déclare : « L’information sur la nomination de Salomé Peillon circule en effet sur plusieurs sites d’extrême-droite et sur le site Égalité et Réconciliation dirigé par l’essayiste Alain Soral. » Par conséquent, le député UMP ne pouvait être qu’un lecteur de ces sites.
  • Seul un site de presse, c’est-à-dire un site subventionné et reconnu par l’État, est légitime pour informer les Français. L’information collectée par le député UMP serait donc disqualifiée.

Or, après les recherches qui s’imposent, les propos tenus par le ministre socialiste étaient erronés et gratuits, et ne visaient qu’à jeter l’opprobre sur l’opposition. Selon Europe1, qui a enquêté afin de déterminer d’où provenait l’information et si l’UMP s’informe auprès du site d’Alain Soral, c’est Contrepoints, site d’information libéral qui, le premier, a diffusé l’information sur internet dans un article intitulé « Laisse pas traîner ton fils ». Il est vrai qu’à l’occasion d’un article consacré aux hommes politiques et leurs relations avec leurs propres enfants, notre auteur avait notamment enquêté sur la famille du ministre de l’Éducation Nationale parmi d’autres politiciens de premier plan.

  • Non, un site d’information associatif comme Contrepoints, qui n’appartient certes pas à la presse subventionnée, ne délivre pas de fausses informations. L’article en question était sourcé : un lien hypertexte renvoyait d’ailleurs vers la fiche de poste de Salomé Peillon sur le site de l’ambassade de France en Israël, datée du 21 mars 2013.

Certes, certains sites proches de l’extrême droite ont pu par la suite diffuser également cette information. Mais il ne peut évidemment en aucun cas être tenu rigueur à Contrepoints de qui décide ou non de reprendre les informations qu’il fournit à ses lecteurs. Et concernant M. Daniel Fasquelle, sait-on jamais, peut-être sa source venait-elle au contraire de saines lectures libérales ?…


N.B. : notons qu’au même moment, Samuel Laurent du Monde.fr, relance son entreprise consistant à tenter de classer Contrepoints dans la droite dure, en le rangeant dans les sites proches de la mouvance « manif pour tous ». Le lecteur averti peut aisément se faire son propre avis sur ce point particulier.

N.B.2 : [Mise à Jour du 01.02.14 à 10h36] Depuis la publication du présent article, nous constatons que Samuel Laurent a modifié son texte : désormais Contrepoint n’est plus rangé dans les sites proches de la mouvance « manif pour tous » mais dans la « réinfosphère », c’est-à-dire parmi les sites de l’extrême-droite nationaliste comme une rapide recherche google sur ce terme abscons permet de le comprendre. Le lecteur averti peut toujours aisément se faire son propre avis sur cette nouvelle tentative de désinformation.

  1. De là à penser que l’UMP lit Contrepoints en cachette… il n’y a qu’un pas, que le nouveau « renseignement » militaire aura sans doute vite franchit.

    1. pardon, franchi … ou à la rigueur « Francit »

    2. l’UMP lit contrepoint en cachette car l’UMP locale (Réunion) m’a contacté pour exposer les idées libérales, sans suite d’ailleurs.

  2. « l’essayiste haineux paranoïaque Alain Soral » était-ce bien nécessaire ?

    1. Vous avez raison haineux suffisait…….

    2. Il faut bien montrer pâte blanche. Le plus simple étant de hurler avec les loups.

      1. Mais encore, Nick ?

  3. Les socialistes au pouvoir ne font qu’utiliser des méthodes éprouvées par les dictatures socialistes depuis longtemps : usage du mensonge, du jugement sans fondement et de la terreur psychologique pour desarçonné leurs opposants … Ceci en dit long sur la deliquescence de la pseudo démocratie française…

  4. Ce que Contrepoints vit là, le site d’Egalité et Réconciliation le vit depuis sa création… E&R n’est pas un site antisémite, ni d’extrême droite (terme au demeurant flou de nos jours )

    1. Ne mélangeons pas les torchons et les serviettes.

      1. Vous avez raison. Contrepoints est davantage mainstream.

    2. C’est certainement flou pour les militants d’E&R mais nous ça va bien, merci.

      1. Ben non justement, car qualifier un site de ce bord, c’est uniquement pour le décridibiliser. Et ceci est fait quand on ne le connait pas.

        1. Que savez-vous de ce que je connais ?

          1. Chacun est toujours l’extrémiste de droite de quelqu’un.

            1. Donc il n’y a plus d’extrême-droite.

    3. C’est vrais que « extrême droite » est surement erroné.

      http://www.egaliteetreconciliation.fr/IMG/jpg/chavez_stickers_rvb.jpg

      1. Pour moi, égalité et réconciliation est une vitrine d’une mouvance d’extrême-gauche avec des relents conservateurs. L’un n’est pas forcément inconciliable avec l’autre….

  5. Je fais partie des libéraux opposés à la loi Taubira. En bon libéral, j’accepte le débat, et je comprends que des libéraux ne partagent pas ma perspective.

    J’eusse apprécié que le renvoi « se faire son propre avis » propose les deux points de vue.

  6. Et ensuite on va dire que je critique tout le temps!
    Blague à part cela prouve que plutôt que d’aller cherchez des information du coté d’un site d’information(notamment sur la dépense publique) très bien fait, nos hommes politiques tirent leurs scoop d’Alain Soral…. C’est sur qu’avec lui le robinet à connerie n’est pas près de s’arrêter.
    Je trouve ça humiliant pour le mouvement libéral en France et assez inquiétant… Mais bon j’y suis pas donc je peux pas vraiment me faire une idée.

    1. Le « site d’alain soral », que visiblement vous ne connaissez pas, puisqu’il relaie parfois des articles de Contrepoints. Zut alors.

      1. On ne choisit pas par qui on est relayés…

        1. Soral, ce grand défenseur des libertés…

        2. Non, mais Contrepoints, comme E&R, participent à une pluralité de l’information. Rejeter E&R en bloc n’a aucun sens. On n’est pas obligé de partager toutes les idées qui y sont relayées, comme sur Contrepoints d’ailleurs.

          1. Je ne les partage pas effectivement, et je connais le site en question. Ils y a plusieurs extrêmes droites et notamment une libertarienne(avec laquelle je suis en désaccords sur presque tout). Mais il lui c’est un transfuge du PCF! autant dire que l’on a rien en commun.

          2. Les néo-nazis participent aussi à une pluralité de l’information à ce compte là.

            Vous avez subis un lavage de cerveau ou est-ce que vous tous aussi naïfs chez E&R ?

            1. Bravo, un point godwin pour vous.
              Oui, on subit un lavage de cerveau. Content ?
              Continuez de vous complaire dans votre vérité puisque vous la détenez. Et surtout, attention à la zèstrème droââte fascisante et néonazie.
              Le réveil sera difficile.
              Tchao.

            2. Ce n’est pas vous qui risquez de nous réveiller vu la pauvreté de vos arguments.

            3. « Vous avez subis un lavage de cerveau ou est-ce que vous tous aussi naïfs chez E&R ? »
              Mais je n’en fais pas parti… Mon cerveau va bien merci

            4. Ca ne s’adressait pas à vous.

            5. @Tom
              Mais ils sont ou vos neo nazis, n’importe quoi.

              Et E&R essaie de regarder derrière le décors installé pour la pièce qui se joue pour le peuple, et ils ont bien raison car nos politiciens sont de très mauvais acteurs.

              @bimiman
              +1

            6. Intéressant de voir que les gens d’E&R prennent pour eux l’exemple des néo-nazis. En fait ce n’était qu’un exemple et j’aurai très bien pu écrire ma remarque avec « Staliniens » à la place. Staline qu’admire beaucoup Soral au passage (il l’a en poster).

              A part ça on connait que trop bien le récit du décor masquant le complot mondial des Juifs/sionistes manipulant les politiciens et que seuls les gens expérimentés en vidéos sur Dailymotion seraient capable de déceler. C’est sans doute très impressionnant quand on est jeune et qu’on a besoin d’une vérité simpliste pour comprendre la complexité des sociétés humaines. Mais en public vous vous ridiculisez.

              Vraiment la liberté d’expression règle bien des soucis.

  7. Cette histoire démontre, s’il en était encore besoin, que tout débat est impossible avec un socialiste.

    Ce député évacue la question d’une pirouette grossière au seul motif que l’information aurait été diffusée par un media pestiféré n’ayant pas reçu l’imprimatur du soviet suprême… la mauvaise foi n’a pas de limite. Mais bon, en même temps, oser insinuer qu’un ténor socialiste serait suspect de népotisme ? horreur ! seul un ennemi du peuple pouvait tomber aussi bas…

    En passant : A. Vidalies est député des landes, comme le fut Bastiat il y a plus de 150 ans… décidément, ça ne s’arrange pas.

  8. « J’ai cherché où se trouvait l’origine de cette information »
    Et il n’a pas pensé à aller voir sur le site de l’ambassade en question ? Quelle quiche.

  9. En faisant ce genre d’anathéme stupide et auto prophétique , Vidales est la connerie coulée dans le béton…

  10. Alain Vidalies (PS) est donc un petit commissaire politique, qui a né trop tard pour émigrer en URSS.

  11. Contrepoints, très a droite donc seul Mr Laurent ?!
    J’apprécie votre travail d’information !

    Un lecteur plutôt de gauche… Qui aurait fait un virage très a droite…

    1. Croyez bien que c’est encore plus comique pour nous, anarchistes qui contribuons à Contrepoints, de se retrouver classé sans sommation à l’extreême droite 😀

  12. Ce qui emmerde surtout Vidalies, c’est qu’une information somme toute accessible a tout le monde sur un site gouvernemental ne soit pas resté sous le radar médiatique. Les lanceurs d’alertes doivent vraiment être sa hantise….

  13. Dans l’article de Samuel Laurent, je vous invite à lire les commentaires et surtout ceux de cet énergumène Frog 31/01/2014 – 13h02 qui doit sans honte se prétendre de gauche et ouvert d’esprit (et au vue de son corporatisme surement de l’Ed Nat)

  14. Je ne comprends pas pourquoi vous essayez de vous justifier de quoique ce soit via cet article… Vous auriez dû simplement dire que vous êtes les premiers à avoir diffusé cette info, et que vous en êtes très fiers. Et que ce député PS n’a pas répondu à la question qui lui a été posée, à savoir le copinage qui a placé la fille du ministre à ce poste en Israel…

    1. Désolé, pas copinage, népotisme

  15. @contrepoints

    « Samuel Laurent du Monde.fr, relance son entreprise consistant à tenter de classer Contrepoints dans la droite dure »

    Félicitation, contrepoints en maintenant passé au dessus du seuil de visibilité :) C’est bien.

    1. Et grâce à qui, au bout du compte ?

  16. D’ailleurs, cet argument, comme quoi l’information émanait d’un site « douteux » a été mis gentiment dans les « pattes » de C. Jabob lors de son interview par Ruth Elkrief sur BFMTV le 29/01 qui se réjouissait déjà de le mettre en difficulté. Mal lui en pris, C. Jabob a répondu du tac au tac que l’information existait sur le site du ministère des affaires étrangères (en fait, de l’ambassade de France en Israël, datée du 21 mars 2013). Clouant du même coup le bec à Ruth Elkrief.
    Voir à : 6mn32sec. : http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/19h-ruth-elkrief/christian-jacob-linvite-ruth-elkrief-29-01-173548/
    Ce qui a permis à Jacob, par la même occasion, de dénoncer l’attitude de la gauche dans la nomination du fils de Le Drian comme chargé de mission auprès du président du directoire» de la SNI et «directeur du contrôle de gestion d’Efidis».
    De même que l’affaire Anticor avec Taubira comme marraine de l’association : à la fois juge et partie.
    Que n’a-t-on pas entendu de la part de la presse quand le fils à Sarkozy visait la présidence de l’Epad ?

  17. Et bien moi j’ai lu cette info dans la presse israélienne qui rapportait également la visite de Vincent Peillon dle 30 janvier et dont la presse Française n’a fait aucun écho, dans ce pays où il allait rencontrer son homologue israélien, le directeur du lycée français de Jérusalem sans oublier bien sur, une petite promenade à Ramallah pour y rencontrer son « homologue de la culture » !

  18. Le Monde est-il coutumier de réécriture de ses articles publiés sur internet.

  19. Si cela peut vous rassurer, je lis également les informations issues des sites de la « réinfosphère », et donc de la méchante extrème drouate toussa toussa.
    il faut prendre cela comme un compliment! Et un beau d’ailleurs!
    Ce sont des sites, n’en déplaise à tout le monde, qui vous montre, ou démontre, jour après jour, les arrières pensées, les mensonges, la ligne de nos dirigeants et de nos médias.
    En dernier lieu, cela désigne des sites qui pensent pas comme eux, les gentils médias, qui eux passent plus de temps à jouer au passe-plat des politiques, avec un niveau critique proche de celui d’une huitre, laissant passer mensonges sur mensonges.
    Et avec des débats dont la seule contradiction se situe sur la position des lignes et des virgules.
    Bref, faire partie de la « réinfosphère », c’est un blason, un drapeau, une décoration!
    Enfin, de mon point de vue…

    1. C’est un Blason que je porte haut et fière !

    2. De fait, une recherche Google sur le terme remonte dans le top 10 le Salon Beige, qui en parle comme d’un élément de réinformation essentiel pour bloquer la connivence politique-media.

  20. Ce qui prouve, s’il en était encore besoin que plus tôt cette presse subventionnée crèvera, et mieux ce sera pour tous.

  21. Je vais vous donner un scoop : on n’a pas fini d’entendre parler d’Alain Soral.

    Ce gars, dont je n’avais jamais entendu parlé il y a quelques semaines, est devenu le diable inspirant toute parole critique contre le gouvernement. Une menace pour la République. Tous les problèmes de la France et du gouvernement viennent directement de cet homme.
    Toute personne critiquant le gouvernement est forcément inspirée par Alain Soral et est donc un factieux nauséabond qu’il convient de faire taire d’urgence.
    Alain Soral, nous allons en entendre parler tous les jours, matin , midi et soir. Le Diable, je vous dis.

    1. Ils vont le condamner à la peine du bûcher. Son exécution publique aura lieu Place de la Concorde, le tout diffusé en direct sur le net et la télévision du sévice public. A ne manquer sous aucune prétexte ! :-)

  22. Qu’un socialiste traite un libéral de haineux est quand même assez jouissif ! On ose tout passé un certain stade !!

Les commentaires sont fermés.