Lettre à Arnaud Montebourg : le choc de Titan

Publié Par Contrepoints, le dans Économie générale

Affaire Goodyear : dans un courrier cinglant adressé au ministre du Redressement productif, le PDG du groupe américain Titan lui exprime sans ménagement son point de vue.

La semaine passée, mardi 12 février, Arnaud Montebourg avait annoncé que le groupe Titan International ne reviendrait pas à la table des négociations en vue d’une reprise du site Goodyear d’Amiens-Nord et de ses 1.173 postes menacés de licenciement. Les premières négociations avec Titan International, société américaine spécialisée dans la fabrication de pneus agricoles, avaient échoué l’automne dernier.

Le ministre du Redressement productif avait espéré un retour du groupe américain et s’était fendu d’une lettre le 31 janvier lui priant d’entamer des discussions. Le PDG de Titan international lui a répondu dans un courrier daté du 8 février, dont Les Échos ont publié hier soir une copie. Dans cette lettre, il exprime sans ambages les raisons qui lui ont fait renoncer au projet de reprise de l’usine d’Amiens-Nord : il fustige les méthodes de production française, la collusion entre les syndicats et l’État, ainsi que l’arrogance et l’inutilité du gouvernement français.

Voici la traduction de l’intégralité de cette lettre :

Le 8 Février 2013

M. Arnaud Montebourg
Ministère du Redressement productif
139, rue de Bercy
Teledoc 136
75572 Paris Cedex 12

Cher Monsieur Montebourg,

De retour aux États-Unis depuis l’Australie où j’ai passé quelques jours pour affaires, veuillez recevoir mes excuses de ne pas avoir répondu à votre courrier daté du 31 janvier 2013.

J’apprécie le fait que vous pensiez que votre ministère protège l’industrie et les emplois en France. Titan et moi avons une expérience de quarante ans dans le rachat d’entreprises et d’usines déficitaires de plusieurs millions de dollars, et dans leur redressement en affaire viable jusqu’à verser de bons salaires. Goodyear essaie depuis quatre ans de sauver une partie des emplois à Amiens, avec des salaires particulièrement élevés, mais les syndicats français ainsi que le gouvernement ne font rien d’autre que bavarder.

J’ai visité cette usine plusieurs fois. Les salariés français touchent des salaires élevés mais ne travaillent que trois heures. Ils ont une heure pour leurs pauses et leur déjeuner, discutent pendant trois heures et travaillent trois heures. Je l’ai dit en face aux syndicalistes français. Ils m’ont répondu que c’était la façon de faire en France.

Vous êtes un homme politique, c’est pourquoi vous ne voulez pas faire de vagues. Les Chinois inondent le marché français de pneus – ainsi que toute l’Europe – et pourtant vous ne faites rien. Le gouvernement chinois subventionne tous les fabricants de pneus. Dans cinq ans, Michelin ne sera plus en mesure de produire de pneus en France. La France va perdre son activité industrielle parce que son État est plus qu’un État.

Monsieur, votre courrier formule la demande que Titan démarre une discussion. Pensez-vous que nous sommes si stupides ? Titan a l’argent et le savoir-faire pour produire des pneus. Mais que possèdent ces cinglés de syndicalistes ? Ils ont l’État français. L’agriculteur français souhaite des pneus à bon prix. Il se fiche de savoir si les pneus viennent de Chine ou d’Inde, et si ces États les subventionnent. Votre gouvernement s’en fiche aussi : « Nous sommes Français ! »

Le gouvernement américain ne vaut pas mieux que l’État français. Titan a dû verser des millions à des avocats de Washington pour poursuivre des fabricants de pneus chinois en raison de leurs subventions. Titan a gagné. Le gouvernement a collecté les droits. Nous n’avons rien perçu, tout pour le gouvernement !

Titan va acheter un fabricant de pneus chinois ou indien, payer moins d’un euro l’heure de salaire et exporter tous les pneus dont la France a besoin. Vous pouvez garder les soi-disant ouvriers. Titan n’est pas intéressé par l’usine d’Amiens Nord.

Cordialement,

Maurice M. Taylor Jr.

 

Laisser un commentaire

  1. Effectivement, ça calme. À présent, on va avoir le concert de pleureuse sur le mode « mauvais patron » + « c’est un extrémiste de droite qui sodomise les chatons » et autres joyeuseté du même acabit. Toujours aucun réveil à la réalité.

    1. Exact, entendu ce matin sur Europe 1 un des « cinglés » de la CGT Amiens, qui se sentait insulté par cette lettre, et qui a commencé à dénigrer ce patron en le plaçant à l’extrême-droite.

    2. Et bien entendu, sur Twitter on a déjà droit à un florilège d’enc… de libéraux. Ce courrier a quand même du bon: il fout une bonne claque à la Confédération des Grévistes Travailleurs.

    1. Bandes de petits trous duc, des gens ont crevé pour défendre vos droits de travailleurs, et la WORLD COMPANY arrive, démonte Montebourg et ça vous fait bander!!!
      Bandes de minables, dommage que je vous ai pas en face !!!

        1. Moi je ne le trouve pas drôle. Le problème, c’est justement que la « world compagny » n’arrive pas, justement. Et que fait ce bas du front ? il l’insulte parce qu’elle a passé la tête pour voir, et il insulte ceux qui dise que c’était bien normal qu’elle ne reste pas parce que ce qu’elle a vu, ce n’était pas beau à voir.
          Il a la réaction d’un Ziva qui se fait jeter par une fille qu’il a abordé par « ouais sale pute comme tu va la sentir » : il insulte et menace tout le monde.
          Ce crétin dépité est malheureusement représentatif du bisounoursland français.

          1. Sombre crétin que tu es P, parlant de courage, j’en trouve certains bien courageux derrière un écran, c’est avec un plaisir non dissimulé que j’en rencontrerai certain !!!
            Vous avez raison bavez encore devant ces multimillionnaires, bandes de pauvres moutons qui baveront toute leur vie sur des biens qu’ils ne pourront jamais s’offrir.

            Vous n’avez jamais géré une entreprise et vous venez donner des leçons :!!!
            Moi je suis un petit artisan et ces les petits Français qui me font vivre, non pas ces mecs plein de frics, et des types comme Depardieu qui fuit la France avec leurs valises remplies.
            Moi je dis un grand MERCI à tous les Français qui se lévent le cul pour aller à l’usine ou ailleurs pour gagner parfois un triste SMIC !!!
            Continuez à défendre ces gros patrons !!!

          2.  » les Français qui se lévent le cul pour aller à l’usine ou ailleurs pour gagner parfois un triste SMIC », on fait plus que leur dire merci, on les trouvent admirables.
            Seulement là, justement, on ne parle pas de ces gens là, on parle de branleurs méchants qui se croient sortis de la cuisse de Jupiter
            Mais si tu préfères continuer à défendre les gros patrons Montebourg et Hollande, et à insulter ceux qui leur disent leurs 4 vérités, faudra pas t’étonner de voir ton gagne pain disparaitre.

          3. Zorro: « Moi je suis un petit artisan et ces les petits Français qui me font vivre »

            Tu parle de ceux qui taxé à 65% sont en train de crever merci aux gouvernements et aux syndicats ?

            Dans mon pays le chômage est à 3% (F 11%) y compris chez les jeunes (F 25%), notre dette est à 35% (F 90%), le gouvernement à fini 2012 avec un budget en excédent (F -80 milliards) et les impôts sont moitié moins cher.

            Pas dur on fait exactement l’inverse de la France et nos syndicalistes ne sont pas resté bloqué au 19eme siècle comme toi d’ailleurs.

            Tu es tellement lavé du cerveau que tu défend te propres bourreaux, ceux qui vont te faire crever à terme, regarde toutes les taxes qui vont te tomber sur le coin de la gueule et apprécie le taux de chômage qui va monter en flèche résultat d’un état oligarchique totalement incompétent payé comme crésus.

            Taxe, France classé 168eme du monde LOL:
            http://www.pwc.com/gx/en/paying-taxes/download-order.jhtml

            Démocratie 32eme « Démocratie imparfaite » LOL
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9mocratie#Classement_2010.5B2.5D

            Liberté économique: 62eme (Économie réprimée) LOL
            http://www.heritage.org/index/ranking

            A coté de la Thaïlande et du Rwanda LOL !!!!

            38 ans qu’ils n’ont pas bouclé un seul budget positif LOL !!!
            http://media.paperblog.fr/i/223/2235078/deficits-sarkozy-bourreau-finances-publiques-L-1.png

            « Zorro » LOL !

          4. Démasque -toi Zorro parce que je doute fort que tu sois un entrepreneur. Et tu es bien comme ces gars de la CGT qui intimidaient les ouvriers ( dont je faisais parti à l’époque) parce qu’ils les trouvaient trop zélés. En bref ils voulaient toujours « péter la gueule » à ceux qui bossaient pour les « salauds de capitalistes ».

            Ce sont leurs méthodes de nervis que tu sembles approuver.

          5. @ Ilmryn

            Il n’y a rien de comparable entre un pays ouvert sur le monde comme la France, intégré à l’Europe, avec un poids dans la diplomatie mondial, et la Suisse qui n’est qu’un petit pays, un paradis fiscal fermé pour les mouvements migratoires humains, avec un loobie bancaire incroyable qui arrive à posséder la moitié d’un pays ou personne ne souhaite être propriétaire, neutre de façon à pouvoir bénéficier d’immenses capitaux étrangers de pays qui pourraient avoir des tensions diplomatiques les uns envers les autres…

          6. VinsK: « fermé pour les mouvements migratoires humains »

            Qui a en proportion bien plus d’étrangers que la France. Comme rien ne crame évidemment c’est moins voyant.

            VinsK: « et la Suisse qui n’est qu’un petit pays »

            Ah c’est la taille qui empêche la France de boucler un seul budget positif depuis 38 ans !? (lol)

            Le reste est à l’avenant: du Vinsk.

          7. @ Ilmryn

            Je suis sûr que vous avez l’intelligence de comprendre que le modèle Suisse ne peut être généralisable. A minima parce qu’un paradis fiscal dans un monde de paradis fiscaux, n’en est plus un : la Suisse aurait donc à vivre avec ses propres capitaux, ce qui lui ferait un gros changement…

          8. « Je suis sûr que vous avez l’intelligence de comprendre que le modèle Suisse »

            Et moi je suis sur que tu auras celle de comprendre que le qualificatif de paradis fiscal venant d’un enfer fiscal est plutôt douteux d’une part et qu’elle ne tire pas sa première place d’économie la plus performante pour rien.
            http://www.rts.ch/info/2457215-l-economie-suisse-est-jugee-la-meilleure-du-monde.html

            Ensuite les banques ne distribuent pas l’argent à la population et les bon résultats sociaux et du marché du travail sont entièrement du, comme dans d’autres pays comparables, à l’excellent niveau de liberté économique, le très bon niveau de la démocratie participative et le taux d’impôts raisonnable.

            La liberté la démocratie, les taux d’impôts raisonnable et la stabilité sont possible en France aussi ça marche aussi bien ailleurs dans des pays avec des économie primaire variées.

            Vous avez un énorme problème de stabilité, de fiscalité et de trop plein d’état et la seul chose que hurle le peuple c’est « plus d’état plus de régulation » ça fait peur franchement autant de bêtise. Après 40 ans de la même médecine, vous pourriez au moins décider d’arrêter de croire ces fadaises.

          9. « le modèle Suisse ne peut être généralisable. »

            Hong Kong, Singapour, Australie, Nouvelle Zélande : plein de gens, à commencer par moi, rêvent d’aller vivre et travailler dans ces pays. En revanche, j’attends toujours de voir des habitants de ces pays venir faire de même en fRance.

          10. VinsK : « Je suis sûr que vous avez l’intelligence de comprendre que le modèle Suisse ne peut être généralisable. »
            ——————————-
            Si c’est la petite taille de la Suisse VOTRE explication de son succès, qu’est ce qui nous empêche de transformer les régions françaises en petites Suisses, avec autonomie voire concurrence fiscale et lobbies bancaires à gogo ???
            Je suis sûr que vous avez l’intelligence de comprendre que votre excuse de la petite taille est totalement bidon.

      1. En l’occurrence, la World Company n’arrivera pas. Et en fait, compte tenu de l’état de l’entreprise, personne à part le contribuable par l’intermédiaire d’un état minable, ne viendrait.

      2. @zorro

        « des gens ont crevé pour défendre vos droits de travailleurs »

        Exact. Ceux qui se sont saignés au travail (les productifs) et ceux qui se saignent encore, de moins en moins nombreux, pour que d’autres (les assistés) en profitent pour se la couler douce. Elle est où la justice tant chérie des socialistes?

      3. Ah le confort douillet de l’ignorance, saupoudree d’une bose de haine et de violence.

        Tellement representative de nos syndicats a la Francaise, voues a la defense de leur propres interets..

      4. Zorro est arrivé héhé ! Sans s’presser héhé (ben oui, hein, il se presse pas, il soutient les branleurs qui bossent 3 heures/jour).

        Le grand (enfin, quoique…) Zorro, le beau (ça aussi, ça se saurait !), avec son cheval et son p’tit lasso.

    1. Pareil en fait. C’est particulièrement décousu, ça mélange un peu tout, tire dans tous les sens… Même s’il a en partie raison sur le fond, la forme est très étrange.

  2. Le syndicalisme en France n’a jamais défendu les ouvriers, il suffit de regarder, même sans essayer de comprendre. Son credo c’est paix à nos châteaux et guerre aux chômières. 5% de syndiqués dans le privé et 95% qui espèrent ne pas retrouver leurs pneus crevés selon le vote à main levée. J’ai été amené à négocier avec des autogérées, ce courrier résume bien la situation.

  3. Je ne l’aurais pas formulé comme ça… Mais c’est tellement criant de vérité !

    Quand on lance un boomerang bien fort, aveuglé du retour, par l’arrogance et l’égocentrisme nous permettant de penser qu’on peut planifier un rattrapage de la main gauche. Il ne faut pas s’étonner de le prendre en pleine gueule.

  4. Bravo au journaliste des Echos qui a pu se procurer la lettre ; et bravo à celui qui lui a fourni.
    Enfin quelqu’un qui dit la vérité sur les syndicats : Good Year est dans le trou alors que ceux de Dunlop ont su négocier et leur entreprise fonctionne toujours.

  5. Pffff.
    Oui, c’est ça. Gueulez sur les syndicalistes. Et vous ferez la même chises quand votre usine fermera et que personne ne montera au créneau pour vous sauver.
    Vous voulez changer le syndicalisme ? Syndiquez vous. Travaillez de l’intérieur. Battez vous pour vos emplois et vos salaires. Plutôt que de rester le cul caché derrière un clavier en espérant que le monde ira mieux quand vous vous léverez. En tout cas, vous pouvez aller bosser en Inde, visiblemetn ils vont recruter, la bas.

    1. Assez d’accord, en fait. Le syndicaliste est dans son rôle en cherchant à tirer un max de rémunération pour un minimum de boulot, en utilisant toutes les ficelles à sa disposition pour ça (dont la loi), et en cherchant à accroitre sa panoplie de ficelles (y compris du lobbying pour obtenir des lois favorables , des lois d’amnisties quand il a violé la loi, etc.). Les syndicat ne sont pas « responsables » vis-à-vis de l’entreprise ? Mais ce n’est pas leur rôle, c’est celui des dirigeants. Le malfaisant, ce n’est pas le syndicat qui abuse, c’est le système politique qui l’encourage, alors qu’il pourrait lui dire stop

    2. HHP : « Et vous ferez la même chises quand votre usine fermera et que personne ne montera au créneau pour vous sauver. »
      ——————-
      Je ne sais pas ce que tu fumes mais c’est pas de la bonne : c’est con d’insinuer que les syndicats vont sauver quoi que ce soit alors que c’est eux-même qui ont coulé l’entreprise.

    3. C’est pas « pour nous sauver » que les syndicats devraient monter aux créneaux, mais pour faire évoluer la législation dans une direction qui soit porteuse de croissance et d’emplois.

      Actuellement, les syndicats gueulent surtout à deux occasions :
      1 – Lorsque les choses vont bien histoire de taper dans la caisse ce qui fait que les choses vont moins bien par la suite.
      2 – Lorsque les choses vont trop mal pour être sauvées…

      Je recherche toujours un seul exemple d’action syndicale ayant sauvé ne serait-ce qu’un emploi…

    4. Je les connais bien les syndicats. Pour les élections, ils viennent me voir chaque année avec leur liste de merde. En revanche, le jour où j’ai été licencié, ils ne m’ont pas défendu ces gros enculés.

  6. Tres defoulant a lire.
    Malheureusement, c’est outrancier, donc du pain beni pour les socialistes. Je vois deja les journalistes reprendre uniquement les phrases les plus saignantes, hors de leur contexte.
    Au final ca sert parfaitement Montebourg ca n’est pas un hasard si cette lettre la devient publique, et pas celles de Montebourg ni des syndicats.

    1. J’ai bien peur que vous ayez raison sur la manipulation médiatique !

      Mais si les mercantilistes commencent à comprendre qu’à force de s’accoquiner avec l’Etat, ils ne gagneront plus… Tout est dans cette phrase :

      « La France va perdre son activité industrielle parce que son État est plus qu’un État. »

      C’est encore un aveu de plus du constat de l’échec de l’Etat interventionniste qui protégeait en apparence son économie (et en réel celle des mercantilistes) et qui ne peut plus rien pourtant depuis déjà longtemps.

      On peut toujours croire que ce patron aurait souhaité une perfusion de l’Etat et un protectionnisme. Sait-on jamais, il n’empêche que c’est une pierre de plus pour comprendre qu’on ne s’en sortira qu’en libérant notre économie.

      Lorsque les travailleurs comprendront que la spoliation instituée par l’Etat, nous cantonne à la médiocrité et que nous en sommes tous victimes, les choses se feront naturellement.

      Ce n’est pas demain la veille me direz-vous. Certes, mais relever les faits en pointant du doigt la mauvaise gestion de l’Etat interventionniste finira par ouvrir les yeux des travailleurs spoliés.

      1. Stef75: « J’ai bien peur que vous ayez raison sur la manipulation médiatique !  »

        Avec ou sans la lettre ça manipule à qui mieux mieux, alors quelques petites notes discordante en Francoustant le pays à l’économie « que tout le monde nous envie » aussi libre que celle du Rwanda et aussi démocratique que l’Afrique du Sud ça change.***

        ***Index de liberté économique 62eme, indice de démocratie 29eme

    2. « Je vois deja les journalistes reprendre uniquement les phrases les plus saignantes, hors de leur contexte. »

      Euh l’argument « hors de leur contexte » vaut assez peu dans une lettre aussi courte et à ce point truffée de grossièretés.

      Notez que sa principale demande (il la formule deux fois) n’est pas tant qu’on cloue le bec aux syndicats. Sa demande principale est que le gouvernement interdise aux chinois de subventionner leurs pneus. A mi mot, il dit qu’il se serait risqué dans l’affaire si le gouvernement faisait quelquechose dans ce sens. Il a bien raison.

      Sans doute le fait qu’il ponctionne 2.8 millions de dollars par an sur le travail de ses 3600 employés lui donne l’assurance nécessaire pour conchier de mépris un petit ministre d’un petit pays de 64 millions d’habitants. On a là un problème culturel de mépris total pour la fonction de gouvernant, et un ethnocentrisme énorme. Ce type est incapable de comprendre un autre système que celui qu’il pratique outre atlantique, où l’on négocie directement à coup de dollars les lois sociales et commerciales qu’on désire avec son député, en l’échange d’un poste surpayé s’il n’est pas réélu.

      1. RoveRules: « un problème culturel de mépris total pour la fonction de gouvernant »

        Quel respect méritent les gouvernant d’un pays en déficit depuis 38 ans ou tous les indicateurs sont dans le rouge et qui se permettent eux d’insulter les investisseurs ?

        Hollande & Montebourg c’est pas franchement capital friendly ou alors vous revenez de très longue vacance ?

      2. « Sa demande principale est que le gouvernement interdise aux chinois de subventionner leurs pneus. A mi mot, il dit qu’il se serait risqué dans l’affaire si le gouvernement faisait quelquechose dans ce sens. Il a bien raison.  »
        Non, pas du tout. Si vous aviez lu la lettre jusqu’au bout et sa mésaventure avec Washington, vous auriez compris qu’il ne se fait plus aucune illusion sur les actions gouvernementales.

        « On a là un problème culturel de mépris total pour la fonction de gouvernant, et un ethnocentrisme énorme. »
        Ouais enfin bon. Peut-on raisonnablement parler de « gouvernant » à l’endroit de ce cuistre de Montebourg ? Toute personne qui est un peu au fait du monde des affaires sait qu’il s’agit d’un inculte qui ne mérite que mépris.
        Mais vous avez raison sur un point : c’est bien un trait culturel spécifique à la France que de nommer comme ministre de l’industrie quelqu’un qui ne connait strictement rien au fonctionnement d’une entreprise et de l’industrie

        1. « vous auriez compris qu’il ne se fait plus aucune illusion sur les actions gouvernementales. »
          Taylor s’est plaint que le bénéfice des droits de douane aille au Trésor, alors qu’il aurait voulu qu’il aille dans sa poche, ou que les pneus soient détruits aux frontières.

          C’est un protectionniste pur et dur.

      1. Non. Il dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. On devrait au contraire lui dire merci de nous dire des vérités que beaucoup ne veulent pas entendre. Voilà pourquoi on en est là!

      2. Il est peut-être réellement libéral cet homme. Personne n’en fait un allié du libéralisme.

        Vous voyez, c’est bien une preuve de tolérance des libéraux que d’accepter le discours d’une personne qui ouvre les yeux… même si la confrontation à la réalité est douloureuse.

  7. Merci pour avoir publié , la lettre en entier … pour en avoir lu certains extraits sur d’autres sites bien pensants et gôchisants , je confirme que les extraits sont sortis de leur contexte et provoque des (é)cris d’hystérie des masses liseuses … pathétique
    Quand à la cgt , ce faux syndicat corrompu est un chancre dont il faudra bien se débarrasser un jour , le plus tôt possible serait le mieux !

  8. Génial, un chef d’entreprise qui balance une belle baffe à notre ministre de la ruine industrielle! Ce n’est l’un de nos patrons énarques qui l’aurait fait.

    Quel bonheur!

  9. Rappel : Mr Titan veut que la France se protège contre les chinois. Et il a bien raison.

    « Les Chinois inondent le marché français de pneus – ainsi que toute l’Europe – et pourtant vous ne faites rien. Le gouvernement chinois subventionne tous les fabricants de pneus. »

    Quelqu’un sait-il où en est la plainte déposée par les US contre le gouvernement Chinois auprès de l’OMC pour dumping par les sociétés de pneus ? Il me semble que l’OMC a donné raison aux US après un interminable jeu de chat et souris.

    Si elle a abouti, l’ami Montebourg ferait bien de les imiter. Tout ce qui peut obérer la fortune d’un oligarque communiste chinois a ma bénédiction.

    1. ProtectioMan: « Tout ce qui peut obérer la fortune d’un oligarque communiste chinois a ma bénédiction. »

      Il va falloir commencer à boycotter tout l’électronique, l’habillement etc. etc.

      Si les chinois vendent des pneus, des téléphones ou des ordinateurs pour écrire sur contrepoint c’est bien que des gens les achètent.

      1. Faudrait y penser : après tout, il n’y a rien de mal à boycotter les produits d’une dictature communiste, fondamentalement malhonnète sur tous les marchés sur laquelle elle s’engage.

        La chine ne nous a rapporté que des ordis moins chers, et des T shirts bon marché. Sans la chine, on paierait nos ordis environ 200 euros de plus, on changerait moins de chaussures. La chine alimente la France en superflu.

        Les effets macro d’une fermeture « méchante » aux produits chinois sont largement supportables pour notre économie.

        Ca laisserait notre facture de logement, transports et bouffe largement inchangée, c’est à dire l’essentiel du budget familial.

        1. McCarthy: « Sans la chine, on paierait nos ordis environ 200 euros de plus »
          —————————————————————————————

          lol !

          McCarthy: « La chine ne nous a rapporté que des ordis moins chers, et des T shirts bon marché »
          ————————————————————————————-

          Et la France seulement la baguette parisienne ?

          McCarthy: « Les effets macro d’une fermeture « méchante » aux produits chinois sont largement supportables pour notre économie. »
          ————————————————————————————-

          Votre économie est déjà foutue et tous les petits s’en prennent déjà plein la gueule, vous voulez leur faire payer les chaussures, les jouets, les habits, le textile, toute l’électronique et tout ce qui en découle de deux à dix fois le prix ?

          Vous avez des gouvernement de merde qui malgré des impôts record ne bouclent plus un seul budget positif depuis 38 ans et vous tenez vraiment à enfermer votre économie avec ces imbéciles pour qu’il puissent finir de la démolir complètement ?

  10. Ce que dit la lettre:
    -Des contres vérités: les français ont une grande productivité. Ce chiffre est à contester puisqu’il y a du chômage (les moins productifs ne travaillent pas donc la moyenne augmente) mais dans les usines la productivité se voit. Ça m’étonnerait beaucoup que ce qu’il dit sur les employés travaillant 3h/jour soit vrai. Il est dans la caricature, il montre l’image d’un patron du haut de sa tour d’ivoire qui contemple avec mépris ces « fainéants ». Qu’est ce que ça fait ça? Ca augmente les conflits, la haine patrons ouvriers et ça pousse à faire des lois moins pro patron.
    -Il demande des subventions…

    Et les libéraux applaudissent. Bravo! Le mec déstabilise tout! Et ça ne sert à rien.

    1. Il ne déstabilise pas tout, seulement la connivence entre l’Etat et les grands patrons (qui a longtemps pénalisé une saine concurrence), parce qu’il ne parvient pas à obtenir de mesure protectionniste, il se rend compte que l’Etat n’est plus son ami.

      C’est déjà une bonne voie, souhaitons que les prochains à se rendre compte que l’Etat n’est pas leur ami (mais bien un parasite) soit les travailleurs !

      1. En gros le type n’est pas libéral. Et il est défendu ici.

        Et si, il déstabilise l’équilibre patrons/ouvriers. Ca sert à quoi de faire des provocs comme ça. On croirait voir une FEMEN

        1. marcosocho: « En gros le type n’est pas libéral. Et il est défendu ici. »

          Si un jour vous sortez un truc qui n’est pas une ânerie on vous défendra pareil.

          Le tribalisme ce n’est pas chez nous, voyez plutôt ça chez les autres ou on défend les pires ordures parce qu’ils sont de la bonne tribu.

        2. Si, si, si il est libéral et même ultra-libéral; c’est ce que nous avons entendu toute la journée dans les médias. Cet oxymore gauchiste est tellement pratique pour enfumer tous les gogos qui ne savent pas compter jusqu’à deux.

    2. Il dit vrai le patron de TITAN
      La plupart des entreprise de grande taille ont des temps effectif de travail, qui frise le mi temps. C’est un fait,(je suis sous traitant et je vais travailler chez le client).
      Mais ils ne s’en rendent pas compte c’est normal pour eux.
      La pose café
      La pose clope
      Le dejeuné
      et on reprend
      La pose café


      Si un problème survient, on stop tout, « je ne suis pas habilité a prendre ce genre de décision… »

      Bref ce patron est loin d’être un imbécile, il à tout à fait cerné les choses.

    3. marcosocho: « -Des contres vérités: les français ont une grande productivité. »

      Normal, les jeunes pas encore productif ainsi que les vieux trop cher ne bossent pas. Vous croyez vraiment que les allemands ont un bras en moins ?

      marcosocho: « Ca augmente les conflits, la haine patrons ouvriers et ça pousse à faire des lois moins pro patron. »

      Je sais pas de quel planète vous débarquez mais quand on est entrepreneur en France on se fait insulter pomper et emmerder à mort et ça fait 20 ans que ça dure, la nouveauté c’est que les ministres s’y mettent assez grossièrement mais ça, ça ne date que de 6 mois.

      1. « Normal, les jeunes pas encore productif ainsi que les vieux trop cher ne bossent pas. Vous croyez vraiment que les allemands ont un bras en moins ? »
        => J’ai écris « Ce chiffre est à contester puisqu’il y a du chômage (les moins productifs ne travaillent pas donc la moyenne augmente)  »
        Donc en fait c’est ce que j’ai dit. Sauf que dans les usines les gens travaillent donc leur productivité est prise en compte dans le calcul.

        « Je sais pas de quel planète vous débarquez mais quand on est entrepreneur en France on se fait insulter pomper et emmerder à mort et ça fait 20 ans que ça dure, la nouveauté c’est que les ministres s’y mettent assez grossièrement mais ça, ça ne date que de 6 mois. »

        => J’ai dit « ça augmente »

        En gros vous dites la même chose que moi mais vous voulez ne pas être d’accord j’ai l’impression.

    4. marcosocho : « mais dans les usines la productivité se voit. »
      —————————
      Oui, la productivité des usines française « se voit » tellement que notre activité industrielle ne cesse de baisser et est devenu *** inférieur *** à celui des Anglais, réputé pour avoir massacré leur industrie.
      Vous voyez mais vous ne comprenez rien.

  11. Voici la réponse de Montebourg :

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202578488071-exclusif-goodyear-la-reponse-de-montebourg-a-titan-540536.php

    Il rappelle les rapports franco-américains (ce n’est pas trop mal fait), mais ça tourne vite au vinaigre.
    Finalement, cette lettre est très révélatrice soit de sa malhonnêteté, soit de sa pure incompétence.

    Ainsi, selon Montebourg la France aurait « un environnement très favorable à la recherche et à l’innovation ». Pour le coup, il oublie que beaucoup de chercheurs français ont quitté la France notamment pour les Etats-Unis (mais n’exagérons pas il en reste encore, mal payés certes, mais tout de même).

    Très favorable à la recherche, car la France a créé le CIR (crédit impôt recherche), qui est une perfusion de l’Etat sur les entreprises qui s’aventurent dans la recherche. Ce qui n’est pas dit, c’est qu’en pratique, sur les contrôles fiscaux, ce crédit d’impôt est quasiment systématiquement contesté par l’Administration fiscale (là, on est dans l’incompétence, quand on n’est pas sur le terrain, on imagine que c’est comme on l’a dit dans la théorie).

    Puisqu’on est dans la perfusion de l’Etat, autant continuer : le nouveau crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi. Ce qui est sûr c’est que si une catégorie de personne est avantagée, ce sera forcément au détriment d’autres catégories de personnes.

    Ensuite, on sombre dans une condescendance pathétique, pour finir sur une menace encore plus pathétique :
    « compter sur moi pour faire surveiller par les services compétents du gouvernement français avec un zèle redoublé vos pneus d’importation ».

    Quand on est vexé, c’est toujours très facile de « faire surveiller » (par les autres) « par les services compétents » (oui, c’est sûr que lui ne l’est pas) « avec un zèle redoublé » (il est évident qu’avec l’argent public – le fric des autres – on peut se permettre non seulement de faire du zèle, mais surtout le redoublé).

    1. « compter sur moi pour faire surveiller par les services compétents du gouvernement français avec un zèle redoublé vos pneus d’importation ».

      Pathétique.
      Le plus lamentable c’est que ces propos qui vaudraient une levée de bouclier dans d’autres pays pour leurs manque d’éthique de maturité et de diplomatie vont ici faire applaudir une bonne partie du peuple.

  12. Dans les Echos ce matin (21/02/13) :

    « Maurice M.Taylor est allé encore plus loin dans une interview téléphonique aux « Echos », hier après-midi.

    « Quand j’ai visité l’usine j’ai remarqué que les ouvriers travaillaient, aussi bien qu’ailleurs, pendant trois heures, mais après, le reste du temps, ils bavardaient, ils glandaient. J’ai dit aux représentants syndicaux que ça m’inquiétait. On m’a répondu que c’était comme ça en France. » Le patron de Titan, très animé au téléphone, ne décolère pas. Il promet à la France des jours difficiles : «Mais qu’est-ce que vous croyez ? Que vous allez pouvoir aller au restaurant, manger et boire du vin sans payer ? Et émettre une opinion sur tout en prime ? Vous allez finir comme la Grèce, c’est une question de temps. »Visiblement, Maurice M. Taylor préfère la culture d’autres pays : « En Allemagne, oui, ils travaillent, c’est bien mieux là-bas, ils ont la tête sur les épaules. » Cela dit, le meilleur lieu de production en Europe « c’est l’Angleterre, eux ils font le boulot et ils n’ont pas d’imbéciles au gouvernement. Je vous dis la vérité. Je ne suis pas politiquement correct ». »

  13. Continuons d’acheter du Chinois subventionné et demain ca sera du Chinois qui fera tourner nos entreprises !

    On voit clairement qu’il y a 2 problèmes : les syndicats et les salaires.

    C’est sur qu’en Chine ces deux notions sont diamétralement différentes des notres.

    C’est dans la subvention que se trouve la solution du bras de fer avec l’Asie, autant dire qu’ils payerons les dettes tôt ou tard.

    1. Quand on est petit bras, on n’entame pas de bras de fer, on s’associe en essayant justement de ramener les choses sur un terrain où on n’est pas aussi désavantagé.
      La différence entre un Chinois et un Français, c’est que s’il voit une usine arrêtée, le Chinois va chercher comment la faire tourner, tandis que le Français va aller engueuler le Chinois en lui disant d’arrêter son usine pour que celle du Français puisse (peut-être) repartir.

      1. C’est pas faux mais en chine il y a moins de cadres qui parlent en rapport avec le nombre de travailleurs, ce n’est donc pas étonnant que l’on parle de gens ‘à la pause café’ alors que souvent c’est une mauvaise interprétation sur du personnel qui cherche des solutions dans le marc de café.

        Et s’il y avait plus de gens qui pensent en Chine on en trouverait aussi dans les usines. Mais ca ca se saurait…

      2. Avant qu’un chinois reprenne une usine française, il voudra d’abord s’assurer qu’il peut sans menace de poursuites judiciaires menacer de mort les familles des leaders syndicaux, licencier tout l’effectif en place et engager des roumains payés à l’année s’ils sont sages, avant de déménager toutes les machines pour la Bulgarie au bout de 2 ans, au frais de l’Etat Français.

        On n’imagine pas le degré de corruption du « capitalisme » communiste chinois, qui est un cloaque.

    2. « C’est dans la subvention que se trouve la solution du bras de fer avec l’Asie, autant dire qu’ils payerons les dettes tôt ou tard. »

      La subvention cachée aux « Grandes entreprises » d’Etat ou oligarchiques, est en fait plus subtil : outre les salaires maintenus bas par l’autoritarisme total des patrons (souvent protégés par la police et les édiles locaux, quand ce ne sont pas les memes personnes), c’est le capital pas cher issu des économies des citoyens de base, qui sont obligés de placer leurs économies sur des dépôts pas ou peu rémunérés, qui constitue la principale distorsion de concurrence.

      La soi disant productivité chinoise repose sur deux choses : la totale soumission du travailleur non qualifié à son boss, et l’argent pas cher.

      1. Et le principe de concurence oblige à user des mêmes principes de distorsion en rendant les produits moins cher sur une dette qui peut se creer de l’autre coté..

    3. Lafayette : « C’est dans la subvention que se trouve la solution du bras de fer avec l’Asie, autant dire qu’ils payerons les dettes tôt ou tard »
      ———————————-
      Il n’y a pas de « dette à payer tôt ou tard » : l’Etat chinois est assis sur une montagne de cash (cf leur niveau réserves de change), il peut se permettre de subventionner.
      Si vous considérez que c’est pareil que nos subventions faites avec l’argent qui tombe du ciel, c’est que vous n’avez rien compris au film.

      Vous noterez aussi au passage que par leurs prix bas, les Chinois subventionnent déjà le consommateur européen, par ex. l’agriculteurs français qui achète des pneus de tracteur chinois pour pouvoir exporter son blé et son pinard. Les choses sont de toute évidence plus compliquées que vous voudriez nous faire croire.