Cours de l’or : qu’attendre en 2013 ?

Publié Par Egon von Greyerz, le dans Monnaie et finance

À quoi faut-il s’attendre sur le cours de l’or pour 2013, avec la situation économique mondiale inquiétante ?

Par Egon von Greyerz, depuis la Suisse.
Article publié en collaboration avec Goldbroker.

Dans une interview sur King World News, Egon von Greyerz, fondateur de Matterhorn Asset Management et membre du conseil d’administration de Goldbroker.com, a donné son point de vue sur ce qu’il faut envisager pour le reste de cette année et pour 2013 :

« Nous entrons dans une des époques les plus troublantes de l’Histoire, qui pourrait durer des siècles, voire un millénaire. Je pense que nous allons assister à un tournant dans la situation économique mondiale qui va durer longtemps et être extrêmement difficile.

Nous allons voir un effondrement économique. Cet effondrement économique va amener son lot de troubles sociaux, et il nous mènera à des guerres. Il nous apportera aussi de l’impression d’argent illimitée, l’effondrement des bons et des taux d’intérêts qui s’envoleront. Nous verrons aussi les Bourses s’effondrer en termes réels (versus l’or).

Les investisseurs doivent aussi réaliser qu’il y aura des contrôles de changes parce que, avec tous ces changements, beaucoup d’argent sortira du marché, et les gouvernements voudront endiguer cette sortie à un moment donné…

Que ces contrôles de changes surviennent en 2013 ou plus tard est impossible à prédire, mais cela pourrait arriver bientôt. Si les investisseurs veulent diversifier leurs actifs, ils doivent aussitôt que possible sortir des fonds de leur pays. Il existe plusieurs façons légales d’accomplir cela.

Et, finalement, nous aurons l’hyperinflation. Donc, 2013 marquera le début du désastre à venir pour le monde. Nous savons aussi que l’impression d’argent illimitée n’aura aucun effet. Ils vont continuer de tenter l’impossible mais, malgré tout, ils imprimeront de plus en plus à mesure que les gouvernements seront de plus en plus désespérés.

Et les problèmes continuent en Europe. La Grèce n’a plus d’argent, et elle doit 5 milliards d’euros qu’elle ne pourra jamais rembourser. Elle obtiendra probablement de nouveaux délais, parce que les bureaucrates ne laisseront pas la Grèce sortir de la zone Euro. Le chômage des jeunes en Grèce est à un niveau jamais vu de 58%, et il est à 54% en Espagne. Le chômage global approche 30% en Grèce et en Espagne. C’est un désastre absolu.

Dans le monde entier, le chômage des jeunes oscille entre 25% et 50%… cela ne peut que mener à des problèmes ainsi qu’à des troubles sociaux, ce à quoi nous allons assister. Tous ces jeunes ne resteront pas assis à ne rien faire… ils vont créer des troubles sociaux, parce que ces gens auront faim, ils auront besoin de nourriture.

Tout en traversant cette période de chaos, les banques centrales du monde entier continueront d’acheter encore plus des mauvaises dettes sans valeur des banques. Alors leurs bilans vont continuer d’exploser avec des morceaux de papier sans valeur et qui ne seront jamais remboursés. Elles seront forcées d’imprimer encore plus d’argent.

Un autre problème auquel fait face le monde est le Japon, qui est dans une situation désastreuse. Le Japon a près d’un million de milliards de yens de dettes. Leur dette est passée en 15 ans de 300 mille milliards à 1 million de milliards. Et le Japon a des taux d’intérêt nuls.

Si les taux augmentaient à 1% ou 2%, ils n’auraient pas d’argent pour payer les intérêts… alors imaginez quand ils auront l’hyperinflation. Le Japon est une bombe à retardement. »

Au sujet de l’or, Egon von Greyerz avait ceci à dire : « Le ratio entre le Dow Jones Industrial Average (Dow) et le prix de l’or est presque à son plus bas de l’année en ce moment. Mais ce n’est rien, parce que je m’attends à ce que le Dow tombe encore de 90% vis-à-vis de l’or dans les années à venir. L’indice devrait s’effondrer l’an prochain vis-à-vis de l’orcar il va commencer à refléter l’économie qui y est sous-jacente.

L’or continuera d’augmenter à cause de ce qui se passe dans l’économie et des risques dans le système financier. L’or continuera de refléter l’impression monétaire, et il entamera une remontée majeure. Je pense que l’or atteindra des prix qui sont inimaginables pour la plupart des gens.

L’or constituera la seule façon de préserver sa richesse et son pouvoir d’achat. De toute ma vie d’investisseur, je n’ai jamais vu une décision aussi facile à prendre que celle d’acheter de l’or. Il y a encore moins de 1% des actifs mondiaux détenus en or.

Ce qui est mal-aimé et mécompris aujourd’hui deviendra quelque chose à posséder absolument à l’avenir. Éventuellement, tout le monde connaîtra le prix de l’or. Actuellement, presque personne n’en connaît le prix. Alors 2012 marquera la fin d’une ère, et 2013 marquera le début d’une période horrible de l’Histoire.

Les investisseurs se doivent de mettre leurs affaires en ordre. Si vous avez des épargnes, alors achetez de l’or et entreposez-le en-dehors du système bancaire. Il y aura des résultats positifs pour ceux qui détiennent de l’or et de l’argent durant une période qui, sinon, sera très difficile. »

Sur le webGoldbroker est le partenaire privilégié de Contrepoints pour l’achat d’or.

Laisser un commentaire

  1. L’article est suffisamment alarmiste pour ne pas, en plus, en rajouter avec ce genre de phrases : « Nous entrons dans une des époques les plus troublantes de l’Histoire, qui pourrait durer des siècles, voire un millénaire. » La plupart des investisseurs sont incapables de voir à 20 ans, alors des siècles ou un millénaire, mazette !
    D’autant qu’on nous prévoit des guerres (ce qui me semble effectivement fort probable). Mais qui peut se targuer se savoir quel sera l’état du monde à la suite de ces guerres ?
    Malheureusement, le reste du discours souffre de cette exagération initaile, à mon avis.

    Persuadé que l’achat de métal est indispensable, je me demade tout de même comment diversifier dans ce contexte…

    1. « je me demade tout de même comment diversifier dans ce contexte… »
      ————————-
      Autre piste possible : l’argent métal, le franc suisse, le yuan soit directement, soit par les produits dérivés. Egalement les actions d’entreprises minières.

      Il faut parier sur la dévaluation du $ et l’effondrement de l’euro (problème de dette), une grosse baisse du marché des actions en Europe (pour les USA, c’est probable mais moins évident à cause du boom énergétique qui peut retarder la survenue de la crise).
      Et bien sûr ne pas prendre à la lettre l’alarmisme des vendeurs d’or qui ont tout intérêt à exagérer pour faire prospérer leur fond de commerce : la peur fait vendre.

      N’empêche qu’on se trouve à un moment historique de l’histoire de la monnaie où l’évolution sur quelques années (pas dans un siècle hein !) est facilement prévisible, du moins pour ce qui est de l’euro: les gouvernements vont faire marcher la planche à billet pour se payer sur la bête au lieu d’honorer leurs dettes. C’est une certitude, même s’ils ne vont jamais se l’avouer, avec la complicité des merdias.
      Une occasion où vous connaissez avec quasi-certitude à l’avance l’évolution des choses pour investir en fonction ne se représentera pas deux fois dans la vie. Ce serait de l’aveuglement que de ne pas agir.

      1. Je suis globalement d’accord. Cela dit, investir dans l’or physique ou dans des actions minières, ça ne diversifie pas grand chose, à part le risque lié à la possession elle-même (vol direct pour l’or physique, imposition et autres brimades pour l’or papier)
        A titre personnel, j’ai des fonds essentiellement miniers, nouvelles techno, pays émergents et quelques fonds structurés (que je regrette d’avoir achetés), le tout sur des supports assurance vie.
        Le problème, c’est que rien n’est sùr, en France. Je me suis tiré en Suisse, et je suis en train d’étudier mes options à partir de là.
        Il va y avoir un bon pourcentage de métaux physiques (or, argent, peut-être palladium ou platine). Mais pour le reste…
        Le problème des investissements institutionnels, comme l’assurance vie en France, c’est que ça nous met à la merci de l’état, comme l’immobilier d’ailleurs, à une époque oû il faut, à mon avis, pouvoir être mobile.

  2. la fin du monde !!! le chatiment suprême!!!

    quel est ce charlatan qui prétend voir pour demain, un changement économique qui produira des troubles sur 1000 ans? j´a cru lire du Haroun Tazieff
    le but d´un économiste est d´alarmer les gens sur les dangers d´une politique budgétaire ou monétaire ou économique mais en même temps de proposer des solutions

  3. Les propos tenus par ce gourou alarmiste relèvent d’une paranoïa aggravée … sinon d’un penchant finement intéressé !

    Prédictions millénaristes et annonces d’apocalypse ont de tous temps rythmé la vie humaine.

    Certes la situation financière mondiale est troublante. Une qui ne l’est pas moins relève de la géopolitique et des contrastes socio-culturels entre les « blocs » mondiaux de notre époque troublée.

    Les prédicats d’Egon von Greyerz, Ah ? Le (( fondateur de Matterhorn Asset Management et membre du conseil d’administration de Goldbroker.com, )) nous conduisent à un point de vue concordant avec la tradition de nos usuriers d’antan ! Haro sur les manipulateurs d’opinion publique !!

  4. Totalement exagéré, voir un peu illuminé.

    Sur le fond, effectivement l’or a de beaux jours devant lui, et la montagne de dettes que les baby-boomers occidentaux ont accumulés sont un sacré poids pour les générations suivantes.
    néanmoins, ce sera je pense remboursé au moins en partie par leurs descendants, via une baisse de leur niveau de vie…
    Travailler plus pour gagner moins, c’est déjà une réalité, il suffit de voir où partent les gains de productivité depuis des années pour le comprendre.

  5. Il faudarit vraiment que les vendeurs d’or arretent avec leur discours alarmiste et survivaliste qui les discredite completement. L’or est un fabuleux actif, il joue un role unique dans l economie. De la a predire la fin du monde et nous dire d acheter de l’or, faux vraiment nous prendre pour des idiots: achetez plutot des armes et des seances d entrainement aux sport de combat dans ce cas!

  6. Il y a un article intéressant sur l’Iran et sa méthode pour contourner l’embargo grâce à l’or.
    L’Iran vend du pétrole à la Turquie qui le paye en retour en or.
    Pour récupérer son « argent », des centaines d’Iraniens font le voyage entre la Turquie, Dubai et Téhéran, chargés de sacs de pièces d’or ! Un moyen vieux comme le monde pour faire des échanges. Ca marche parfaitement et au moins, on est sûr de ne pas détenir de la monnaie de singe. Même s’il n’y a pas la productivité d’un échange électronique, quand la main d’oeuvre est pléthorique, quelle importance.

    http://news.nationalpost.com/2012/10/24/couriers-carrying-millions-in-gold-bullion-to-iran-in-their-luggage-to-beat-western-sanctions/

  7. Manifestement, la pub pour goldbroker fournit des recettes précieuses au financement des activités de libéraux.org

    Non pas que ce soit un mal en soi, mais au moins la dépendance financière devrait être assumée et donc affichée via la publication en ligne des comptes de l’asso.

      1. Pour moi, cet article en soit est une preuve flagrante que les marchands de métaux précieux bénéficient d’un traitement spécial sur contrepoints.

        Si un admin vient me contredire, j’en serai ravi.

  8. Bonsoir,

    Contrairement aux devises étrangères, l’or n’a pas de contrepartie donc cela signifie qu’il est à l’abri d’un défaut d’un Etat, d’une dévaluation ou encore de la chute du système bancaire.
    Cependant, je ne pense pas que toutes les monnaies s’effondreront car j’ai la conviction que certains Etats flairont les dangers qui guettent à l’avenir. En exemple, je citerai les pays émergents.

    Enfin, deux Etats m’inquiètent : les USA par sa capacité à réduire leurs dettes publiques puis la France par son manque de courage à faire les réformes structurelles que ce soit sur le marché du travail, la sécurité sociale et la compétitivité industrielle.

    Cordialement,

    Sovanna Sek de GenY Finances.

    Me suivre sur :
    http://geny-finances.blogspot.fr/

  9. Hmm…
    Une petite faute de traduction: le « Éventuellement » de l’avant-dernier paragraphe me semble une transposition directe et fausse de « eventually », qui veut dire finalement, ce qui rend tout son sens à la phrase

  10. Tout comme cet article, fin des années 90 j’avais prédit ce scénario…à l’époque, je chatais sur l’écho.be…les internautes se sont moqués de moi…Aujourd’hui, je suis convaincu que le pire reste à venir…délocalisation de la production et DES SERVICES, diminution du pouvoir d’achat, insécurité sociale totale, augmentation du taux de chômage, ressource naturelles insuffisantes et augmentation de la population, etc, etc,…nous nous dirigeons vers un conflit qui cette fois ne se limitera pas à l’Europe Occidentale, si vous voyez ce que je veux dire…ou alors, ce sera un virus qui tuera des millions de pauvres gens…