5 raisons pour lesquelles les jeunes devraient s’intéresser à l’or

L’or reste un choix attrayant en tant qu’investissement à long terme, offrant stabilité, valeur préservée et possibilité de transfert de richesse entre générations.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 1

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

5 raisons pour lesquelles les jeunes devraient s’intéresser à l’or

Publié le 23 mai 2023
- A +

En 1946, lorsque la Fondation pour l’éducation économique a été créée, l’once d’or s’échangeait à environ 38,25 dollars. Cette semaine, elle s’échangeait à plus de 2000 dollars !

Je ne peux qu’imaginer l’argent que l’on aurait pu gagner en investissant plus tôt dans l’or. Je regrette de ne pas avoir investi l’argent de Noël ou d’anniversaire dans le métal précieux en 2000, lorsque l’once d’or valait environ 280 dollars.

Bien qu’aucun investissement ne soit garanti, il est clair que nous entrons dans une période de grande incertitude économique. Dans l’actualité économique récente, plusieurs banques et grandes institutions financières ont déposé leur bilan, entraînant 2023 dans ce qui sera probablement une période de récession. Le dollar américain perd beaucoup de valeur, en partie à cause de l’inflation monétaire, des dépenses excessives et de la perte de confiance des marchés. Certains économistes pensent que les États-Unis envisageront de créer une cryptomonnaie émise par le gouvernement et contrôlée de manière centralisée, afin de promouvoir la théorie monétaire moderne.

Tout au long de l’histoire, alors que les monnaies fiduciaires se sont succédé, l’or a résisté à l’épreuve du temps, encore et encore, et il y a une raison à cela.

Robert T. Kiyosaki, auteur de Rich Dad, Poor Dad a écrit :

« Les matières premières telles que l’or et l’argent ont un marché mondial qui transcende les frontières nationales, les politiques, les religions et les races. Une personne peut ne pas aimer la religion d’une autre, mais elle acceptera son or ».

Acheter de l’or ou même en détenir n’a pas toujours été une option pour les Américains. Comme l’a souligné Lawrence W. Reed, président émérite de la FEE :

« … le 5 avril 1933, Roosevelt a déclaré aux Américains – sous la forme du décret 6102 – qu’ils avaient moins d’un mois pour remettre leurs pièces d’or, leurs lingots et leurs certificats d’or, sous peine d’être condamnés à dix ans de prison ou à une amende de 10 000 dollars, voire aux deux. »

La propriété privée de l’or est ainsi devenue illégale de 1933 au 31 décembre 1974, date à laquelle le décret a été abrogé. Ces lois ont eu un impact négatif sur l’économie américaine, les marchés et le dollar américain et, à bien des égards, elles continuent d’affecter les États-Unis et le monde aujourd’hui. Comme l’a suggéré l’économiste F.A. Hayek, le gouvernement américain monopolisait la monnaie, tout en l’avilissant, en développant les programmes sociaux et en les finançant par des systèmes d’inflation monétaire fiduciaire.

S’il est impossible d’effacer le passé, il est possible de tirer parti de l’avenir, et l’or peut être un excellent moyen d’y parvenir. Voici cinq raisons d’envisager l’achat d’or si vous commencez à constituer un portefeuille ou si vous cherchez à le diversifier.

 

1. L’or conserve sa valeur au fil du temps

Bien que l’or pose des problèmes de volatilité à court terme par rapport au dollar américain, l’investissement à long terme dans l’or physique a conservé sa valeur tout au long de l’histoire.

En 1946, l’once d’or valait environ 38,25 dollars. Aujourd’hui, en 2023, la valeur de l’once d’or dépasse régulièrement les 1900 dollars pour atteindre 2000 dollars. Il y a dix ans encore, l’once d’or valait environ 1400 dollars.

Considérer l’or comme un investissement à long terme est un excellent moyen de se protéger contre l’inflation et l’effondrement des dollars fiduciaires, au lieu de stocker son argent durement gagné sur un compte d’épargne où il ne rapporte pratiquement aucun intérêt alors même que l’inflation érode son pouvoir d’achat.

 

2. L’or est facile à négocier

La valeur de l’or est presque universelle : il est apprécié dans le monde entier et a conservé sa valeur à travers le temps.

Cet attrait international et interculturel de l’or le rend relativement facile à acheter et à vendre dans le monde entier, contrairement à de nombreux autres investissements. Lorsque des politiques gouvernementales sont en place pour contrôler les comptes bancaires, surveiller les transactions boursières, restreindre l’envoi ou la réception de fonds numériques, limiter les lignes de crédit, fermer les cartes de crédit, dévaloriser les devises et réglementer les transactions cryptographiques, avoir de l’or physique reste généralement une option viable pour les échanges. On le constate assez souvent en période d’inflation, de déflation et de guerre.

Si vous souhaitez acheter de l’or, mais que vous n’avez pas 2000 dollars de plus à dépenser pour une once d’or, il existe d’autres moyens d’investir sans acheter une once physique complète.

Voici quelques pistes pour commencer :

  • Pièces d’or
  • Actions de mines d’or
  • Fonds négociés en bourse (ETF) et fonds communs de placement
  • Contrats à terme sur l’or

 

3. L’or nécessite peu d’entretien

Contrairement à de nombreux autres investissements, l’or a une propension historique et logique à prendre de la valeur au fil du temps. Les actions offrent peut-être un taux de rendement plus élevé en moyenne, mais avec l’or, vous n’avez pas besoin de rester devant un ordinateur jour après jour pour décider quand acheter et vendre. Vous n’avez pas besoin d’effectuer des recherches sur les données financières des entreprises ou d’écouter les rapports sur les bénéfices avec autant d’attention.

Certes, il est généralement préférable d’acheter à bas prix et de vendre plus cher que votre mise de départ. Cependant, il est également probable que, quel que soit le prix que vous payez pour l’or aujourd’hui, dans 10, 15 ou 20 ans, il vaudra beaucoup plus, ce qui en fait un investissement à faible entretien.

Un autre aspect pratique de l’or réside dans ses caractéristiques naturelles : il est inaltérable, résistant,  et nécessite peu d’entretien, et a de nombreuses utilisations industrielles.

 

4. L’or est une voie vers la richesse générationnelle

Lorsque vous possédez des pièces d’or physiques, pièces, lingots ou autres, celles-ci peuvent être transférées d’une personne à l’autre sans que le gouvernement n’intervienne.

Lorsque l’or est acheté ou vendu, il peut arriver qu’une taxe soit appliquée. Toutefois, lorsque l’or est donné en cadeau ou en héritage, ou qu’il s’agit simplement de le conserver plutôt que de le vendre pour réaliser des bénéfices, il est probable que vous puissiez le conserver sans être imposé jusqu’à un certain montant. L’or peut contribuer au transfert de richesse entre les générations. Certaines cultures fondent et moulent l’or pour en faire des bijoux, des pièces de monnaie, des ornements ou des couverts, afin de faciliter ce processus de transfert.

 

5. L’or stimule la concurrence

L’économiste Henry Hazlitt partageait avec F.A. Hayek l’idée que la concurrence entre les monnaies permet de lutter contre l’inflation tout en offrant davantage de possibilités de choix et de liberté aux individus. Concurrence et choix ne sont pas à la disposition de ceux qui ne sont pas libérés de la monopolisation de la monnaie par l’État. Si davantage de personnes investissent dans l’or, il est probable que cela suscitera une concurrence de plus en plus grande pour le dollar américain et les autres monnaies du monde. La concurrence entre les monnaies pousse les gouvernements à maintenir leur valeur de manière fiable par rapport à l’inflation monétaire et des prix.

Haziltt a expliqué :

« Ne rejetons pas l’étalon-or parce que les gouvernements l’ont adopté à une époque. Après tout, c’était le résultat de siècles d’expérience. C’est la survie du plus fort face à la concurrence des bœufs, des moutons, des peaux, du wampum, du tabac, du fer, du cuivre, du bronze et enfin de l’argent. C’était le résultat de la concurrence sur le marché, et je suis convaincu qu’il en sera de même à l’avenir. Ce n’est qu’après sa victoire dans l’usage privé que les gouvernements s’en sont emparés, l’ont exploité à leurs propres fins, l’ont dilué, perverti et finalement détruit ».

 

Sur le web

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Le point 1 est trompeur car un dollar de 1946 n’a pas vraiment la même valeur qu’un dollar de 2023.
    Contrairement à la plupart des autres placements, l’or ne rapporte rien: ni intérêt, ni dividende, ni loyer.
    Les ventes d’or sont lourdement taxées en France.
    L’or physique est facile à voler.
    Bref…

    • L’or c’est comme un sicav monetaire. Ca ne rapporte rien mais sa valeur intrinseque augmente du fait de la perte de valeur des monnaies au fil du temps.

      L’or est facile à voler mais aussi à transporter. Il est possible de revendre ailleurs qu’en France.

      Mais je suis d’accord. Ca ne rapporte rien et c’est de l’argent bloqué. Il faut voir l’or comme autre chose qu’un placement. C’est plus comme une assurance si la monnaie venait à s’écrouler. L’or c’est le bitcoin physique.

      • La fiscalité sur une SICAV monétaire est infiniment plus légère que sur l’or.
        Oui, l’or est un placement parmi d’autres… si c’était la panacée décrite par l’auteur cela se saurait!

        • En attendant, son prix a été multiplié par 6 en 20 ans.

        • L’or ne rapporte rien, c’est un refuge, une sorte d’assurance contre l’évaporation de tout le reste.
          Et bien entendu il est dans le collimateur des puissants imprimeurs de fausse monnaie: Si on s’en sert, on le perd donc on le thésaurise parfois jusqu’à oublier ce qu’on en a fait.

  • « … le 5 avril 1933, Roosevelt a déclaré aux Américains – sous la forme du décret 6102 – qu’ils avaient moins d’un mois pour remettre leurs pièces d’or, leurs lingots et leurs certificats d’or, sous peine d’être condamnés à dix ans de prison ou à une amende de 10 000 dollars, voire aux deux. »
    Attention, vous allez donner de bonnes idées à nos foutriquets qui se sont engagés à sauver la planète.

    • Eh oui, dans ce grand pays de la liberté capitaliste.
      Le même Roosevelt, ce bancal, a aussi monté les taux d’imposition
      jusqu’à 90%.
      La politique du New Deal ne pouvait que mal se terminer.

  • En corrigeant avec l’inflation (* 100 entre 1946 et 2023), l’or a perdu la moitié de sa valeur,bca n’est pas vraiment un super placement !

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Dimanche 9 juin, en marge de son voyage en France, le président des États-Unis Joe Biden a indiqué avoir trouvé avec Emmanuel Macron un accord sur l’utilisation des bénéfices produits par les avoirs russes gelés depuis le début de la guerre en Ukraine. La question est d’importance, car les sommes concernées sont estimées à 260 milliards d’euros. Il n’est donc guère étonnant que le sujet figure explicitement à l’agenda du prochain G7 organisé du 13 au 15 juin à Borgo Egnazia, en Italie.

 

En mai 2024, les pays de l’Union eu... Poursuivre la lecture

2
Sauvegarder cet article

Certaines banques centrales multiplient leurs devises. D’autres remplissent leurs coffres d’or. Ceci justifie probablement la hausse actuelle des cours de l’or. Seule incertitude : les particuliers qui ont de l’or pourront-ils le négocier librement lorsque la crise monétaire qui couve éclatera ?

Article original paru dans Investir Service.

 

Que mettent les banquiers centraux dans leurs coffres ? Pas de liasses de billets, d’argent, de cuivre, de platine, de diamants, de pétrole, de céréales, etc. De l’or. Uniquement... Poursuivre la lecture

La masse monétaire augmente à nouveau et la persistance de l'inflation des prix n'est pas une surprise. L'inflation des prix se produit lorsque la quantité de monnaie augmente de manière significative au-delà de la demande du secteur privé. Pour les investisseurs, la pire des décisions dans ce contexte de destruction monétaire est d'investir dans des obligations souveraines et de conserver des liquidités. La destruction du pouvoir d'achat de la monnaie par le gouvernement est une politique, pas une coïncidence.

Article original paru su... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles