Vaclav Klaus en direct du sommet de l’UE sur la Libye

Publié Par Open Europe, le dans Moyen Orient

Notes à l’adresse du conseil européen concernant la Libye :

1. Le président tchèque accorde de la valeur à la rencontre d’aujourd’hui [vendredi 11 mars, NdT] de par son importance et son rapport direct à l’actualité : « Nous supportons les mesures, en incluant les sanctions, qui ont été promulguées jusqu’ici par l’Union Européenne. »

2. « Néanmoins, lorsque nous portons notre attention sur l’effet de ces déclarations, nous ne les trouvons pas très convaincantes. Il n’y a pas de signal clair provenant d’elles. Les objectifs sur le court, le moyen et le long terme devraient être différenciés. Je suppose que nous nous rencontrons aujourd’hui, principalement, à cause de la grave situation dans laquelle se trouve la Libye, ce qui signifie par conséquent que nos intentions visent le court terme. Bien sûr, nous devons élargir nos réflexions sur ce sujet brulant, et stratégiquement parlant, nous avons besoin de savoir ce qu’il n’est pas préférable de faire aussi bien aujourd’hui, que demain et après demain.

Certains de nous ont assisté, ou ont suivi, au mois de novembre passé, le sommet européo-africain ayant pour objet de débat la Libye.

Je suis navré de constater que certains d’entre nous n’ont toujours pas réalisé qu’elle est la véritable nature délirante du régime de Kadhafi, et de ce fait ne se comporte pas dans une voie qui justifie nos abondants propos à ce sujet. »

3. « La République tchèque est convaincue que nous devons essayer de stopper la tragédie humanitaire ayant lieu en Libye actuellement, mais sans intervenir militairement sur ce territoire ou sur n’importe quelles autres circonscriptions, sans y relever de potentiels nouveaux leaders politiques, etc.

À ce titre, nous considérons la reconnaissance du conseil « Benghazi » au moins prématurée, au pire fondamentalement absurde. »

4. « Nous devons être conscient des conséquences à long terme de nos décisions présentes.

Je tiens à mettre en garde – et ceci constitue, majoritairement, la position de la République tchèque – la communauté internationale sur le projet de zone d’exclusion aérienne, ( « no fly zone » ) puisqu’il n’est pas justifié, selon nous, qu’elle voit le jour. L’initiative militaire : « no fly zone » n’est rien d’autre qu’un acte de guerre, car il implique de détruire à la fois les avions de guerre libyens ainsi que leurs hélicoptères, c’est à dire les appareils de leur défense aérienne.

C’est une guerre à proprement parler.

Au contraire, l’action que nous devons entreprendre est de faire pression sur le président effectif, afin qu’il démissionne sans possibilité de négociation.

J’insiste sur le fait qu’il démissionne avant toute négociation. Ce séquençage est absolument crucial. La reddition inconditionnelle est la seule possibilité, nous devons l’affirmer expressément. »

5. Quelques remarques secondaires :

– « Il me semble qu’il soit nécessaire de prévenir les velléités présentes en les comparant à d’autres interventions passées : il y a 20 ans, lorsqu’en Europe centrale et de l’est les « rebelles » ( Orban, moi même ) avaient une claire vision de l’avenir, ce qui ne s’avère pas être le cas en Libye de nos jours. »

– « L’expérience que nous avons tiré de la cohabitation avec des institutions comme la BERD, après la chute du communisme en 1989, reste négative. Ces organisations n’ont jamais été d’une aide réelle pour les pays de ma région. Nous sommes donc tout à fait contre la création d’une banque de ce même acabit, nous suggérons dès lors d’annuler l’idée d’une  » Banque de la Méditerranée » ( Bank for the Mediterranean ) en dehors du texte. »

– « Au contraire, nous évoquons l’idée suivante : à savoir, dans une visée d’assistance sur le long terme, l’assimilation de la région nord-africaine au marché ouvert européen (ceci pouvant faire l’objet d’une déclaration officielle). »

– « J’ai entendu, dans notre rencontre avant de déjeuner, le terme ‘l’argent de Kadhafi’. Il rappelle la tentative de trouver ‘l’argent des patrons communistes’ dans notre partie du monde. Rien de tout cela n’existe. »

Václav Klaus, Bruxelles, 11 mars 2011.

Repris du blog d’Open Europe avec l’aimable autorisation de ses responsables. Traduction : Barem.

Laisser un commentaire

  1. En clairs, il dit : Mon petit Kadhafi nous n’interviendront jamais, nous ne vous ferons jamais la guerre, quelque soit la situation, quelque soit vos décisions. Cela étant dit on aimerez que vous démissionné sans conditions pour que vous soyez jugé et condamné pour tout vos Petits crimes qui vont vous coûtez très cher croyez-moi, mais sinon on viendra pas vous embêter hein, pas de gueguerre entre nous, on pourrez abîmé tes joujoux et vexer tout ton petit monde, allez zou un chèque en blanc.

    Ah il est beau le Klaus, décidément entre lui et Aurélien Véron il n’y en a pas un pour rattrapé l’autre …

    De quoi on va avoir l’air chez les arabes, c’est pas comme ça qu’on va les convaincre d’adopté notre philosophie…

    H16 (http://h16free.com/) fait quelque chose !

    1. Je parle de notre philosophie libéral et non pas de l’idéologie occidentale, si les têtes d’affiche d’Europe qui défende cette philosophie se mettent à ne pas être solidaire avec que peuple qui réclame de l’aide pour se libérer ils ne vont pas aller se dire que les libéraux sont vraiment intéressez à la liberté des peuples(certain réclame même les GI’s américain, eux le pétrole de tous façon il n’en profiteront jamais dans tout les cas, ce n’est pas leur propriété)
      Je ne vois vraiment pas pourquoi le peuple libye nous en voudrais d’abattre les avions d’un fou qui les tuent en masse alors même qu’il nous supplie logiquement de le faire … il est où le problème là? Arrêter de comparer ce qui n’est pas comparable !
      La démocratie il la demande mais surtout c’est plus de liberté qu’il veulent, et seule le NCT est en mesure d’imposer le régime suivant mais pourvu qu’il soit les plus forts, ne pas les soutenir financièrement ou militairement c’est accepté que Kadhafi reste et massacre sont peuple, arrêter avec ces lubies de propagande anti-impérialiste.

      1. Les Américains on fait des conneries avec l’Irak et Afghanistan (par leur politique antérieur à leur intervention militaire proprement dite), mais ce n’est pas pour cela que l’on doit les prendre pour des règles général, les exemples dans l’autre sens sont au moins aussi nombreux, la France WW1, la France WW2, La Corée, le Kosovo et que sais-je d’autre !

        Comment veux tu faire du « liberhalal » après tout que l’Etat nous vole comme ressource pour le faire et empêche manu militari quiconque voudrais créer une armée privé même minime (prohibition des armes à feu tout calibre confondue sauf chasse…).
        La seul alternative est que l’Etat utilise ces ressources de façon la plus proche des préférences de ses spoliés (contribuables), c’est-à-dire nous, et en particulier qu’il fasse effectivement les justifications par lequel il nous a extorqué nos fonds.

      2. Non, Les libyens sont peut-être tribale, mais pas arriérer, les jeunes sont chômeur mais éduqué, c’est du reste pour cela qu’ils se sont rebellé, il y a un truc quand même qui ne va pas dans ton raisonnement les Libyens on beau avoir l’handicap pour les européens d’être arabe et en plus musulman, mais c’est aussi un peuple qui est en train d’avoir sa révolution à la « 1789 », les autres peuples ne c’été jamais soulevé avec une telle intensité un point clés, cruciale, indispensable, unique, que tu néglige complètement.
        Que l’on veulent ou non ils sont « subit » l’influence occidental, avec sa conception de la liberté, son modernisme, la société de consommation, c’est de ça dont qu’ils rêvent en fessant leur révolution, regard les reportages de toute les chaines du monde et va comparer ça à nos irakiens et somaliens…
        Encore une fois ILS LE DEMANDE civil et rebelle !
        Qu’elle autre peuples que tu a cité à ces même critères? Aucun, c’est donc malhonnête que de faire ces comparaisons à deux balles.

        « tu tenterais un référendum auprès de la population européenne pour savoir si elle est prête à risquer des vies innocentes en très grand nombre et à claquer un max de pognon ? »

        >Non, plutôt un référendum ou autre pour affecter des ressources au prorata des contribuables désirent aidé ces personnes Libyen à sortir de leur condition d’esclave, il n’y a pas besoin de milliard non plus, le matériel est déjà là… Et cela peut même devenir un investissement rentable pour ce qui ont le coeur sur le portefeuille (des hommes de l’Etat).

  2. Elle est « conne » parce qu’ils veulent viré Kadhafi mais ne pas utilisé des argument de force, c’est comment dire… assez utopique comme procédé, surtout qu’ils en rajoute une couche en disant qu’il est fini s’il y part, en gros tout les arguments sont là pour que Kadhafi est envie de reste Ad vitam aeternam…

    1. Les Libyens n’ont rien avoir avec ces autres peuples, ils sont bien plus éduqué et informé, ils sont déjà l’idéologie de la démocratie dans leur tête, les autres n’en avais jamais entendu parler.
      Et puis merde on parle même pas le faire venir l’infanterie français juste des missiles air-air et air-sol pour détruire les engins de mort du chef de guerre Kadhafi qui tente de (re)conquêrire un territoire pour le moment le plus libre du monde (il n’y a plus d’impôt) pour piller, massacrer et asservir une population quasis désarmer, et des libéraux sont près à accepter cela, ça me donne envie de vomir, c’est moi qui vais quitter les libéraux tient.

  3. « Au contraire, l’action que nous devons entreprendre est de faire pression sur le président effectif, afin qu’il démissionne sans possibilité de négociation. »

     » la véritable nature délirante du régime de Kadhafi »

    je vois pas comment tu fais pression sur un mec comme ça ! En lui disant tu es méchant et tu dois partir ? woua, il doit se chier dessus là !
    Je comprends les arguments des pour l’intervention et des contre ( il n’est question que d’actions aériennes ) . Mais Vaclav pourrait quand même éviter de nous sortir l’habituel discours langue de bois :  » La République tchèque est convaincue que nous devons essayer de stopper la tragédie humanitaire ayant lieu en Libye actuellement, mais sans intervenir militairement sur ce territoire ou sur n’importe quelles autres circonscriptions …  » si c’est pour dire ça, on peut tous devenir porte-parole de la république Tchèque !

    de toute façon, si ça se passait plus au sud, et sans pétrole on en parlerait même pas, commer le Zimbabwe par exemple …

    1. « je vois pas comment tu fais pression sur un mec comme ça ! »

      Faire un deal avec les services secrets d’un pays arabe (tu fais X pour nous, on fait Y pour vous ou en oublie Z) pour qu’ils suppriment un collaborateur direct du Guide dans un malheureux « accident » d’hélicoptère. Puis souligner au au colonel Kadhafi qu’un tel drame est si vite arrivé s’il continue à vivre dangereusement. Noter que je suis opposé à ces méthodes.

  4. ce qui est sûr c’est que l’argent des dictateurs déchus, il existe réellement, et certains vont bien en profiter ! je connais un entraîneur de courses qui a récupéré 6 chevaux de la famille Ben Ali, France Galop ayant signifié à l’entraîneur que les chevaux n’avaient plus de propriétaires … je pense que bon nombre de voitures, bijoux, caissettes et autres tableaux ont dû faire des heureux … dommage, il y avait de quoi financer une candidature libérale en 2012 avec tout ça !

  5. Peut-être parce qu’il a le recul nécessaire et qu’il sait mieux que quiconque ce que c’est que de renverser un régime psychopathe. Pour lui, tout cela n’est pas de la théorie, il l’a vécu. Rappelons que, quand il y aura civils innocents tués par nous (inévitable), ça sera tout de suite les impérialistes inféodés aux sionistes qui veulent mettre la main sur le pétrole Libyen. « Mark my words ».

    1. l'ami du laissez-faire

      Tout dépend de la nature de l’intervention, logistique, vivres, soins, entrainement, dispositif STRICTEMENT défensifs, laisser les insurger se battre, un embargo, le temps que Kadafi s’épuise et partir AUSSI-TÔT, bref, permettre la sécession, comme Lafayette aux US, rien de plus, rien de moins.

      Il est évident qu’il faut s’opposer à toute intervention lourde. Mais ce n’est pas ce qui est demandé, ce n’est pas ce qui est en discussion.

      Dans le cas contraire, je suis prêt à parier que ce sera un carnage.

  6. l'ami du laissez-faire

    Alors on ne parle pas de la même chose.

    Abattre les avions qui approche point barre n’a rien à voir avec ce que tu décrit et ce que les insurgés semblent demander.

    1. l'ami du laissez-faire

      Bon, après je ne suis pas militaire et c’est peut être irréaliste, je voudrais juste un mur, une frontière, qu’aucun véhicule « Kadafiste » ne franchira sans se faire descendre. Derrière le quel les insurgés peuvent se replier.

      S’ils font une offensive ça les regarde ils ne seront pas protégés, c’est leur problème, je ne veux qu’aucun militaire français n’y participe, aucun bombardement. S’ils perdent le pipeline de Brega, ça n’est sans doute pas plus mal ça augmente significativement leur chance de ne pas avoir une seconde dictature ou un régime corrompu, ils seront plus ouverts au commerce.

      Permettre la sécession, ne PAS faire les va-t-en-guerre pour abattre le régime. Ça me semble parfaitement défendable (au moins idéologiquement) et apte à ne pas faire de dégâts collatéraux.

    2. on bombarde avec les 3 rafales qu’on n’a il ne comprendront rien il pourai même penser que c’est un sabotable (je parle pour les engins de Kadhafi).
      Sinon une sécession serai une bonne idée mais les rebelles ne vois pas la chose comme-ca et Kadhafi encore moins (surtout il y a nombre de ville qui se sont déjà compromis à l’ouest donc non ça serai un semi-carnage…)

  7.  » les anglais ( qui y vont à chaque fois et adorent bombarder des arabes ) »

    Avec une telle affirmation il tient à vous de prouver qu’ils le font par goût. Et qu’il le font « à chaque fois ». N’y a-t-il pas eu des situations de conflit impliquant un pays arabe ou « les anglais » n’ont pas bombardé ? Guerre civile au Ymemen, Iran / Irak, etc. ?