Adel Taamalli
Reconnaissances
À propos Articles
Adel Taamalli
Reconnaissances
Diplômé en Histoire et travaillant actuellement dans le tourisme, Adel Taamalli intervient depuis un certain nombre d'années sur des sujets d'ordre public. Il considère ces interventions comme une action citoyenne devant servir la réappropriation par les différentes composantes de la population de différentes questions intéressant l'intérêt général. Les chroniques qu'il a rédigées lui ont permis, entre autres, d'être publié sur Libération, sur Contrepoints.org, d'avoir un débat avec Alain Finkielkraut suscité par la réaction de l'académicien à une critique qu'il lui avait adressée sur Contrepoints, d'interviewer Alain Gresh, de rédiger des comptes-rendus de lecture pour la Fondapol...
2 followers

Articles

Bien qu'il ne se situe que peu de temps après la survenue inattendue de la pandémie de la Covid-19, qui habilla 2020 d'une aura d’étrangeté maudite, le cru 2022 entrera dans les annales de l'histoire, mondiales et françaises, comme ayant été l'année de toutes les nouveautés.

Des prismes inédits de lecture de notre monde commun ont fait leur apparition. La Nouvelle guerre froide, qui s'est déclenchée le 24 février par l'invasion russe de l'Ukraine, servira de plus en plus comme paradigme explicatif d'événements internationaux sans rappo... Poursuivre la lecture

Quelle que soit l’issue du scrutin du second tour, il est certain que l’élection présidentielle de cette année aura représenté un tournant majeur dans l’histoire de la Ve République. Au-delà du fait, original si on le compare avec ce qui se passe dans les autres grandes démocraties occidentales, que c’est la troisième fois sur les cinq dernières élections que le candidat du parti lepéniste se qualifie pour le deuxième tour, les résultats du 10 avril contiennent d’ores et déjà de riches enseignements :

Deux familles politiques d'importanc... Poursuivre la lecture

Comme chacun le sait parmi ceux qui suivent la vie politique française, un président en exercice œuvre fréquemment à sa réélection pour un second mandat. Cette lapalissade médiatique a été renforcée en 2002 par l'avènement du quinquennat qui a eu l’inconvénient de raccourcir le temps de l’action présidentielle.

Pour le confirmer, il suffit de se rappeler le dialogue surréaliste entretenu pendant cinq ans entre les journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme et François Hollande et retranscrit dans Un président ne devrait pas d... Poursuivre la lecture

Durant mon enfance, dans les années 1980, il était coutume d’entendre nos maîtres d’école attirer notre attention sur la menace que constituait l'URSS pour la France. L'importance de l’espace soviétique révélée sur les planisphères politiques de l'Europe accrochés aux murs des classes, accentuait chez nous cette impression de danger existentiel.

Notre compréhension enfantine du monde nous interdisait de le savoir, mais nous étions alors en pleine crise des euromissiles. C'était le temps révolu de la Guerre froide, dont nul n’envisageai... Poursuivre la lecture

La France connait « une passion de l’Histoire ». La place éminente qu’elle lui accorde est en mesure de lui permettre de réacquérir une « conscience-monde », vision qu’elle a perdue à la suite de la fin de son empire colonial.

Le contexte actuel s’y prête. Nous pourrions nous décider de faire du monde l’objet d’un questionnement, en tentant par exemple de penser une périodisation de la Nouvelle guerre froide, laquelle vient d’allumer ses projecteurs sur l’Ukraine. Puisque nous ne saurions préjuger de l’avenir de celle-ci, la seule ouve... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles