L’Allemagne coule et l’Europe avec. Bruno Le Maire ne s’en rend pas compte

Pour une fois, l’Allemagne ne s’en sort pas mieux que les autres et peut-être même au contraire.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 8
Bruno Le Maire by Fondapol (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’Allemagne coule et l’Europe avec. Bruno Le Maire ne s’en rend pas compte

Publié le 25 novembre 2022
- A +

Tiens, voilà qu’une Große Katastrophe se profile sur l’horizon teuton : on apprend qu’Uniper, la principale société allemande de vente de gaz et premier distributeur de l’entreprise russe Gazprom, doit faire appel à l’État allemand à hauteur de 55 milliards d’euros suite à une perte nette kolossale établie à 40 milliards d’euros depuis le début de l’année.

Un milliard d’euros par-ci, un milliard d’euros par-là et rapidement on commence à parler gros sous. En tout cas, à 55 milliards d’euros, voilà une somme rondelette qui va peut-être faire réfléchir Olaf Scholz sur les choix énergétiques opérés ces dernières années par l’Allemagne : manifestement, multiplier les efforts sur les énergies renouvelables revient un peu trop à multiplier aussi les approvisionnements en gaz et à se retrouver en fâcheuse posture lorsque la conjoncture internationale change un tantinet.

Et s’il y a bien transition énergétique, ce n’est pas exactement vers de nouvelles formes d’énergies mais plutôt vers pas d’énergie du tout : en somme, tout ne se passe vraiment pas comme prévu en Europe : en quelques mois, des choix très politiques se sont traduits par des conséquences quasi-immédiates aussi économiques que palpables, avec des grosses faillites à la clé.

Pour une fois, l’Allemagne ne s’en sort pas mieux que les autres et peut-être même au contraire : ces faillites se multiplient à un rythme réellement inquiétant. Ainsi, le fabricant de meubles allemand Hülsta est insolvable, 80 ans après sa fondation. La chaîne de boulangeries Thilmann atteint le même point 85 ans après ses débuts. Pour Wolff Hoch und Ingenieurbau, entreprise de construction, il aura fallu 125 ans, alors que Bodeta, le fabricant de confiseries, aura tenu 130 ans. Borgers, l’équipementier automobile, ferme ses portes après 156 ans et Kappus, le fabricant de savon, après 170.

Ces quelques exemples étalés en quelques jours seulement donnent à réfléchir : ces entreprises ont survécu à deux guerres mondiales, des changements politiques et sociaux majeurs, pour finalement toutes mourir en 2022 parce qu’essentiellement, les Allemands ont cru dur comme fer que les moulins à vent et les miroirs magiques, tous doublés de turbines à gaz russe, allaient leur éviter de taper dans le charbon, le pétrole et le nucléaire.

Au bilan, les Allemands ont maintenant davantage de faillites que de gaz, des miroirs et des moulins sous-productifs à ne plus savoir qu’en faire et doivent malgré tout exploiter le charbon, le pétrole et le nucléaire. C’est un échec épique (et ce n’est que le début).

Peut-être est-ce à cause de ce vent glacial venu de l’est que notre Bruneau de Bercy national a récemment déployé quelques signes clairs de changement de tactique dans sa fine gestion du budget de l’État français : alors qu’en février dernier il était entendu que toute sa puissance intellectuelle serait dédiée à faire plier la Russie, le locataire de Bercy commence à revoir ses objectifs. Avec la souplesse légendaire de ce grand fauve de la République bondissant sans merci sur l’aphorisme et la petite phrase facile, le voilà qui déclare « Fini le royaume du Koikilenkouth », ou quasiment :

Nous avons arrêté le quoi qu’il en coûte et nous ciblons à présent les entreprises qui en ont le plus besoin.

Charge maintenant aux entreprises de se faire aussi discrètes que possible sur leurs difficultés économiques pour ne surtout pas recevoir l’aide du ministre qui équivaut sans mal au baiser de la mort.

Indépendamment de cet aspect, on appréciera à sa juste valeur, dans les déclarations du minustre, les fantasmagories sur les performances de la France dont l’économie se redresserait alors qu’en Europe tous les autres pays s’enfoncent assez vite dans un marasme sans équivalent historique. Eh oui : comme de précédents billets le mentionnaient déjà en mars et en avril, les sanctions contre la Russie ont été absolument dévastatrices… pour l’Europe.

Et alors même que ces Européens sont justement en train de contourner discrètement ces sanctions dès qu’ils le peuvent, le même Bruno, jamais en panne d’une contradiction, admet multiplier les boucliers tarifaires et autres guichets spéciaux pour aider les particuliers et les entreprises (celles qui résistent si bien en France, disait-il) à surmonter la crise (qui est quasiment invisible dans le pays selon les chiffres officiels), crise qu’on mettra de surcroît sur le dos (de plus en plus large) de la guerre en Ukraine.

Bref : fini le Koikilenkouth mais tout va bien car les chiffres sont bons mais les entreprises ont besoin d’aides et la guerre est un drame économique pour nous mais la France s’en sort bien mais mettez un pull tout de même.

On oscille entre la consternation et l’interrogation de plus en plus lancinante sur le déni de réalité des élites qui semblent s’être auto-intoxiquées à cette réalité alternative qu’ils continuent de brosser pour les masses.

Parce que malgré les saillies inquiétantes d’incohérence globale du ministre de l’Économie, les évidences semblent difficiles à évacuer : ce qui met l’Allemagne dans une telle panade ne peut pas se traduire par une simple gêne économique en France, au contraire. Parce qu’on sait déjà que l’année 2023 affichera un nombre record de faillites dans le pays. Et parce que l’hiver qui vient sera rude, quoi qu’on en dise et même s’il n’y a aucune coupure (ce qui semble de moins en moins évitable).

Les indicateurs économiques ne trompent que ceux qui ont intérêt à l’être : on peut pérorer comme le font certains habitués de plateaux médiatiques sur un taux de chômage faible voire sur ce qui est présenté maintenant comme un quasi « plein emploi » – ce qui dénote d’une vision de la réalité réellement alternative – il n’en reste pas moins qu’un nombre croissant de Français a faim : jamais les Restos du Cœur n’ont autant aidé de personnes dans le besoin – avec des taux d’augmentation à deux chiffres par rapport aux années précédentes.

Rassurez-vous : selon Bruno et les services de Bercy, ces gens n’auront pas de problème à trouver de l’emploi (pensez donc, la France est presque en surchauffe, qu’ils nous disent !) ce qui tend à montrer que dans ce pays, l’emploi ne permet plus de manger à sa faim et qu’il faut travailler le ventre vide.

Déni, pipeautage, incohérence et fariboles… Tout ceci va forcément très bien se terminer.

Sur le web

Voir les commentaires (24)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (24)
  • De l’augmentation de fréquentation des restaus du coeur, on pourrait surtout tirer la conclusion que jamais les Français n’ont autant compté sur les autres pour les nourrir. Pour les vêtir ou les loger aussi, d’ailleurs. Mais il est difficile de croire qu’ils ont faim quand la proportion d’obèses double tous les 25 ans.
    Demain, ils ne pourront plus compter ni sur l’Allemagne ni sur l’UE. C’est enfin le début de la renaissance pour ceux qui savent nager…

  • On nous aurait menti en toute bonne foi ?
    Depuis le temps qu’ils nous prennent pour des Khons ça devait finir par se voir … Et bien voilà nous y sommes .
    La suite ? Une bonne dictature molle basée sur la peur peut-être. Ça marche il n’y a qu’à constater le résultat de l’essai Covid.
    Bon courage.

  • Ah notre excellent Pruneau du Quercy … PQ pour les intimes 😉
    Ou bien quand la Kamarad rit 😉

  • Pour ce qui concerne l’essentiel de la Macronie, la cause est entendue : il y a clairement un problème de connexions neuronales. Lemaire, avec quelques autres, leur patron y compris, fait partie de ceux pour lesquels on n’arrive pas bien à trancher : sont-ils plus méchants que bêtes ou l’inverse ?

  • Si on pouvait convertir l’incompétence de nos ministres en énergie, nous serions sauvés.
    C’est une source inépuisable et entièrement renouvelable !

  • L’Europe coule… Mais pas les revenus du bon Bruno ni de ses collègues d’infortune, voilà, l’ena a des avantages ou en baissant son pantalon, ça marche aussi

  • C’est tellement grossier que l’on pourrait penser qu’ils le font exprès.
    Si l’on voulait détruire une économie et une société , on ne pourrait pas mieux si prendre. Ouvrons les yeux…

  • Avatar
    The Real Franky Bee
    26 novembre 2022 at 4 h 10 min

    Souvenez-vous que d’après Le Maire, son intelligence est un obstacle. En attendant l’économie française est discrètement en état de mort cérébrale depuis 2020 puisqu’elle ne peut tout simplement plus tenir sans le respirateur artificiel de l’Etat. En résumé, si les taux continuent de monter, le pays s’effondre, ni plus ni moins. Quant à l’Allemagne, elle avait tout pour réussir mais paye les conséquences de ses mauvaises décisions passes : 1. Avoir cédé à certains lobbys et saboté son parce énergétique il y a quelques années ; 2. Avoir renoncé à exiger une véritable convergence des politiques budgétaires en zone euro. C’est tout un continent qui coule par manque de courage et de vision stratégique. « Tiens prends ça Poutine ! »

  • vous vous souvenez de cette interview de Bruno col roulé ? https://youtu.be/VgmQrdmZMmI . Ha ha ! Il va s’en dire que le jour ou il s’est pointé dans les rangs d’ « en Marche », son formidable QI a déclaré forfait. Au demeurant, il s’est bien gavé de soupe miam miam miam. « Je retourne ma veste, toujours du bon côté » chantait Dutronc…

  • L’Allemagne mène depuis 20 ans une politique absurde et suicidaire:
    Elle a adhéré à l’euro sous la pression de Mitterrand, ce qui d’une bêtise incroyable qu’elle n ‘a pas fini de payer
    Elle s’est lancée tête baissée dans le sauvetage climatique, ce qui est une stupidité ,tout en devenant un des principaux pays pollueurs de la planète
    Elle a abandonné le nucléaire – l’énergie du futur – tout en faisant tout pour saborder, avec la complicité des Sarkozy, Hollande et macron, le savoir faire français . Alors qu’elle avait adopté une stratégie de long terme d’accord de fournitures de gaz avec la Russie elle n’a rien fait pour forcer l’Ukraine à respecter ses engagements et procédé à une rupture quasi définitive avec un pays voisin qui est assis sur 25 % des réserves minérales mondiales
    Enfin après avoir investi des dizaines de milliards dans des gazoducs qui étaient son avenir, elle a laissé sans réagir son soi disant allié saboter définitivement ces gazoducs, sans aucune réaction,
    tout çà pour être obligé d’acheter au prix fort du gaz de schiste
    L’Allemagne, par se brutalité et son entêtement , a perdu deux guerres mondiales
    Elle va perdre la troisième (guerre économique, énergétique et monétaire), et nous sombrerons ensemble comme précédemment

  • Petite remarque d’ordre trés générale. lorsque face a un probléme on met en place un dispositif censé y remedier, si au bout de quelques jours, mois, années, cela depend de la nature du sujet, les choses ne se sont pas ameliorées, ou mème se sont aggravées d’un coefficient dix !!!!
    Alors on peut affirmer que les solutions adoptées n’etaient pas les bonnes, et méme perverses et contre-productive, voir terriblement néfastes.
    Que cela plaise ou non aux Bobos, aux gogos, aux gochos, etc

  •  » le déni de réalité des élites qui semblent s’être auto-intoxiquées à cette réalité alternative qu’ils continuent de brosser pour les masses. » Plus précisément ce gang vit dans le mensonge, qui leur a offert le pouvoir et qu’ils ont transformé en méthode de gouvernement. Il leur est donc impossible de s’en extirper, car ils perdraient le pouvoir et sa puissance. Il ne leur reste que la fuite en avant avec comme seule perspective le fracas contre le mur, en nous entraînant avec eux.

  • Cette suffisance imbécile se poursuit et n’a cure de sanctions qui n’existeront pas .Mais » il « a dit pas de nouveaux impôts en oubliant de préciser qu’il y aurait juste une révision des tranches et des taxes à n’en plus vouloir . A la bêtise s’ajoute donc le mensonge , le tout couronné par une incompétence rare qui conduit à poursuivre dans la voie de l’emprunt qui sert … à la couverture de dépenses et non à la création de richesse.
    Tout être cortiqué sait pourtant qu’emprunt non productif peut conduire à la ruine .
    Et pourtant pas lui !

  • Comment Le Maire pourrait-il s’en rendre compte ? Son QI l’aveugle et son incompétence ressort quand les difficultés surgissent.
    Je rappelle cependant que si cette bande de pieds nickelés est au pouvoir c’est grâce aux votes des français. Ils ont élu un incapable en 2017 et ils ont récidivé en 2022 !!! Bref, les français adorent être gouvenés par des nuls : chirac, sarko, hollande, macron … J’attends avec impatience de connaître le prochain !

  • Et oui l’Allemagne boira le calice jusqu’à la lie. Le problème, c’est qu’on le boira avec eux.

  • Petite remarque d’ordre trés générale. lorsque face a un probléme on met en place un dispositif censé y remedier, si au bout de quelques jours, mois, années, cela depend de la nature du sujet, les choses ne se sont pas ameliorées, ou mème se sont aggravées d’un coefficient dix !!!!
    Alors on peut affirmer que les solutions adoptées n’etaient pas les bonnes, et méme perverses et contre-productive, voir terriblement néfastes.
    Vous trouverez des exemples par vous-méme: Mais Les Restos du coeur c’est une belle réussite (Demonstration)

  • objectif diminution de consommation d’énergie..
    il peut se passer quoi? sinon un appauvrissement?
    protéger l’environnement
    il peut se passer quoi? sinon rendre impossible d’entreprendre quoi que ce soit..

    croire à des absurdité …et attention il parait que les gamins sont des croyants véritables..

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Christian Harbulot et Michel Gay[1. Synthèse adaptée du dossier « J’attaque » de mai 2021 de l’École de guerre économique et intitulé « Comment l’Allemagne tente d’affaiblir durablement la France sur la question de l’énergie ».].

Un excellent document de l’École de guerre économique, publié en mai 2021, révèle les manipulations révoltantes de l’Allemagne à Bruxelles pour défendre ses choix énergétiques douteux et ses intérêts industriels aux dépens de l’Union européenne (UE), et notamment de la France.

Ce texte décortique cl... Poursuivre la lecture

Par Laurent Guihéry.

Le jeudi 19 octobre dernier, on apprenait qu’un conseil des ministres franco-allemand était reporté à janvier, ce qui constitue un vrai malaise alors que nous allons fêter le 60e anniversaire du traité de l’Élysée, destiné à sceller la réconciliation en 2023. Il est explicitement notifié que des problèmes logistiques et des désaccords sur la déclaration commune franco-allemande, en particulier sur des questions de défense et d’énergie, expliquent ce report. Les relations franco-allemandes sont-elles si mal ... Poursuivre la lecture

Le mythe de l’amitié franco-allemande est en train d’en prendre un coup. L’Allemagne est fatiguée de nos frasques et de nos éternelles explications pour démontrer que nous restons le stratège politique de l’Europe et elle le financier bienveillant.

Depuis des dizaines d’années nous affirmons être d’égal à égal avec l’Allemagne. Or cela n’a jamais été le cas même si pendant les années 1990 le PIB par habitant était comparable.

Entre-temps, l’Allemagne a récupéré sa sœur de l’est et l’a reconstruite. Bien sûr aussi avec les subven... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles