Le nouveau spin-off woke de « Game of Thrones »

Bientôt sur votre écran « House of the Dragon », une série dérivée du très populaire « Game of Thrones ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 3
Game of Thrones "The Red Woman" Review By: BagoGames - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le nouveau spin-off woke de « Game of Thrones »

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 24 juillet 2022
- A +

Non content de détruire une seule histoire de l’univers du Trône de Fer, HBO a décidé de sélectionner un autre tome de l’opus magnum fantastique de George R.R. Martin et de le mettre plus bas que terre.

Bientôt sur votre écran, House of the Dragon, une série dérivée du très populaire Game of Thrones. La série se déroule des siècles avant les événements de Game of Thrones et se concentre sur une lutte de pouvoir interne – surnommée la Danse des Dragons – entre deux factions de la dynastie Targaryen au pouvoir sur le continent de Westeros.

 

Le wokisme de House of the Dragon

C’est une histoire merveilleusement épique, avec des rebondissements, de la bravoure et de la trahison, l’épée et la sorcellerie que nous attendons du monde de George Martin. Mais puisque nous vivons dans un monde woke déterminé à inciter chaque média à véhiculer l’idéologie de la gauche radicale, déjà des drapeaux rouges s’agitent pour cette série naissante.

Et non, je ne parle pas des bannières de la maison Lannister.

Les fans ont haussé les sourcils après l’annonce que le personnage principal de Lord Corlys Velaryon serait interprété par l’acteur Steve Toussaint. Celui-ci est noir, ce qui provoque d’énormes  incohérences dans l’intrigue de la série.

Premièrement, les Velaryon sont une famille apparentée aux Targaryen au centre de l’intrigue de House of the Dragon.

Pour éviter les spoilers, je dirai simplement que le sang et l’ascendance jouent un rôle très important entre les factions Targaryen, les personnages donnant leur loyauté à celle qu’ils croient être le véritable et légitime héritier du trône.

La génétique et les caractéristiques physiques jouent aussi un rôle énorme dans la tradition de A Song of Ice and Fire. À tel point que ce point d’intrigue apparaît dans la série originale de Game of Thrones.

Le bras droit du roi Ned Stark découvre que les enfants supposés du roi et de la reine sont illégitimes en raison de la blondeur de leurs cheveux.

Le roi, sa famille et tous ses ancêtres ont les cheveux noirs. La reine et son frère, dont elle est juste un peu trop proche, ont les cheveux blonds. Ned Stark additionne deux et deux et se rend compte que le roi n’est pas le père des enfants.

De même, dans la pléthore de livres qui servent de base à House of the Dragon, Corlys est décrit comme blanc, tout comme les Targaryen, ce qui est crucial pour savoir comment la famille de Corlys pourrait jouer un rôle clé au centre de l’histoire.

En modifiant la carnation de Corlys et de sa famille, HBO a créé un problème avec la logique interne de la série. Comment avoir une intrigue sur l’identité de l’héritier légitime alors qu’il suffit de voir la couleur de peau des personnages et se prononcer facilement sur leur lignée ?

Mais même si on ignore l’incohérence franchement flagrante dans la modification d’origine de Corlys, les showrunners ont déjà dit qu’ils l’avaient fait parce qu’ils sont obsédés par la race.

 

Une volonté avouée

Dans une interview réalisée par Entertainment Weekly avec les showrunners de House of the Dragon Ryan Condal et Miguel Sapochnik, le premier a déclaré :

« Il était très important pour Miguel et moi de créer une série qui ne présente pas un autre groupe de blancs à l’écran […] Nous voulions trouver un moyen de mettre de la diversité dans la série, mais nous ne voulions pas le faire d’une manière qui donnerait l’impression que c’était une arrière-pensée ou, pire, un geste symbolique ».

L’auteur George R.R. Martin semble avoir donné sa bénédiction au projet. Mais on ne sait pas s’il soutient chaque décision prise par les showrunners.

De plus, Martin est de gauche proclamée et c’est possible qu’il suive le même chemin que l’auteur de Harry Potter J.K. Rowling quand elle a commencé à prétendre que ses livres étaient plus diversifiés que la réalité.

Il me semble que la gauche radicale peut afficher ouvertement son obsession pour la race et recevoir des éloges de la presse.

Des articles défendant la décision de changer la couleur des personnages pour se débarrasser du « mal blanc » ont inondé le net comme les eaux usées d’un égoût.

Ce n’est pas nouveau. La gauche est constamment en action pour conquérir les franchises populaires. Le Seigneur des anneaux, Musclor et Superman sont tous victimes de la guerre gauchiste contre la culture nerdy.

Il y a un malentendu fondamental à propos de l’importance de l’assaut gauchiste contre la culture. Beaucoup disent que ce n’est qu’une émission de télévision, alors pourquoi vous en souciez-vous ?

Parce que c’est le modèle classique de conquête. Comme les Targaryen dans Le Trône de Fer ne s’arrêtant pas à la conquête d’un seul royaume, la gauche radicale ne s’arrête pas à une seule série.

Elle étend son domaine à tout ce que vous regardez, lisez ou entendez pour rendre hommage à son dogme. En plus de créer des divertissements terribles, cela peut redéfinir la culture pour le pire.

La culture définit qui nous sommes. La perdre en faveur de cette gauche signifie que les générations à venir seront élevées et formatées par des personnes  haineuses.

La droite devrait s’inspirer de Game of Thrones et se rebeller contre les seigneurs de la gauche de notre culture. Ce ne sera pas facile, mais les enjeux sont bien trop importants.

Et avec un peu de chance, nous pourrons peut-être réclamer le royaume.

Sur le web

 

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Je suis vers la fin de la lecture de Feu et Sang. Et non, la couleur de peau de Velaryon n’a pas d’importance majeure.. je veux bien admettre qu’elle en a une mineure qu’il est très facile de contourner sans que ça pose problème. La question de la race est présente dans les bouquins de manière relativement diffusé, il est possible d’en faire une adaptation indifférenciée. Comme vous dîtes : trahison, bravoure, épée, sorcellerie, ascendance-descendance.. et même beaucoup plus, sans jamais qu’il soit impossible de modifier la couleur de peau d’un personnage. Alors en effet les producteurs sont peut-être obsédés par la couleur de peau de leurs acteurs, mais ici il faut être obsédé par la couleur de peau des personnages pour que ça devienne un scandale.
    Dans la série des francs-tireurs de Bakerstreat, on a droit à un Watson noir.. ça n’a aucune importance, en revanche il s’agit d’un bellâtre sans expression et c’est beaucoup plus problématique ; quant à l’acteur jouant Mycroft, pourtant blanc, j’ai tout simplement décidé d’arrêter le visionnage. Franchement, si l’adaptation de Feu et Sang ne souffre que de la couleur de peau de l’acteur jouant Velaryon, il faudra vraiment être bébête pour se refuser à la regarder. Gageons que même une série absolument réussie aurait des défauts bien plus significatifs.

    Quant au clivage gauche/droite aux USA, on peut voir que le wokisme de Disney, très conservateur, est bien présent. Le wokisme me semble plutôt être le signe d’une montée de nouvelles normes morales très rigides, et d’une idée très autoritaire de l’ordre.. dans quelques années ce sera la nouvelle droite. En attendant les paléo-conformistes vont se battre avec les neo-conformistes, bon, ça se voit à toutes les générations, les conservateurs considérant toujours le monde de leur petite enfance comme étant un idéal corrompu et à retrouver.. le drame de l’impossession, de l’impermanence et de l’incomplétude, toujours à gérer une fois qu’on devient adulte.

    • il faut être obsédé par la couleur de peau des personnages pour que ça devienne un scandale.

      Clairement…

      J’ai l’impression que cet article serait plus à sa place sur Valeurs Actuelles qu’ici.

  • La saison 8 était catastrophique, incohérente. La raison est que les scénaristes sont incapables.
    Pareil, le film le Hobbit était moins bien que le seigneur des anneaux.
    Bref on peut s’attendre à un scénario tiré par les cheveux, étrange, ajusté pour rappeller des passages populaires des derniers films etc…
    Bref, l’incohérence des couleurs de peaux sera loin d’être la plus grande incohérence…

    • Oh ça a commencé à partir dans le n’importe quoi dès la saison 6, enfait dès que la série à dépasser les livres… Mais ça va au delà des incohérences (genre westeros qui rétréci, qui passe de l’amérique du nord à l’angleterre puis à l’équivalent de 2 départements à la fin) , les scénaristes se sont mis dans des positions complètements foireuses, ou le méchant peut terminer l’histoire en 1 geste mais que en même temps il n’avait aucun plan pour passer le mur et ceux sont les gentils qui lui donnent le moyen (un dragon du coup). En gros les gars restaient à la maison tranquille et tout se serait bien passer…
      Une erreur digne du passage en vitesse lumière dans un autre vaisseau de l’épisode 8 de Starwars, LE truc à surtout pas faire…
      C’est peut-être pour ça qu’on se fade autant de remake, il n’y a plus de créateur malin.

  • sur la photo l’acteur a une vue plongeante sur le décolleté de l’actrice qui n’a pas l’air surprise

  • Vous lire a été un petit moment de bonheur! Comment ne pas vous rejoindre quand vous évoquez le prequel de GOT. J’ai éclaté de rire en voyant les premières images du prochain show avec ces noirs portant des perruques blond filasse: c’est d’un ridicule! Comme les elfes négroïdes de The Witcher, les vulcains noirs dans certains Star Trek ou des chevaliers noirs dans des films ou séries moyenâgeux. Je précise que je ne fais aucune fixette sur l’origine d’un acteur(j’apprécie que de vrais amérindiens jouent dans des westerns, qu’il n’y ait que des acteurs noirs dans un film ou qu’un personnage asiatique ne soit pas un acteur blanc maquillé! Après que le protagoniste joue un rôle LGBT cela ne me dérange pas si c’est important pour l’histoire. Par contre, que l’on exige qu’un acteur soit gay pour interpréter un rôle, ça, ça me dérange. Le but d’un acteur n’est-il pas de nous faire croire au personnage qu’il joue? L’omniprésence du wokisme dans le showbiz n’est plus de la culture, mais de la déculturation. Je pense qu’une inclusivité forcée crée à un moment une aversion menant au rejet.
    Au-delà du divertissement, l’idéologie progressiste (et déconstructive ?) véhiculée par une gauche bobo française hors sol est une vraie plaie, un cancer de l’esprit, souvent démagogique, ne cherchant qu’à ratisser des électeurs, à créer un climat de délation et de chasse aux sorcières

    • Je veux bien que la question puisse se poser pour la diégèse de Game of Thrones, où il est question de différentes ethnies, de lignées, et où la couleur de peau est bien exprimée dans les livres à plusieurs reprises et où il est possible d’avoir une représentation claire d’une corrélation entre couleur de peau et origine géographique.
      En ce qui concerne les elfes dans the Witcher, je trouve que c’est déjà plus compliqué. Je ne connais pas les livres donc je ne sais pas s’il en est fait mention. En tous cas dans la série il ne me semble pas évident que tous les elfes seraient de la même ethnie d’elfes, auraient tous les même origine et compagnie. Quant au fonctionnement de la couleur de peau… aussi bien c’est « magique » chez les elfes, y a-t-il un élément qui nous permettrait d’avoir une idée de comment ça fonctionne et qui serait ensuite contredite par l’arrivée d’un elfe noir ? Personnellement je n’avais pas d’idées préconçues sur les elfes dans the Witcher, comme pour d’autres créatures qui ont bien des couleurs dans la série (il y a un dragon doré capable de prendre forme humaine avec un corps de vieux tout habillé… je trouve ça plus louche déjà).
      Quant à Star Trek… rien ne peut nous laisser penser qu’il n’existe aucun vulcain noir, rouge, vert ou violet tant que le monde soit suffisamment exploré… ce qui me semble être le cas désormais, et nous avons justement vu qu’il existait des vulcains à la couleur plus foncée que d’autres. Alors comment ça se passe chez les vulcains ? si ça se trouve ça n’aurait rien à voir avec l’ethnie comme chez les humains, ça pourrait se définir comme pour les droitiers et les gauchers chez les humains… en tous cas moi, personnellement, qui n’ai pas énormément suivi, je n’ai pas souvenir d’une présentation des ethnies chez les vulcains par rapport à leur couleur de peau. Spok était blanc… rien ne nous préparait non plus à voir des vulcaines il me semble pendant un bon moment. Nous verrions désormais un vulcain de 2m30 à l’écran, nous serions tous choqués… alors que nous n’avons jamais vu d’humain de 2m30 dans la série, nous savons pourtant que c’est tout à fait possible, que ça existe, même si c’est rare. Personnellement je n’ai jamais vu dans ma vie, directement de mes yeux, quelqu’un mesurant plus de 2m10… j’imagine que si j’en vois un de 2m30 dans la rue, ça me ferait tout drôle, mais bon, je ne crierai pas au scandale et à l’incohérence de la chose, il faut raison garder.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Dans l’avant-propos de ce texte qui fit polémique, Tzvetan Todorov retrace de manière fort intéressante son itinéraire depuis Sofia, sous l’ère soviétique.

Fils de bibliothécaires, ayant vécu depuis toujours au beau milieu de tonnes de livres, qui le passionnent dès le plus jeune âge, il suit des études de lettres ; études de fait sous l’emprise de l’idéologie officielle, qu’il parvient à contourner discrètement en orientant son mémoire de fin d’études vers l’étude des formes linguistiques.

 

Quand littérature rime avec... Poursuivre la lecture

Les consommateurs de pop-culture sont plus en plus conscients que désormais, le monde des bandes dessinées et des super-héros est woke. Superman ne se bat plus pour The American Way, et l'ennemi éternelle de Captain America, le Crâne rouge, est désormais inspiré par Jordan Peterson.

Pour les fans qui veulent juste une bonne histoire sans la moralisation politique que la gauche nous impose chaque jour, les alternatives sont rares.

Voilà Isom, une nouvelle série de bandes dessinées créée par Éric July comme un antidote à ce qu'il ... Poursuivre la lecture

La guerre est de nouveau d'actualité, une guerre filmée par une multitude de téléphones. Il est tentant dans ces circonstances de revenir sur les films de guerre évoquant celles du passé.

Et puis, la mode est au classement. Le Top 5, 10, 15, 20 des meilleurs films… ensuite vous complétez par genre, pays, cinéastes etc.

Peut-on établir un Top 5 du film de guerre ? Très certainement, rien de plus facile pour ceux qui aiment les classements.

Mais les gens comme moi ont tendance à tout compliquer. Je me demande d'abord : le T... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles