La corruption a prospéré avec le covid

Le rapport de Transparency Watch montre que l’Europe de l’ouest n’a pas été épargnée par la corruption pendant la pandémie Covid.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
corruption credits Kmillard92 (licence creative commons)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

La corruption a prospéré avec le covid

Publié le 25 janvier 2022
- A +

L’ONG Transparency Watch vient de publier son index de perception de la corruption 2021. Cette organisation s’est donné pour but de mettre fin à la corruption et de promouvoir la transparence, la responsabilité et l’intégrité à tous les niveaux et dans tous les secteurs de la société.

Il ressort de cet index que les avancées de la lutte contre la corruption ont stagné voire régressé pendant la pandémie. Une situation qui touche les pays d’Europe de l’Ouest comme la France.

Les pays nordiques restent les bons élèves

Le Danemark a été rejoint par la Finlande à la tête de l’index. Ils sont suivis par la Norvège et la Suède. Ces pays constituent les pays les moins corrompus et les plus transparents du classement.

À l’inverse, les pays d’Europe centrale comme la Bulgarie, la Hongrie et la Roumanie sont les pays les moins performants de la région en matière de transparence.

L’Europe de l’Ouest touchée par la corruption pendant la pandémie

En effet, dans des pays comme l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne et la Hongrie, des politiciens ont été pris dans des scandales de corruption liés à des contrats de masques, de ventilateurs ou de tests COVID.

De plus, des pays comme L’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne ne protègent pas les lanceurs d’alerte. Si les nouveaux membres de l’UE à l’Est sont sources d’inquiétude sur la corruption endémique et les violations de l’État de droit, les grands pays occidentaux n’ont quant à eux pas fait d’effort ces dernières années.

A la fin de l’année 2021, 22 des 27 pays de l’UE n’avaient pas respecté le délai de transposition de la directive de la Commission visant à protéger les lanceurs d’alerte.

La Commission européenne s’empare du sujet

La Commissaire pour les valeurs et la transparence, Věra Jourová s’est montrée enthousiaste vis-à-vis de cet index et rapport :

Une lutte efficace contre la corruption exige que tous les éléments du système démocratique soient sains, y compris les médias indépendants et le pouvoir judiciaire. C’est pourquoi nous examinons tous ces aspects dans notre rapport annuel sur l’état de droit. Dans l’édition 2022, nous aurons des recommandations pour la première fois. 

 

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Mais la corruption de la commission Européenne elle même, les étranges pas de deux entre elle et Pfizer, les contrats gargantuesques et sans intérêt pour le peuple, etc. etc. Je ne sais pas si l’ONG s’en préoccupe… Trop souvent les « bidules » et autres « machins » internationaux et transnationaux (UE, OTAN, ONU et ses sous-directions) sont des nids de corruption à une échelle effroyable, mais les ONG ne leur font pas vraiment la guerre… parce qu’elles bénéficient souvent de cette corruption ?

  • Avatar
    Laurent Lenormand
    26 janvier 2022 at 8 h 41 min

    De façon évidente, le sujet central n’est pas abordé. À savoir: l’influence des firmes Big Pharma sur la « réponse à la crise », et les pratiques de corruption que cela a pu générer. Le scandale du Remdesivir en est un aspect particulièrement visible mais les sommes brassées autour des « vaccins » sont telles que cela touche principalement la politique « vaccinale ».

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Dans le scandale de corruption des élus européens par le Qatar et le Maroc qui secoue Bruxelles, tous les chemins ramènent au socialisme et à l'étatisme.

Un mois après l’arrestation de la vice-présidente grecque du parlement européen Eva Kaili et de cinq italiens, tous socialistes, pour corruption et blanchiment d’argent, ce sont deux autres députés, également socialistes qui ont fait l’objet d’une procédure d’urgence pour lever leur immunité le 2 janvier dernier.

Depuis, c’est Marie Arena, la présidente de la sous-commission de... Poursuivre la lecture

Le Parlement européen a été secoué par un scandale de corruption. Moins de réglementation, moins d'État et moins de pouvoir pour les politiciens devraient être les principaux outils de la lutte de l'UE contre la corruption.

La relation entre l'argent et le pouvoir politique peut constituer un véritable problème dans les pays où la richesse ne dépend pas principalement d'idées entrepreneuriales mais de l'influence politique et de l'accès aux leviers du pouvoir. Plus l'État a de pouvoir, plus il est probable que le lobbying et la corrupt... Poursuivre la lecture

Par Lama Fakih.

Comment un État «jeune» — il n'est indépendant que depuis 1971 - et dénué de tout attribut classique de la puissance est-il devenu en l’espace de quelques années un acteur international de premier plan, sur lequel les projecteurs du monde entier sont braqués au moment où il s'apprête à accueillir la Coupe du Monde de football ?

Pour comprendre la trajectoire spectaculaire du Qatar, il convient d'examiner les stratégies de politique étrangère qu'il a employées, principalement l’alliance avec les grandes puissance... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles