Contrepoints fait peau neuve !

Contrepoints évolue pour vous offrir une expérience beaucoup plus personnalisée et beaucoup plus moderne afin de défendre vos idées libérales.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 2
Contrepoints fait peut neuve !

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Contrepoints fait peau neuve !

Publié le 14 décembre 2021
- A +

Par la rédaction de Contrepoints.

Contrepoints se développe et évolue, grâce à vous et pour vous !

Vous aurez très bientôt le plaisir de découvrir les nouvelles interfaces web et mobile de Contrepoints, plus rapides et efficaces que celles que vous utilisez actuellement. L’équipe de Libéraux.org et celle de Contrepoints travaillent depuis plusieurs mois pour dynamiser et moderniser votre expérience à travers le journal.

Toute votre expérience en tant que lecteur va changer. Nous avons rendu la page de Une plus claire et plus attrayante, pour que vous puissiez trouver plus facilement ce qui vous intéresse et différencier nos types de contenus, qu’il s’agisse des articles d’analyse, de ceux d’opinion, ou encore des excellents podcasts proposés par Pierre Schweitzer.

Votre profil sur Contrepoints va lui aussi évoluer, nous vous invitons donc, si ce n’est pas déjà le cas, à créer votre propre profil. Une expérience beaucoup plus personnalisée vous y sera proposée.

Vous pourrez désormais enregistrer des articles pour les mettre de côté et les lire plus tard, vous aurez la possibilité de retrouver facilement tous les articles que vous avez aimés en leur attribuant une petite torche, vous pourrez également accéder  aisément aux commentaires que vous avez laissés sur les articles.

Les auteurs de Contrepoints seront mis à l’honneur : nous avons développé la possibilité de suivre vos auteurs de prédilection pour ne rater aucun de leurs articles. Nous vous proposerons aussi de personnaliser votre feed, pour créer et voir apparaître la Une que vous souhaitez, en fonction de vos sujets ou auteurs préférés.

Vous l’aurez compris, Contrepoints évolue pour vous offrir une expérience beaucoup plus personnalisée et beaucoup plus moderne afin de défendre vos idées libérales. La forme évolue pour une utilisation plus complète et instinctive, mais le fond reste  évidemment toujours fidèle au Contrepoints que vous connaissez et que vous aimez.

PS : Cette nouvelle maquette a été financée par Contrepoints sur fonds propres ; si vous n’avez pas encore participé à notre campagne annuelle de dons, et souhaitez soutenir cette initiative, n’hésitez pas à faire un don.

Contrepoints don

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • Que voilà une bonne idée ! Vous moderniser est une très bonne chose, pouvoir enregistrer des articles, les retrouver facilement notamment.
    En revanche, le terme « expérience » a 4 reprises + l’accroche, dans un si court texte, c’est moderne paraît-il mais lourd. Il existe « visite », « découverte » et tourner différemment la phrase pour éviter le plus possible cette novlangue.

  • Une fonction de recherche sur les commentaires (et pas seulement sur les textes) serait bienvenue.

  • Merci.

    Il est donc urgent d’attendre pour utiliser.

    Sera-t-il possible de visualiser le mot de passe pour la saisie via mobile source d’erreur?
    Ou alors d’utiliser Touch ID?

    Modérer a posteriori—et non à priori—optimisera-t-il la ressource la plus rare de chacun: le temps?

    Le « très bientôt » sera-t-il le cadeau de Noël ?

    Dans l’attente, bonnes fêtes par anticipation.

    Bonne journée.

  • pourra t’on modifier nos textes pour corriger nos fautes d’orthographe et de conjugaison, nos fautes de frappe ?
    je comprends que pouvoir modifier nos textes présente l’inconvénient que les commentateurs de mauvaise foi pourraient transformer leurs écrits pour dire qu’ils n’ont jamais écrit telle ou telle chose, mais pouvoir se relire et se corriger pendant 5 ou 10 minutes serait utile.

    • Ce serait un progrès important, car les petites touches des portables et les «  correcteurs » causent des ravages, sans compter nos lacunes personnelles et bien humaines.

    • Merci Jabo & Simdew de ce retour utile. Nous n’avions pas intégré ce point mais allons regarder ce qu’il est possible de faire

      • Bonjour

        Sera-t-il possible de faire des suggestions a posteriori, si elles n’ont pu être faites a priori?

        Certes, tout n’est pas forcément possible. Mais capitaliser l’expérience d’autres sites, ne permettrait-elle pas de gagner du temps et s’améliore l’expérience Utilsateur?

        En l’espèce, Le Point a une fonction « brouillon » pour chaque compte à défaut d’article.

  • J’ai fait mon don et j’apprécie grandement la modernisation de Contrepoints. Je reste toutefois frustré que la communauté des commentateurs n’y trouve pas plus d’incitations au respect mutuel et à la défense des libertés, y-compris celles d’autrui, sans égoïsme. Sans savoir pratiquement comment faire peser dans ce sens…

  • PS: comme par exemple les coquilles ci-dessus.

  • Connexion difficile …?
    Bon et joyeux Noël à tous.

  • La nouvelle interface est vraiment excellente !

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Être libéral est un style de vie, fait de symboles et d’éléments culturels. Notre chroniqueur Olivier Palettu vous en fournit les clefs pour vivre votre libéralisme au quotidien.

Remis au goût du jour par Édouard Balladur, un maître en matière de style français, le mocassin à pampilles (ou à glands), fit florès dans les années 1980 quand, au milieu du mitterrandisme triomphant, les libéraux espéraient renverser la vapeur et se montraient volontiers plus Thatcher que Bérégovoy. Si certaines illusions furent dissipées, le mocassin à pam... Poursuivre la lecture

Être libéral est un style de vie, fait de symboles et d’éléments culturels. Notre chroniqueur Olivier Palettu vous en fournit les clefs pour vivre votre libéralisme au quotidien.

Rendue célèbre par la chanson de Metallica, Dont’t tread on me (« ne me marche pas dessus », « ne me foule pas aux pieds »), l’expression est devenue la devise du mouvement libertarien.

Il s’agit du fameux Gadsgen Flag, avec le serpent à sonnette, qui trouve ses origines dans la Révolution américaine.

Ce serpent est dessiné par Benjamin ... Poursuivre la lecture

Dans les années 1970, les États-Unis étaient en proie à un nombre croissant de problèmes, dont la plupart résultaient d'une intervention excessive de l'État dans l'économie et de la prolifération des programmes d'aide sociale, ce qui contredisait l'image populaire européenne des États-Unis comme exemple type d'une économie de marché libre de tout programme ou institution d'aide sociale. Corrigées de l'inflation et de la croissance démographique, les dépenses fédérales par habitant pour les programmes sociaux ont presque doublé, passant de 129... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles