Les écolos veulent nous forcer à changer de vie

La Loi climat et résilience est un arsenal de mesures coercitives pour nous forcer à adopter le mode de vie écolo. Vélos, menus vegan… Tous les fantasmes des bobos urbains financés par la dette et l’impôt.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Markus Spiske on Unsplash

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les écolos veulent nous forcer à changer de vie

Publié le 1 juin 2021
- A +

Il n’a pas échappé à votre sens aigu de l’observation que le mois de mai fut très frais. Avec tout ce que nous payons en impôts pour la lutte contre le changement climatique, nous voilà enfin récompensés, face à un résultat tangible ! Et ce n’est pas fini, vous allez voir ce que vous allez voir. La Loi climat et résilience (peut-on rêver d’une appellation plus stupide ?) va encore accélérer la marche dans le bon sens, nous promet la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili.

Le texte voté par l’Assemblée nationale le 4 mai, est actuellement en transit vers le Sénat où il sera examiné en juin.La ministre se rengorge

Dans un discours décoiffant la ministre se rengorge :

Cette loi, c’est une véritable bascule culturelle globale, qui fera de l’écologie une réalité du quotidien […] En s’attelant à ce qu’il y a de plus ordinaire, de plus basique mais aussi de plus crucial : nos modes de vie.

Comment allez-vous devenir écolos pour sauver la planète grâce à Pompili

Sur la route

D’ici le premier janvier 2030, les voitures neuves commercialisées en France devront émettre moins de 123 grammes de dioxyde de carbone par kilomètre. Pas grave, pensez-vous peut-être, tant qu’on ne m’oblige pas à changer de voiture… Mais dans les faits, si ! Il y aura des restrictions de circulation pour les voitures polluantes dans les métropoles de plus de 150 000 habitants comme c’est déjà le cas à Paris, Grenoble, Lyon.

Pour les poids lourds (600 000 véhicules diesel), les dispositions sont plus drastiques. Ils devront avoir disparu en 2040. En attendant, l’industrie logistique devra payer. C’est le retour à mots voilés de l’éco-taxe « dans le but de permettre une meilleure prise en compte des coûts liés à l’utilisation des infrastructures routières et des externalités négatives de ce mode de transport ».

C’est la fin du gazole moins taxé que les autres carburants pour tout le monde (poids lourds et autres véhicules). Voilà qui ne va pas augmenter votre pouvoir d’achat mais ne parlons pas d’un passé sordide ! La planète est en jeu, scrogneugneu. Élevons le débat.

Dans l’air

Si, à défaut de trajet en automobile, vous optez pour les vols intérieurs, ceux-ci vont se renchérir car d’ici à 2024 il faudra compenser totalement les émissions carbone. Concrètement, cela signifie que les compagnies aériennes vont devoir mettre la main à la poche pour investir dans des projets tels que le « renouvellement forestier, l’agroforesterie, l’agro-sylvo-pastoralisme ainsi que les prairies et tout autre forme d’agriculture régénérative », en France ou dans des États de l’Union européenne.

Les aéroports ne pourront plus être agrandis. Bientôt vous pourrez prendre votre monture qui broutera en route pour vous déplacer en France et en Europe ! En revanche, la loi ne précise pas comment compenser les émissions des ruminants herbivores paissant dans les prairies et les bois dédiés à l’agrosylvopastoralisme. Un vide juridique bien regrettable car voyez-vous, une flatulence ou un rot de bovin ou d’ovin, ce n’est pas neutre.

À la maison

Un propriétaire ne pourra plus louer des « passoires thermiques ». 1,8 million de logements seraient concernés, ce qui ne va pas dans le sens de la modération des loyers puisque le propriétaire voudra amortir ses travaux ou que des logements vont disparaître de l’offre locative.

Mais on s’en fout parce que :

  • il s’agit de la planète
  • peu importe le pouvoir d’achat des locataires
  • le propriétaire bailleur appartient à une sale engeance qui doit disparaître
  • l’idéal c’est 100 % de logements sociaux afin d’acheter des électeurs reconnaissants logés dans un vrai souci de justice sociale.

Si la passoire thermique est la vôtre vous pourrez obtenir des aides financières pour combattre vos courants d’air (comprendre : on va pressurer des malheureux contribuables afin de vous donner de l’argent pour quelque chose que vous ne jugiez pas utile).

Pour les courses

  • Étiquetage spécial du score carbone des produits ; une ligne de plus en caractères illisibles sur des liasses d’étiquettes et des frais supplémentaires qui apparaîtront sur le prix final.
  • Développement de la vente en vrac ; sans prendre l’avion, vous retrouverez l’ambiance des souks et des marchés des pays en voie de développement.
  • Aide à l’achat d’un vélo et même de cargo-vélo !
  • Obligation pour les fabricants d’assurer la fourniture de pièces détachées cinq ans après la commercialisation d’un produit ; aucun bricoleur ne semble siéger à l’Assemblée. Il existe des sites où vous trouvez des pièces détachées pour des appareils vieux de vingt ans. Personne n’a attendu la Loi climat et résilience pour les produire et les distribuer.

Je passe sur les autres idées qui vont sauver la planète comme par exemple : la lutte contre les prospectus et les échantillons, la végétalisation des toitures, les menus végétariens quotidiens dans les cantines scolaires.

Comment allez-vous payer ?

Quel effet de tout ce galimatias sur le CO2 ? Dérisoire.

Dérisoire. En premier lieu, nous produisons en France moins de 1% des émissions mondiales de dioxyde de carbone liées à l’activité humaine. En supposant que la loi « climat et résilience » supprime 10% de nos 1% nous aurons vaincu tout seuls avec nos petits bras musclés de Gaulois-qui-ont-peur-que-le-ciel-leur-tombe-sur-la-tête 0,1% des émissions mondiales de CO2 d’origine anthropique (soit 0,033 milliards de tonnes sur 33 milliards de tonnes).

Combien y a-t-il de CO2 naturel dans l’atmosphère ? 3 200 milliards de tonnes. Combien font 0,033 milliards de tonnes rapportées à 3 200 milliards de tonnes ? Environ 0,001%.

En revanche, cela représente beaucoup de milliards d’euro qui vont aller arroser le capitalisme de connivence qui tourne autour de l’industrie verte.

Le dernier livre de François Gervais, professeur émérite de l’Université de Tours, ancien rapporteur au GIEC s’intitule Merci au CO2.

Il s’ouvre sur cette citation de Machiavel :

Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes.

Signalons aussi un nouveau coming out chez les climatosceptiques : l’ancien conseiller climat d’Obama, Steven Koonin. Ce scientifique au pedigree solide vient lui aussi de publier un livre (en langue anglaise seulement et au format numérique depuis la France) exposant ses doutes scientifiques.

Comme je l’explique dans Non, l’État ne nous protège plus : si le danger climatique est très probablement irréel, le racket fiscal, lui, est bien réel comme en témoigne déjà votre facture d’électricité.

La Loi climat et résilience est prétexte à de nouveaux impôts et taxes dont on aura l’impression qu’ils sont levés pour une bonne cause. Pour que ce racket soit durable, les prébendes sont délibérément orientées vers des objectifs mondiaux et surtout non mesurables. Elles engraissent aussi des entreprises bien vues du pouvoir. C’est ce que certains appellent sans rire l’ultralibéralisme.

Article mis à jour le 1/06/21 à 13h40.

Voir les commentaires (65)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (65)
  • Bonjour
    La France produit moins de 1% du CO2 mondial (pas 10)
    Excellent article néanmoins !

    • avec ce type de raisonnement, seul la chine et les etats unis ou l inde doivent faire quelque chose (le raisonnement s applique aussi a autre chose que le CO2 )
      Quand j etais aux USA vous voyez des pub qui disent : « on nous demande de baisser de X mais la chine lui n a aucune contrainte et a sur les derniere années explosé ses emissions »

    • Merci pour cet article très rationnel comme d’habitude.
      J’ai noté avec amusement que les compagnies aériennes doivent compenser leurs émissions de carbone pour investir dans le renouvellement forestier et l’agriculture. Quelqu’un peut-il leur expliquer que la végétation se nourrit de CO2 et que si on veut la stimuler il faut augmenter nos émissions carbone qui ne polluent en rien et ne réchauffent plus rien comme c’est amplement démontré par les scientifiques libres de s’exprimer.

      Je continue à me demander à quelle vitesse le mythe du réchauffement anthropique va se dégonfler (peut-être dès cet hiver?): ce qu’il faudrait c’est une loi résilience pour s’immuniser contre les machiavéliques fabricants de pseudo-enfers qui sont très actifs ces temps-ci.

      • Vous pouvez être sûr que les auteurs et promoteurs de ce mythe vont tout faire pour retarder au maximum le dégonflement, en incluant dans la stratégie la « réduction ad hitlerum » ou toute autre tactique pas forcément très scientifique – tout en s’accrochant au soit disant « consensus scientifique » poussé par le résumé pour décideurs des rapports du GIEC.

        • La crédibilité du Groupement International d’Elaboration de Canulars s’effondre à toute vitesse.
          L’intervention remarquée de Steve Koonin citée dans l’article, les révoltes argumentées d’autres membres de l’IPCC, les conséquences ruineuses du dogme climatique, l’impossibilité de se chauffer lors du prochain hiver glacial laissent un certain espoir d’un retour forcé à la raison. Et la COP21 rejoindra paisiblement les poubelles de l’histoire. Wishful thinking?

        • Résumé du rapport du GIEC qui n’a absolument pas la même conclusion que le rapport original du GIEC d’ailleurs…

        • Vous aurez remarqué comme moi que cela a déjà commencé! Voir l’article ici même sur Contrepoints où l’on découvre que pour Mme Pompili, les anti éolien sont « d’extrême droite »….

      • Les écolos sont des ignares scientifiques persuadés, comme Al Gore, de tout savoir sur le sujet. Il a osé prétendre que: « Science is settled ». Ils ne sont même pas capables de constater que tout ce qu’il a prévu dans son film n’est pas arrivé ou était faux!
        De plus ils ignorent tout autant que leur pays est boisé sur 31% de son territoire par une augmentation de 0,6% annuelle!
        Que le CO2 permet aux plantes et au phytoplancton de se nourrir et de croître, et donc en absorber davantage, ils l’ignorent tout autant. Bref ce sont des ignares prétentieux et stupides qu’il est impossible de raisonner ou d’instruire!

        • @ Virgle,

          Ils ne sont pas si ignares que ça; croyez-moi. Ils savent très bien qu’ils sont dans l’erreur. Beaucoup d’écolos ont des formations supérieures; scientifiques comprises. Ils sont simplement de mauvaise foi et menteurs par ideologie marxiste. J-F disait que le communisme c’est le nazisme, le mensonge en plus. Moi je rajoute avec le mensonge, la mauvaise foi.

        • J-F Revel je voulais dire.

      • Effectivement, l’apocalypse de Sainte Greta s’avèrera beaucoup moins « durable » que celle de Saint Jean, de par son indigence et son manque absolu de poésie .

    • Sur le CO2 i y a une bonne nouvelle : l’étiquetage CO2 des produits. Comme je sais que :
      – En dessous de 150 ppm de CO2 la photosynthèse s’arrête.
      – Au delà de 200 ppm de CO2 l’effet de celui-ci est indétectable.
      – Le réchauffement actuel n’est qu’un ratrappage du petit âge glaciaire, se termine et est dû à une augmentation de l’activité solaire depuis l’après guerre.
      – Le soleil rentre dans une phase de repos.
      – L’augmentation duCO2 à 400 ppm à entrainé le verdissement de 15% de la planète et une augmentation des rendements agricoles de 30%.
      – Les périodes fastes de l’humanité coïncides avec les périodes chaudes (et humides).

      Je vais donc consommer les produits les plus émetteurs de CO2. Vive le CO2 source de vie!

  • Bon article ?
    Les gens sont manipulés par les ONG qui contrôlent l’ONU/GIEC depuis plus de 30 ans.
    Les sites et forums de passionnés automobile sont de plus en plus infestés de fanatiques Khmers verts qui vous dictent que le vélo c’est la vie et que la voiture sous toutes ses formes c’est la mort.
    Ces Khmers verts qui ont et continuent de voyager partout sur la planète et se permettent de donner des leçons aux autres qui vont faire un tour en voiture en centre ville.
    La prise de conscience qu’on s’est fait duper sur l’urgence climatique et la culpabilité du CO2 prendra du temps.
    En attendant, je marche sur des œufs quand je parle du climat, sous peine de finir au bûcher pour hérésie envers sainte GRETA.

    • ils ne sont pas « manipulés »..comme ils ne furent pas manipulés par les collectivistes… les gens adhèrent comme ils adhèrent à la redistribution..parce que les gens pensent qu’il y a du pognon des autres à prendre…

      le problème numéro 1 est éducatif…

    • Ces histoires de vélo, c’est à mourir de rire tant c’est éloigné de la réalité du quotidien de la plupart des concitoyens. On n’a pas le choix: pour aller bosser, nous sommes une très large majorité de gens qui est obligée de prendre sa voiture pour se déplacer. Le vélo, les cargos et tout ce qui tourne autour, ce n’est qu’un caprice de plus.

      • c’est uniquement pour ceux qui habitent dans des villes aménagées ad hoc (comme en Allemagne par exemple).

    • Et tout ça (ONG) subventionné avec nos impôts

  • ils veulent quoi ces cons d’écolos ? qu’on vive comme les Amishs ?

    • Que l’on disparaisse, simplement. Ils sont trop nihilistes pour être heureux, trop lâches pour se suicider, et trop cons pour se remettre en question. Ils s’efforcent donc d’entraîner les autres dans un pacte suicidaire à grande échelle.

    • Non seulement, même en prenant les chiffres du GIEC, toutes ces contraintes pénibles baisseraient la température de 0,00001°C, mais en plus les chiffres du GIEC sont faux, ce qui fait que tous ces emmerdements aboutiront à 0,00000000000000000000000°C de variation autre que naturelle.
      Lire à cet égard le récent livre de Steven Koonin, moins radical que mon propos, « Unsettled » qui fait référence à la fameuse phrase « the science is settled ». Dans ce livre, il dit qu’il y a un monde entre la propagande des écolos et la réalité des propos des scientifiques du GIEC lui-même. En gros, sa conclusion est qu’on a encore plein d’incertitudes et que, fort probablement, l’effet du CO2 humain sur le climat serait faible et tout à fait gérable sans les propositions de nos petits écolos-fascistes.
      Perso, je pense que les calculs du GIEC sont plus qu’approximatifs, surtout les modèles mathématiques qu’ils utilisent et la quantité importante d’hypothèses qu’on doit rajouter pour « faire tourner le modèle ».
      Mais si déjà, les politiques lisaient Koonin, ils seraient moins CO2-dinguos.

      • Non seulement ca ne va pas le baisser mais ca va l’augmenter car le grand chantier de renouvellement de tout, de changement de tout depuis les éoliennes, les panneaux solaires, les voitures, modes de production, de transport (nouveaux avions, nouveaux camions, nouvelles machines ….) j’en passe et des meilleurs, est une formidable source de grosses nouvelles émissions de CO2. Et Last but not least, cela permettra entre autre de brider les individus/particuliers sommés de les éponger à coup de restrictions, taxes, obligations……

    • Une fois n’étant pas coutume je vais prendre leur défense !!! Si les résultats électoraux de la peste verte sont relativement bons il y a deux raisons : 1) la masse des abstentionnistes qui se plaindront qu’ils ne savaient pas !!!! 2) les programmes de leurs opposants particulièrement indigents !!! Nous allons retrouver la même pauvreté intellectuelle aux élections régionales ; les tracts actuellement en circulation sont à pleurer en raison de leur absence d’idée et de perspective !!! Les mêmes causes produisant les mêmes effets ( sauf cuisine électorale clandestine ) nous risquons de voir arriver une palanquée de verts plus ou moins  » fanatisés  » par leurs résultats !!!!

    • C’est exactement mon ressenti sur toute cette histoire d’écologie : les anciennes méthodes de gouvernance ne fonctionnent plus correctement, on a donc trouvé cette boite à outils idéologique qui sert à contenir la population en la faisant culpabiliser sur son mode de vie « vous ne pouvez plus vous chauffer, vous ne pouvez plus aller travailler car la voiture thermique est interdite, mais le problème c’est la planète, c’est plus grand que vous, donc chut marchez droit vous n’êtes pas spoliés !!! »

  • on va rappeler que quand l’etat prend votre argent il le dépense aussi émettant du CO2…
    donc à court terme ces trucs ne changent RIEN sauf qui dépense le pognon…

    à moyen terme si ils ne trouvent pas une façon d’OBLIGER les gens à bosser ils vont avoir un problème à la soviétique. plus de sous et ils ne pourront plus financer leurs lubies.
    ce que je veux dire est que l’effet sur les emissions de CO2 en france à moyen terme est difficile à prévoir..

    n’oubliez pas, ce sont des gens qui peuvent vous présenter une diminution du pib comme un « succès »…

    sauf que quand on vous prend de l’argent, et qu’on vous explique que ça a crée ceci ou cela , ça passe encore, quand on vous a pris votre argent et qu’on vous explique que ça a servi..à rien…
    atterrissage terrible.. quand les gens commencent justement à payer…

  • Le green reset…. M’étonnerait que les démocraties y survivent.

    • @Avorton
      Bonjour,
      Déjà dans une démocratie, on n’a pas des guignols élus avec moins de 51% de votes favorables sur l’ensemble des citoyens.
      De plus, dans une démocratie, c’est le Peuple qui a le pouvoir (TOUS les pouvoirs puisqu’il les confère par les votes) qu’il confère à ceux qu’il élit. Les élus sont au service des citoyens, et non l’inverse.
      Les démocraties dont vous parlez sont déjà enterrées.

  • Dès qu’il y’a un candidat qui propose d’abroger la loi sur la transition énergétique et la loi climat : je vote pour lui.
    Je veux bien faire attention à la planète mais il ne faut pas se foutre de la gueule des français. Comme le dit AdrienV à moins de 1 % du CO2 mondial c’est du grand n’importe quoi : ça va juste faire baisser énormément le niveau de vie des Français.
    Et le renchérissement de l’énergie va rendre les entreprises françaises moins compétitives et créer encore plus de chômage.
    Si vous ne voulez pas que votre vie professionnelle soit gâchée ou si vous êtes retraités et que vous ne voulez pas gâcher les dernières années qu’ils vous restent à vivre je vous recommande de changer de pays.
    Quant à montrer l’exemple ça fait longtemps que la France Italie ne sert plus de phare au reste du monde. Les autres pays se bidonnent pour les plus méchants et les autres ont de la commisération.

  • Je suppose que l auteur n est pas tres bricoleuse. Car si on peut trouver sur internet des pieces pour des produits qui ont plus de 10 ans, c est pas toujours simple, la piece est pas forcement de meme qualité (par ex j ai remplacé une piece d aspirateur par du chinois: ca marche mais l aspirateur est devenu nettement plus bruyant)

    Et c est indeniable que certains fabriquant font tout pour que leurs produits ne soient pas reparables (vis à la con, pieces collees …)

    • « certains fabriquant font tout pour que leurs produits ne soient pas reparables »
      Peut-être effectivement. Mais et alors?

      Quand on voit le prix tjrs moindre de la plupart des appareils d’électroménager ou autres (à niveau de performance et de capacité égale), quelle importance?

      Fabriquer et conserver un stock de pièce de rechange aura un cout qui sera reporté sur le prix de vente. De plus, il sera souvent plus rentable d’échanger l’appareil défectueux plutôt que d’entreprendre des réparations qui auront un cout non négligeable avec le risque qu’une autre panne survienne peu après.

      Franchement, ce type de mesure (obliger les fabriquants sur les pièces détachées) est typique du virtue signaling de nos politiciens mais reviendra à couter plus au consommateur pour un gain anecdotique par rapport à la situation actuelle où la réparation d’un appareil est souvent possible mais non fait pour les raisons de cout et de facilité.
      En tout cas ce type de mesure ne fera pas baisser les couts mais la notion de couts est étrangère aux politiciens français…

      • le probleme du jetable c est qu il faut bien justement le jeter a quelque part.
        Voulez vous vivre a coté d une decharge ?

        PS: c est pas evident que les couts baissent avec le jetable sur le long terme. Regardez les photocopieurs. a partir du moment ou les societes se sont mises a les louer au lieu de les acheter aux fabriquants, ceux ci se sont mit a faire des modeles de meilleur qualité (vu qu envoyer un depaneur ca coute cher)
        Sinon vous avez raison sur un point : il est souvent moins cher de jeter et d acheter un nouveau produit made in china que de le faire reparer. Mais apres il faut pas se plaindre qu il ne reste plus rien ici …

        • « Mais apres il faut pas se plaindre qu il ne reste plus rien ici … »

          L’industrie Suisse, un pays de 8 millions d’habitant, produit autant en valeurs absolue que la France de 67 millions d’habitants. En bref, elle est 8 fois plus productive, c’est aussi grave que ça.
          État suisse: 35% du PIB, code du travail 30 pages.
          État français: 64% du PIB, 3300 pages de code du travail.
          .
          Les taxes, régulations, et interventionnisme politique et administratif ont tué l’industrie française et l’ont empêcher de se réinventer dans la haute valeur ajoutée comme l’industrie suisse.
          La désindustrialisation, le chômage, les faibles salaires ont tout à voir avec l’état socialiste français, et rien avec le déplacement d’industries à bas salaire et faible valeur ajoutée en Chine.

          • penser que la suisse reussi ou la france echoue a cause du code du travail est ridicule (je vis en suisse donc bien placé pour voir la difference)
            Ca n empeche pas de dire qu il faut s inspirer de ce qui marche en Suisse mais la priorite c est surement pas le code du travail (la mentalité francaise c est le conflictuel, la suisse c est le consensus. ca vous pourrez pas le changer avant 50 ans)
            ce qu on pourrait assez facilement transposer en France
            – introduire un systeme de retraite par capitalisation (2 et 3eme pilier) et baisse des retraites par repartition (suicidaire electoralement j en convient mais vous ne pouvez pas faire de la capitalisation si vous tondez en meme temps les actifs)
            – reduction de la securite sociale sur les risques majeurs qui sont les seuls ou une assurance est obligatoire. le reste est optionel. Assurance dependant du risque (autrement dit les jeunes en bonne santé paient moins que les vieux)
            – suppression des interventions economique de l etat qui faussent le marche en subventionnant un secteur (ex Pinel, credit impot recherche, intermittant du spectacle)
            – taxe sur le capital et l immobilier (eh oui, en suisse on a une taxe faible sur le capital et un impot representant un loyer fictif (pouvant etre reduit avec les interets d emprunts, mais vu que les taux sont a 0.5 % vous deduissez plus grand chose)
            – baisse des taxes sur le travail permise par les points precedants

            • Le code du travail français introduit des coûts, des contraintes et un risque salarial et judiciaire énorme pour les entreprises.
              On ne peut pas gagner un 100m avec des poids aux pieds.
              .
              Simple exemple: en suisse une PME qui fait face à une mauvaise conjoncture peut diminuer rapidement sa masse salariale sans même avoir à le justifier et sans frais. En France c’est extrêmement compliqué, coûteux et pour peu que le ou les salariés vous assignent au prud’homme vous risquez carrément la vie de votre entreprise.
              .
              La fiscalité infernale joue évidemment un grand rôle, mais il ne faut pas chercher ailleurs que dans la réglementation cette spécificité française : la taille anormalement petite des PME par rapport aux Allemandes et aux Suisses (effets de seuil de la réglementation).

      • bon commentaire ; cela ne servira qu’à celui qui répare lui-même à condition d’en avoir le goût et la capacité !!! plus grave poussé aux extrêmes ; supposons des appareils éternellement réparables : plus de progrès puisque devenu inutile ou contraire à l’idée de remplacement illégal !!! appliquez à l’époque de l’homme de Cromagnon vous imaginez ce que serait l’humanité !!!!!

        • en quoi un appareil etrenellement reparable empeche le progres ?
          Le jetable c est la fin du XX sciecle, jusqu au annees 70 le jetable etait quasi inconnu.
          N y a t il pas eut de progres entre cro magnon et 1970 ?

      • Les produits ne sont pas réparables économiquement car le travail de réparation est beaucoup plus taxé que le produit neuf. Conséquence logique de la distortion des prix induite par l’emprisonnement du marché libre par les socialistes.

    • beaucoup de produits évoluent tellement vite que les clients ne veulent pas les garder : aucun intérêt à ce qu’ils soient réparables sauf pour renchérir les coûts.

      • a voir. Prenons les telephones portable. ca evolue tres vite mais perso je serai content d en avoir un reparable. il me sert a telephoner et a me connecter a ma banque, facebook, instagram ou tik tok me servent a rien

  • Les ecolos s’en foutent du climat et de l’environnement, ils veulent du pognon gratuit en très grosse quantité.

  • Vous avez oublié la drôlerie de passeport vert qui sera très certainement utilisé pour vous taxer sur vos moindres faits et gestes carboniques.

  • Le paroxysme de la bêtise des verts peut se trouver au sein du conseil municipal de Strasbourg. En effet, une élue verte/rouge a défendu les rats (qui polluent les rues de Strasbourg) pendant près de 4 heures de réunions !!! Qui paie pour cette conn…
    Je voudrais aussi avertir tous les lecteurs de Contrepoints de ne plus s’alimenter avec des produits qui favorisent les pétulances. En effet, ces dernières émettent du CO2 et je pense qu’il y aura bien un idiot inutile écolo qui fera interdire ces aliments pour sauver la planète !!! Quand « j’essaie » de discuter avec des écolos je suis effaré par leur ignorance scientifique et par leur dogmatisme outrancier. Leur seul projet est de mettre en place une dictature pour imposer les populations de vivre selon leurs idées.

  • La France émet 1% du CO2 produit dans le Monde et non 10%. Tout ce qui est écrit dans l’article est donc encore 10 fois plus vrai!
    Qui rappellera que la contribution directe de la France aux réductions d’émission mondiales de CO2 est dérisoire et que les mesures prises sont des enfantillages dont les seuls résultats seront la ruine du pouvoir d’achat et de ce qui reste de notre industrie. Les verts ont déjà eu la peau de notre industrie dans le nucléaire civil en paralysant les politiques depuis 30 ans. Il vont avoir la peau de l’industrie automobile obligée d’investir à la fois dans les batteries et l’hydrogène. Bientôt ce sera le tour de l’industrie aéronautique sur notre territoire, sans oublier notre agriculture réduite au local, au raisonné et sans pesticides, passée du 1er au 5ème rang en Europe. Et les imbéciles croient les verts qui disent que toutes leurs mesures créent des emplois en France. On a remplacé les ingénieurs par des monteurs d’éoliennes et surtout créé des emplois en Chine pour fabriquer les éoliennes et les batteries. Les plus fautifs sont les politiques incultes scientifiquement et lâches qui ne trouvent rien à redire au suicide collectif du pays.

  • Article excellent ! Toute la stupidité criminelle des verts est bien synthétisée. La seule mesure acceptable « l’affichage du score CO2 des produits », comme ça je pourrai acheter les produits qui ont le pire score ! Déjà que je me gave de raisin d’Afrique du Sud ou d’Australie, de mangues du Pérou et de kiwis de Nouvelle-Zélande, en espérant qu’ils arrivent bien par avion…

  • la France va poursuivre (voire accélérer) sa descente pour devenir une vaste friche industrielle et autre dépotoir.

  • Le plus scandaleux est la lâcheté des politiques qui s’inclinent devant les inepties des écolo et la « déesse’ planète au mépris de la majorité des citoyens.
    Terra nova a gagné: tout pour les bobos surdiplômés, égoïstes et mal élevés et pour les pauvres émigrés.
    Sus aux autres français !

    • @montesquieu le carnage est aussi pour les bobos surdiplômés, j’en connais qui ont tout laissé tombé pour vivre du RSA et tout sacrifier à la planète …

      • c’est leur problème !

      • Vous êtes dur avec les « surdiplomés ». Ce ne sont pas tous des bobos, surtout quand il s’agit de scientifiques.
        Je sais de quoi je parle, car je fais partie des nombreux ingénieurs français qui travaillent à l’étranger dans des pays beaucoup plus pragmatiques que les français intoxiqués et paralysés par la doxa verte plus anticapitaliste que verte.

        • Précision: je ne parlais pas des surdiplômés en général mais uniquement des « bobos surdiplômés », bobo dont je ne suis pas.

  • Excellent article et totalement désespérant face à l’incurie de ceux qui nous gouvernent et à leur intérêt électoral uniquement.

  • Beaucoup d’encre coulera sans doute dans le futur pour expliquer cette fièvre plus toxique que le covid qui saisit l’occident : l’écologie politique. On voit ainsi nos pays investir massivement dans des moyens nocifs : moulins à vents, photovoltaïque . Cela pompe l’argent du contribuable, augmente le CO2 , et enrichit les connivents et la Chine au détriment des européens. Un matraquage médiatique et scolaire rend les jeunes désespérés, coupables d’exister et de se reproduire, j en vois ainsi des cohortes, brillants et formés, laisser leurs travail pour s’abimer dans des activités qui sont des leurres, préférant vivre de la charité publique, en bons disciples décérébrés de Rabhi et de Greta . Alors que le monde africain rêve d’occident , nos jeunes ne voient que les défauts de notre système et se battent la coulpe en cadence , bientôt tendront t il le cou pour accélérer leur disparition . Ce suicide de la jeunesse est proprement atterrant.

    • Pas convaincu, aucune leçon, ou les mauvaises ont été tirée des décennies précédentes.
      La population n’a aucune idée des très nombreuses prédictions apocalyptique du XXème siècle dont aucune ne s’est réalisée, elle ne sait pas ce qui a tué les économies planifiée, elle ne sait même pas ce que c’est, elle ne sait même pas d’où vient la richesse, l’énergie et comment on fabrique un crayon.

    • Qu’on utilise un peu de mon pognon pour construire des éoliennes, peu me chaut. Et les écolos n’y sont pas pour grand chose, en réalité.
      En revanche, qu’on vienne construire un apartheid social en interdisant aux véhicules des pauvres de pénétrer en ville, qu’on détruise les rêves des enfants (handicapés de surcroît), qu’on s’associe, par idéologie ou electoralisme, au fascisme religieux le plus tendance du moment (alors qu’on se revendique de la gauche laïcarde)… voilà qui me navre !

  • Bravo à Mme Wapler toujours érudite, précise et cerise sur le gâteau ce brin d’humour littéraire qui ne peut nuire au sujet très sérieux !
    Ces écolos-bobos-trottinetos-parigots nous mènent directement vers un monde inhabitable. C’est l’interdiction érigée en dogme. Jusqu’où iront-ils ? C’est un peu à qui mieux mieux ! Le grand Jadot nous sort des fake news à chaque fois qu’il ouvre sa g… oh pardon, sa bouche ! Aussi déplaisant que dame Duflot à l’époque.
    Bref faut tout arrêter, hormis l’immigration, pour payer nos retraites, mais en faisant quoi ????????????????
    Il faut se mettre à la diète aussi. Devenir végan mais attention certains scientifiques pensent que les plantes ressentent des émotions. A réfléchir avant de trucider une laitue.
    Quid du cassoulet ma bonne dame ? Parfois oui, ça donne des flatulences ! Stop à la limonade, cidre, champagne et autres boissons gazéïfées. Va falloir dire aux Indiens de virer leurs vaches sacrées aussi ! Mais plantons encore des floppées déoliennes inutiles, des départements de panneaux solaires non durables, pour compenser… quoi au fait ?

    • @Paysanne
      Bonjour,
      « Jusqu’où iront-ils ? »
      La gauche peut encore aller très loin ; elle l’a déjà démontré en plusieurs endroits du monde le siècle passé.

  • EELV a pris la place du PS dans l’électorat de gauche et ils sont pires que nos benêts à la Flamby ! Is vont installer et légitimer les islamistes aux commandes !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

C’est avec stupeur que les visiteurs du musée du Louvre ont assisté ce dimanche à une scène hors du commun. Les différents témoins de celle-ci rapportent qu’un homme en fauteuil roulant et portant une perruque s’est levé, a tenté de briser la vitre de protection du tableau de La Joconde - installée après un premier incident en 1956 -, avant de jeter sur l'œuvre de De Vinci un gâteau à la crème. Il n’en fallait pas plus pour que cet étrange événement fasse la Une des médias et passionne les réseaux sociaux.

 

https://twitter... Poursuivre la lecture

Certains ont voulu s’étonner de l’annonce récente de suppressions d’emplois dans l’entreprise Vallourec d’origine française spécialisée dans la production des tubes en acier sans soudure.

C’est l’occasion d’expliquer une nouvelle fois comment fonctionne l’industrie : si un pays ne possède ni les matériaux de base ni le marché, c’est-à-dire les clients, la transformation, la production, l’industrie se délocalise en se rapprochant des uns ou de l’autre.

Vallourec avait besoin de minerai de fer et d’aciéries d’une part et d’autre p... Poursuivre la lecture

Par David Zaruk. Un article de Risk-Monger

Le monde est fait de soleil et de papillons, de roses et d'arcs-en-ciel. Si nous pouvons empêcher le Père Profit de violer Mère Nature, nous aurons ce monde dont nous avons rêvé... merveilleux, sans produits toxiques, plein d'amour, de paix, d'espoir et de bonheur.

C'est la maladie du rêveur qui sous-tend l'idéologie de l'agro-écologie. Tout ce que nous avons à faire est de nous débarrasser du mal, de l'humain, et la nature nous fournira en abondance toute la nourriture et la subsistanc... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles