Régionales en PACA : la droite étouffée par le macronisme et le populisme

Les accords entre macronistes et droite locale déplacent le clivage entre droite et gauche traditionnelles vers celui entre populiste(s) et centristes autoritaires, faisant de LR comme du PS des reliques du passé.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Renaud Muselier by UMP photos (creative commons) (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Régionales en PACA : la droite étouffée par le macronisme et le populisme

Publié le 3 mai 2021
- A +

Par Frédéric Mas.

Y aura-t-il une liste LR en PACA ? La liste de Renaud Muselier aux régionales ne se fera pas sous étiquette LR, mais avec le soutien du parti présidentiel (LREM). À l’annonce du retrait de la liste de Sophie Cluzel (LREM) en faveur de celle de monsieur Muselier, la droite a décidé de couper les ponts. Christian Jacob lui a retiré l’investiture ce dimanche par le biais d’un communiqué officiel.

Les réactions ne se sont pas fait attendre pour condamner ce qui apparaît à droite comme une manœuvre d’appareils téléguidée depuis l’Élysée. « Je ne peux pas combattre en hémicycle la politique d’Emmanuel Macron et siéger en conseil régional avec des députés en marche et a fortiori ministre du gouvernement Macron » a déclaré Julien Aubert sur BFM-TV.

Pour Éric Ciotti, interrogé par Sonia Mabrouk sur Europe 1, l’accord entre l’ex-ténor politique local et le parti présidentiel vise essentiellement à affaiblir la droite locale. C’est « un choix contre notre famille politique. Et ce choix va conduire à l’élection de Mariani. Il s’est placé naturellement hors de notre famille politique […] Il s’est mis dans la situation d’être notre ennemi politique ».

Faire barrage au Rassemblement national

C’est Jean Castex lui-même qui avait annoncé dans le Journal du Dimanche que LREM retirait sa liste en soutien à Renaud Muselier, afin de « faire barrage au Rassemblement national » représenté par Thierry Mariani dans la région.

C’est aussi l’occasion d’espérer une victoire locale pour des régionales qui s’annoncent globalement catastrophiques pour la Macronie.

À l’extrême droite, on se frotte les mains. Les accords entre macronistes et droite locale les arrangent autant qu’ils arrangent LREM. Ils déplacent le clivage traditionnel entre droite et gauche vers celui entre populiste(s) et centristes autoritaires, faisant de LR comme du PS des reliques du passé. Désormais, c’est la peur du RN qui occupe l’espace médiatique et politique local, et le parti d’extrême droite est adoubé comme seule opposition crédible au parti présidentiel. La pub pour Thierry Mariani est inespérée.

Plus encore, rien n’indique que les voix LR et LREM s’additionnent face à celles du RN. Devant la maladresse tactique de la liste Muselier, une partie des électeurs de droite pourrait tout simplement s’abstenir ou se rabattre sur le vote Mariani.

Reste à savoir si après la défection de Renaud Muselier, la droite va chercher à remonter une liste en opposition à la fois à la liste RN et à celle de Renaud Muselier. Pour David Lisnard interrogé par Var-Matin, « il faudrait si possible oui, puisqu’on a des personnes qualifiées, des élus expérimentés tels que Jean Leonetti ou Éric Ciotti mais aussi des jeunes élus talentueux, et des idées qui ne sont pas celles des autres. »

Régionales en PACA : être élu sur les idées des autres

Oui, mais quelles idées ? Vendredi 30 avril, Éric Ciotti déclenche la polémique en expliquant dans Valeurs actuelles qu’en matière d’immigration et de sécurité, la seule chose qui différenciait LR du RN portait sur leur « capacité à gouverner ».

Xavier Bertrand embrasse dans les Hauts-de-France un discours socialisant, et Valérie Pécresse joue sur la corde sécuritaire en Île-de-France. Peut-être qu’ici, David Lisnard pourrait jouer la carte libérale comme alternative au populisme et au centrisme autoritaire macronien. La balle est désormais dans son camp.

Voir les commentaires (24)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (24)
  • Ça y est les castors sont de sortie pour faire barrage. Plus sérieusement, je me demande si Estrosi n’est pas à la manœuvre derrière tout ça. Lisnard est le seul candidat possible pour LR mais ça serait griller une cartouche pour les présidentielles que de l’envoyer au casse-pipe des régionales. Je pense que, quelle qu’alliance il puisse y avoir, le RN sera vainqueur de ces régionales en PACA.

  • Ben oui, les masques tombent, avant même que ce ne soit autorisé d’ailleurs… mdr

  • la droite paie le prix de n’avoir rien fait en matière de régalien et exclusivement ça. Les réformes libérales, la majorité du pays n’en veut pas donc ce n’est pas là que la droite a perdu.

    Elle a laissé une immigration subie des pays Tiers pour donner une main d’oeuvre pas chère aux entreprises. Le problème est que cette immigration a fait venir une population à la forte natalité et faible qualification ce qui a créé plus de délinquance et de ponction sur le système social. Le côté prosélyte est juste un bonus de plus.

    Elle n’a pas construit les places de prison nécessaires et réformer la justice pour que les délinquants effectuent les peines requises par la loi et pas celles données par nos juges gauchistes.

    Je pense que c’est trop tard pour la droite pour revenir sur le devant de la scène. Elle a sous-estimé la patience des français sur ces sujets t a perdu une bonne partie de son électorat au profit du RN

    • y-a-t-il jamais eu une droite en France? on se le demande

    • « pour donner une main d’oeuvre pas chère aux entreprises. »
      Franchement je pense même pas, ils ont juste peur de la gauche et d’être tagués facho.

    • Pourquoi accuser la droite ? Vous oubliez Hollande. Pourquoi n’a t-il pas construit des prisons ? Les prisons sont elles du seul domaine de la droite ? Qui a fermé ou vendu nos usines ? Macron Alsthom, Technip.. Hollande a embauché des fonctionnaires pour pallier le chômage. Magouille sur les chiffres de l’emploi. Insécurité avec la gauche, les minorités ont pris le pouvoir.

  • J’avoue que la phrase de Ciotti est magique ! D’ailleurs, on pourrait croire à une affiche de campagne sur l’image 😀

    • il a juste oublié à la fin de sa phrase  » comme des manches ».^^

      • la phrase de Ciotti est très malheureuse !!!! La droite a gouverné en effet mais comme des manches !!!!! Si elle avait vraiment ( bien ) gouverne elle n’ aurait pas besoin de se prostituer auprès de LAREM .

  • Je comprends qu’on veuille faire barrage aux socialos du RN, mais si c’est pour s’allier aux marxistes de LREM, je vois pas l’intérêt…

    • en attendant le RN n’a jamais été aux commandes, c’est pas le cas des autres tocards qui nous dirigent depuis 40 ans et avec les résultats qu’on connait ….moi je veux bien qu’on dise que le Rn c’est la parti à abattre mais faudrait un peu de crédibilité dans les résultats avant.

      • Le RN a été aux manettes dans certaines communes. Ca a été l’occasion de voir que les fonctionnaires degôche sont capables de mettre leurs convictions au placard pour un bout de gras.

      • J’ai pas besoin de les voir au pouvoir pour voir qu’ils sont de gauche: Ils tiennent les mêmes propos que la CGT:

        « Communiqué de presse du Collectif Croissance Bleu Marine On apprend aujourd’hui que le nombre de millionnaires Français a augmenté de 6% en 2015, soit la plus forte croissance en proportion parmi les grands pays d’Europe. Ceci pourrait être une bonne nouvelle si le nombre de français déclarant vivre moins bien que leurs parents n’avait fait un bond de 36% à près de 50% en dix ans ! Sous l’effet du libre-échangisme à tout crin et de son corollaire la concurrence sociale déloyale avec les pays à bas coûts de main d’œuvre que permet notamment le travail détaché, la classe moyenne qui a fait la prospérité de la France des trente glorieuses a été laminée. »

        Je crois que c’est clair: C’est des socialos tendance Komintern. Des bons gros militants bien épais du plan quinquennal. Le RN, c’est une juste un autre nom des Bolcheviks.

  • L’UMPS ressuscite. Le Pen doit exulter.

  • c’est clair de vraies girouettes..dès qu’il s’agit d’avoir un peu plus de pouvoir, hop basta l’intégrité ça bouffe à tous les râteliers, que ce soit les LR ou les socialos.

  • Sarkozy et Bergé étant parmi les pires.

  • Ça risque surtout d’offrir un boulevard an RN pour toutes les élections à venir. J’attends de voir ce qu’est près à faire LREM pour barrer la route au RN. À quel niveau sont-ils à descendre dans les turpitudes?

  • Personne pour remarquer à quel point la politique est devenue un marigot puant, dans lequel s’écharpent des candidats pour avoir accès au précieux, au graal, au fauteuil d’élu de la république.

    Et rien sur ce qui devrait fonder le travail politique: défendre une société libre, juste, respectueuse de l’individu, favorable à l’évolution personnelle.

    L’immoralité et la sournoiserie de toutes ces manoeuvres me dégoûtent, et d’autant que c’est piloté d’en haut, depuis le bureau de Macron dont on ne dit ici pas un mot, ce manipulateur sans personnalité est révulsant.
    Vous riez peut-être, mais c’est avec vos impôts.

  • Lr ne doit faire aucun accord avec Macron.. Macron n’attend que ça en finir avec LR et récupérer l’électorat de droite, sans ces électeurs Macron est fini. LR n’est pas fini, Macron oui.. Il n’a aucun bilan positif à présenter aux français en 2022. Magouilleur que cet homme débutant et prétentieux. Manipulateur voir Fillon..

  • La droite meurt de sa lâcheté et de la cupidité bassement électoraliste de ses représentants. Le populisme n’est que le symptôme de la volonté du peuple de retrouver son droit a la parole. Il est la voix de ceux qui cherche a respirer. Macron cherche bien lui a étouffer toutes pensées qui puisse contrarier son ego maladif.

  • Et si Muselier se retirait et laissait sa place à un LR « de droite »?
    Estrosi, Cluzel and co pourraient monter leur propre liste.

  • Les affiliés ReM continuent leur campagne d’enfumage. Attention à l’asphyxie !

  • Bref, c’est sympa de relater les péripéties des comtes et princes du royaume socialiste et leurs manœuvres pour conserver leurs pouvoirs et privilèges, mais il n’y a absolument rien de nouveau.

    Les noms de partis changent, mais ce sont strictement les mêmes personnes qui sont aux manettes et qui s’allient pour faire barrage à « l’extrême droite ».

    Si Marine passait par accident, rien ne changerait réellement de toute façon. Elle est socialo-compatible et n’a aucune colonne vertébrale ni pouvoir pour s’opposer à l’aristocratie bureaucratique.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À l’heure où la députée de la France Insoumise (LFI) Obono sort « mangez vos morts » sur twitter, on peut se poser la question de la popularité de son parti.

 

Bonjour à tous et toutes !*

*Sauf aux gens qui instrumentalisent la lutte des femmes en Iran contre l'oppression pour insulter et disqualifier la lutte des femmes en France contre l'oppression. Ceux-là : mangez vos morts.

— Députée Obono (@Deputee_Obono) October 3, 2022

L’enquête annuelle d’Ipsos et Sopra Steria pour ... Poursuivre la lecture

Édouard Fillias est un entrepreneur, auteur et ancien homme politique français. Il a fondé en 2001 l'association française Liberté Chérie (initialement baptisée Liberté, j'écris ton nom), et a été président d'Alternative Libérale, parti politique français qu'il a également fondé avant d'être désigné candidat pour la présidentielle de 2007 sur la ligne d'un « libéralisme grand angle ».

En campagne, il a défendu la fin du monopole de la sécurité sociale pour l'assurance maladie et les retraites, la réduction du rôle de l’État et la défen... Poursuivre la lecture

On entend souvent, et pas plus tard que la semaine dernière, qu’un parti cherche des idées, des propositions pour construire un programme. En novlangue : « pour nourrir le débat ». Comme si les partis politiques étaient des lieux de débat.

C’est donc le parti RDLREM (Renaissance De La République En Marche) qui sollicitait ses élus pour faire remonter des idées récemment.

Ce parti au pouvoir depuis 5 ans, élu sur un projet, est à la recherche d’idées pour gouverner la France.

Qu’est-ce à dire ? A-t-il déjà réalisé son proj... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles