On nous refait le « coup du diesel » avec les SUV

Les SUV sont dans le collimateur des pouvoirs publics et des écologistes. Certains veulent même les interdire purement et simplement des villes.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by Gabriel Tovar on Unsplash - https://unsplash.com/photos/aNwtUkpb3cU

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

On nous refait le « coup du diesel » avec les SUV

Publié le 29 janvier 2021
- A +

Par Philbert Carbon
Un article de l’Iref-Europe

Le « coup du diesel », vous connaissez ? C’est une manœuvre de l’État qui consiste à accorder des avantages à un produit ou un service puis, une fois qu’une grande partie de la population a été convaincue de les adopter, à décréter leur caractère néfaste ou dangereux. Les consommateurs sont alors orientés vers de nouveaux produits ou services, qui sont à leur tour subventionnés, tandis que les anciens se voient davantage taxés, voire interdits.

Le meilleur exemple en la matière est celui du diesel. Les automobilistes ont été longtemps encouragés à choisir cette motorisation. Les ventes de voitures diesel ont représenté 64 % du marché des véhicules particuliers en 2014 pour tomber à 34 % en 2019. Puis petit à petit, comme nous l’avons expliqué dans un article de février 2019, de nouvelles réglementations sont venues rendre le diesel moins attractif, et les consommateurs sont désormais incités à acheter des véhicules électriques ou hybrides rechargeables.

Cependant, comme nous l’avons montré dans un article de décembre 2020, la fin des subventions à la voiture électrique est déjà programmée et il est probable que de nouvelles taxes sur l’électrique apparaissent prochainement, à l’instar de ce qui se passe en Australie.

Haro sur les SUV

Aujourd’hui, les SUV sont dans le collimateur des pouvoirs publics et des écologistes. La Convention citoyenne pour le climat a, par exemple, proposé de renforcer très fortement le malus sur les véhicules polluants et d’introduire le poids comme un des critères à prendre en compte. Le gouvernement a repris l’essentiel des propositions de la Convention, et les véhicules neufs de plus de 1,8 tonne seront soumis à un malus de 10 euros par kilogramme excédant ce seuil de 1800 kg à partir du 1er janvier 2022.

Certains veulent même interdire purement et simplement les SUV des villes, comme David Belliard, candidat écologiste à la Mairie de Paris en mars 2020, et aujourd’hui adjoint au maire chargé « de la transformation de l’espace public, des transports, des mobilités, du code de la rue et de la voirie ».

Apparu dans les années 1990, ce Sport Utility Vehicule ressemble à un 4 x 4 de par sa carrosserie, mais n’est pas à proprement parler un véhicule tout-terrain (il n’est pas systématiquement équipé de quatre roues motrices par exemple). Il a rapidement eu les faveurs des automobilistes et ses ventes n’ont cessé de croître.

Aujourd’hui, avec une part de marché de 40 % en France en 2020 (contre 6 % en 2009), les SUV grignotent celle de tous les autres types de véhicules (monospaces, berlines familiales, véhicules haut de gamme, et même citadines).

Les SUV : Trop gros, trop polluants, trop chers

La popularité du SUV ne le met pas à l’abri des critiques. Il serait d’abord trop gros pour la ville : plus haut, plus long (de 26 cm en moyenne par rapport à un véhicule standard), plus large (de 10 cm), plus lourd (de 205 kg), plus puissant (de 26 cv), le SUV représenterait un danger pour les piétons et les cyclistes. Selon l’European New Car Assessment Program (Euro NCAP), un organisme qui teste la sécurité des voitures, « plus l’avant du véhicule est haut et vertical, plus il sera dangereux pour les usagers vulnérables de la route ».

Deux études, présentées par WWF France en fin d’année dernière, indiquent par ailleurs que les SUV sont une « catastrophe climatique » et un « gouffre pour le budget des ménages ». Pour l’association de défense de l’environnement, un SUV émet 20 % de CO2 de plus qu’un véhicule standard lorsqu‘il roule. Il pollue aussi fortement lors de sa fabrication puisque son « empreinte carbone » serait 1,3 fois supérieure à celle d’un véhicule standard. Pour le WWF, avec un marché des SUV en croissance, la France ne pourra respecter ses engagements climatiques. Même avec des SUV électriques.

Les SUV sont également mauvais pour les ménages puisque, en moyenne, ils coûtent 30 % plus cher qu’une voiture de moyenne gamme et consomment 20 % de carburant de plus. Le WWF a calculé que les ménages modestes, qui s’équipent en automobiles essentiellement sur le marché de l’occasion, pourraient voir leur budget auto augmenter de 13 % (soit 408 euros par an). Et l’association de souligner que c’est trois fois plus que l’augmentation des prix des carburants qui, en 2018, a précipité les Gilets jaunes sur les ronds-points.

Pour Isabelle Autissier, présidente du WWF France, « les SUV pourraient représenter deux tiers des ventes en 2030 et renforcer les fractures sociales et les inégalités d’accès à la mobilité ». Elle soutient donc les propositions de la Convention citoyenne pour le climat visant à détourner les Français de ce type de véhicules.

Et tant pis si les Français, y compris les plus modestes, aiment les SUV !

Pourquoi les SUV se vendent-ils autant ?

Car, même si les constructeurs automobiles poussent à l’achat de SUV, concentrant leurs actions marketing et commerciales sur ces modèles, le boom des ventes s’explique avant tout parce que ces véhicules attirent les automobilistes. Ces derniers apprécient l’habitacle vaste et lumineux, la position de conduite haute qui fait dominer la route et permet d’anticiper les dangers, le sentiment de sécurité procuré par une voiture lourde voire imposante.

Mais les pouvoirs publics, et plus particulièrement la Commission européenne, ne sont pas non plus étrangers à leur succès, comme l’explique Samuel Klebaner, maître de conférences en économie (Université Sorbonne Paris Nord). Les SUV ont, en effet, bénéficié d’un « terrain réglementaire favorable à leur développement ».

Il y a d’abord le règlement (CE) n° 78/2009 du Parlement européen et du Conseil du 14 janvier 2009 « relatif à la réception par type des véhicules à moteur au regard de la protection des piétons et autres usagers vulnérables de la route », qui demande un rehaussement des pare-chocs et donc favorise les SUV.

Par conséquent, il est curieux d’entendre l’Euro NCAP, cité plus haut, critiquer les SUV sur le plan de la sécurité des piétons. C’est au contraire parce qu’ils satisfaisaient aux nouvelles normes que les SUV ont été développés par tous les constructeurs.

La prolifération des SUV les plus gros a également été aidée par les normes sur les gaz à effet de serre (NOx) et les particules qui, jusqu’en 2005, ne s’appliquaient pas aux véhicules de plus de 2,5 tonnes. Les constructeurs avaient donc intérêt à développer ces modèles. Depuis, de nouvelles normes de pollution (Euro 6) sur le diesel sont apparues qui favorisent le système SCR (selective catalytic reduction). Celui-ci consiste à injecter de l’ammoniac dans la ligne d’échappement pour créer une réaction chimique et transformer les NOx en azote et vapeur d’eau. Pour cela, il est nécessaire d’avoir un réservoir d’urée que seuls les véhicules les plus spacieux peuvent accueillir.

Enfin, le mode de calcul des émissions de CO2 par les constructeurs favorise les véhicules lourds, autorisés à émettre davantage de CO2 que les petites voitures. Les constructeurs, pour tenir les objectifs qui leur sont assignés et éviter les conséquentes amendes prévues, ont donc intérêt à vendre leurs voitures les plus lourdes.

L’alourdissement des véhicules et le développement des SUV ne sont donc pas que le fruit d’une stratégie commerciale des constructeurs et du désir des automobilistes. Ils sont aussi largement le fait des normes et règlements.

En taxant davantage les SUV à partir du 1er janvier 2022, les gouvernants se comportent, une fois de plus, comme le sapeur Camember qui creuse un trou pour pouvoir reboucher celui qu’il avait précédemment formé.

Sur le web

Voir les commentaires (36)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (36)
  • Pour les diesels comme pour les SUV, on voit que les écolos sont partisans d’une obsolescence programmée, à condition que ce soit eux qui la décrètent.

    Mais, bon, ils n’en sont pas à une contradiction près

  • alors si on interdit les suv en ville on peut s’attendre à quoi?
    quel sera le résultat concret?

    on peut voir l’augmentation de l’espérance de vie associée à la taxation du diesel?

    • Mais non voyons , on multiplie les transports en commun électrique..Comme ça pour la COVID 20 on sera encore plus dans la mouise..Heureusement que chacun à sa voiture pour le 19 car le covoiturage n’a pas très bonne presse

  • En 2012 un rapport de l’ADEME comparant la pollution induite par les véhicules diesels à celle des véhicules électriques sur l’ensemble de leur vie concluait à une équivalence.
    Rapport enterré par les politiques car sarkozy venait de déclarer au mondial de l’automobile de paris que l’avenir était à l’électrique…
    Le problème de l’énergie électrique c’est le stockage, donc les batteries, celles-ci augmentent de manière considérable le poids des véhicules et même vides pèsent le même poids. La capacité d’emport d’énergie ramenée au poids est faible. Le pétrole (pour l’instant) reste la meilleure solution.
    En revanche jusqu’à peu on décourageait le chauffage électrique alors que lui ne nécessite aucun stockage ! (une maison électrique était systématiquement déclassée en note énergétique)

    • un air exempt de pollution n’est pas un objectif réalisable..

      Que rapporte en terme de santé la taxation du diesel?

      On en sait foutre rien. et NON ce ne sont pas la diminution des morts prématurés théoriquement ( et hypothétiquement!) attribués au diesel.
      Air parif va nous donner des chiffres, tel organisme nous comptera peut être moins de ceci ou cela en terme de santé..

      On accepté « d’acheter » un truc qu’on ne peut pas voir…

  • Cette affaire de SUV montre que l’espace de liberté se restreint de plus en plus dans ce pays.

    • Ca dépend pour qui ! Pour les automobilistes, c’est certain. Les écolos en revanche en prennent de plus en plus, de libertés…

  • Les écolos ont toujours été contre les 4×4, sans comprendre que cela ne voulait rien dire : une Fiat Panda 4×4 est un véhicule ridiculement petit par rapport à un Renault Espace ou un break Volvo qui eux n’ont jamais été inquiétés ! Rebelotte avec les SUV qui effectivement ne sont plus 4×4 mais leur ressemblent extérieurement et sont toujours autant victimes de leur vindicte alors que les véhicules équivalents en « occupation spatiale » de type monospace ou break continuent de passer entre les gouttes. C’est de la discrimination où je ne m’y connais pas.
    A propos de gens qui n’y connaissent rien, ce rôle échoit au WWF qui est à peu près autant compétent que moi en astrophysique. Leur argumentaire anti-SUV est truffé d’âneries et de chiffres foireux.
    Toute cette campagne honteuse et stupide a pourtant conduit le gouvernement à mettre en place un nouveau malus, sur le poids, alors que celui-ci est en réalité déjà inclus dans les émissions de CO2 (un véhicule plus lourd ou doté d’un Cx moins bon consomme plus).
    On dirait bien qu’en matraquant de plus belle les automobilistes il n’a rien appris de la crise des Gilets jaunes. Tant pis pour lui…

  • Le nouveau socialisme en marche…

    • Orienter nos comportements par de la « fiscalité », plus que du socialisme c’est carrément du bolchévisme avec comme nouvelle lutte des classes: voiture versus vélo ><

  • Dans deux ans, votez!

  • Un argument en faveur des suv, l’évolution morphologique de la population, on ne mesure plus 1m60 pour 40kg comme du temps de la 4L.
    Les américains ont de grosses voitures parcequ’ils sont grands ou et obeses !
    Supprimer les suv demain est idéal pour supprimer les voitures en général, allez les verts, la coupe n’est pas encore pleine de vos nuisances

  • Personnellement, les gros avantages d’un SUV sont le confort et la sécurité . Un véhicule lourd absorbe beaucoup mieux les défauts de la route, et dans notre pays, vu l’état du réseau routier, il n’y a pas photo que ce soit en ville ou sur le réseau secondaire. Paradoxalement, en ville, une petite citadine légère et compacte ne présente aucun avantage, ni de confort ( la voierie étant en perpétuels travaux – ralentisseurs- ou dégradée par manque d’entretien), ni de stationnement vu qu’il n’y a souvent pas de places, ni de parkings périphériques pour se rabattre sur les transports collectifs.
    Evidemment, en France, au lieu d’incitations, on préfère contraindre les automobilistes à des choix contre productifs par rapport au but recherché. A ce stade, force est de conclure: CPEF

  • Petite précision : c’est le sergent Bitur qui apporte la « solution » du deuxième trou pour mettre la terre du premier, et termine par :
    « S’pèce de double mulet cornu ! M’ferez quatre jours pour n’avoir pas creusé le deuxième trou assez grand pour y mettre sa terre avec celle du premier trou. »

  • Et si on leur foutait un peu la paix, aux gens… L’intervention constante de l’État, sous la pression de minorités agissantes, fausse le marché et fait du consommateur un être privé de la possibilité de choix rationnels.
    Rappel : « Si une personne possède une quantité raisonnable de sens commun et d’expérience, sa propre façon d’arranger son existence est la meilleure, non parce qu’elle est la meilleure en soi-même, mais parce qu’elle est la sienne » (Stuart Mill)
    Il me sera objecté qu’une personne n’a pas forcément « quantité raisonnable de sens commun et d’expérience ». Mais c’est précisément ce qu’acquiert une personne, par l’expérience, et qu’elle ne peut acquérir dans un marché faussé par l’intervention étatique. Cercle vicieux, qui ne peut être brisé que par l’exercice de la responsabilité, qui est « la grande éducatrice des hommes » (Bastiat)

  • L’État français se comporte comme un maquereau ; il se gave de taxes sur ce qu’il décrète « pas bien » après l’avoir promu…

  • Qu’est-ce que le WWF peut débiter de conneries. C’est dans son ADN. Tout ce qui est dit tombe en poussière dès qu’on pense au Duster, petit SUV, peu cher, économe en carburant surtout en diesel et bien pratique pour une famille aux moyens limités. On va donc chasser le bas peuple bouseux des villes. Cela semble bien en phase avec l’idéologie des membres du WWF.
    De toutes façons, comme le CO2 n’a aucun rapport avec le climat, achetez-vous, si vous en avez les moyens un bon gros V8, même ancien, il n’y pas mieux!

    •  » un bon gros V8, même ancien  »

      Viiiiii !

      🙂 🙂 🙂

      • et diésel en plus qui crachouille plein de méchantes particules…Je suivais le vieux Massey Ferguson du voisin…Vert comme il se doit..Vitres ouvertes cela me rappelait mon enfance ..ça sent bon quand même…c’est un peu notre madeleine à nous les plus de 60 ans..!!!

  • Ceux qui ont un « SUV » (NB : 90% des suv ne sont que des berlines hautes sur pattes, ni plus lourds et puissant…)
    sont des gens qui roulent au diesel, fument des clopes, et prennent l’apéro à 18h, donc des cibles toutes trouvées pour nos politiques épris de bienpensance écolovivrensemblesque. 9a ne vous rapelle pas une certaine crise qui a fait l’actialité tous les samedi pendant 1 an. Et ils remettent ça. Une fois pour toutes, ne peuvent-ils pas nous foutre la paix et nous laisser décider ce qui est bon pour nous ?

  • Ib. « … un SUV émet 20 % de CO2 de plus qu’un véhicule standard lorsqu‘il roule. Il pollue aussi fortement … »
    .
    Mensonge, et re-mensonge… N’y a-t-il jamais de procès d’État/écolos par de lourdes pénalités pour de tels mensonges ?
    .
    Une fois pour toutes, le CO2 ne « pollue » absolument pas. La preuve en est : à chaque expiration nos poumons en sont plein.
    …et tous les mensonges de CO2 vont se détricoter en masse… À commencer
    par les nouveaux diesels qui sont les plus « écolo » possibles (grâce aux suppressions des NOx). Espérons que ces écolos (en taule ?!) arrêtent de détruire des centaines de milliers d’emplois dans l’automobile en important des voitures électriques de Chine…

  • Une réalité concernant le SUV, c’est qu’il emmerde pas mal les autres automobilistes dans un système routier qui n’est pas calibré pour eux, et cela s’appelle bien une nuisance…

    • Le lien ADEME :
      [https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwiDoaKUqcHuAhVLQhoKHRxFDIEQFjAAegQIAhAC&url=https%3A%2F%2Fwww.ademe.fr%2Fsites%2Fdefault%2Ffiles%2Fassets%2Fdocuments%2F90511_acv-comparative-ve-vt-rapport.pdf&usg=AOvVaw0ih6uxcN-qCb7NOEhOtsVv lien]

    • moins que les voiturettes pour alcoolique notoire qui se trainent à 40 km/h et que vous doublez pour vous faire flasher par le cerbère du coin..Moins aussi que les camping car qui se trainent laborieusement sur les petites routes de nos campagnes afin d’éviter les taxes aux autoroutes…Le SUV à côté c’est du bonheur..

      • Manifestement vous ne connaissez rien aux camping cars! Mon profilé propulsé par un 2.8HDI se traine à la vitesse maxi autorisée suir autoroute ( 130 km/h pour info). Sur les petites routes,désolé mais 80km/h en 5ème, je suis en sous régime, et c’est plus confortable à 90. Bien sûr si vous êtes un fan d’excès de vitesse, un SUV c’est mieux, mais vous n’avez ni couchage, ni dinette, ni frigo, ni télé satellite! La misère quoi!

        • non mais je parle des camping cars immatriculés 85 et qui n’ont pas le luxe de votre palais roulant..!! ( j’espère juste qu’il n’y a pas trop de vendéens sur ce site…!!)

          • ça n’est pas un palais, mais dans la France que l’on nous prépare, ça peut être une alternative possible quand on aura le statut de SDF! Quant au 85, j’y passe quelquefois ( encore cette année en Août) et il ne me semble pas particulièrement déshérité ce département!

            • Nan mais les camping cars 85 ..Chaque fois que j’en croise ils ne sont pas jeunes et ont des tas de vignettes contrôle technique..genre J5 Peugeot…!!!

              • Je vérifierai la prochaine fois! AMHA, j’observerais plutôt des J5 avec plein de vignettes touristiques des pays visités, avec des conducteurs boomers baba-cool de retour de Katmandou. Si chemises à fleurs, cols pelle à tarte et pantalons pattes d’ef alors OK.

  • Un SUV est une R5 qui a pris de l’embonpoint ou un Range Rover qui peut avoir subi une crise d’amaigrissement.
    Il est apprécié pour sa surface au sol raisonnable et son volume intérieur supérieur à une berline familiale dont la longueur et la largeur extérieures ont augmenté pour des raisons de sécurité sans profiter à l’espace intérieur.

    Considérations probablement au-dessus des capacités intellectuelles des écolos qui rêvent de voir tout le monde occidental rouler en Trabant munie de panneaux solaires et déoliennes dont la vitesse serait limitée en ville à 20 kms/h et sur route et autoroute à 50 kms/h.
    Le chinois, les indiens, les sud américains pourront eux continuer à rouler dans de vrais véhicules de plus en plus performants…….

  • Je trouve qu’on nous fait le coup du Diesel avec l’E85… qui est moins cher seulement parce que ‘lEtat l’a décidé. Un coup de baguette fiscale et c’est cuit.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par David Zaruk. Un article de Risk-Monger

Le monde est fait de soleil et de papillons, de roses et d'arcs-en-ciel. Si nous pouvons empêcher le Père Profit de violer Mère Nature, nous aurons ce monde dont nous avons rêvé... merveilleux, sans produits toxiques, plein d'amour, de paix, d'espoir et de bonheur.

C'est la maladie du rêveur qui sous-tend l'idéologie de l'agro-écologie. Tout ce que nous avons à faire est de nous débarrasser du mal, de l'humain, et la nature nous fournira en abondance toute la nourriture et la subsistanc... Poursuivre la lecture

Nous y sommes ! Après une campagne pleine de rebondissements et d’un suspense encore jamais vu sous la Cinquième République, notre cher président a - enfin ! - été réélu face à l’ignoble menace fasciste !

Si vous avez lu cette première phrase au premier degré, désolé pour vous. Il était temps que cela prenne fin. Après une campagne d’un ennui sublimé par l’insipide débat de mercredi, Emmanuel Macron a été réélu à près de 58 % des voix face à une candidate piteuse qui a encore une fois été incapable de rassurer sur sa stature présidenti... Poursuivre la lecture

Programmatiquement, les partis écologistes les plus extrémistes d’Europe sont les belges Ecolo & Groen et le parti allemand Die grünen. Ces partis ont en commun d’être au pouvoir au niveau fédéral de leur pays respectif, avec des partis socialistes et libéraux.

En Belgique

La Belgique est, avec la France, l’un des pays d’Europe dont le mix énergétique est le moins émetteur de CO2. Cette vertu est entièrement due à sept réacteurs nucléaires parfaitement opérationnels. Las ! Les écologistes, dont le moteur idéologique premier est et ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles