Ce qui arrivera si nous manquons notre objectif

Tout ce que vous donnerez sera doublé et fera une réelle différence en 2021.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Photo by CHUTTERSNAP on Unsplash - https://unsplash.com/photos/cGXdjyP6-NU

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Ce qui arrivera si nous manquons notre objectif

Publié le 25 novembre 2020
- A +

Chers amis,

Il ne reste que cinq jours avant notre échéance : si vous soutenez Contrepoints avant la fin du mois, votre don sera doublé.

Cela signifie que si vous donnez 10 euros, 25 euros, 50 euros, 100 euros ou même plus, neuf de nos donateurs nous verseront le même montant. Ils le feront jusqu’à atteindre 9300 euros au total mais seulement d’ici la fin de ce mois.

Nous ne pouvons pas manquer cet objectif car nous dépendons directement du soutien de nos lecteurs. 92 % de notre budget provient de vos dons. Les recettes publicitaires forment le reste.

Nous n’avons pas le choix : si nous n’atteignons pas cet objectif, nous devrons réduire la production de Contrepoints. Ce serait un amer échec alors que notre lectorat a augmenté de 35% cette année.

Mais bonne nouvelle : si nous parvenons à collecter 9300 euros auprès de vous tous d’ici cinq jours, votre don sera doublé. Nous avons besoin de votre soutien pour y parvenir.

Parce que nous ne pouvons pas baisser les bras au moment où notre lectorat progresse autant et parce qu’il ne reste que cinq jours, pouvons-nous compter sur vous pour verser aujourd’hui 25 euros ou tout autre montant raisonnable pour votre budget ?

Cliquez ici pour soutenir Contrepointshttps://www.contrepoints.org/aider-contrepoints

Contrepoints est votre journal et nous sommes fiers de ce que nous avons pu accomplir grâce à des lecteurs engagés comme vous.

Mais nous sommes en compétition avec les autres médias qui sont (consciemment ou non) partisans et divisent la population, avec l’argent de l’État et d’entreprises proches de lui.

C’est pourquoi nous avons décidé de ne dépendre que de nos lecteurs et qu’il y aura de réelles conséquences pour le journal si nous n’y parvenons pas.

Nous comptons sur la participation d’un grand nombre de lecteurs comme vous pour assurer que nous atteignons notre objectif ce mois-ci.

Pouvez-vous faire votre don dès maintenant ? Tout ce que vous donnerez sera doublé et fera une réelle différence pour faire porter votre voix en 2021 : https://www.contrepoints.org/aider-contrepoints

Merci pour tout ce que vous faites,

— L’équipe de Contrepoints

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • « 2020 a été une bonne année »
    !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Un état qui accroit drastiquement son pouvoir liberticide, une fiscalité et des dépenses débordante pendant que l’opposition est confinée a résidence. Pour les gauchistes c’est effectivement une excellente année.

  • J’ai fait mon don.

  • Chaque matin, je me lève avec l’intention de donner, et quand j’ai lu les commentaires et la manière dont les commentateurs réagissent, je m’interroge comme je ne l’avais jamais fait. Bien sûr, si Contrepoints n’existait pas, il manquerait quelque chose. Mais derrière les chiffres du lectorat, quels progrès y a-t-il dans les idées de ce lectorat ? Et du coup, j’attends de voir, et je me réveille le lendemain matin avec toujours l’idée de donner, mais seulement l’idée.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Le Salon de l’agriculture s'est ouvert à Paris le 24 février. Nous sommes dans l’attente des réponses que le gouvernement va donner aux agriculteurs, suite à la révolte qui a éclaté dans ce secteur en janvier dernier. Pour la déclencher, il a suffi d’une simple augmentation du prix du GNR, le gas-oil utilisé pour leurs exploitations, et elle a embrasé subitement toute la France.

Tous les syndicats agricoles se sont entendus pour mobiliser leurs troupes, et des quatre coins du pays, des milliers de tracteurs ont afflué vers Paris pour t... Poursuivre la lecture

Aurélien Duchêne est consultant géopolitique et défense et chroniqueur pour la chaîne LCI, et chargé d'études pour Euro Créative. Auteur de Russie : la prochaine surprise stratégique ? (2021, rééd. Librinova, 2022), il a précocement développé l’hypothèse d’une prochaine invasion de l’Ukraine par la Russie, à une période où ce risque n’était pas encore pris au sérieux dans le débat public. Grand entretien pour Contrepoints par Loup Viallet, rédacteur en chef.

 

Que représentent les pays baltes pour la Russie de Poutine ?

Aur... Poursuivre la lecture

Lors de son discours de politique générale, Gabriel Attal a annoncé deux milliards d’euros de baisses d’impôts pour les classes moyennes, financées par la solidarité nationale.

En langage courant, cela signifie payé par les riches. Les classes moyennes ne devraient pas se réjouir trop tôt : François Hollande avait déjà opéré ce type de transfert fiscal au début de son quinquennat et pour lui, être riche commençait à 4000 euros par mois. Le jeune Gabriel Attal était à cette époque membre du cabinet de Marisol Touraine. Le fruit ne tombe... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles